Je suis arrivée le lundi, et Sondes (l'assistante du chirurgien) nous attendait, mon mari et moi, à la descente de l'avion, elle nous a conduit à l'hotel El Kanta. Le soir même, j'ai recontré le chirurgien… Le mardi matin, transfert de l'hotel à la clinique El Yosr par Sondes, enregistrement aux services administratifs (pensez à prendre votre passeport avec vous), admission en chambre, mise en tenue et direction le bloc pour les dessins (pensez à prendre vos résultats d'analyses, carte de groupe, mammographie), et là aux environs de 9h30 "bonne nuit les petits". J'ai un réveil facile donc pour moi, ça a été, retour en chambre vers 14 h, j'ai appelé ma famille pour leur dire que tout était ok. Le chirurgien est venu me voir le soir, pour me dire que tout s'était bien passé. Je me suis levée le soir même pour aller aux toilettes, j'ai demandé l'assistance d'une infirmière, par peur d'un vertige, mais rien du tout, du coup, je me suis relevée plusieurs fois dans la nuit toute seule. Le mercredi matin, le chirugien est passé me voir, m'a demandé si je souhaitais sortir ou si je préférais passer une nuit de plus en clinique, j'ai décidé de sortir, et de retrouver mon mari à l'hotel, je me suis préparée (je vous conseille des vêtements amples type survêtement) et Sondes m'a raccompagné à l'hotel. Avant de partir, l'infirmière m'a fourni les antibio à prendre (3 sachets d'Augmentin/jour + 3 à 4 Doliprane/jour) et les piqûres anti-phlébites (1/jour). Les piqûres c'est des sous cutanés (comme les vaccins), et je sais les faire, sinon quelqu'un serait passé me les faire à l'hôte. J'ai conservé les drains jusqu'au jeudi matin, à ma 1ère consultation post op, ou le Dr Z. me les a enlevés et m'a changé mes pansements. Les consultations post op se déroulent à la clinique, et c'est Sondes qui fait les transferts. J'ai revu le Dr Z. le samedi, pour ma 2ème consultation post op, rechangement des pansements, et fourniture d'un tube de crème cicatrisante pour la suite. Sondes est venu nous chercher à l'hôtel le lundi suivant pour nous conduire à l'aéroport, direction la France. De retour en France, j'ai vu mon généraliste pour avoir les ordonnances nécessaires pour qu'une infirmière puisse me changer les pansements, et pour que d'ici un mois, un kiné me fasse des drainages lymphatiques. Je porte bien sûr une gaine et un soutien gorge de maintien, et tout ça pendant environ 6 semaines. Pas de sport pendant 2 mois. Attendre mini 15 jours pour prendre une douche, ou acheter des pansements "étanches". Tout c'est très bien passé, je suis entièrement satisfaite.
9 commentaires

Depuis mon dernier enfant qui a 9 ans on aurai dit que j attendais des jumeaux. J en pleurais tous les soirs. J ai pas pu le faire de suite financièrement pas possible. Chomage et reprise de teavail du coup economie et hop sauté le pas et je ne regrette pas.

4 commentaires

Ce n'est pas simple de parler de soi alors je vais plutôt écrire ce que le Docteur Seknadje et son équipe ont fait pour moi. Cela faisait cinq ans que je ne vivais plus , j'étais un ventre avec une tête, deux bras et deux jambes. Cela faisait un an qu'un médecin peu motivé me « baladait » dans les méandres d'incertitudes et de paperasses... Ma demande auprès du Docteur Seknadje était au départ sans vraiment y croire, comme on dit : « la dernière cartouche »comme une bouteille à la mer, juste avant de partir en voyage (6 jours). Au 4 éme jours de ce voyage, le Docteur me rappelait en personne, il avait compris mon problème et un rendez-vous était fixé peu de temps après. Je ne pense pas beaucoup me tromper en écrivant que le Docteur Seknadje n'est pas un praticien en demi-teinte. Il m'a semblé être un professionnel engagé pour cette cause mal connue qu'est le Diastasis des grands droits . Il sait ou il va et vous y emmène en toute sécurité grâce aux informations fournies en amont. Cette compétence qu'il détient lui permet ainsi d'obtenir votre confiance. Le Docteur Seknadje me semble être un perfectionniste dans l'âme : net, carré...humain. Il m'a même permis de choisir la date d'intervention... Je recherchais cette assurance et cette efficacité pour cette opération qui m'était le doigt sur « ce gros problème » mais également un complexe. Il y a une chose qui m'a touché, un détail pour certains mais beaucoup pour moi : Sa parole après l'opération alors que j'étais encore ensuquée par l'anesthésie il m'a dit « je reviens vous voir demain à 17h pour voir comment cela va. » A 17h, il était là, disponible aux questions et rassurant dans son compte rendu d'opération. Le résultat : Mieux que ce que j'espérais. Le suivi : Mieux que ce que j'attendais. Un praticien de cette qualité mérite la reconnaissance . Un proverbe antillais dit : « Lwé y bon, di y bon !» cela veut dire : «  Lorsque c'est bien, il faut dire que c'est bien »...Alors je le dis, je suis plus que satisfaite !. Je remercie également, Françoise la collaboratrice souriante et chaleureuse, les anesthésistes efficaces et paternels. Les infirmiers ainsi que les Aides-soignants, brancardiers et cuisiniers... tous m'ont permis, chacun en son rôle, de retrouver une vie « normale »et ma dignité. A vous tous, Merci.

14 commentaires

Je tiens à témoigner pour prévenir d'autres personnes qui comme moi ont voulu réaliser une intervention esthétique à un prix attractif à l'étranger, en ce qui me concerne en Tunisie. Cette première intervention a été un vrai fiasco, je me suis retrouvée avec une cicatrice bien au-dessus du pubis, de sorte qu'elle n'était pas dissimulable par une culotte mais surtout, j'ai eu un hématome (sang + liquide) sur une surface de 15 cm de long, sur 6 cm de large et 5 de profondeur. Après 3 ponctions de cette poche disgracieuse mais surtout gênante et douloureuse rien ne s'améliorait. N'ayant pas les moyens financiers, j'ai laissé traîner et 2 ans après cette intervention, cette bosse devenant de plus en plus dure et douloureuse, j'ai consulté un chirurgien esthétique en France qui a accepté de réparer les dégâts (en otant la "sèche" qui s'était formée) et a réalisé une vraie abdominoplastie avec une cicatrice digne de ce nom. Un mois après l'intervention, je suis ravie du résultat. Si j'ai un conseil à donner ne réalisez pas d'interventions esthétiques à l'étranger, le décalage entre les techniques utilisées sont réelles et les risques multipliés... Je me sens en forme aujourd'hui et je déconseillerai vivement une intervention à l'étranger!

5 commentaires