Qu’est-ce que le risque de symmastia ?