En 2006 j'avais 21 ans et mon complexe de ma poitrine me gênais beaucoup donc j'ai sauté le pas j'ai choisi ma chirurgienne par bouche à oreille et je ne le regrette pas elle ma bien conseillé sur la taille pour que sa fasse naturel le jour de l'opération elle ma bien rassuré car c'était ma première opération donc l'inconnu pour moi après l'opération je suis resté 3 jours à la clinique vu qu'elle était passé sous mes aisselles au moment de partir elle ma donné son numéro de portable au cas où j'aurais une question ou un problème j'y suis retourné que pour enlever les fils . Depuis j'ai eu un enfant et j'ai pu l'allaiter normalement mes seins se sont un peu détendus mais si je le dit pas on ne sait pas qu'il y a des prothèses je regrette vraiment pas de l'avoir fait mes complexes ce sont envolés après

2 commentaires

Étant adolescente j'ai toujours été complexée par ma petite poitrine, une fois adulte j'ai décidé d'aller voir un chirurgien esthétique pour des prothèses mammaires,avoir un devis et des explications. Vu que cela avait un coup pour pouvoir me payer cette opération j'ai aidé la médecine en testant les médicaments dans un centre. Entre temps j'avais signé l'acceptation du devis et une date d'opération augmentation mammaire était fixé. Je n'avais aucune appréhension j'avais tellement hâte et le chirurgien m'avais montré des photos avant et après de certaines personnes qui l'avait fait, prothèses en gel silicone posé derrière le muscle, waouh. Le jour j je suis rentrée le matin à jeun à 7h à l'hôpital au service ambulatoire, le personnel m'a emmener dans ma chambre et nettoyage du corps de entier à la betadine et direction le bloc opératoire. Toujours pas peur, le personnel hospitalier était aussi sympathique et rassurant. Une fois endormie l'opération a durée entre 1 et 2h Je me suis réveillé en salle de réveil un peu perdue due à l'anesthésie, gros Scotch sur ma poitrine et quand même des douleurs. De retour dans ma chambre j'essayais de me regarder mais j'avais l'impression d'être robocop je ne pouvais pas bougé tellement j'avais mal Le soir même à 17h mon mari est venu me récupérer Le chirurgien m'avais prescrit du celestene et du dafalgan codéine contre la douleur Je me suis fait opérer un vendredi et le lundi j'ai pu aller travailler. Le seul inconvénient que j'avais c'était pour me doucher c'était au gant de toilette vu qu'il ne fallait pas mouillé le pansement, c'est tout. Deux semaines après, rdv post opératoire pour voir l'évolution et enlever ce gros Scotch pour pouvoir découvrir cette nouvelle poitrine J'étais tout exitee Conseil du chirurgien toujours bien masser la poitrine pour éviter les coques et porter pendant un mois non stop la brassière fournie À ce jour après échographie j'ai dû me les retirer vu que une prothèse était percée (prothèses PIP) mais j'en ai remis d'autres à la place et profiter pour faire en même temps une ptôse mammaire toujours par le même chirurgien Je suis toujours autant satisfaite de ma poitrine c'est pas pour autant que je lexpose c'était pour moi pour me sentir femme avec une poitrine je suis passée de 90 b à 95 d Maintenant j'ai surtout peur vu que les premières prothèses était fabriquer avec du gel hors norme, une était percée, j'ai du silicone qui se promène dans mon corps et des ganglions sous les aisselles qui me font des douleurs inflammatoires. C'est pas pour autant que je regrette au contraire

4 commentaires

après une opération ratée en Belgique ( voilà pourquoi je déconseille de se faire opérer à l'étranger, aucun suivi possible après l'operation ) je viens de me refaire opérée ce 20 mai 2016 sur Montpellier . J'ai du 275CC je partais d'un petit A et je suis ravie du résultat . Je suis entrée vendredi matin, ressortie à 18h avec deux drains, que l'on m'a retiré lundi , ma poitrine me plait , je n'ai pratiquement pas de douleurs,juste de la gêne et quelques courbatures je suis ravie !! et un chirurgien au top, attentif et qui communique egalement par mail en cas de questions .

7 commentaires

Bonjour je me suis fait poser des implants mammaires le 6 septembre 2016. Je suis passée d'un bonnet 90A(un peu moins même)à un 90D. J'ai rencontré le docteur Grosdidier quelques mois avant, il m'a tout expliqué, que ce soit les procédures, les prix, les recommandations, et les risques aussi.. Il m'a demandé de réfléchir afin d'être sûre de moi, il a été patient et non pressant. Je trouve que le feeling est passé tout de suite. Je l'ai trouvé très professionnel, très sérieux. Il sait ce qu'il fait et il le fait très bien. Merci beaucoup à vous Mr Grosdidier, je suis ravie de votre travail !

3 commentaires