En 2014 j'ai eu recours à un coach pour perdre 15kg grace à un rééquilibrage alimentaire et du sport. Depuis un an j'ai repris tout doucement après une période difficile mais je suis de nouveau suivie par ma coach. Une fois stabilisée, j'aimerais pouvoir procéder à un lipofilling car en 2014, malgré une silhouette tonifiée et affinée, il restait des imperfections au niveau des cuisses et j'avais perdu beaucoup au niveau de ma poitrine. Je souhaite un traitement "naturel" afin d'harmoniser ma silhouette tout en continuant un équilibre de vie d'où la volonté d'avoir recours à un lipofilling.

Dès que j'ai entendu parler du lipofilling, il y a quelques années, je me suis dit "c'est l'opération gagnante, c'est ce qu'il me faut!". J'avais en effet une culotte de cheval vraiment marquée, et des petits seins ! Ça me complexait énormément, j'avais l'impression d'être difforme... Il y a 4 ans, je ne sais sous quel charme magique, j'ai sauté le pas ! J'ai rencontré un médecin aodrable, qui n'a bien tout expliqué, et m'a dit que je ne gagnerais pas beaucoup en volume de seins avec le lipofilling car la graisse se résorbre. Mais justement, je ne voulais pas beaucoup ! Deux mois après, je me faisais opérer ; 3L de graisse en moins, et un peu plus dans les seins ! Comme souvent pour cette intervention, je suis repassée au bloc deux mois après pour finaliser le processus, retirer à nouveau un peu de graisse et la réinjecter. Parlons peu parlons bien : je suis passée d'un 85 B à un 85c. Certes, c'est peu mais c'est tout ce qu'il me fallait ! Et dorénavant je rentre dans des pantalons T38 :D je le savais depuis le début, c'était vraiment l'opération gagnante !

19 commentaires

depuis quelques années je pense faire quelque chose a mon visage vieilli de 63 ans et j ai entendu parler du lipofilling qui peut etre serait moins agressif qu'un lifting... mais je suis toujours angoissée a cette idee

10 commentaires

J'ai 39 ans, de nature longiligne. J'ai constaté depuis plusieurs années une perte de densité et de volume au niveau de mes joues, ce qui me donne un air fatigue et surtout me vieillit énormément. J'ai consulté un chirurgien esthétique pour avoir des renseignements sur une méthode peu invasive. J'étais plutôt tenté par des injections d'acide hyaluronique. Devant me faire opérer pour un retrait des cornées nasales, mon chirurgien m'a conseillé le lipofilling. Le résultat (à l'inverse des injections) promettait d'être définitif et cerises sur le gâteau cela améliorerait très significativement ma qualité de peau. Bref que des avantages. Vu mon petit budget cette solution était idéale. Je me suis lancée . L'opération s'est très bien passée les suite opératoire quai indolore et une éviction sociale de 2 jours...ravie. Résultats très satisfaisant les premiers mois même si je trouvais que le volume n'était pas suffisant. Au bout de 5 mois je commence à déchanter le volume disparaît peu à peu... J'ai l'impression que je "bouffe" ma propre graisse. Au bout de 6 mois retour à la case départ. Tout ça pour rien, je suis écœure j'ai l'impression d'avoir jeté plus de 1000€ . Réponse de mon chirurgien, ma nature et mon métabolisme hyperactif.

7 commentaires
Depuis toujours complexée par mon bas du visage (menton + lèves inexistantes) j'ai enfin sauté le pas en août 2016 d'avoir recours à une mentoplastie, à présent, il faut s'attaquer au principal problème qui est en lien directement avec ma féminité : mes lèvres! Elles sont archi fines, non pulpeuses et inexistantes.... je ne m'aime pas, je suis mal à l'aise à l'idée que quelqu'un regarde mon affreux visage. j'ai tellement envie de pouvoir mettre du rouge à lèvres, etre féminine, bien dans ma peau. J'ai pris rendez vous avec mon chirurgien esthétique qui me conseille le lipofilling des lèvres avec les avantages et les risque que cela peut engendrer, il est temps pour moi de changer de visage, et enfin ne plus être gênée lorsque l'on me regarde de face ou de profil.
2 commentaires
après 2 ans d'allaitement de mon dernier fils, mes seins étaient vidés. j'ai donc décidé de me faire faire un lipofilling mammaire. environ 1 litre de graisse a été prélevé de ma culotte de cheval, qui me complexait également! l'opération a été réalisée par un chirurgien exerçant sur la métropole lilloise et à Courtrai. je me suis faite opérée dans la clinique de Courtrai. j'avais un petit B creux avec 86cm de tour de poitrine. Juste après l'opération, je suis montée à 99cm ! 10 jours plus tard je suis à 94cm, et 1 mois plus tard toujours à cette mensuration qui correspond à un gros bonnet C. mes seins ne sont plus creux, ils sont harmonieux et très naturels. quand à la culotte de cheval, elle a disparu. Les hématomes ont mis 15 jours à 3 semaines à disparaître. les douleurs fortes ont durées 3 jours. Ensuite c'était douloureux au toucher pendant 1 semaine. je pense qu'il faudrait faire une retouche sur la culotte de cheval car j'ai l'impression que ça n'est pas symétrique, mais c'était le cas avant aussi! je revois le chirurgien dans 15 jours, je verrai avec lui. sinon j'ai repris le yoga doux au bout d'1 semaine afin d'activer la circulation sanguine dans les jambes. et la gymnastique, et vélo elliptique au bout de 15 jours. le conseil pour garder l'implant de graisse dans les seins et de BIEN manger pendant les 10 premiers jours suite à l'opération. Le chirurgien m'a expliqué que bien manger (plus que d'habitude) permet au corps de vasculariser la graisse, et si la "nouvelle" graisse est bien vascularisée, elle s'accroche et la greffe fonctionne. j'ai donc bien mangé pendant les 15 premiers jours, ensuite normalement, et maintenant je vais commencer à refaire attention (sans faire régime). je suis ravie de ma silhouette, elle est comme je l'imaginai ! parfait ;)
8 commentaires