J’ai subi une mastectomie totale en 2010, et ai réalisé une reconstruction mammaire par DIEP, c’est-à-dire avec la graisse du ventre, en janvier 2014. L’intervention s’est bien passée, mais a duré 7 heures : je suis rentrée la veille à Pompidou en paniquant un peu, c’est normal je pense, je me suis demandée si j’allais me réveiller. D’ailleurs j’ai paniqué en salle de réveil car j’avais les jambes paralysées (les produits injectés sont vraiment très forts), c’était très dur car je les entendais parler mais je ne pouvais rien dire car j’étais entubée. Rien à dire, le sein est magnifique, si ce n’est que j’ai rechuté avec des métastases dans les poumons en mars suivant l’intervention, mais j’ai fini les chimios et tout va bien. J’avais déjà entendu parler d’une personne qui s’était fait dieper et qui avait rechuté, mais je ne sais pas si c’est une coïncidence. De toutes façons, vous restez en observation 24h après intervention pour voir si le DIEP a bien pris, j’ai juste eu un peu de fièvre, mais j’ai été très bien suivie juste après l’intervention, on venait voir le sein toutes les heures ou toutes les deux heures. Le résultat me plaît, il est encore plus beau que l’autre, et la cicatrice est à peine visible. Comme j’avais une bouée au niveau du bas-ventre due à mes deux grossesses, ils ont prélevé de la graisse à cet endroit. Mais il faut savoir que l’on n’a pas le ventre plat tout de suite, il faut attendre un an environ que la peau se remette, et 6 mois pour voir le sein final, le temps qu’il prenne sa forme. Pour le moment, j’ai juste le sein, il me manque le tatouage du mamelon, et j’aurai aimé que ce soit le même médecin qui le fasse ou qu’il me recommande à un de ses collègues.

6 commentaires
Suite à de mauvais résultats d'une dysplasie mammaire, j'ai décidée de faire une reconstruction de ma poitrine. L'opération s'est très bien déroulé, la pose d'implants a été parfaite. Aucun symptômes particulier et ravis du résultat qui est très naturel

Le jour où je me suis faite operer (diep) en me réveillant j'ai vu un volume à la place du creux de mon ablation du sein gauche et la je me suis dites" ça y est je suis guérie! !!!!"

8 commentaires

depuis l'adolescence ma poitrine était asymétrique, j'ai longuement' réfléchis à l'idée de me faire opérer, sans savoir quelle méthode serait employée, et si un remboursement sécu était possible. J'ai sauté le pas à l'âge de 26 ans, après avoir eu 2 enfants (ce qui n'a pas arrangé l'aspect esthétique de ma poitrine asymétrique, avec une ptose). Sur recommandation de ma gynécologue j'ai pris RDV avec le DR Nicolas Gounot a Lyon, et en quelques mois mon complexe vieux de 10 ans s'est envolé. J'ai eu un résultat fidèle à la promesse, sans prothèses, correction de la ptose, asymétrie rectifiée avec la réduction du sein plus gros, la taille des mamelons réduites, et une bonne cicatrisation. Je recommande Le praticien qui m'a opérée a toutes celles qui ont le même problème que moi, son travail est excellent

5 commentaires

Cela fait maintenant quelques mois que ma reconstruction s'est achevée. bien évidemment la sensation du touché concernant mon sein reconstruit n'est plus la même, mais le résultat demeure. dans le même temps mon protocole concernant l'hormonothérapie s'est terminée également. je me sens à nouveau bien dans ma tête et mon corps.

6 commentaires
J'ai subi une masmectomie du sein gauche suite à un cancer du sein. On me l'a reconstruit en prélevant mon muscle du dos et mis une prothèse dans l'autre pour rééquilibrer soi-disant... Aujourd'hui, j'ai un petit sein sans téton en forme de pomme et un beaucoup plus gros en forme de poire dont la prothèse s'affaisse depuis 20 ans Je suis obligée de porter une prothèse externe en silicone que je mets dans mon soutien gorge malgré la reconstruction pour que cela ne se voit pas et suis très complexée. J'aimerais savoir si d'autres personnes ont le même problème...si on peut encore corriger la poitrine...
8 commentaires