La QOOL épilation

La QOOL épilation
Création : 23 juil. 2016 · Actualisation : 23 juil. 2016

L'épilation c'est QOOL !

Tout le monde la pratique, aussi bien les dames que les messieurs ! De tous temps, les hommes et les femmes ont cherché à supprimer tout ou partie de leur pilosité. De nos jours, l'arsenal des méthodes d'épilation est l'un des plus vastes comparé à d'autres traitements. A la maison on utilise encore le rasage, voire une méthode pourtant dépassée, l'épilateur électrique. Dans les salons de beauté on pratique l'épilation à la cire, au sucre, ou encore les épilations bio. Enfin, on se tourne de plus en plus vers les dernières découvertes de la science telles que l'épilation à l'aide de l'électricité, de l'énergie de la lumière et de la chaleur. Face à un choix aussi vaste, il est parfois difficile de s'orienter. Aussi, nous allons tenter de vous guider !

La vérité, rien que la vérité

Si vous avez déjà tenté des épilations à l'aide de divers appareils dans des salons ou centres laser, vous savez alors qu'en règle générale la procédure comprend un gel de refroidissement ou une crème anesthésiante, l'interdiction de toute exposition aux UV avant et après l'épilation et (à voix basse, car personne ne l'avoue !) la douleur ! Tous les patients la ressentent, mais aucune clinique, ni aucun salon n'en parle dans leurs prospectus publicitaires. Pour autant, la plupart des méthodes d'épilation génèrent une sensation de douleur assez importante, qui est « masquée » par des crèmes anesthésiantes ou par une application d'air froid qui en effet diminue artificiellement la douleur, celle-ci étant le signal d'un traumatisme causé à l'organisme.

Encart :

Delphine, 27 ans, est venue dans un Centre LINLINE après avoir effectué deux séances de photo-épilation : « J'ai sans doute les nerfs sensibles, mais quand j'allais là bas, le médecin me prévenait à chaque fois que « là maintenant il y aura un flash ». Après ces mots je remplissais autant que possible mes poumons d'air et bloquais ma respiration. Après un tel traitement je devais rester quelque temps au salon pour me remettre de mes émotions et me calmer.»

Laura, 39 ans, est arrivée dans un Centre LINLINE, après une douloureuse expérience d'épilation électrique : « Il y a très longtemps une charmante cosmétologue m'a proposé de faire une épilation électrique – son cabinet venait tout juste d'être équipé d'un appareil approprié. Ni elle, ni moi n'avions imaginé que je sursauterais aussi brusquement alors qu'elle venait tout juste de supprimer le premier poil. Cette véritable décharge électrique fut le point final à ma tentative d'épilation définitive. Ne voulant plus jamais supporter une telle torture, je me suis résignée à continuer à me raser.

Pourquoi l'épilation est-elle douloureuse ? ou l'histoire d'une fable scientifique

De par votre propre expérience ou vos connaissances théoriques, vous savez que les poils ne repoussent pas sur une zone brûlée. Curieusement, ce principe de brûlure ou, selon l'expression consacrée, la loi physique d'absorption de la chaleur, se trouve être à la base de nombreuses méthodes d'épilation laser et de photo-épilation.

Explications. En fonction de sa structure moléculaire, un corps absorbe plus ou moins bien le rayonnement d'une certaine longueur d'onde. En effet, tout le monde sait qu'en été il est préférable de porter des habits clairs qui reflètent la lumière, tandis que les vêtements noirs l'absorbent. Le miroir est l'objet qui se réchauffe le moins au soleil, puisqu'il reflète 99% des rayons.

Par conséquent, les poils noirs ont un taux d'absorption de la lumière plus important que la peau blanche. On pourrait donc penser que les poils noirs seront détruits facilement et ce sans endommager la peau. Or, cette impression est trompeuse. En réalité, pour détruire thermiquement un poil, il faut le réchauffer intégralement (jusqu'au follicule) à 60°C minimum. C'est à cette température que sont détruites les protéines qui sont la base des cellules humaines. Le poil n'est pas un conducteur optique, aussi il ne peut pas transférer le rayon lumineux (et ce, en dépit de ce que certains « experts » de l'épilation voudraient nous faire croire à travers des slogans et de la publicité). C'est pourquoi, le rayon laser doit être suffisamment puissant pour pouvoir atteindre les couches profondes de la peau.

Dans ce cas, quelle devrait être la température dans les couches supérieures de la peau de sorte qu'en profondeur, là où se trouve follicule du poil, la température atteigne 60°C ? Est-ce 80°C, 100°C, 200°C ? Cela signifie qu'avec le poil il faudra également chauffer la peau puisque celle-ci, rappelons-le, ne reflète pas la lumière comme un miroir. De ce fait, lors d'une épilation laser traditionnelle aussi bien le poil, que la peau sont soumis à d'importants effets thermiques. La conclusion est très simple : cette technologie n'est pas sélective et, en conséquence, elle n'est pas sans danger. C'est pourquoi les esthéticiens appliquent des crèmes anesthésiantes ou de l'air froid, pour « mentir » en quelque sorte à l'organisme et lui faire supporter la chaleur excessive.

Nous comprenons maintenant, pourquoi il est vivement déconseillé de s'exposer aux UV après une session d'épilation laser « classique ». C'est bien en raison d'une forte surchauffe de la peau qui, après exposition au soleil, peut provoquer une hyperpigmentation de la zone traitée.

Pour tous ?

L'épilation laser est-elle recommandée et efficace pour tous, pour toute couleur de peau et pour toute couleur de poils ? En faisant des recherches sur Internet ou autres vous apprendrez que les méthodes traditionnelles laser ne fonctionnent pas pour les poils blonds et roux. Pourquoi ? Tout simplement parce que les lasers traditionnels n'ont pas assez d'énergie. Vous verrez également que pour les personnes qui ont une peau foncée (mate) ou noire, il n'existe a priori pas de méthode d'épilation laser efficace et sans douleur, à l'exception de QOOL-épilation.

Les méthodes que nous choisissons…

Chacun de nous trouve un équilibre entre la douleur, la sécurité et la qualité. Et, soit avec tristesse ou espoir, soit défiguré de douleur ou parfois avec les larmes aux yeux, tout le monde attend l'invention qui permettra confortablement et sans douleur de se débarrasser des attributs si bien protégés par Dame nature – les poils. Or, ce « futur » est déjà là, simplement nombreux sont ceux qui ne sont pas encore au courant des dernières technologies et continuent à souffrir !

C'est QOOL !

Le mot « QOOL », jeu de mot avec l'anglicisme « cool », peut être associé avec « frais », « bien », des qualificatifs qui s'appliquent parfaitement à notre méthode. Pourquoi ? Quel est le secret de la QOOL-épilation et les principales différences avec les autres méthodes d'épilation ? Après tout, comme les autres méthodes, la QOOL-épilation est une épilation laser, et par conséquent utilise le principe d'effet thermique.

Par contre, la QOOL-épilation est fondamentalement différente des autres méthodes laser. En effet, la QOOL-épilation est une méthode hautement sélective : elle n'agit que sur les poils et non sur toute la zone de contact du faisceau laser. Comment est-ce possible ? Tout réside dans les réglages spécifiques du laser. Les lasers utilisés dans les centres LINLINE ont une longueur d'onde et une densité d'énergie telles que le rayon émis n'est absorbé que par les poils et en aucun cas par la peau. La cible de la QOOL-épilation est donc uniquement les poils et c'est seulement eux qui sont détruits et ce sans endommager la peau. En effet, la peau ne se réchauffe pas, elle reste en quelque sorte « indifférente » aux paramètres du rayon laser. De fait, il n'est pas nécessaire ni de refroidir la peau, ni d'utiliser de crème anesthésiante.

C'est aussi simplement que l'on démontre le principal avantage de la QOOL-épilation qui est l'épilation sans douleur par excellence. Lors du traitement vous ne ressentirez qu'un très léger picotement aux endroits où sont logés les poils. C'est bien grâce à notre méthode indolore que l'on épile avec succès les zones les plus sensibles telles que le visage, le cou, le maillot ainsi que les aisselles.

ENCART :

Delphine, 27 ans est venue dans un Centre LINLINE après deux séances de photo-épilation classique. « J'ai décidé d'essayer l'épilation chez LINLINE car j'ai été particulièrement séduite par la proposition d'une épilation sans douleur. De nos jours on consomme beaucoup de publicité et, personnellement, j'ai pris l'habitude de « diviser les promesses par dix ». J'espérais donc que l'épilation chez LINLINE serait du moins supportable. Mais lors du premier traitement j'ai été assez impressionnée car il n'y avait aucune divergence avec l'article publicitaire de LINLINE. En effet, je n'ai pas eu mal ! Cela m'a suffit pour adopter la QOOL-épilation! »

Laura, 39 ans, est arrivée à la clinique LINLINE, après une (douloureuse) expérience d'épilation électrique. « Une amie m'a convaincu d'essayer cette méthode. Elle-même avait commencé des séances d'épilation un mois avant d'essayer de me persuader. J'ai fini par me dire que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ma première expérience douloureuse et que la science a fait depuis pas mal de progrès. Dieu merci, ctait bien le cas ! Même pas mal ! Et surtout aucune irritation et ce malgré ma peau qui est hypersensible. »

Les autres avantages de la méthode :

« Aucune contre-indication ! » - c'est la devise de la QOOL-épilation. Cette méthode ne vous oblige pas à changer vos habitudes. Vous pouvez faire des bains de soleil et sortir aussi bien avant que juste après l'épilation.

Peu importe la couleur des poils puisque tous les poils contiennent de la mélanine et c'est bien sur la mélanine du poil que le rayon laser agit. La seule exception concerne les poils blancs qui ne contiennent pas de mélanine. De plus, l'efficacité de la QOOL-épilation et le bon déroulement de ce traitement ne dépendent pas de la couleur de la peau, celle-ci peut être aussi bien blanche que noire (on peut traiter tous les phototypes de peau y compris le phototype VI).

C'est la victoire !

La patience de l'Homme est sans limite et le contredire serait inutile. Il est possible de supporter la douleur, l'inconfort et la déception de constater que pour la énième fois l'épilation laser a échoué et que les poils repoussent malgré tout. Mais cette patience ne mène pas toujours à de bons résultats. En effet, vous pouvez éventuellement devenir l'heureux propriétaire de belles cicatrices, de charmantes taches pigmentaires et de magnifiques ilots de poils. Sinon, vous pouvez d'ores et déjà faire un pas dans le futur et ressortir de ce combat en ayant minimisé la perte de vos nerfs et maximisé la perte des poils ! Notre méthode est basée sur de simples lois physiques que beaucoup ont apprises à l'école, mais sans doute oubliées depuis. La QOOL-épilation fonctionne indépendamment de la couleur des poils, de la peau et de la période de l'année. Donc réfléchissez et faites le bon choix !

Analysez cela !

A l'intérieur des lasers classiques pour l'épilation se trouve une puissante lampe d'impulsion. De toute son énergie, seule une étroite partie du spectre est utilisée, à savoir la lumière infrarouge et visible. Les rayons infrarouges pénètrent en profondeur dans la peau tout en la chauffant. Autrement dit, les appareils classiques d'épilation ne sont qu'une variante améliorée d'appareil puissant qui n'a pour action que de réchauffer une zone de la peau avec les poils qui y poussent, au quel cas la structure du poil s'en trouve modifiée. Etant donné que de tels appareils ne sont pas capables de réchauffer sélectivement des cibles bien définies, on assiste à une surchauffe de la peau autour des poils, ce qui peut entrainer des cicatrices ou de l'hyperpigmentation.

Je veux tout savoir !

Chacun de nous a quelque part une âme d'expérimentateur. On voudrait comprendre comment fonctionne telle ou telle méthode et constater par soi-même, afin de s'assurer personnellement de son efficacité. Comment être persuadé de l'efficacité de la méthode QOOL-épilation ? Nous savons que la peau est composée à plus de 70% d'eau. Par conséquent, le faisceau laser doit franchir la couche de peau, chargée d'eau, pour atteindre le bulbe pileux qui se trouve dans la peau à quelques millimètres de profondeur. Faisons un test. Prenons quelques poils et mettons-les dans un récipient rempli d'eau. Envoyons quelques rayons laser à travers l'eau. Le poil a été détruit, tandis que la température de l'eau est restée inchangée. La méthode QOOL-épilation permet donc de détruire le poil à travers l'eau dès la première impulsion. Si de manière expérimentale nous comparons la QOOL-épilation avec les autres méthodes d'épilation laser, nous constatons que ces dernières ne sont pas réellement sélectives. En outre, non seulement le poil n'est pas détruit, mais en plus on obtient de l'eau bien réchauffée. Or, l'objectif n'est pas de faire du thé, mais bien d'épiler définitivement. Quant à l'eau, elle peut être assimilée, dans le cadre de cette expérience, à de la peau.

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties.

0 commentaires

Demander de l’information

Les informations publiées sur Multiesthetique.fr ne substituent en aucun cas la relation entre le patient et son médecin. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.

Consulter médecin