Tout savoir sur la transplantation capillaire par cellules souches

Tout savoir sur la transplantation capillaire par cellules souches
Le Dr Delmar est un chirurgien esthétique exerçant sur la Côte d'Azur qui se spécialise en chirurgie réparatrice, reconstructrice et esthétique, mais aussi en médecine esthétique.
Création : 9 déc. 2015 · Actualisation : 16 juil. 2019

Chirurgien plasticien, le Dr Delmar réalise notamment, parmi ses spécialités, des transplantations capillaires par cellules souches, et nous en explique la technique.

Bonjour Dr Delmar, pouvez-vous nous parler un peu de vous?

Je suis chirurgien plasticien exclusif depuis 1993, et me suis installé au Cap d'Antibes après avoir suivi une formation à Marseille, avoir été Chef de Clinique et assistant des Hôpitaux et interne.

Quelles sont vos spécialités?

Je me suis intéressé très tôt au vieillissement du visage et du cou, et ai d'ailleurs mis au point quelques avancées techniques, ce qui m'a permis d'être invité à de nombreux congrès internationaux. Une autre de mes spécialités est l'augmentation mammaire, discipline où j'ai développé la chirurgie endoscopique avec une instrumentation adaptée.

Mais vous êtes aussi spécialisé dans la greffe de cheveux.

Oui, il existe plusieurs technique de greffe capillaire, mais je pratique particulièrement la transplantation capillaire par cellules souches (PL-FUT).

Il faut savoir que les greffes de cheveux, malgré nombre d'innovations dans ce domaine, posent encore plusieurs problèmes, comme les séquelles sur la zone donneuse (cicatrice et perte de densité), l'aspect artificiel de la zone implantée, ou les suites opératoire parfois importantes.

La transplantation capillaire par cellules souches permet de prévenir ces inconvénients, en se basant sur le fait que les cellules contenues dans la gaine du cheveu possèdent la fonction d'induire la croissance du cheveu, et donc de le créer à partir d'un bulbe.

2.jpg

Le Dr Gho, pionnier et inventeur de la technique, a démontré que les cellules de la partie supérieure et inférieure du follicule pileux sont riches en cellules souches, responsables de la différenciation capillaire. Cette notion est à la base de la technique de la transplantation capillaire par cellules souches : diviser un follicule pileux pour en créer d'autres.

Comment se passe une transplantation capillaire par cellules souches?

- Extraction des unités folliculaires longitudinales partielles (greffons).

Les greffes capillaires sont prévelées avec des aiguilles d'un diamètre de 0,5 à 0,6 mm. Le but de l'extraction est de ne retirer qu'une partie de l'unité du cheveu, contenant le follicule et une partie du tissu environnant contenant les cellules souches, de laisser sur la zone du prélèvement suffisamment de cellules souches folliculaires pour la repousse du ou des cheveux. Pour un greffon de bonne qualité, il faut le baigner dans une solution de conservation. Cette étape est essentielle pour transplanter des greffons de petite dimension. Par conséquent, dès que les unités folliculaire sont retirées, elles sont stockées dans le milieu de conservation pour au moins deux heures avant leur implantation.

- Implantation des greffons.

Après la préparation de la zone receveuse, les greffes sont implantées avec des pinces micro-chirurgicales. Les greffons étant de très petite dimension, il n'y a aucune cicatrice visible. Réalisé sous anesthésie locale, le traitement est indolore est n'entraîne aucune évicition sociale. En effet, la zone donneuse est cicatrisée dès le lendemain et la zone implantée est recouverte de minuscules croûtes, ce qui n'empêche pas la vie sociale.

Par conséquent, la transplantation capillaire par cellules souches représente la première méthode qui permet de générer deux follicules pileux à partir d'un seul follicule. En outre, elle respecte la zone donneuse, ce qui ouvre de nouveaux horizons comme le suivi de la calvitie masculine au cours des traitements répétés, ou la prise en charge des pathologies difficiles comme les brûlures du cuir chevelu et les pelades. Enfin, elle redessine les sourcils et la barbe.

1.jpg

Quelles différences y a-t-il entre les techniques traditionnelles de greffes de cheveux?

La technique de la bandelette, d'une part, est un retrait d'une bande de cuir chevelu d'une profondeur de 1 à 1,5 cm. Cette technique laisse une longue cicatrice visible, qui endommage la zone donneuse et est parfois douloureuse, et les résultats peuvent parfois manquer de naturel.

Il existe d'autre part la technique d'extraction d'unité folliculaire (FUE), qui prélève un follicule pileux d'un mm ou plus. Elle ne laisse pas suffisamment de tissu pour régénérer un nouveau cheveu, ce qui limite la possibilité de renouveler de nouvelles greffes et laisse une zone de prélèvement plus dégarnie. De plus, elle génère des cicatrices circulaires pour la zone donneuse.

A contrario, la transplantation capillaire par cellules souches autorise plusieurs séances de greffe sans endommager la zone donneuse. Plus de 80% des cheveux prélevés peuvent être prélevés à nouveau pour un traitement consécutif.

Quelles sont les indications de la transplantation capillaire par cellules souches?

Les indications sont notamment :

  • Alopécie androgénique chez l'homme

La transplantation capillaire par cellules souches conserve la zone donneuse de cheveux, et ne laisse aucune cicatrice. Elle est aussi indolore, et cicatrise plus rapidement que les autres techniques. Le respect de la zone donneuse offre la possibilité de suivre l'évolution de la calvitie masculine, c'est-à-dire la répétition des transplantations tous les neuf mois car la zone donneuse est respectée.

capture.jpg
  • Alopécie androgénique chez la femme
  • Brûlure du cuir chevelu

La difficulté de la brûlure du cuir chevelu est double. Elle est différente de la peau saine, ce qui rend la technique de transplantation difficile, et est limitée en cheveu. La transplantation capillaire par cellules souches répond à ces deux difficultés et restaure élégamment le cuir chevelu des patients brûlés. Avec les mêmes principes, cette technique restaure l'alopécie fibrose du cuir chevelu et certaines pelades.

  • Restauration des sourcils
  • Restauration de la barbe.

Cette technique, qui n'engendre donc pas d'éviction sociale, est particulièrement adaptée quelle que soit la demande du patient, et permet de lui assurer des résultats les plus naturels possibles.

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.