Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 27 juin 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Histoire de la toxine Botulique
  • Botox : un record de beauté
  • Botox ou toxine Botulique ?
  • Fonctionnement du Botox
  • Traitement
  • Résultats
  • Avantages du botox
  • Contre-indications
  • Nefertiti Lift et applicatons Off Label
  • Comment trouver mon médecin ?
  • Qui est le patient idéal ?
  • Hyperhidrose et bruxisme
  • Autres utilisations de la toxine Botulique
  • Le Botox comme antidépresseur
  • Mythes sur le Botox
  • Questions fréquentes sur le Botox
  • Témoignages
  • Bibliographie
avant / après Botox

Photo du Docteur Derhy

Introduction

Le  Botox, également connu sous le nom de toxine botulique est une protéine utilisée dans la médecine esthétique afin de paralyser les muscles du visage, ce qui permet de réduire les lignes d'expression.

Le Botox est utilisé depuis longtemps en ophtalmologie, en neurologie et en orthopédie, mais il est entré en médecine esthétique dans les années 90 et est depuis devenu le traitement de rajeunissement numéro 1 dans le monde. Le grand succès du Botox est dû à ses caractéristiques peu invasives (à ce jour, aucune contre-indication significative empêchant l’utilisation de la toxine Botulique chez l’adulte), permet également de renforcer les particularités du visage sans modifier ni altérer les caractéristiques, donnant un résultat final extrêmement naturel.

avant / après Botox

Photo du Docteur Buis

Histoire de la toxine Botulique

La toxine Botulique a été étudiée pour la première fois en 1793 par Justinus Kerner et l’histoire de sa découverte est plutôt étrange, comme nous l’explique le Docteur Karsenti . Lors d’un banquet de mariage, de nombreuses personnes ont été frappées par une intoxication alimentaire. C’est ainsi que l’on a découvert que des saucisses contaminées par une bactérie et plus particulièrement du boudin noir étaient responsables de ce terrible épisode. En latin le mot boudin se dit “botulinus” ce qui donna le nom de toxine Botulique, pour le Botox.

Le Botox est un poison hautement toxique qui, lorsqu'il est consommé en quantités excessives, peut provoquer une paralysie musculaire mortelle. Pour ces raisons, les premières études et utilisations ont été réalisées dans des laboratoires militaires américains lors de la seconde guerre mondiale, afin d’en faire une arme bactériologique. C’est à cette même époque qu’un chercheur, le Dr Schantz, arrive à purifier la toxine pour la rendre utilisable. On l’appelle alors la toxine de Schantz.

À partir des années 1970, les effets thérapeutiques du botulinum ont commencé à être étudiés. Les premières expériences ont été réalisées dans le domaine ophtalmique pour corriger le strabisme, par Alam Scott, un ophtamologue de San Francisco. Au fil du temps, les domaines d’utilisation du Botox sont devenus multiples : troubles du mouvement, transpiration excessive, spasticité, bruxisme...

Ce n'est que récemment que, à partir des années 90, le Botox a fait son apparition dans le monde de la médecine esthétique et en 2003 qu’il fut mis sur le marché en France.

Utilisations du Botox

Photo du Docteur Luini

Botox : un record de beauté

Selon les rapport d’ISAPS, en 2016, le Botox a été consacré pour la quatorzième année consécutive comme traitement numéro 1 et le plus demandé au monde dans la cadre de la médecine esthétique, avec un total de  4 931 577 interventions, soit 37,3% du total des traitements de beauté et opérations chirurgicales effectuées pour la même année ! Les États-Unis maintiennent leur position de leader depuis des années, toujours à la pointe de l'utilisation de cette technique, avec près de 1 118 370 traitements effectués en 2016, suivis du Brésil et de l'Italie. La France se retrouve en 9ème position du classement mondial, avec près de 101 500 procédures réalisées.

avant / après Botox

Photo du Docteur Leclercq

Botox ou toxine Botulique ?

Vous avez certainement entendu parler de Botox ou de toxine Botulique et vous ne devez pas savoir comment différencier ces deux mots. L’AFME nous éclaire et nous explique que même si l’on utilise souvent le mot “Botox”, il s’agit en fait d’un abus de langage, car le Botox est une marque de toxine botulique. Il existe en réalité 8 types de toxine Botulique ; seul le type A purifié est utilisé à des fins médicales. En France seules trois marques sont autorisées de type A : Azzalure® (laboratoire Galderma), Vistabel® (laboratoire Allergan), Bocouture® (laboratoire Merz).

Dans cet article, nous utiliserons le mot Botox comme synonyme de toxine Botulique.

avant / après Botox

Photo du Docteur Buis

Fonctionnement du Botox

À ce jour, le Botox est principalement utilisé à des fins esthétiques. Il s'avère être un excellent anti-âge qui vous permet d'éliminer les signes du vieillissement et d'obtenir un résultat très naturel. Mais en quoi consiste la toxine Botulique et comment fonctionne-t-elle?

Le botulinum est injecté au niveau sous-cutané dans le but de corriger les rides d’expression : frontales, rides du lion, périoculaires (appelées "pattes d'oie"), ainsi que les rides du plissement du nez.

Le Docteur Picovski explique le fonctionnement de cette toxine, Nos nerfs communiquent avec le muscles grâce à une substance neurotransmetteur acétylcholine. La toxine Botulique a la capacité d’inhiber ce dialogue, réduisant ainsi l’activité musculaire et la contraction. De cette façon, les traits d'expression sont étirés, ce qui donne au visage une expression fraîche et plus détendue, sans apporter de modifications excessives aux caractéristiques de chaque individu.

Le Botox est principalement utilisé dans la partie supérieure du visage, où se concentrent les rides superficielles et mobiles. Le Docteur Derhy, confirme que les effets les plus remarquables du Botox se manifestent avant tout dans l'atténuation des rides péri oculaires et des rides de la glabelle. Les utilisations les plus rares dans la région péri orale, dans la région du nez, du menton et du cou.

Traitement

L’application du Botox est effectuée par un médecin spécialisé en médecine esthétique, il s’agit d’un traitement ambulatoire assez rapide,  qui prend entre 10 et 30 minutes pour une application complète. Avant les injections, le Docteur Picovski recommande de ne pas ingérer d’aspirine au moins 1 semaine avant ( et quelques jours après).

La procédure n’est pas douloureuse, le médecin peut toujours décider d’appliquer un anesthésique topique de type EMLA. Par la suite, avec des aiguilles très fines pour les injections intramusculaires (30G), le botulinum sera injecté dans les zones à traiter, préalablement identifiées par le médecin.

Après la procédure, il suffit de suivre quelques étapes simples pour ne pas altérer le résultat final:

  • Evitez de dormir 2 à 3 heures après le traitement.
  • Evitez toute exposition au soleil ou aux UVA.
  • Evitez de masser énergiquement la zone traitée pendant au moins 48 heures pour éviter toute migration. de toxine dans d'autres domaines.

Pour agir correctement, la toxine a besoin de 3 à 4 jours. Il est donc normal de ne pas remarquer de différence à la fin du traitement. Les premiers résultats seront visibles à partir du cinquième jour.

avant / après Botox

Photo du Docteur Derhy

Résultats

Les résultats ne sont pas immédiats, mais il faut attendre 3 à 4 jours pour que le Botox prenne effet et les rides apparaissent visiblement plus détendues. L’AFME garantit que le traitement a une durée variant de 4 à 6 mois ; chez les hommes, il peut avoir une durée plus courte en raison de la force des muscles. Les rides commencent à réapparaître lentement, même si elles sont sous une forme moins accentuée par rapport au pré-traitement.

Vous pouvez répéter les injections en convenant avec votre médecin de l'intervalle de temps entre deux séances et des doses à utiliser. L’AFME nous explique que de nombreux patients effectuant plusieurs fois un traitement à la toxine Botulinique entraînent une réduction progressive du volume musculaire et, par conséquent, une inhibition de son activité, même dans des conditions normales.

Avantages du botox

Les avantages de l'utilisation du botox par rapport à d'autres techniques de rajeunissement sont certainement dus au très faible pourcentage de contre-indications. En effet, l’agence ISAPS informe qu’aucun cas particulier d’effets secondaires n’a été enregistré avec un traitement par botulinum. En résumé, les avantages du Botox sont les suivants:

  • Rajeunissement immédiat du visage, les rides d’expression apparaissent lissées et donnent un aspect frais à tout le visage.
  • Les résultats sont proportionnés et naturels, l’avantage du Botox est précisément de pouvoir améliorer les caractéristiques du visage sans les transformer.
  • Ce n'est pas une opération chirurgicale, elle est réalisée en ambulatoire en 30 minutes maximum.
  • L'application est indolore, seule une anesthésie légère est appliquée
  • C'est un traitement rapide qui peut être répété plusieurs fois dans le temps.
  • Il traite également d'autres problèmes, tels que l'hyperhidrose et la migraine chronique.
avant / après Botox

Photo du Docteur Bonafos

Contre-indications

À ce jour, l’un des principaux avantages du traitement par botulinum est l’absence de contre-indications particulières. En effet, l'injection de Botox n'est absolument pas invasive et les seuls effets secondaires pourraient être dus à des réactions allergiques, en plus de la présence possible d'une inflammation ou d'une infection à la suite de l'injection.

Les effets secondaires du Botox de type A sont généralement transitoires, ils disparaissent avec l'absorption progressive de la toxine. La plupart sont dues à une possible propagation du médicament dans les groupes musculaires adjacents. Certains patients signalent une légère migraine dans les heures qui suivent le traitement, un trouble qui a tendance à disparaître rapidement. L'innocuité de son utilisation pendant la grossesse, l'allaitement et l'enfance n'a pas encore été pleinement démontrée.

avant / après Botox nefertiti lift

Photo du Docteur Buis

Nefertiti Lift et applicatons Off Label

Dans le domaine de la médecine esthétique, on retrouve deux nouveaux types de traitement par injection de toxine Botulique :

  • Nefertiti Lift : du nom de la célèbre reine égyptienne, est utilisé pour traiter l'affaissement au niveau de l’ovale du visage et du cou. Le Centre Esthétique Lyon nous explique comment fonctionne le Nefertiti lift :le médecin réalise de micro injections de toxine Botulique à des dosages précis qui vont relaxer les muscles et entraîner une défaillance des muscles du bas du visage (joues et mâchoire) et du cou. Ce traitement est particulièrement indiqué pour les personnes qui souhaitent redéfinir l'ovale du visage.
  • Les applications OFF label : ce terme désigne l'utilisation de Botox en dehors des zones du tiers supérieur du visage. Grâce à cette technique, il est possible d’intervenir pour le traitement des rides du lapin (rides sur les côtés du nez) ou des rides aux coins de la bouche. Un traitement intéressant qui permet, grâce à des injections précises et à faible dose, d’intervenir sur le sourire gingival. Les applications OFF label (hors étiquette)  nécessitent une prudence maximale de la part du médecin, une excellente connaissance de l'anatomie et une excellente information de la part du patient.
avant / après Botox

Photo du Docteur Derhy

Comment trouver mon médecin ?

Le choix de votre médecin pour effectuer des traitements esthétiques est une étape fondamentale pour la réussite du traitement lui-même. Il est important d'établir une relation de confiance entre le médecin et le patient. 

C'est pourquoi nous vous suggérons de profiter de la première visite pour exposer tous vos doutes et vos questions.  En France les médecins autorisés à pratiquer les injections de Botox sont les chirurgiens spécialisés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, les spécialistes en chirurgie de la face et du cou,  en chirurgie maxillo-faciale, les dermatologues ou bien les ophtamologues, comme nous l’indique le Conseil des médecins. Les médecins esthétiques, généralistes, et dentistes ne sont pas autorisés à réaliser ces injections. Nous vous invitons donc à faire vos recherches et à choisir un médecin agréé, ce que vous pourrez vérifier sur le site du Conseil National des Médecins.

Qui est le patient idéal ?

Selon le rapport d’ISAPS , les patients nécessitant ce type de traitement appartiennent à la tranche d’âge des 35 à 50 ans, ce qui montre que l’utilisation du Botox peut généralement se faire après 30 ans que cela soient pour les hommes et les femmes.

Le Docteur Derhy nous commente que les injections de Botox se réalisent rarement avant 30 ans car les patients n’en ont pas besoin. Cependant, si a 60 ans le patient a envie de réaliser des injections sans jamais auparavant avoir réalisé un traitement au Botox, les résultats seront plus difficiles à obtenir.

Même si le Botox est autant indiqué chez l’homme que la femme, les deux ne l’utilisent pas de la même façon :

  • Pour les femmes : la raison principale est certainement esthétique. Les femmes souhaitent souvent préserver l’air jeune et frais d’un visage sans rides. Les interventions requises visent à ouvrir davantage l'œil, à relever le sourcil et à rajeunir l'œil.
  • Pour les hommes : il semble que l’approche du monde masculin envers le Botox soit principalement due aux problèmes de combat liés à la transpiration. Dans le cas d’interventions esthétiques sur le visage de l’homme, le médecin veille à préserver les caractéristiques sans altérer la forme des sourcils afin d’éviter la féminisation du visage.
Hyperhidrose Botox

Photo du Docteur Bonafos

Hyperhidrose et bruxisme

Ces dernières années, l'utilisation de la toxine Botulique s'est répandue pour traiter certains troubles non esthétiques.Les injections de Botox sont particulièrement nécessaires pour le traitement du bruxisme et de l'hyperhidrose.

  • Bruxisme : Le Docteur Besnainou explique que le bruxisme est un trouble impliquant le grincement involontaire des dents pendant le sommeil. Le mouvement involontaire de la mâchoire entraîne des dommages aux dents, à l' os de la mâchoire et aux gencives. Un traitement au Botox 2 fois par an aide à détendre les muscles et à contrôler les mouvements maxillaires.
  • Hyperhidrose : Cette pathologie est souvent liée à des causes psycho-émotionnelles: les cellules sudoripares produisent une quantité de sueur supérieure à celle requise par l'organisme pour la régulation de la température corporelle. Les injections de toxine Botulique à effectuer dans les mains, les pieds ou les aisselles inhibent temporairement l'activité de la transpiration, limitant ainsi les effets de la transpiration excessive.
Les usages du Botox

Les autres utilisations du Botox

Autres utilisations de la toxine Botulique

Le Botox est utile non seulement à des fins esthétiques, mais est également largement utilisé dans d'autres spécialités médicales pour lutter contre les problèmes liés principalement à l'activité musculaire et endocrinienne. Voici un certain nombre de domaines médicaux où le Botox est utilisé avec d’excellents résultats :

  • Neurologie : on retrouve des cas traités avec succès comme les  torticolis, spasmes, crampes, tremblements et tics, contractures et dysfonctionnements musculaires.
  • Ophtalmologie :  l'une des premières applications médicales du Botox était destinée au traitement du strabisme et du nystagmus
  • Orthopédie-physiatrie :  utilisée dans le traitement des maux de tête, migraines, maux de dos, syndrome de douleur myofasciale, douleur neuropathique au genou ou à l'épaule.
  • Urologia :  utilisé pour le traitement de l'hypertrophie bénigne de la prostate et de l'incontinence urinaire.
  • Gastroentérologie : utilisée avec succès pour lutter contre les hémorroïdes, les fissures anales chroniques, les dysfonctionnements de l’estomac et des voies biliaires.
  • Rhumatologie : traitement du phénomène de Raynaud dans lequel les mains et les pieds sont constamment gelés.
  • Dermatologie : particulièrement connu pour le traitement de l'hyperhidrose et également utilisé pour les troubles salivaires. Des études récentes considèrent qu'il est également viable pour lutter contre l'acné et la rosacée.
  • Allergologie : utile pour lutter contre la rhinite allergique.
  • Chirurgie : en plus d’être utilisé à des fins anti-rides, plusieurs études médicales montrent le potentiel du Botox dans la prévention et le traitement des cicatrices hypertrophiques et chéloïdes.
avant / après Botox

Photo du Docteur Körting

Le Botox comme antidépresseur

Une étude révolutionnaire publiée en 2006 par le Dr Eric Finzi, "Treatment of depression with botulinum toxin A: a case series.", a inspiré une nouvelle utilisation possible de la toxine Botulique. Selon la théorie du feedback - facial, nos états émotionnels sont liés à nos expressions faciales. Une attitude mimique impliquée dans un sourire envoie des impulsions de bonheur au cerveau, ce qui nous rend moins tristes et moins stressés. La capacité du Botox à inhiber la contraction des muscles faciaux améliore les symptômes de la dépression, comme tous les antidépresseurs, car elle réduit les signaux que les muscles envoient normalement à l'amygdale, la région du cerveau prédisposée au contrôle de nos émotions comme nous l’explique le Journal de Montréal.

avant / après Botox

Photo du Docteur Lamquin

Mythes sur le Botox

On entend de plus en plus souvent parler du Botox, mais attention aux nombreuses légendes liées à l'utilisation de ce médicament. Voici les mythes les plus répétés concernant le Botox :

  • C'est un poison : techniquement le Botox est un médicament obtenu à partir du traitement de une toxine, mais il a été purifié afin d’être utilisé et tout est une question de dose. Le Docteur Guillemain nous indique que la dose mortelle pour l’homme se situe à 6000 fois le dosage disponible dans un flacon. Ce qui permet une utilisation en toute sécurité.
  • Il provoque une raideur du visage : le Botox est capable de rajeunir la peau du visage avec des effets très naturels, pour un traitement réussi, il est nécessaire de contacter un professionnel spécialisé et d'utiliser le bon dosage.
  • En raison d'une paralysie permanente : les effets de botulinum sont temporaires et disparaissent dans un délai maximum de 6 mois.
  • Il provoque une accoutumance : le traitement peut être répété plusieurs fois sans craindre de créer une dépendance physique, au contraire, les traitements de longue durée améliorent progressivement la peau

Questions fréquentes sur le Botox

  • Au bout de combien de jours à compter de l'application peut-on apercevoir les effets du Botox ? La toxine Botulique est activée en moyenne environ 4 jours après l'injection et dure entre 4 et 6 mois, après quoi le traitement peut être répété.
  • Est-il possible de réaliser une injection de Botox en souffrant de diabète ? Oui, il n'y a pas de contre-indications particulières. Il est important de faire appel à un médecin qui suit scrupuleusement les procédures de désinfection et qui utilise la toxine Botulinique à dose unique.

  • Existe-t-il une allergie à la toxine Botulique ? Les allergies à la toxine Botulique ne sont pas décrites, mais chez un sujet prédisposé, il est bon de consulter un allergologue et surtout d’informer le médecin qui procédera au traitement.

  • Est-ce que le Botox injecté dans l'aisselle freine la transpiration excessive ? Oui, c'est l'un des traitements les plus répandus. En ce qui concerne l'utilisation esthétique, ses effets sont temporaires et ont une durée maximale de 6 mois.

Témoignages

“Ma seconde étape était le botox pour gagner quelques années, de plus j'étais complexé par ces petites rides au coin des yeux et la ride du lion bien ancrée.” Lire l'expérience

Jujudange - Saint-Perdon, Landes

“Crème anesthésiante à mettre 15 min avant. Ce n'est pas douloureux et je n'ai pas eu de bleus. Je compte le refaire dans 6 ou 8 mois.” Lire l'expérience

DuquenoyGisele - Livry-Gargan, Seine-Saint-Denis

“Mon post s'intitule "Botox et acide hyaluronique au Havre, mon histoire", mais il pourrait s'appeler "quand y'a plus d'espoir, y'a de l'espoir !" Lire l'expérience

Gal_9154 - Le Havre, Seine-Maritime

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."

Collaborateurs du traitement :