Curiethérapie, presque 5 ans après

Traitement réalisé Vaut la peine
Deekin
Ris-Orangis · 18 avril 2017

En juillet 2012 je me fait opérer de nouveau de ma cicatrice chéloïdes, deux ans après la première intervention. Cette fois ce sera ablation, puis curiethérapie avec des injections de bléomycine chaque mois (la première fois c'était ablation + kénacort chaque mois, sans réussite).

Après l'opération je suis emmené dans une clinique où je suis resté 3 jours, le temps de la curiethérapie. Les deux premiers jours furent assez douloureux à cause de l'ablation, j'ai du prendre des anti-douleurs pour calmer cela.

Les premiers mois, ou au bout de 2 ans, je vois clairement la différence avec ma première opération : la cicatrice est moins grosse, semble stable.
Malheureusement tout fini par repousser : la partie inférieure a arrêté de grossir, pas la partie supérieure qui va former une grosse boule sur la partie droite de mon visage, sous l'oreille.

Nous sommes en avril 2017, je compte retourner enlever cette partie de ma cicatrice. En espérant que cette fois ça se stabilise comme la partie inférieure.
J'ai d'autres cicatrices sur le corps, mais je ne peux pas cacher mon visage.

J'ai été opéré les deux fois à l’Hôpital Privé des Peupliers à Paris, j'ai oublié le nom de la clinique parisienne pour la curiethérapie par contre.
On m'a conseillé St Louis pour la prochaine opération, à voir.

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

L_Multiesthetique

· Paimpol

· 25 avril 2017

Bonjour Deekin, comment allez-vous ?

Je suis désolée d'apprendre que les premières interventions n'ont pas fonctionné, d'autant que vous paraissez avoir souffert pendant :(
J'espère que cette fois sera la bonne, une cicatrice sur le visage n'est jamais évidente à vivre... Avez-vous pu prendre rendez-vous à l'hôpital dont vous parlez ?

Bien à vous
Deekin

· Ris-Orangis

· 26 avril 2017

Bonjour Lou_Multiesthetique !

En fait je souffre durant deux jours, ensuite ça va mieux, rien d'insurmontable =)

Oui des cicatrices, surtout d'une taille bien imposante, n'est pas simple quand je sors à l'extérieur. De mon côté j'ai appris à vivre avec, je n'ai pas de soucis avec.

Dès que j'aurai la réponse pour ma demande de CMU, j'irai prendre contact avec l’hôpital St-Louis !

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

L_Multiesthetique

· Paimpol

· 27 avril 2017

Très bien Deekin ! Ce thème est un sujet qui touche plus de personnes qu'on ne le pense et votre expérience peut apporter beaucoup pour les autres ! Merci de nous tenir informé☺️

De plus, pourriez-vous nou dire comment s'est déroulé l'intervention et la récuperation par la suite ?

A bientôt !
Deekin

· Ris-Orangis

· 27 avril 2017

En ce qui concerne l'intervention (les deux fois) :

- La veille je prends une douche avec du bétadine rouge.

- Le jour de l'opération je me présente à l'hôpital tôt le matin (dès 7h du mat). On arrive à jeun. Et comme j'étais en ambulatoire on m'emmène à un lit où je me déshabille totalement pour enfiler une culotte et de quoi me couvrir le corps. Bref des vêtements stérilisés et adaptés pour une intervention chirurgicale.

- Une fois l'heure arrivée, je suis emmené (en étant allongé sur le lit) dans la salle d'opération. On m'endort avec un masque, je ne vois pas le temps passer car dès que j'avais les yeux ouvert j'étais déjà dans la salle de réveil.

Ensuite les choses diffèrent :

- Sans curiethérapie, je rentre chez moi dans la journée (évidemment quelqu'un DOIT venir me chercher sinon on me garde).
- Avec la curiethérapie, je suis emmené en ambulance et dans mon lit dans une autre clinique ou hôpital pour la deuxième partie de l'intervention. Un docteur va insérer dans le tube un bâtonnet radioactif, puis je reste sur place durant 3 jours. Enfin après avoir retirer le bâtonnet, je retourne à l'hôpital où j'ai été opéré pour enlever le tube de la plaie. Je peux enfin rentrer à la maison.

Concernant la récupération ça a été assez simple : les 2 premiers jours la douleur est présente, je dois prendre des anti-douleurs (et c'est plutôt efficace, ça m'a suffit). Le 3eme jour tu ne sens plus de douleur (mais on sent bien la plaie, que ça tire quand tu bouges).

Mais ce n'est pas fini pour autant ! Avec des bandages, du tulle gras, etc, il faut changer tous les jours le pansement, nettoyer la plaie, etc. Soit seul, soit avec une infirmière (recommandé).
Ma peau réagit vite, je cicatrice assez rapidement.

Après tout cela, chaque mois je devais aller à l'hôpital pour me faire injecter des produits pour éviter que la cicatrice ne grossisse de nouveau (des injections pendant 2 ans, une fois par mois).
J'ai eu le Kenacort Retard la 1ere fois (inefficace dans mon cas) puis du Bléomycine après ma 2ème opération (plus efficace mais ma cicatrice est revenue au bout de 3-4 ans).

D'après mon chirurgien, je suis un cas très sévère, voire extrême, il n'avait jamais vu ça. Je verrai bien ce que ça donne pour ma 3eme intervention.

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

L_Multiesthetique

· Paimpol

· 2 mai 2017

Bonjour Deekin, merci pour tous ces détails ! C'est réellement enrichissant de connaître ce type de pratique car je croisse au sein de notre communauté un certain nombre de personnes qui ont des difficultésavec des cicatrices Chéloïde. Comment se gère la prise en charge ?
Deekin

· Ris-Orangis

· 3 mai 2017

La prise en charge ?

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

L_Multiesthetique

· Paimpol

· 4 mai 2017

Y'a t-il une prise en charge de la part de la sécurité sociale ?

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

Actualiser mon expérience
Actualiser mon expérience
Cette expérience vous a plu ?
Expliquez votre expérience de chirurgie esthétique
Commencer maintenant

Demander de l’information

Multiesthetique Awards Les spécialistes les plus recommandés en Médecine et chirurgie esthétique de 2018 en France. Découvrez-les ! Voir toutes

Plus d'expériences

Les informations publiées sur Multiesthetique.fr ne substituent en aucun cas la relation entre le patient et son médecin. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.