Questions aux médecins Résolvez vos doutes !

meilleure procédure pour poches

angel06 · Nice · 13 févr. 2016

Bonjour j'ai depuis 3 ans des poches sous les yeux surtout sous l'oeil gauche (côté sinuite chronique opérée et j'ai 47 ans . Ma dermatologue m'a parlé de poches malaires et d'hernie graisseuse. j'ai fait en décembre du plexr et même si je sais qu il faut attendre pour le résultat je vois bien que la poche n'a pas diminuée. On m'a averti qu'il faudrait refaire une séance mais je le ferai pas. Depuis décembre je suis très rouge et marquée et la poche est accentuée.

quelles solutions pour mon cas? quel chirurgien? combien de temps après le plexr

Merci beaucoup

angélique

6 réponses

  • Docteur Mickael Durbec

    Meilleure réponse
    16 févr. 2016 ·

    1 réponse

    Bonsoir Madame,
    Il est effectivement difficile de vous répondre sans photos.
    Néanmoins, au vu de votre description, il semble qu'une blépharoplastie inférieure pourrait corriger votre problème de poches. Celle-ci aurait pour but de réduire les poches et de corriger un éventuel excédent cutané ainsi que de remettre en tension votre muscle s'il est relâché.
    Il est important de prendre contact avec un chirurgien spécialisé dans cette intervention.

    Cordialement,

    Dr DURBEC

  • Dr Jacques Buis

    16 févr. 2016 ·

    146 réponses

    Bonjour madame,
    Sans examen ni photos, il est difficile de donner une solution à votre cas particulier et la meilleure solution est de consulter un chirurgien connaissant pratiquant cette chirurgie.
    Toutefois, compte tenu de votre âge et de ce que vous décrivez, la situation commune avec le temps qui passe est l’apparition de pseudo poches par descente de la graisse située juste sous la paupière sous l’effet du relâchement cutané. Cela entraine un creux entre paupière inférieure et pommette.
    A cette situation peut parfois s’ajouter de véritables poches malaires dont, par contraste avec de véritables poches palpébrales, le volume change beaucoup selon les moments de la journée, les jours, l’alimentation et votre hygiène de vie.
    La prise en charge de ces pseudo poches implique de repositionner la graisse malaire juste sous la paupière en la réascensionnant puis en la fixant. Cela fait disparaître les « poches », redonne une bonne projection à la pommette et permet dans le même temps de supprimer la peau en excès et responsable de la descente de la graisse. Au final, la peau est lisse et les poches et creux ont disparu.
    Si de véritables poches sont présentes et particulièrement marquées dans la partie interne, elles peuvent être traitées dans le même temps. Concernant la poche malaire, si elle existe, elle peut être améliorée par cette chirurgie.
    Concernant le Plexr® et tout procédé autre que chirurgical, ils ne sont capables, ni de retirer la totalité de l’excès de

  • Docteur Bruno Le Fourn

    16 févr. 2016 ·

    41 réponses

    Bien qu'il soit toujours difficile de répondre sans avoir examiner le patient, il est probable que seule la chirurgie pourra résoudre votre problème.lavis d'un chirurgien plasticien est souhaitable

  • Dr Arnaud Boudousse

    16 févr. 2016 ·

    112 réponses

    A mon avis il n'y pas de résultat à attendre du plexr ni d'autres traitements dans cette indication Seule la chirurgie peut régler votre soucis avec un chir ophtalmo ou maxillo-facial

  • Dr Arnaud Boudousse

    16 févr. 2016 ·

    112 réponses

    A mon avis il n'y pas de résultat à attendre du plexr ni d'autres traitements dans cette indication Seule la chirurgie peut régler votre soucis avec un chir ophtalmo ou maxillo-facial

  • Dr Mohamed Derder

    16 févr. 2016 ·

    122 réponses

    Chère madame,
    il n'est pas possible de vous répondre avec précision, le mieux est de consulter un chirurgien plasticien en prenant avec vous votre compte rendu opératoire et vos photos d'avant.
    Cdt,
    Dr. M. D

Sujets les plus populaires

Les informations publiées sur Multiesthetique.fr ne substituent en aucun cas la relation entre le patient et son médecin. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.