La sleeve a été un choix difficile mais efficace. J'ai perdu plus de 60 kg en un an et demi. Le marathon n'a pas été simple mais je ne regrette rien et le conseille à toutes les personnes en lutte avec leur poids. J'ai toujours été ronde dans une famille de minces. Je "faisais de la peine" à mon entourage tellement j'étais mal dans ma peau et malheureuse. Mon père, médecin, avait souhaité que l'on me pose un anneau gastrique adolescente, ce qui avait été refusé (heureusement) par l'équipe de chirurgiens à l'époque. Puis les choses ont basculé au décès de ma mère et j'ai fait de la nourriture mon ma meilleure amie et ma pire ennemie. Je n'en ai pas parlé et ai pris seule cette decision à 32 ans. Lors d'une période de chomage, je trouvais enfin le temps de sauter le pas. Ca a été salvateur et je ne me suis pratiquement occupée que de ça pendant plusieurs mois alors que je suivais une formation diplomante. Après la sleeve j'ai contacté une psychologue spécialiste des troubles alimentaires, j'ai fait 4 à 6 heures par semaine d'activités dans l'eau et pilates. Mon corps s'est métamorphosé. L'image que j'en avais moins et j'ai rêvé pendant de nombreuses années que je redevenais obèse. Mais si je devais refaire ce choix, ce serait sans hésiter une demi seconde. Meme si ce n'était pas facile tous les jours