Dr Najette Lachheb

Aucun avis
Saint-Étienne
Le Docteur Najette Lachheb, est spécialisée en chirurgie de la Face et du Vou, et exerce une activité d'ORL. Elle réalise également des actes de médecine esthétique afin de compléter son activité et de vous offrir un large champ d'action pour traiter votre visage, que cela soit de manière chirurgicale ou non-invasive.Elle possède les spécialisations suivantes : Internat de Spécialités Chirurgicales DES d'ORL DESC Chirurgie de la... (transfert de graisse Saint-Étienne)

Dr Pierre-Olivier Paradol

Aucun avis
Saint-Étienne
Le Docteur Pierre-Olivier Paradol, professionnel avisé en Chirurgie Plastique, Esthétique et Reconstructrice exerce à l'Hôpital Privé de La Loire (HPL). Cet ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien assistant au Centre Léoon Bérard et lauréat de la faculté de médecine de Paris, réalise lui-même la totalité de ses interventions chirurgicales. Parcours du Docteur Pierre-Olivier Paradol  Praticien attaché des hôpitaux de... (comblement visage Saint-Étienne)

Dernières photos

Expériences phares

J'ai 39 ans, de nature longiligne. J'ai constaté depuis plusieurs années une perte de densité et de volume au niveau de mes joues, ce qui me donne un air fatigue et surtout me vieillit énormément. J'ai consulté un chirurgien esthétique pour avoir des renseignements sur une méthode peu invasive. J'étais plutôt tenté par des injections d'acide hyaluronique. Devant me faire opérer pour un retrait des cornées nasales, mon chirurgien m'a conseillé le lipofilling. Le résultat (à l'inverse des injections) promettait d'être définitif et cerises sur le gâteau cela améliorerait très significativement ma qualité de peau. Bref que des avantages. Vu mon petit budget cette solution était idéale. Je me suis lancée . L'opération s'est très bien passée les suite opératoire quai indolore et une éviction sociale de 2 jours...ravie. Résultats très satisfaisant les premiers mois même si je trouvais que le volume n'était pas suffisant. Au bout de 5 mois je commence à déchanter le volume disparaît peu à peu... J'ai l'impression que je "bouffe" ma propre graisse. Au bout de 6 mois retour à la case départ. Tout ça pour rien, je suis écœure j'ai l'impression d'avoir jeté plus de 1000€ . Réponse de mon chirurgien, ma nature et mon métabolisme hyperactif.

Bonjour, Ayant subi une cure de ptôse + lipofilling avec liposuccion culotte de cheval et intérieur des genoux en avril 2019, je viens ici partager mon expérience assez mitigée car il n’y a malheureusement pas assez de témoignage à ce sujet. Suite à la perte de poids pris durant ma grossesse + un allaitement qui a duré 6 mois, mes seins ont souffert : passés d’un 85B à un 95D voire plis par moments puis à ... je n’avais même pas idée du bonnet, c’était une ptôse de grade 3, les seins complètement vidés et tombants. Après ma séparation, il m’était impossible d’envisager une nouvelle relation tellement j’avais perdu confiance en moi. Cela ne devrait pas être un problème, la nature est ainsi faite mais bon ... là n’est pas le sujet. J’avais longuement hésité entre prothèse et lipofilling mais en comparant les risques de l’un et de l’autre, le lipofilling m’a paru la solution « parfaite » puisque naturelle. J’ai consulté 3 chirurgien, le premier m’a conseillé de prendre du poids car assez de graisse à prélever pourtant je n’étais pas très mince 65kg pour 1m70. Mais d’après lui cela n’aura pas été suffisant. J’ai donc pris 3 kg, le 2 ème chirurgien était trop jeune à mon goût, c’est bête je sais mais mais j’ai préféré opter pour un chirurgien plus expérimenté. Enfin le 3ème chirurgien consulté est celui qui m’à opérée je me suis tout de suite sentie à l’aise et en confiance. Passons aux choses sérieuses ! Le chirurgien m’a proposé 2 options : soit faire le lipofilling en 2 fois en laissant le lifting pour la 2ème opération ou faire un seule lipofilling en même temps que le lifting. La seconde option me convenait plus financièrement, presque 10 000€ tout de même avec tous les achats à côté ! Jour J : cure de ptôse avec une cicatrice en forme d’ancre ou T inversé, prélèvement de 1,5l de graisse pour en injecter 700 (300 et 400 car les seins n’étaient pas de la même taille au départ). Les douleurs étaient calmées par un simple antalgique durant 3 jours, j’avais également pris de l’Extranase pour les hématomes (ce nom m’a bien fait rire 😂). A partir du 4ème jour, les douleurs s’étaient nettement estompées, j’avais juste du mal à me lever et m’assoir. Cependant la semaine d’arrêt conseillée généralement me semble un peu juste, prévoir au moins 10 jours surtout si vous ne voulez pas que cela se sache au travail. Je suis passée d’un bonnet (?) à un bon bonnet C mais cela n’a duré que 3 mois malheureusement, je dirai que la graisse a pris à hauteur de 50-60%. Les seins naturels, finissent par descendre quoiqu’il arrive surtout si comme moi à la base ils sont en forme de poire, alors certes pas comme avant et heureusement, 10 000€ pour me retrouver à la case départ ... mais ce n’est pas tout. La cicatrice a elle aussi viré au cauchemar ! Après 2 mois, elle a commencé à s’élargir à certains endroits et devenue boursoufflée, ce sont les cicatrices hypertrophiques. C’est pas très courant mais cela arrive, je n’avais pas mesuré ce risque au départ ... Les cicatrices sont pigmentées et très disgracieuses, et là cicatrices sous l’un des seins ne se trouve pas tout à fait au niveau du pli, voilà un nouveau complexe !!! J’ai revu le chirurgien qui m’a injecté des corticoïdes, cela les a aplaties mais a fait paraître des varicosités autour de la cicatrices 😭😭😭😭 je suis bonne pour consulter un dermatologue au centre de laser de Paris. Aujourd’hui, après plus d’un an et demi, je fais un 95B soit un peu plus qu’avant ma grossesse mais avec des vergetures tout autour eh oui le lifting n’est pas magique ! Suite à la résorption d’une partie de la graisse Injectée , je me retrouve de nouveau avec un petit surplus de peau... Enfin, la liposuccion m’a aussi laissé des séquelles, une peau d’orange surtout quand je me penche en avant. Tout cela pour dire qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles, après chaque peau est unique et réagit différemment. A suivre car j’envisage de procéder à un nouveau lipofilling histoire de redonner du galbe à ma poitrine et atténuer cet aspect gondolé. Si un professionnel lit mon témoignage, j’aimerais bien avoir son avis 🙂 Mesdames, réfléchissez bien avant de sauter le pas car au delà du cout financier, le résultat peut être bien en dessous des espérances. Cela dit si c’était à refaire je le referai. Le chirurgien qui m’a opérée a été d’une grande humanité et gentillesse infinie, il a fait du bon travail car j’étais très ravi après l’opération. Mais la génétique a aussi son mot à dire dans l’histoire 😂