Julie Fourneau
Julie Fourneau
Après ses études en journalisme, Julie a commencé à travailler en tant que rédactrice, concentrant ses intérêts sur des questions liées au monde de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 3 oct. 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Que sont les verrues ?
  • Les différents types de verrues
  • Qui peut être affecté par les verrues ?
  • Comment choisir son médecin ?
  • Comment se passe la première consultation ?
  • Comment traiter les verrues ?
  • Résultats
  • Quels sont les risques d'un traitement contre les verrues ?
  • Questions fréquentes
  • Témoignages
  • Bibliographie

Introduction

Maladie fréquente de la peau, les verrues sont des lésions cutanées bénignes dont l’infection est virale. On les retrouve sur toutes les parties du corps, généralement sur le visage, les pieds et les mains. Tumeurs sans gravité, elles sont dûes à un virus appelé papillomavirus humain.

Plusieurs traitements sont adaptés à cette maladie qui touche un enfant ou adolescent sur quatre, selon la Société Française de Dermatologie. Les différents traitements dépendent notamment du type de verrues, de leur emplacement, leur taille et des risques de chaque soin préconisé.

Verrues sur la main

Verrues sur la main dites de type vulgaire

Que sont les verrues ?

Comme nous l’explique le Docteur Philippe Auboiroux, les verrues ou papillomes viraux (HPV) sont des excroissances cutanées dues à une infection de la peau par un virus appelé papillomavirus humain dont il existe de multiples variétés. S’il s’agit de tumeurs, celles-ci sont sans gravité. Dû à leur caractère viral, les verrues peuvent se propager sur d’autres parties du corps ou contaminer d’autres personnes. Après traitement, elle peuvent également réapparaître autour des lésions originales ou sur le reste de la peau. On en discerne plusieurs sortes du fait de leur localisation sur le corps, de leur aspect et du type de HPV responsable. Certaines sont inesthétiques (au visage), d’autres peuvent être douloureuses (sous les pieds). Ainsi il existe plusieurs catégories de verrues: vulgaires, plantaires, planes, filiformes et génitales.

Avant / Après d'un traitement d'une verrue

Photo du centre Alpha laser center d'Annecy 

Les différents types de verrues

  • Les verrues vulgaires: Il s’agit de lésions en relief qui peuvent mesurer jusqu’à 1 cm. Elles se trouvent principalement sur les doigts et sont passibles d’occasionner des douleurs au patient lorsqu’elles se situent en périphérie des ongles. Dans ce cas précis, la maladie peut être liée au fait de ronger ses ongles. 
  • Les verrues plantaires: Les verrues sur la plante des pieds sont fréquentes et douloureuses. Elles peuvent être de deux types: 
    • les myrmécies : ces lésions, douloureuses, en forme d’anneau et ponctuées par des points noirs peuvent être uniques ou multiples et se développent en profondeur. 
    • les verrues mosaïques : il s’agit de lésions multiples et superficielles non douloureuses qui en plus d’être plantaires peuvent siéger sur le visage et les mains. 
  • Les verrues planes: On trouve les verrues planes principalement au niveau du front et sur le dos des mains. Il s’agit de plaques de petite taille et de couleur chair, multiples, et légèrement saillantes. 
  • Les verrues filiformes: Les verrues filiformes siègent au niveau du visage et surtout du cou (zones de rasage), ce qui explique pourquoi elles sont plus fréquentes chez les hommes. Il s’agit de lésions plus petites que les verrues vulgaires. 
  • Les verrues génitales ou condylomes: Ces verrues qui affectent les muqueuses se transmettent par voie sexuelle. Bénignes, elles sont en revanche récidivantes et affectent les parties génitales autant des hommes que des femmes.
verrue main

Zoom sur une verrue sur le doigt

Qui peut être affecté par les verrues ?

Les verrues semblent être une maladie spécifique à l’être humain bien que l’on ne sache toujours pas expliquer pourquoi le papillomavirus, si fréquent sur la surface de la peau des individus, ne déclenche le développement des lésions cutanées que sur certaines personnes et pas sur d’autres.

En général, les verrues touchent les enfants ou les adolescents chez qui l’environnement scolaire est propice à la propagation de la maladie (les piscines notamment en ce qui concerne les verrues plantaires) mais les adultes peuvent aussi en être affectés, particulièrement par les verrues filiformes ou génitales. Par ailleurs, les personnes issues de certaines professions telles que les bouchers et les vétérinaires sont plus sujettes à la maladie.

verrue plantaire

Auscultation d'une verrue plantaire

Comment choisir son médecin ?

Il est essentiel de vérifier les compétences du médecin à qui l’on s’adresse. En l’occurrence, en ce qui concerne les verrues, il s’agira de consulter un dermatologue, le médecin spécialiste de la peau qui de surcroît est amené selon les cas, à exercer une action chirurgicale.

Afin de vérifier les références de votre médecin, vous pouvez tout d’abord vous tourner vers le Conseil National de l'ordre des médecins mais également vers le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues.

Avant / Après d'un traitement de verrue

Photo du centre Alpha Laser Center d'Annecy

Comment se passe la première consultation ?

Lors de votre première consultation, un diagnostic vous sera effectué par le médecin, sachant qu'il est généralement très facile de reconnaître cette pathologie au vu de ses symptômes caractéristiques.

Après avoir préalablement communiqué les résultats et les risques possibles au patient, le médecin établit alors un traitement efficace en conséquence. Les options envisageables de traitement vont de la chirurgie, à la cryothérapie, en passant par les lasers et des médicaments voire même des remèdes maison.

Traitement d'une verrue

Traitement d'une verrue par cryothérapie.

Comment traiter les verrues ?

Il existe différents soins qui traitent les verrues avec efficacité en fonction de leur nombre, de leur localisation sur le corps et du type de verrues dont il s'agit à condition d’y remédier le plus tôt possible. Voici les traitements principaux :

  • La chirurgie ou curetage chirurgical: Celle-si se fait sous anesthésie locale et consiste en l’extraction chirurgicale des verrues. Il s’agit d’une excision à l’aide d’un bistouri ou d’une curette. Cette méthode peut entraîner des douleurs chez le patient, malgré l’anesthésie, que ce soit pendant ou après l’intervention. La cicatrisation peut prendre plusieurs semaines et les récidives sont assez fréquentes. Ce traitement est réservé aux verrues uniques de grande taille.
  • La cryothérapie: C’est de loin la méthode la plus répandue notamment pour son faible coût. Ce traitement consiste à congeler les lésions cutanées au moyen d’azote liquide ou de neige carbonique. Il s’agit d’appliquer l’azote liquide sur les verrues par le biais de coton-tiges ou d’un spray pendant 5 à 30 secondes seulement. Des crèmes anesthésiantes peuvent être administrées par le médecin en raison des brûlures ou des douleurs que peut ressentir le patient. Il peut y avoir des risques de cicatrice lors d’une utilisation de cette méthode sur des zones sensibles comme le visage. Ce traitement est efficace, pour autant, il peut falloir plusieurs séances pour éliminer totalement les verrues, particulièrement si celles-ci sont volumineuses.
  • Les traitements au laser (CO2 pulsé, vasculaire, ND Yag 1064 NM): Ces traitements se font généralement sous anesthésie locale ou après application de crèmes anesthésiantes en fonction du type de laser. L’utilisation de telle ou telle technologie laser réside sur le type de lésions, leur emplacement, profondeur... Par exemple, l’utilisation du laser vasculaire est particulièrement indiqué pour éliminer les myrmécies en raison de leurs composantes vasculaires (points noirs) en les coagulant, ce qui élimine les verrues. Le laser ND Yag, quant à lui, est recommandé pour éradiquer les verrues en agissant en profondeur. Le laser CO2 particulièrement recommandé par le Docteur Philippe Auboirou, aspire les cellules virales lors de la vaporisation et évite ainsi les récidives. Le nombre de séances peut varier en fonction du laser utilisé, ainsi que le taux de récidive des verrues, ou les risques de cicatrisation. Dans ce cas, il faudra bien vous renseigner auprès de votre dermatologue. Enfin, la thérapie laser est contre-indiquée aux femmes enceintes, aux sujets épileptiques et au personnes portant un pacemaker.
  • Traitements médicamenteux: Il existe plusieurs médicaments notamment à base d’acide salicylique qui peuvent être mélangés à de l’acide lactique. Ces concentrations d’usage topiques requièrent de la constance puisque elles doivent s’appliquer chaque jour sur les lésions cutanées pendant une période qui peut varier entre deux semaines et un mois. Enfin, il existe également des sprays ou des pansements en vente libre en pharmacie. Du reste, il est crucial de consulter le dermatologue au préalable ou le pharmacien.
  • Traitements alternatifs: Ces traitements notamment naturels requirent de la constance et beaucoup de patience mais leur efficacité est probante. En effet, les remèdes maison tels que l’application d’une solution à base d’ail pilé et d’huile d’olive sur les verrues ou d’un mélange d’Aloe vera, d’écorce de bouleau et de peau de banane peuvent être des options naturelles envisageables tout comme le recours à des plantes comme le chélidoine ou le pissenlit. Ainsi, pour traiter les verrues, le Docteur Pierre-Marie Noël de la Paquerie recommande tout particulièrement un jus à base de figues

Enfin, il est primordial d’accompagner ces traitements de règles basiques d’hygiène afin d’éviter l’apparition des verrues. En effet, il convient de se laver consciencieusement les mains plusieurs fois par jour, comme le recommande le Docteur Hervé Van Landuyt, de chausser des sandales dans les douches communes ou au bord d’une piscine et de revêtir des gants pour les vétérinaires et les bouchers. Pour éviter les risques de contagion ou d’auto-propagation, il est recommandé de couvrir les verrues sous un bandage et protéger la zone traitée du contact de l’eau.

Traitement d'une verrue par laser

Traitement d'une verrue au laser sur le visage

Résultats

Si les traitements contre les verrues sont tous plus ou moins efficaces selon les différents cas de figure, il n’en résulte pas moins vrai qu’il y a une probabilité élevée que les verrues resurgissent quelle que soit la technique utilisée. 

En effet, après traitement, les verrues peuvent refaire surface autour de la zone préalablement traitée ou se propager sur d’autres zones du corps. Néanmoins, les résultats sont probants quelque temps après le traitement et le patient retrouve confiance en soi.

Quels sont les risques d'un traitement contre les verrues ?

L'évaluation des risques est un facteur à prendre en compte lors de l'élection d'un traitement et celle-ci doit se faire en compagnie de son médecin. En général, le patient peut souffrir des rougeurs, douleurs voire de légères brûlures des suites du traitement en fonction des différentes techniques et en particulier lors d’une cryothérapie. Il peut y avoir des risques de dépigmentation de la peau ou des cicatrices liées à l’utilisation du laser.

Questions fréquentes

  • Que faire en cas de l’apparition de verrues ? Les verrues sont des excroissances bénignes donc non dangereuses, en revanche, elle sont d’origine virale c’est pourquoi le premier réflexe est de consulter un dermatologue ou son médecin de famille. Un traitement sera indiqué par le médecin et des règles d’hygiène devront être suivies afin d’éviter une contagion. À noter que dans certains cas, les verrues disparaissent d’elles-mêmes.
    • Quels sont les facteurs qui favorisent la prolifération des verrues? La vie en collectivité semble être un facteur environnemental important surtout chez les enfants en âge scolaire. On dénombre également plus de cas en milieu rural, humide et dans des professions en contact avec la viande ou les animaux ainsi que dans les grandes familles où les cas de figure sont plus fréquents.
    • Quel est le meilleur traitement contre les verrues? À ce jour, de nombreux traitements contre les verrues sont à disposition des personnes qui en souffrent. Tout dépend du type de verrues, son emplacement, sa taille et des risques de chaque traitement ainsi que du nombre de séances et de leur coût. Il semblerait néanmoins que la cryothérapie soit une des méthodes les plus efficaces.
    • Les résultats des traitements sont-ils définitifs ? Quelles que soient les méthodes, l’élimination d’une ou de multiples verrues est totale ou quasi-totale. En revanche, les récidives sont fort probables quelque temps après autour de la zone traitée ou sur d’autres parties du corps.

    Témoignages

    "Je recommande le Dr HACQUARD, il m’as débarrassé de mes verrues dont je n’arrivais pas à me défaire !! Je peux enfin vivre sereinement avec des pieds nickel. Plus de douleurs, ni de bouleversement esthétique (après les points de sutures) qui n’ont laissés aucunes traces sur mes orteils". Lire l'expérience

    Decologne - Besançon, Doubs

    "Âgée de 24 ans, j'ai depuis mon adolescence des verrues sur les pieds et les mains (surtout les doigts). Ça me complexait horriblement, surtout que j'adore la natation (vous savez, quand on est la seule personne à venir avec les chaussons en plastique à la piscine... Et oui, c'était moi)". Lire l'expérience

    Cimorhe - Les Vigneaux, Hautes-Alpes

    "J'ai essayé plusieurs traitements j'ai même voulu la brûler moi même car ça me ronge, a vie je n'ose même plus donner la main à ma femme ni la caresser ça me ronge moralement la vie et aussi je bosse dans le bâtiment donc je voudrais connaître le traitement le plus adapté. Je veux vraiment m'en débarrasser". Lire l'expérience

    MaisonGuillaume - Roubaix, Nord

    Bibliographie

    "Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."