Interview avec le Dr Cédric Kron

Interview avec le Dr Cédric Kron
Par Dr Cédric Kron
6 févr. 2012

Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir l'interview réalisée avec le Dr Cédric Kron, chirurgien qualifié en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique qui reçoit ses patients à son cabinet médical de Paris.

Quelle est votre formation ?

Je suis Chirurgien Qualifié Spécialiste en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique, Diplômé du D.E.S.C. de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique à Paris. De plus, je suis Ancien Chef de Clinique à la Faculté de Médecine Saint-Antoine de Paris, Ancien Assistant des Hôpitaux de Paris (Service du Professeur Maurice Mimoun – Hôpital Rothschild), Ancien Interne Médaille d'Or de Chirurgie des Hôpitaux de Paris (2000). Nous sommes seulement deux, en France, à avoir obtenu cette médaille en chirurgie esthétique et plastique.

J'ai également obtenu un Prix de l'Académie Nationale de Chirurgie (2000) et je suis Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris, Ancien Praticien-Attaché à l'Hôpital Rothschild (Service du Professeur Maurice Mimoun de 2003 à 2007), Ancien étudiant d'Harvard Medical School - Children Hospital of Boston (1992). Je suis titulaire du Diplôme Inter-Universitaire de Microchirurgie, du Dîplome Inter-Universitaire de Chirurgie de la main et du membre supérieur, du Diplôme d'Enseignement Approfondi de Sciences Chirurgicales - Option Transplantation et de la Maîtrise d'anatomie : certificat d'anatomie générale et certificat d'anatomie vasculaire.

Quel est votre parcours professionnel ?

J'ai commencé mes études médicales en 1986, à la Faculté de Médecine des Saints-Pères (Paris V) à Paris. Après un court séjour à la Faculté de Médecine de Harvard (Harvard Medical School) et un stage de chirurgie cardiaque infantile au Children's Boston Hospital, j'ai eu mon concours d'Internat en 1993. Nommé à Paris, j'y ai fait tout mon cursus de chirurgie, jusqu'en 2000.

En 1994, j'ai fait mon service militaire obligatoire dans l'armée de l'air durant 12 mois. J'ai terminé dans le même temps une Maîtrise d'anatomie et commencé, juste après, mon Diplôme de microchirurgie, en reprenant mon Internat de Chirurgie. Durant les deux années suivantes, j'ai préparé et réussi mon Diplôme de Chirurgie de la Main et du Membre supérieur. Tout cela en parallèle de mon Internat de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.

En 1998, grâce à une bourse obtenue pour avoir été classé dans les 50 premiers à l'Internat, j'ai pu faire une année de recherche, dans le cadre d'un DEA (Diplôme d'Enseignement Approfondi) en Sciences Chirurgicales, option Transplantation dans une unité INSERM.

En 2000, à la fin de mon Internat de Chirurgie, j'ai obtenu la Médaille d'Or de Chirurgie des Hôpitaux de Paris, pour la première place à ce concours, ouvert à tous les Internes de Chirurgie, toutes spécialités chirurgicales confondues. Cela m'a permis de recevoir un Prix (Prix le Renu-Denton) à l'Académie Nationale de Chirurgie.

En parallèle de tout cela, j'ai donc effectué mon Internat de Chirurgie à Paris, commençant, dans la foulée de Harvard, avec la chirurgie cardiaque, spécialité à laquelle je pensais me destiner au début. J'ai ensuite étudié la chirurgie viscérale et orthopédique pendant deux ans, cursus obligatoire, aussi bien pour la formation en chirurgie cardiaque qu'en chirurgie plastique.

En chirurgie orthopédique, j'ai été très attiré par la chirurgie de la main et la microchirurgie. C'est ce qui m'a emmené vers la chirurgie plastique, à travers les meilleurs services de cette spécialité à Paris : en chirurgie plastique infantile à l'Hôpital Robert Debré, où j'ai appris la chirurgie plastique chez les enfants, en particulier les malformations congénitales de la main et du visage; en chirurgie plastique adulte, dans les services des Professeurs Mimoun à l'Hôpital Rothschild et Saint-Antoine, où j'ai appris la chirurgie des grands brûlés, la chirurgie réparatrice des cancers et des séquelles traumatiques et la chirurgie esthétique; avec le Pr Lemerle et le Dr Mitz, à l'Hôpital Boucicaut, où j'ai appris la chirurgie des urgences-mains, service fondateur du 1er SOS Mains en France, les réimplantations microchirugicales des doigts, des mains et autres traumatismes du membre supérieur ainsi que la chirurgie plastique générale et esthétique; avec le Pr Servant et Revol, à l'Hôpital Saint-Louis, où j'ai appris la chirurgie cancérologique du sein, la chirurgie des tumeurs cutanées.

Ma réussite à la première place au Concours de la Médaille de Chirurgie de Paris m'a permis de faire une année supplémentaire à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP) en chirurgie plastique et en chirurgie de la main.

J'ai enfin terminé mon cursus hospitalo-universitaire de 16 années par mon poste de Chef de Clinique-Assistant des hôpitaux de Paris avec le Pr M. Mimoun (Hôpital Rothschild et Saint-Antoine), où j'ai opéré plus de 1000 patients en deux années.

En novembre 2003, j'ai commencé mon activité privée dans mon premier cabinet, tout en continuant d'être Praticien-Attaché dans le Service du Pr Mimoun, jusqu'en 2007. J'ai aussi eu une activité d'enseignant à l'École de Chirurgie de Paris pendant les quatre années de mon Internat comme Professeur d'Anatomie, enseignant à d'autres internes des techniques chirurgicales. J'ai eu une activité d'enseignant comme Conférencier d'Internat pendant huit ans, enseignant aux étudiants en médecine la préparation au Concours de l'Internat pour les matières de chirurgie (1994-2002).

Je travaille, depuis près de sept ans, avec le Département Recherche d'un grand laboratoire cosmétique, concernant les mécanismes du vieillissement du visage, les techniques d'évaluation clinique et les solutions cosmétiques ou médicales.

J'ai également participé à des congrès internationaux et nationaux comme conférencier ou organisateur et je fais partie d'une équipe d'experts à la formation continue des médecins ou des chirurgiens dans le domaine de l'esthétique depuis sept ans.

cabinetdrkron.jpg

Comment est né votre cabinet médical ?

Installé dans le privé depuis huit ans et collaborant avec un des plus grands laboratoires de recherche clinique sur le vieillissement de la peau depuis près de sept ans, j'ai décidé de créer, en décembre 2011, un espace de consultation alliant la rigueur scientifique de l'analyse issue de la recherche, le diagnostique et la prise en charge issus de ma formation de chirurgien, pour une prise en charge globale des traitements esthétiques du visage et du corps.

Mon approche combine donc l' utilisation d'outils de diagnostique les plus modernes sur le plan scientifique (analyse et simulation de résultats des interventions chirurgicales par photographies 3D en temps réel, analyse du vieillissement du visage aussi bien sur le plan cutané que sur le plan des volumes par des outils photographiques et informatiques issus de la recherche) et une prise en charge chirurgicale et médical globale des demandes des patient(e)s.

Quels sont les traitements et les soins que vous proposez ?

Étant chirurgien plasticien et esthétique, je prends en charge l'ensemble de ma spécialité tant sur le plan chirurgical que médical. Cependant, les interventions que je pratique le plus sont celles concernant le " rajeunissement" du visage, les liftings et de chirurgie des seins (prothèses et lifting mammaires). Dans le cadre décrit ci-dessus, je propose aussi les traitements complémentaires de médecine esthétique selectionnés parmi les traitements ayant fait la preuve de leur sécurité et de leur efficacité.

Quelles sont vos spécialités, vos touches personnelles ?

Les patientes (ou les patients) sont attirées par la médecine esthétique pour ses faibles risques et effets secondaires très limités. Elles en sont déçues pour, parfois, la faiblesse des résultats et leur faible tenue dans le temps.

Au contraire, elles sont attirées par la chirurgie esthétique pour la force de ses résultats, nets et indiscutables. Elles en ont peur à cause des effets secondaires potentiels et du temps de récupération souvent plus long.

Je fais partie des chirurgiens esthétiques qui veulent leur proposer des interventions chirurgicales avec des temps de récupération limités, pour des résultats qu'aucun acte médical esthétique ne permettra d'obtenir, tout en étant toujours parfaitement naturels et en conformité avec leur anatomie. Je veux leur démontrer qu'on peut aussi faire des soins de médecine esthétique avec des résultats efficaces et durables. Pour cela, chaque détail, chaque instant, de la première consultation à la dernière, compte et doit être réglé parfaitement. C'est un combat permanent pour que chaque patiente soit la plus importante de votre carrière, à chaque fois.

Deux exemples pour illustrer cette approche

Le lifting du visage

Je réalise des liftings verticaux profonds antérieurs qui agissent :

  • Verticalement, soit s'opposant directement et naturellement au vieillissement provoqué par l'action verticale descendante de la gravité. Cela donne des résultats naturels, plus durables, et permet d'éviter de faire des cicatrices dans la nuque, souvent visibles sur les cheveux courts ou en cas de chignon)
  • Sur les tissus profonds, en particulier le Système Musculaire Aponévrotique Superficiel (SMAS), qui recouvre les organes "nobles" du visage, soutient et vascularise la peau. C'est un tissu solide fait de collagène, en agissant dessus, plutôt que sur le peau, on respecte ainsi l'innervation et la vascularisation de la peau, et remettant en place de façon naturel les différents éléments relâchés du visage. La peau remonte avec le SMAS comme une couverture qui suit son drap. Il en résulte une absence d'ecchymoses sur le visage, une "resocialisation" très précoce (entre 3 et 6 jours), un résultat naturel.
  • Antérieurs : des cicatrices camouflées dans les oreilles (aucune cicatrice postérieure) permettant les chignons ou les cheveux courts (ou compatible avec la calvitie pour les hommes).

Le risque extrêmement limité d'hématome permet ainsi de réaliser cette chirurgie en ambulatoire, aussi bien sous anesthésie générale que locale. Ce lifting vertical profond antérieur du visage peut agir sur l'ovale du visage, sur le cou, sur les pommettes.

Les augmentations mammaires par implants

Une chirurgie sur mesure et délicate, adaptée à la morphologie initiale de la patiente et à sa demande, permet une prise en charge en ambulatoire avec une patiente capable de se doucher et se mouvoir dès le soir de l'intervention, et d'éviter la pause de drains (même quand les implants sont placés derrière le muscle). Un encadrement post-opératoire adapté à chaque cas permettra aussi aux sportives de haut niveau (et donc aux amateurs) de reprendre leurs activités rapidement, grâce une rééducation adaptée et sur mesure.

Dr Kron, pouvez-vous nous parler un peu des avancées et nouveautés importantes en médecine et chirurgie esthétique cette année ? Quelles sont les tendances ?

Ma patientelle recherche réellement un type de chirurgie efficace, mais pour peu que la coupure dans leur vie sociale, professionnelle et sportive soit limitée. Les patientes doivent ainsi bénéficier d'une prise en charge chirurgicale de qualité, mais aussi d'un suivi post-opératoire rapproché et encadré avec la rééducation précoce des tissus ou zones perturbées par l'intervention. La physiothérapie post-opératoire, les rééducations musculaires et articulaires, les massages et drainages de cicatrices ou des zones opérées, les soins de la peau permettent de récupérer plus vite, plus sûrement et d'encadrer aussi bien la récupération physique que le confort psychique de la patiente.

Sur le plan de la médecine esthétique, je pense là aussi que les patientes sont lassées des traitements qui n'offrent pas de résultats visibles et le tri commence ainsi à se faire entre les traitements par des machines coûteuses pour des résultats médiocres, dans les meilleurs des cas, ou auprès de véritables spécialistes qui savent proposer des traitements sur mesure et adaptés en fonction d'une analyse clinique rigoureuse et scientifique, du désir entendu de la patiente, du coût adapté, des bénéfices escomptés et des risques pris.

La tendance sera ainsi la prise en charge globale d'un visage, par exemple, c'est à dire aussi bien chirurgical, médical que cosmétique, pour un résultat probant et sur mesure.

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.