Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 5 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu’est-ce-que la réduction mammaire ?
  • Qui est candidat à une réduction mammaire ?
  • Comment choisir mon médecin ?
  • Comment se déroule la première consultation avec le médecin ?
  • Préparation à l’intervention
  • Anesthésie et hospitalisation
  • Déroulement de la réduction mammaire
  • Les différentes cicatrices
  • Post-opératoire
  • Résultats
  • Risques et complications possibles
  • Questions fréquentes sur la réduction mammaire
  • Témoignages
  • Bibliographie
réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Seknadje

Introduction

Selon les données publiées par la Société Internationale de Chirurgie Plastique et Esthétique, ISAPS, l'une des opérations de chirurgie plastique les plus demandées, à la fois en France et dans le monde, est la chirurgie du sein.

Dans le même ordre d'idées, une enquête menée par la même société a révélé que les interventions de réduction mammaire pratiquées dans le monde en 2017 s'élevaient à près de 490 000.

La réduction mammaire a souvent une fonction de chirurgie reconstructrice qui, qu’elle soit esthétique ou non, vise à améliorer la morphologie du sein ou à corriger l’asymétrie mammaire due à des anomalies congénitales ou des imperfections liées à l’âge ou à d’autres facteurs, tels que la grossesse ou le cancer du sein.

Qu’est-ce-que la réduction mammaire ?

Lorsque la poitrine est trop grande, on parle d’hypertrophie mammaire. Les patientes minces peuvent également souffrir d’une poitrine trop volumineuse et, dans la majorité des cas, seule la chirurgie pourra aider la patiente à obtenir un volume de poitrine satisfaisant.

La réduction mammaire est une intervention qui vise à réduire le volume du sein, pour des raisons esthétiques ou pour réduire les éventuels problèmes posturaux dus à la taille, et au poids excessif qu'un très gros sein peut exercer sur la colonne vertébrale.

De plus, cette intervention sert également à réduire la taille des aréoles lorsque celles-ci sont trop développées et créent une gêne chez la patiente.

Le Docteur Derhy nous explique que cette hypertrophie mammaire peut être associée à plusieurs problèmes, et notamment :

  • un sein trop volumineux et trop lourd qui entraîne des maux de dos
  • un affaissement de la poitrine, on parle de ptôse mammaire
  • une certaine asymétrie
réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Derhy

Qui est candidat à une réduction mammaire ?

Les experts d’ISAPS affirment que les candidats à la plastie mammaire de réduction sont des femmes présentant des symptômes physiques et une gêne dues à la fois au poids et à la configuration de la poitrine lorsque celle-ci est très importante. Les symptômes incluent:

  • maux de dos
  • douleurs cervicales
  • marque du soutien-gorge sur le dos et les épaules

La réduction mammaire doit être pratiquée chez les patientes ayant atteint l'âge de la majorité ou ayant achevé leur développement physique, car en période de croissance du sein, sa morphologie peut changer.

La mammoplastie de réduction ne peut pas être réalisée pendant la grossesse ou l'allaitement. Si vous souffrez d'une maladie (par exemple cardiovasculaire, respiratoire, métabolique, auto-immune, etc.), il est essentiel d'en informer le médecin et d'évaluer au cas par cas si l'intervention peut être réalisable ou non.

En France, la réduction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale à partir de 300 grammes de retirés sur chaque sein.

réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Lemaire

Comment choisir mon médecin ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, nous vous conseillons d’être vigilante quant au choix de votre chirurgien. Il sera responsable de la réussite de votre opération. Il est pour cela important que vous fassiez appel à un professionnel reconnu, agréé et expérimenté. Le Docteur Derhy nous parle de l’importance de faire appel à un chirurgien spécialisé en réduction mammaire. Chaque chirurgien possède sa propre spécialité, choisissez-en un expérimenté dans ce domaine.

Vous pouvez tout d’abord vérifiez que votre médecin soit bien reconnu en vous rendant sur le site du Conseil National des Médecins. Il doit être inscrit dans la catégorie “chirurgie plastique, esthétique et réparatrice”. Il se peut également qu’il fasse partie d’associations savantes, ou internationalement reconnue, comme par exemple ISAPS. Dans un second temps, nous vous invitons à naviguer sur les forums, vous trouverez sans doute des informations précises concernant votre chirurgien, ainsi que des opinions d’anciennes patientes. Lisez les commentaires et regardez des photos avant / après.

Enfin, nous vous suggérons de rencontrer plusieurs chirurgiens avant de prendre votre décision. Écoutez les solutions qu’ils vous proposent et choisissez un professionnel qui vous inspire confiance et qui vous mettra à l’aise.

réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Seknadje

Comment se déroule la première consultation avec le médecin ?

Lors de votre première consultation, votre chirurgien écoutera vos motivations, vos besoins, vos désirs et constitura votre historique médical complet, afin d’écarter toute éventuelle contre-indication. Il vous demandera également quelle est la taille de poitrine que vous aimeriez obtenir après votre intervention.

Il passera ensuite à vous examiner, et pourra donc vous expliquer quelle technique s’adapte le mieux à votre problème. En outre, il se peut qu’il soit nécessaire d’associer d’autres traitements à la réduction mammaire, telle qu’une correction d’asymétrie ou bien un lifting de la poitrine. Profitez de cette consultation pour lui poser toutes vos questions et lui faire part de vos doutes.

Lors de cette première consultation votre médecin pourra également vous dire si vous entrez dans les critères d’une prise en charge par la sécurité sociale, afin de pouvoir monter votre dossier. D’autre part, il vous remettra un devis détaillé et complet à la fin de votre première consultation, concernant le prix total de l’intervention.

Si vous décidez de réaliser une réduction mammaire, vous devrez revoir votre chirurgien pour une seconde consultation dans un délai de 15 jours afin de régler tous les détails de votre chirurgie et pour prendre des photos de votre poitrine, afin de la comparer aux résultats.

Préparation à l’intervention

Le Docteur Derhy nous explique qu’il est important que la patiente se prépare rigoureusement à l’intervention, comme lui aura indiqué son spécialiste :

  • arrêt du tabac 1 mois avant et 1 mois après l’intervention (très important pour la cicatrisation)
  • arrêt de la pilule contraceptive 1 mois avant
  • arrêt de médicaments type aspirine au moins 15 jours avant l’intervention
  • rencontre avec l’anesthésiste au plus tard 48 heures avant
  • réalisation d’une mammographie chez les patientes de plus de 35 ans ou à facteur de risque
  • prescription et achat d’un soutien gorge de contention post-opératoire
  • un arrêt de travail vous sera fourni pour justifier votre absence (de 2 à 3 semaines)
  • la veille et le matin de l’intervention vous prendrez une douche bétadinée
  • un jeûne minimum de 6 heures est à respecter avant l’intervention

Anesthésie et hospitalisation

La procédure est réalisée en ambulatoire pour les cas les plus simples, tandis que dans les cas les plus complexes - où la quantité de tissus à supprimer est importante - une nuit d'hospitalisation peut être nécessaire.

L'intervention peut être réalisée soit sous anesthésie générale, soit sous anesthésie locale avec sédation.

Déroulement de la réduction mammaire

La réduction mammaire a pour objectif principal la réduction des glandes mammaires et parfois aussi du mamelon, ainsi que l'élimination des excès de peau et de graisse du sein. Il s’agit d’une intervention qui peut durer de 2 à 4 heures.

Le Docteur Derhy nous explique que la correction de l’hypertrophie mammaire se déroule en 3 étapes principales, cependant il existe une multitudes de techniques qui s’adaptent à tous les cas de figures et à toutes les patientes :

  • le chirurgien va tout d’abord dessiner sur la patiente debout et réveillé les marques qui lui permettront de savoir qu’elles sont les parties du sein à supprimer. S’il existe une asymétrie entre les deux seins, les marques seront différentes.
  • le chirurgien va repositionner l’aréole au sommet du sein qui sera remodelé. Il va pour cela la retirer et la positionner à la bonne hauteur.
  • enfin, il va procéder au retrait de l’excès de glande mammaire et cutané et va suturer.

Le sein aura alors une forme arrondie, esthétique et une taille satisfaisante pour la patiente.

réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Weiss

Les différentes cicatrices

Le Docteur Derhy poursuit et nous explique que 2 types de cicatrices sont possibles, une cicatrice en T inversé (ancre de marine), ou bien une cicatrice verticale. Le choix des cicatrices dépend du degré de relâchement cutané chez les patientes

  • La cicatrice en T inversé : il s’agit de la plus importante et c’est celle qui sera utilisée chez les patientes présentant un relâchement cutané important. Elle fait le tour de l’aréole, descend jusqu’au sillon mammaire et se prolonge de manière horizontale sous le sillon mammaire.
  • La cicatrice verticale : elle fait le tour de l’aréole et descend jusqu’au sillon mammaire.

Il est important de préciser que les cicatrices s’amélioreront mais ne disparaîtront jamais. Il est important que vous suiviez les consignes de votre chirurgien en matière de cicatrisation, comme par exemple l’arrêt complet du tabac ou encore d’éviter l’exposition au soleil ou aux rayons UV. Par la suite, utilisez toujours une crème solaire avec un haut facteur de protection.

Il existe certains lasers qui permettent de diminuer l’apparence des cicatrices, comme le laser Urgo Touch que certains chirurgiens utilisent lors de la chirurgie pour favoriser une bonne cicatrisation.

Le Docteur Derhy nous rappelle que la cicatrice sera rouge dans un premier temps et s’améliorera par la suite. Cependant, il n’est jamais possible de prévoir l’aspect d’une cicatrice, et vous pourrez en juger à partir d’1 an.

Post-opératoire

Les experts de la SOFCPRE nous informent qu’il ne s’agit pas d’une intervention douloureuse. Votre médecin vous prescrira des antalgiques qui suffiront à apaiser votre poitrine durant cette période post-opératoire.

Un pansement est appliqué immédiatement après la chirurgie et sera retiré environ 48 heures après. Ensuite, vous devrez porter un soutien-gorge de sport pendant au moins 3 mois, de jour comme de nuit. Les points de sutures, cependant, seront retirées entre 5 et 12 jours après l'opération.

Généralement, après l’opération, un œdème ou un gonflement apparaîtra, el il diminuera progressivement au bout de 3 à 4 jours, mais peut persister pendant quelques semaines, voire plusieurs mois, selon le cas.

Au cours des 2 premières semaines post-opératoires, il faudra:

  • être au repos (un arrêt maladie de 2 à 3 semaines vous sera prescrit en fonction de la nature de votre profession).
  • éviter les efforts et les activités physiques
  • éviter de conduire
  • ne pas lever les bras
réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Lazar

Résultats

Il faudra être patiente pour apercevoir les résultats, la poitrine aura besoin de temps avant de cicatriser et se remettre en place. Les premiers résultats pourront être perçus au bout de 3 mois, et le résultat final pourra être jugé au bout d’1 an.

Les résultats sont généralement très satisfaisants pour les patientes qui connaissent une véritable amélioration de vie, tant sur le plan physique que sur le plan émotionnel.

Les principaux résultats, également soulignés par les experts d'ISAPS, comprennent:

  • augmentation de l'estime de soi et de la confiance en soi
  • seins plus proportionnés et symétriques
  • une taille de poitrine généralement plus proportionné
  • réduction des maux de dos
  • augmentation du confort durant l'activité physique
  • plus grande confiance dans la sélection des vêtements
réduction mammaire avant après

Photo du Docteur Lemaire

Risques et complications possibles

Les complications sont généralement rares, comme nous l’explique le Docteur Derhy, mais il est important que vous en preniez connaissance avant de vous faire opérer.

La SOFCPRE différencie les risques liés à l’anesthésie, de ceux liés au geste chirurgical.

Parmi ces derniers on retrouve :

  • saignement
  • hématome
  • infections
  • nécrose cutanée
  • retard de cicatrisaiton
  • perte de sensibilité du mamelon
  • asymétries

Questions fréquentes sur la réduction mammaire

  • À quel âge peut-on pratiquer une réduction mammaire ? Le Docteur Picovski nous indique qu’à partir de la majorité, ou dès la fin de la croissance de la poitrine, c’est à dire à 17 ans, mais toujours avec l’accord des parents.
  • Une grossesse peut-elle modifier les résultats d'une réduction mammaire ? Plus qu'un risque, c'est une certitude. Il est préférable de faire face à la grossesse (une ou plusieurs de celles-ci), puis après la mammoplastie. Dans le cas contraire, il est conseillé d’attendre au moins 1 an après la chirurgie pour tomber enceinte.
  • Peut-on choisir la taille de la future poitrine ? Le Docteur Ktorza nous explique que oui, car le chirurgien va adapter l’intervention aux désirs de la patiente.
  • Quant-est-il de la sensibilité des seins après l’intervention ? Le Docteur Ktorza nous dit que la sensibilité sera certainement modifié, puisque le chirurgien va sectionner l’aréole et la déplacer. Il existe de nombreuses terminaisons nerveuses dans la zone qui seront donc coupées. Dans la plupart des cas la sensibilité revient après quelques mois, mais jamais complètement.
  • Quand pourrai-je dormir sur le ventre ou sur le côté ? C’est généralement la patiente elle-même qui comprend quand elle peut prendre certaines positions et quand elles ne causent pas de douleur. Normalement après au moins 1 mois.
  • Est-il possible d’allaiter après une réduction mammaire ? Le Docteur Ktorza nous explique que l’allaitement est compromis car en remontant l’aréole, le chirurgien va sectionner les canaux chargés d’acheminer le lait.
  • Le post-opératoire est-il douloureux ? Les experts de la SOFCPRE nous indique qu’il ne s’agit pas d’une intervention douloureuse, votre médecin vous prescrira tout simplement des antalgiques.
  • Est-il possible d’avoir une prise en charge par la sécurité sociale ? Oui, le Docteur Derhy nous explique qu’une prise en charge est possible à partir de 300 grammes de retirés sur chaque sein. Cependant, si vous faites appel à un chirurgien privé, c’est à votre mutuelle de faire face aux dépassements d’honoraires.

Témoignages

“Ma réduction mammaire ou ma résurrection [...] La peur de l'intervention m'a freiner pendant plus de 15 ans, jusqu'au jour où j'ai appelé un chirurgien pour sauter le pas et là tout s'est enchaîné. La seule chose que je regrette c'est d'avoir attendu 15 ans !!!” Lire l’expérience

selyne - Lyon, Rhône

“Opération fait avec succès. Je n'ai plus de douleurs aux cervicales et plus de migraines!!! [...] Nouveaux seins pour une nouvelle vie!” Lire l’expérience

Alexdu77 - Montévrain, Seine-et-Marne

“Souffrant d’une poitrine lourde j’avais toujours mal a l’estomac et en haut des épaules. Lors des périodes hormonales la poitrine devenait lourde et très douloureuse. [...] tout s’est bien passé, je suis passée d’un bonnet 85 F à C. Finies les douleurs je revis” Lire l’expérience

zazou73 - Annemasse, Haute-Savoie

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."