La génioplastie : comment corriger les anomalies du menton

La génioplastie : comment corriger les anomalies du menton
Julie Fourneau
Julie Fourneau
Après ses études en journalisme, Julie a commencé à travailler en tant que rédactrice, concentrant ses intérêts sur des questions liées au monde de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.
Création : 29 sept. 2014 · Actualisation : 20 nov. 2020

Lorsque l'apparence du menton est disgracieuse et que ses proportions sont déséquilibrées, la génioplastie est une intervention chirurgicale qui permet de corriger les deux types de problèmes les plus habituels : les cas de mentons "en arrière", reculés ou insuffisants, et les cas de mentons "en avant", avancés ou forts.

S'il est commun de penser qu'un menton prononcé est plus typique de l'homme, il existe tout autant de femmes ayant recours à la génioplastie. Selon des études physiologiques, un menton prononcé est synonyme de personnalité et de volontarisme. Il a également été démontré que celui-ci avait un rapport dans l'attirance qui existe entre hommes et femmes. On a tendance à rechercher chez l'homme un menton grand et carré, et chez la femme une forme plus douce et moins prononcée.

La génioplastie, également appelée mentoplastie ou ostéotomie du menton, permet de modifier l'aspect du menton et de corriger l'équilibre et l'harmonie esthétique du profil et des traits du visage, lorsque le menton présente l'un des deux types d'anomalies suivantes :

- le cas du menton "en arrière" : reculé ou effacé, on parle également de menton fuyant

- le cas du menton "en avant" : avancé ou fort, on parle alors de menton saillant ou de menton en galoche

Seul un chirurgien spécialisé en chirurgie maxillo-faciale pourra vous donner toutes les informations nécessaires concernant la génioplastie ainsi que répondre à vos questions. Nous vous proposons, toutefois, d'en savoir un peu plus concernant la génioplastie et les techniques chirurgicales possibles.

Pourquoi réaliser une génioplastie ?

La génioplastie peut permettre d'améliorer la forme de son menton, et donc son image de façon générale. Les patients passant par ce type de procédure ont généralement pour objectif :

  • L'amélioration de leur apparence par accentuation ou modification du menton.
  • La diminution des rides propres à l'âge par l'étirement de cette zone du corps, afin de retrouver un contour du visage plus marqué.

En effet, on profite généralement de cet acte chirurgical pour reprendre la partie du double menton et conférer au cou une apparence plus lisse et jeune. Si la plupart des interventions de génioplastie consistent en une augmentation du volume du menton, il existe également des actes de réduction qui permettent de diminuer le volume de cette partie du corps humain.

shutterstock-40198351.jpg

Les techniques opératoires chirurgicales

Pour une génioplastie dans le cas d'un menton fuyant , il existe plusieurs méthodes

Trois techniques sont possibles :

  • la pose d'un implant (en silicone ou en polyéthylène poreux)
  • l'ostéotomie d'avancement du menton : l'os du menton est coupé dans le sens horizontal et le fragment osseux obtenu est avancé et fixé à l'aide de plaquettes et vis métalliques
  • la greffe osseuse : le prélèvement nécessaire pour remodeler le menton se réalise sur la bosse du nez, le crâne, le bassin, etc.

Il est aussi possible de corriger un menton sans chirurgie grâce à la médecine esthétique : traiter les volumes avec des injections d'acide hyaluronique. Les résultats ne sont pas définitifs et peuvent durer environ 6 mois.

Pour une génioplastie dans le cas d'un menton saillant ou en galoche ou d'un menton trop fort, il existe plusieurs méthodes

Deux techniques co-existent :

  • le rabotage de l'os de la mâchoire : le bord inférieur de l'os est limé par le chirurgien afin de remodeler le menton.
  • l'ostéotomie de recul du menton : l'os en excès est coupé et la partie avant du menton refixée avec des plaquettes et vis métalliques

Les suites opératoires d'une génoplastie

Les suites opératoires varient selon chaque patient. Normalement, le patient pourra bouger sa mâchoire sans courir de risques rapidement. Il devra porter son pansement pendant, environ, cinq à huit jours. Quant aux bleus et aux oedèmes, les premiers dureront environ sept à 15 jours et les deuxièmes, environ 10 à 20 jours.

L'alimentation devra être semi-liquide, ou molle, et froide en tout cas pendant les deux premiers jours après l'intervention. L'arrêt de l'activité (travail, études, etc.) devrait durer, environ, huit jours.

👉 Et vous avez-vous réalisé cette opération ? ou souhaitez-vous la réaliser ? Rendez-vous sur notre forum !

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.