J'ai fait un régime où jai perdu 50 kilos en 1an et après avoir maigri j'aimais pas trop excès de peau que j'avais mais cetait pas non plus un gros complexe ça me dérangeait pas de vivre avec sauf que début janvier je me suis poser la question es ce que c vraiment nécessaire de travailler mes abdos alors que je lai verrai jamais à cause de mon excès de peau donc jai pris rendez-vous avec un chirurgien pour une liposuccion au départ et après il ma dis que ça n'allait pas suffir donc il ma conseiller plastiabdominale avec lipo jai dit oui 2 mois après on ma opérer tout c très bien passer jusqu'a aujourd'hui le seul problème maintenant c l'oedeme donc jai commencer les séances chez le kinésithérapeute pour le drainage lymphatique donc jattend les résultats maintenant

Après 5 grossesses qui ont laissé des traces, je me décide à 57 ans à consulter pour faire une abdominoplastie. Voici le récit de mon intervention en hôpital public. Rendez vous le jeudi 27 juin à 14h à l’hôpital, installation chambre seule et climatisée (c’est le seul service qui a la climatisation qui d’ailleurs est un peu trop fraîche pour les patients, donc gilet et couverture de rigueur). Prise des constantes (température, tension, oxygène), prise de sang, passage de l’anesthésiste. Repas à 18h45, extinction des feux vers 22h. JOUR J : Vendredi à 7h15, passage du chirurgien pour faire de jolis dessins sur mon ventre et le prendre en photo. Il m’annonce qu’il n’aura peut-être pas besoin de faire une cicatrice en T inversé comme annoncé lors de mon premier rendez-vous, ça c’est une bonne nouvelle. Faut dire aussi que depuis début mars, je fais attention à mon alimentation et j’ai perdu 7,5 kg. L’intervention est prévue à 13h, dur dur car pas de petit déjeuner, pas de déjeuner. Nouveau protocole : plus de douche à la bétadine la veille au soir et le matin, juste une douche avec un savon antiseptique le matin. Donc douche à 9h, chemise de l’hôpital et chaussettes de contention et prise de xanax pour détente, j’ai d’ailleurs piquer un petit somme dans la matinée. Le brancardier est venu me chercher à midi, j’ai attendu dans la « salle d’attente » des blocs opératoires, on m’a posé la perfusion et à 13h direction le boc. Plein de monde pour s’occuper de moi : tensiomètre, oxygène, capteurs cardiaques, bras bloqués, tête calée, couverture chauffante (car ça caille dans les blocs), masque à oxygène puis l’anesthésiste me dit respirez à fond dans le masque, je vais vous injecter un premier produit et vous allez sentir votre tête lourde puis le deuxième produit qui va vous endormir, ça n’a pas duré 3 secondes que j’étais partie. Réveil en salle de réveil, puis remontée dans la chambre à 16h45. Perfusion avec 3 bouteilles, 2 redons, repas à 19h, lever pour pipi avec l’aide des infirmières à 22h, pas de vertiges, pas de nausées, pas de douleurs, le TOP. Les constantes sont prises régulièrement dans la nuit. Samedi matin, on me retire la perfusion, toilette au gant et j’ai passé pratiquement la journée dans le fauteuil. Je marche normalement. Le chirurgien passe et me dit que je sors dimanche. Dimanche, douche avant passage de l’interne. Changement de pansement, retrait d’un redon mais pas de sortie car le deuxième redon donne trop. Rien senti au retrait du redon. J’ai pu regarder mon nouveau ventre et effectivement une seule grande cicatrice + le nombril, mais ça fait quand même bizarre. Pour l’instant je ne peux pas dire que c’est beau mais au moins je n’ai plus de ventre pendouillant. L’infirmière a été étonnée de voir que je n’avais pas de « bleus », c’est peut- être grâce à PROTEOCHOC que j’ai commencé à prendre 3 jours avant et ai continué 1 semaine. Je prends également ACEROLA 1000 vitamine C et je ne sais pas si c’est ça mais je ne me sens pas du tout fatiguée. Pendant ces 2 jours, je ne tenais pas 2/3 heures sans aller uriner. Lundi, passage d’un autre interne qui me propose de sortir avec le redon si le chirurgien est d’accord, il l’est, donc sortie. Mardi, revu le chirurgien qui a préféré retirer le redon, me voilà libre ! Toujours rien senti au retrait du redon pourtant j’appréhendais un peu vu qu’il est resté plus longtemps en place. L’infirmière passe tous les jours pour injection lovenox puis changement de pansement tous les 2 jours et prise de sang 2 fois pas semaine. La grande cicatrice est belle mais le nombril est un peu rouge et « coule » depuis jeudi. A surveiller. Je revois le chirurgien mardi 9. J+8 : j’arrive à dormir sur les 2 côtés sans avoir mal, c’est un bon début. J+11 : revu le chirurgien, retrait des fils (très peu car beaucoup étaient résorbables) et plus besoin de pansement. La rougeur et l’écoulement au nombril étaient dû à priori à la macération, donc un peu d’éosine et ça devrait le faire. Prochain rendez vous début septembre. Je peux enfin admirer correctement et tranquillement le travail du chirurgien dans un miroir, je ne suis pas mécontente de ce qu’il a fait, ça change ! Maintenant il ne reste plus qu’à patienter pour voir s’améliorer les résultats. J’ai hâte de pouvoir enfiler des vêtements près du corps. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

A 32 ans, j’ai fait une abdominoplastie car après 3 grossesses et une prise de poids importante j’avais le tablier. Le 24 mai je suis partie au bloc opératoire par la suite mon rêve est devenu réalité je suis tellement satisfaite du chirurgien qui m’a opéré, la cicatrice et les nombrils sont super. Je n’aurais espéré mieux. Je suis toujours gonflés sur un côté en bas.

Coucou c’est Ayso, je suis de retour parmi vous. Aujourd’hui je vais franchir une deuxième étape. Je vous rappelle mon histoire, pendant 20 ans j’ai lutté contre ces kilos allant jusqu’à 95 kilos pour 1m61 Puis j’ai décidé de me prendre en main et moi aussi de me sculpter une belle silhouette. j’ai donc commencé par une detox de 9 jours puis un régime que je me suis instauré et beaucoup de sport pour enfin perdre 38 kg par moi même. Une très belle victoire déjà. Mais cette perte de poids a laissé beaucoup de traces ( voir photos avant après ventre et mes cuisses pour le moment ) J’ai donc consulté un chirurgien réputé qui m’a conseillé une abdominoplastie avec lipo, cure de diastasis et transposition du nombril (chirurgie réparatrice) que j’ai subi il y a 8 mois. Cette opération a vraiment été une renaissance pour moi, je n’ai eu aucune douleur à aucun moment et après 8 mois le résultat est vraiment magnifique, un ventre plat jamais je n’ai eu un ventre aussi plat, même plus jeune et un nombril magnifique . Bref j’adore mon nouveau ventre. Et pour faire disparaître plus rapidement la cicatrice, mon chirurgien me fait des séances de lampes LED. Très efficaces . Mais il me reste encore des stigmates de mon obésité et donc deux opérations. Du coup je passe maintenant à la deuxième étape. Je me fais opérer dans 3 jours, je vais subir un lifting des cuisses avec liposuccion trochanter. Bien entendu je garde le même chirurgien qui pratique également cette opération. J’ai vraiment trouvé le chirurgien idéal, à l’écoute, discret, attentif et très méticuleux. J’ai une confiance totale en lui car ce qu’il a fait de mon ventre est magnifique. Il m’a très bien expliqué ce qu’il allait faire et le type de cicatrice que j’aurai. Aucun pb je préfère deux cicatrices que ces cuisses à peau de rhinocéros. Et avec le temps elles s’estomperont. J’ai hâte de voir la différence et du coup comme pour l’abdominoplastie , je n’ai aucun stress juste de l’excitation :) Certains ou certaines ont ils eu cette opération après avoir eu une abdominoplastie et en sont ils satisfaits ? Hâte de vous lire

Opéré en avril 2016 par le dr. gahagnon a lesquin lille sud tous c'est très bien passé malgré de grosses craintes résultats, douleurs... tout cest passé impeccable si c'était a refaire, je le referais sans hésitation... je refaisais mon menage a + 15 jours, je nai pris que du doliprane rien d'autres, je nai pas souffert juste que ça tire et mal au dos car on est obligé de dormir sur le dos les premieres semaines

Même s'il faut un certain temps pour accepter son nouveau corps avec deux tailles en moins, oui je sais c'est paradoxale, je la referais sans hésitation. Je suis tellement heureuse de ne plus m'entendre dire :"C'est pour quand l'heureux événement " alors que j'ai 53 ans ! Ce n'est que du bonheur. Peu douloureuse, et la seule contrainte est la gaine à garder pendant 1 mois et demi à deux mois 24h/24(donc éviter de faire comme mois ,opération en juillet!). Ne plus avoir une bosse sous les robes moulantes ou avoir du mal à fermer son pantalon sans que le gras déborde ce n'est que du bonheur !

Je suis rentré le 06/03/19 à la clinique TRENEL sur LYON J’ai été très bien accueilli,mon chirurgien m’attendait pour dessiner les zones de marquage ; arrivé en chambre, prise en charge directe par les IDE, elles viennent vous poser les dernières questions et ont ce prépare pour aller au bloc ! Et là le Grand moment la transformation va commencé … un peu stressé ont vous installe sur la table du bloc 2 IDES viennent et ce présente , elles vous rassurent en expliquant ce qu’elles font , l’anesthésite fait son entrée; et là encore grosse pression … ont échange qqles mots il me met le masque sur le nez , et la, bonne nuit !!! La transformation va commencer !! Je me suis réveillé au bout de 3h15 au bloc mon chirurgien m’a dit je vous ai retiré 1kg de peau et 2L de liquide …wouaaaa. L’opération c’est bien passé il repassera me voir le lendemain. Ont me remonte en chambre les ides m’attendent et m’ont dit de ne pas hésiter ci il y a des douleurs, honnêtement une gêne oui de grosse douleurs non . Ont vous place 2pains de glace au niveau des hanche et bassin que vous ne sentez même pas tellement le corps est endormi …! J’ai appelé 1fois dans la nuit pour pipi et un peu le faite que je me suis retrouvé sous un rouleau compresseur bien avant , et que le corps commencé à ce réveillé ! Le lendemain toilette et pansement je vais enfin voir mon ventre …! Yessss !!! Et là bravo Docteur MERTENS !!!! Magnifique !! Splendide !!! Ce jeune médecin à des mains en or !! Il a changé ma vie !!! Je suis rester 2jours hospitalisés et retour à la maison …! Me voilà en convalescence je reste tranquille à la maison je marche comme une grand mére mais bon le plus dur , c’est le levé et le couché ça tire sur les côtés et l’ablation des fils c’est pour lundi !! J’espe Que mémé va ce redresser !!!😂😂 Penser à vous faire chouchouté mesdames car la première semaine ont ne peux rien faire , acheter vous des soupes pour le transite car la constipation alors que vos abdominaux non pas le droit de travailler moi j’appelle ça un moment de solitude !!! Je vous montre les photos de cette transformation et très honnêtement il faudrait le refaire je n’hésiterai pas à le refaire !!

Après deux grossesses où j'ai pris beaucoup de poids, 4 ans après la naissance de mon dernier, suite à un rééquilibrage alimentaire et du sport j'ai perdu 30 kilos mais une peau toute détendue , un tablier abdominale qui m'empêchait de me sentir femme. Cela fait un mois que j'ai été opérée par le Dr LEFOURN du cabinet carré esthétique Lafayette à Nantes et à la clinique Brétéché et je revis , je me sens belle et prend plaisir à m'habiller, la cicatrise est belle . La convalescence prend un peu de temps.

Quel bonheur de retrouver son corps de femme et d'être bien dans la tête. Cela fera 1 mois dans quelques jours, j'ai été opéré précisément le 07 novembre 2018 d'une abdominaux plastique et d'une augmentation mammaire après mes 2 grossesses par le chirurgien dr Azouz Gourari et j'en suis très satisfaite. Quelle chance d'avoir choisi le meilleur chirurgien de la Savoie qui est d'une gentillesse et d'une mise en confiance exceptionnelle, on sent vraiment l'amour de son métier pas uniquement que de l'argent ce qui est rare. Il est disponible 7j/7 en cas de petits soucis il vous consulte même le dimanche ce qui est vraiment rassurant. Je ne peux que lui dire Merci de m'avoir redonner enfin mon corps de femme et je le conseille les yeux fermés.

Je reviens après 3 mois d'absence. Abdominoplastie et changements de prothèse mammaire . Tout est est top. Très bon travail comme après l'intervention. Tout s'est très bien passé. Si c'était à refaire se serait sans hésiter. Je recommande le Dr Hacquard qui est pour moi le meilleur dans son domaine. Merci pour tout.

Abdominoplastie on t'aime
valoriane
Membre ambassadeur

Ayant un anneau gastrique depuis X temps et donc depuis novembre 2017 j'ai perdue 35 kg environ avec vous vous en doutez un bon bidon qui pendouille BEURKKKKKK. Malgré le sport (course à pied mais pas des marathons, un traitement cellu m6 durant 4 mois à raisons de 2 fois par semaine) je 'en suis là A j-5 aujourd'hui je dois subir une abdominoplastie avec une éventuelle diastasie (mon chirurgien verra sur la table si cela est nécessaire ou non). Je suis quelque peu exitée, angoissée, bref en attente de rentrer à la clinique et de me retrouver "plate comme une limande". Certes je m'en doute pas du jour au lendemain mais en résultat final par la suite j'envisage également de faire pareil pour un lifting des cuisses, seins et bras et je deviendrai ainsi une vrai barbie quinqua lol photo de moi l'année dernière à la même époque avec 20 kg en plus

Bonjour Je suis maman de 3 garçons nés par césarienne j'ai perdu 60kg après la séparation avec le papa de mes enfants. Mon ventre étais devenue un horreur pour moi. Bref je décide de me faire opérer car rien ne pouvais y faire. Donc le 19 octobre dernier j'ai fais mon abdominoplastie avec Cure de diastasis tout s'est bien passée impeccable sans douleur ça me tirais juste mais normal ! Au bout de 5 jours je rentre chez moi et j'avais un ventre énormément gonflé ainsi que le pubis qui avait doublé de volume je m'inquiète pas car je pensé que c'etais l'œdème. 5 jours après ma sortie je me retrouve au urgence avec un gros hématome côté droit ainsi que mon pubis le medecin des urgences incise évacue tout ce qu'il peut me fais un pansement compressif il me dit qu'il me garde le lendemain ma chir passe enlève le pensement regarde un peu et ça saigner toujours... 3 jours après toujours des saignement elle décide de me réouvrir pour voir si il n'y aurait pas une veine qui aurait claqué lors du retrait des drains... En réalité c'était l'hématome qui été vraiment gros. Bref voilà complication classique mais qui embête Aujourd'hui je suis à 1 mois post op de l'abdomiplastie et 3 semaines pour l'hématome ! Je suis toujours gonflé du a l'œdème mais mon côté droit me fait mal encore comme un irradiation je revois ma chir que le 7 décembre j'ai hâte car j'ai toujours une petite plaie ouverte du au drains de la 2nd opération qui coule toujours mais c'est propre aucune infection j'angoisse un peu de tout ça car j'avais tout mis en œuvre pour éviter les complications Voici quelques photos donner moi vos avis merci pour vos réponses

Renaissance physique et spirituelle
hdmv1611
Membre ambassadeur

J’étais frustrée par mon corps notamment mon ventre distendu par mes nombreuses grossesses et mes seins qui ont soufferts de la variation de volume. Je voulais enfin pouvoir profiter et grandir avec mes enfants sans bloquages. J’ai alors pris rdv avec le Pr Mojallal qui très professionnel il a l’oeil. Je suis encore en convalescence je n’ai pas le résultat définitif de mon abdominoplastie et mastoplexie mais je suis déjà très très très contente de ce que je peux voir. Reconnaissance éternelle pour cette homme.

J'y pensais depuis quelques années après avoir pris 28 kg pour ma dernière grossesse. Même si après l'accouchement j'ai perdu progressivement mes kilos superflus, malgré le sport et bien que mon ventre était en apparence plat, un petit tablier était apparu sans que je n'y attache plus d'importance. J'étais persuadée de retrouver mon corps de jeune fille. Quand mon mari m'a quitté pour une "bombe", je me suis mise à pratiquer le sport plus régulièrement, à prendre un coach perso pour retrouver un ventre normal ; je n'étais pas grosse, mais était parfois gênée par ce tablier disgracieux. J'ai essayé de reconstruire une vie amoureuse, j'ai fait des rencontres, me suis sentie belle pendant un moment et, au fil de mes rencontres j'ai commencé à avoir honte une fois dévêtue. Je me suis mise à détester cette partie de mon corps et à faire une fixation dessus ; ce qui me sapait le moral. Les hommes me disaient que j'étais une belle femme, mes enfants étaient en admiration devant leur maman (mon fils me disait souvent qu'il me trouve belle et ma fille me disait "tu ressembles à une ado", quels beaux compliments quand on est quadra, n'est-ce pas ?). Mais plus le temps passait, plus je me disais que je dois absolument trouver le moyen de corriger cela. J'ai rencontré mon compagnon il y a 2 ans et même si j'ai trouvé une stabilité sentimentalement, j'ai tenté de cacher cette partie que j'avais de plus en plus de mal à regarder. Malgré mon sourire scotché sur mon visage et la joie de vivre que je laissais paraître, j'étais meurtrie et désespérée au fond de moi. Je me trouvais belle habillée ...et le bikini n'était pas pour moi de peur qu'il descende en dessous de mon bidou. J'avais perdu confiance en moi. J'ai enfin sauté le pas le 10 août 2018, mon copain me disait que je n'étais pas obligée, mais c'était MON CHOIX. Les premiers jours ont été difficiles mais j'ai été épaulée et soutenue par mon chéri. J'ai repris le travail au bout de 15 j et contemple mon corps avec un autre regard même si les résultats ne sont encore pas définitifs. Je continue de prendre soin de mon nouveau corps et je suis ravie d'avoir franchi le pas. Ci-après des photos à J+21 et J+5