Chéloïde et piercing : quel traitement ?

Chéloïde et piercing : quel traitement ?
Julie Fourneau
Julie Fourneau
Après ses études en journalisme, Julie a commencé à travailler en tant que rédactrice, concentrant ses intérêts sur des questions liées au monde de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.
Création : 2 août 2018 · Actualisation : 16 juil. 2019

Glossaire : Chéloïde et piercing

On a tous déjà vu la petite boule qui se forme sur une oreille sans jamais savoir comment cela s'appelait. Pour lever le voile sur ce mystère, nous vous offrons les définitions des quelques termes techniques liés à cette étrange cicatrice.

  • Chéloïde : On l'appelle aussi cicatrice chéloïdienne. C'est une cicatrice dans le sens propre du terme, mais qui est due à une excroissance du derme à l'emplacement de la blessure. Elle peut être rose ou rouge selon le cas et selon la personne. C'est une sorte de nodules brillants ou de lésions fermes et est généralement caoutchouteux.
  • Cicatrice hypertrophique : C'est également une cicatrice saillie, elle ressemble beaucoup à la chéloïde, à la différence près qu'elle ne s'étend pas sur les tissus voisins. Elle disparaît spontanément.
  • Hypertrophie : C'est un terme qui désigne le développement important d'une partie du corps ou d'un organe. On voit aussi de nombreux cas de cicatrices hypertrophiques.
  • Pressothérapie : C'est un traitement possible contre la chéloïde, la pressothérapie est aussi utilisée pour traiter les insuffisances circulatoires lymphatiques et veineuses.
  • Corticothérapie : Elle fait partie des traitements que les médecins préconisent contre la chéloïde. C'est une pratique thérapeutique qui consiste à administrer des doses de cortisone au patient.

Les causes de la chéloïde après le piercing

La chéloïde après le piercing est plus courante chez les personnes entre 10 et 30 ans. Cela peut être une chéloïde à l'oreille ou une chéloïde résultant d'un piercing au nombril. Il est important de préciser que les individus les plus touchés sont ceux qui ont la peau noire ou foncée, les hispaniques et les Asiatiques.

On peut remarquer l'apparition d'une chéloïde après le piercing (quelques semaines après un piercing au nez, par exemple), mais elle ne se forme pas selon la gravité de la lésion. En effet, même si l'abrasion cutanée est mineure, il est possible d'avoir une cicatrice hypertrophique.

Son apparition peut être due à plusieurs facteurs :

  • Si la personne dort sur l'oreille ou le sourcil qui vient d'être percé
  • Si le diamètre de l'anneau utilisé est trop petit
  • S'il y a une ou des irritations provoquées par des bijoux et qui ont été négligées ou mal soignées
  • Si la personne oublie de bien soigner sa plaie et qu'il y a une infection sur le piercing
  • Si la personne change son bijou de pose trop rapidement alors qu'il n'est pas adapté.
cicatrice-hypertrophique.jpg

Traitement médical et traitement chirurgical de la chéloïde après le piercing

Il existe plusieurs façons de traiter une cicatrice chéloïde, que ce soit par traitement naturel ou non. Pour ce qui est du traitement médical, on a :

  • Le massage avec une crème à la cortisone pour faire diminuer la taille de la cicatrice chéloïde
  • Le pansement siliconé sous forme de compresse sur la chéloïde après un piercing
  • L'injection de corticoïde dans la cicatrice chéloïde
  • La cryothérapie, une opération qui vise à congeler les lésions en y injectant de l'azote liquide
  • Les traitements au laser sont également possibles.

Sinon, il y a aussi le traitement par voie chirurgicale pour ceux qui n'ont pas peur de passer au bloc. Parmi les possibilités, il y a :

  • L'exérèse de la cicatrice en entier
  • La résection intracicatricielle. Sous ce nom un peu difficile à comprendre se cache une définition des plus simples. Il s'agit d'enlever la partie centrale de la chéloïde, après un piercing du nez ou de l'oreille, par exemple, afin d'en diminuer la taille.

↪️ Lire l'article : Traitements efficaces contre les cicatrices chéloïdiennes

Les 3 soins possibles

Pour tous ceux qui ont un problème de chéloïde après un piercing du cartilage, sachez qu'il y a aussi des soins à ne pas négliger si vous ne voulez pas encore procéder aux traitements.

Vous pouvez suivre les conseils et les traitements préconisés par les professionnels :

  • La solution saline : C'est une astuce efficace que conseillent les professionnels du secteur médical. La taille de la cicatrice sera réduite de façon progressive jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement. Il suffira de tremper du coton dans une tasse d'eau bouillante mélangée à une cuillère à café de sel et de le frotter sur la chéloïde. Cette pratique peut être réalisée deux fois par jour. Vous pouvez aussi ajouter de la camomille dans la solution si vous le souhaitez.
  • Compresse : À défaut de compresse, vous pouvez utiliser du sparadrap pour que la peau puisse respirer. Cela s'appelle un traitement de compression. Toutefois, cette technique n'est conseillée que sur les chéloïdes de piercing sur le nez ou sur les oreilles après cicatrisation. Il vous suffira de recouvrir la chéloïde de sparadrap et de le laisser là en permanence. Vous pouvez adopter cette technique pendant deux mois ou plus, tout en prenant son de changer le sparadrap de façon périodique.

Ou les astuces de grands-mères :

  • L'huile d'arbre à thé : Il faudra en appliquer directement sur la chéloïde.
  • L'aspirine : Pour dilater les vaisseaux sanguins et, par extension, accélérer la guérison du piercing et éviter une nouvelle chéloïde. Il vous faudra écraser une pastille et la mélanger avec un peu d'eau avant de l'appliquer sur la chéloïde et de laisser sécher pendant une dizaine de minutes. Puis, rincez le tout.
  • Le jus de citron ou le miel : Il vous suffira d'appliquer du jus de citron ou du miel sur la chéloïde avec un coton-tige.

Pour éviter ou limiter la formation des chéloïdes, il faudra vérifier certains points :

  • Évitez de porter des bijoux qui ont des attaches en « papillon ». Par ailleurs, le bijou du piercing doit tenir correctement.
  • Évitez les piercings sur du cartilage réalisés avec un pistolet.
  • Évitez les frottements ou les chocs sur le piercing.

Chéloïde et piercing : les bonnes questions à se poser

  • À partir de combien de temps une chéloïde se forme-t-elle ? Dans la majorité des cas, elle se forme pendant les premiers mois suivants le piercing.
  • Quels genres de piercings sont concernés ? Les piercings à risque sont ceux du nez, du lobe, du nez et du cartilage.
  • Est-ce que le tragus peut aussi en être victime ? Oui, la chéloïde au tragus est assez courante.
  • Peut-on utiliser un antibiotique en cas de chéloïdeIl est fortement déconseillé d'utiliser d'antibiotique sur une telle excroissance, cela endommagerait le piercing.
  • Est-ce que la chéloïde est dangereuseIl n'y a pas de risque pour la santé, c'est uniquement une gêne esthétique.
  • Quel genre de personne peut souffrir de chéloïdeTout le monde peut être sujet à la formation de chéloïde, mais cela dépend du corps de chacun.
  • Est-ce que cela peut arriver sur une plaie autre que le piercingOui, c'est possible, elle peut se former sur une blessure, par exemple.
  • La chéloïde due à un piercing est-elle douloureuseCe n'est pas systématique, mais il arrive que l'individu ressente une légère douleur plus ou moins gênante.

↪️ Lire l'article : Traitement des cicatrices hypertrophiques

Les complications les plus fréquentes

On ne peut pas vraiment dire qu'il y a des complications récurrentes à relever lorsque l'on parle de cicatrice chéloïdienne. Cependant, le plus grand problème peut résider au niveau psychologique. Surtout lorsque la cicatrice devient très saillante.

Lorsque les chéloïdes se forment sur les articulations, elles peuvent gêner les mouvements de la personne.

Dans des cas plus rares, certaines chéloïdes peuvent devenir cancéreuses, mais ce sont des cas vraiment isolés.

↪️ Pour en savoir plus sur la chéloïde, rejoignez notre Forum !

Sources :

https://fr.wikihow.com

http://antibabypiercing.over-blog.com

http://bignond.blogspot.com

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.

1 commentaire

cactuslover

· Rennes

· 19 sept. 2018

Bonjour, est-ce-que les cheloides peuvent apparaitre seuls, sans blessure ?
Trouvez votre médecin