Traitement des cicatrices hypertrophiques

Traitement des cicatrices hypertrophiques
Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.
Création : 29 sept. 2015 · Actualisation : 28 déc. 2020

Les cicatrices hypertrophiques, à ne pas confondre avec les chéloïdes, sont des boursouflures provoquées par l'altération du processus de cicatrisation. Pour autant, il est possible que ce type de cicatrice disparaisse spontanément. Ce procédé sera cependant accéléré grâce à l'application de traitements appropriés.

Qu'est-ce qu'une cicatrice hypertrophique ?

Les cicatrices hypertrophiques sont la conséquence d'un traitement inapproprié d'une blessure. Elles apparaissent suite à un excès de production de collagène de la peau, généré par la tension mécanique subie par le derme durant le processus de cicatrisation.

Les cicatrices hypertrophiques sont visibles à l'œil nu et se présentent sous forme de cordons en relief, pouvant entraîner des picotements et des douleurs.

Elles apparaissent généralement au cours de la deuxième semaine de cicatrisation de la blessure et peuvent disparaître de façon spontanée grâce à des traitements permettant d'accélérer ce processus, qu'ils soient médicamenteux ou chirurgicaux.

La différence entre la cicatrice hypertrophique et la chéloïde

Les personnes souffrant de cicatrices hypertrophiques ont souvent tendance à les confondre avec des chéloïdes, bien qu'elles présentent des caractéristiques différentes. Les chéloïdes sont plus étendues, invasives, et dans certains cas plus gênantes, tandis que chez les cicatrices hypertrophiques, l'étendue de la boursouflure ne dépasse jamais les limites de la plaie. Les chéloïdes ne se rétractent pas comme le font les cicatrices hypertrophiques, et sont donc plus difficiles à éliminer. Elles présentent également un fort risque de réapparition, même après une intervention chirurgicale.

shutterstock-68659687.jpg

Comment l'éliminer ?

Une cicatrice hypertrophique peut être traitée au moyen de médicaments ou d'une intervention chirurgicale. Il est important de consulter un dermatologue afin qu'il établisse un diagnostic et qu'il oriente le patient vers le traitement adapté à son type de peau et de cicatrice. De façon générale, il est recommandé d'attendre un an après l'apparition de la cicatrice pour intervenir, de manière médicale, celle-ci ayant tendant à évoluer, notamment durant les trois premiers mois. Sachez cependant que vous avez environ 2 ans après l'apparition d'une cicatrice pour la traiter efficacement, temps après lequel il sera plus difficile de l'éliminer, en effet une cicatrice finit son évolution lors de la deuxième année. Durant l'évolution de la cicatrice il est indispensable de la protéger du soleil.

Qu'il s'agisse ou non d'hypertrophie, toutes les cicatrices doivent être surveillées de façon préventive.

Parmi les traitements topiques et chirurgicaux les plus courants, on trouve les suivants :

  • Produits topiques : gels de silicone, vitamine E, certaines huiles essentielles ont des vertues cicatrisantes et régénérantes comme l'huile de rose, l'huile de lavance officinale ou encore l’hélichryse.
  • Injections de cortisone : elles ralentissent la production de fibres de collagène. L'un des risques de ce traitement est en revanche l'altération de la pigmentation cutanée
  • Dermabrasion : il s'agit d'un traitement réalisé sous anesthésie locale visant à lisser la peau pour affiner la cicatrice, la dermabrasion consiste à enlever les couches superficielles de la peau. La peau bénifice d'une stimulation cellulaire, une production de collagène, d’élastine et de néo-vascularisation
  • Traitements laser : il en existe plusieurs, comme le Dye Laser ou le Laser KTP, le laser C02 fractionné, la combinaison de deux lasers : Nd:yag et un laser Q-Switched Ruby, ou encore le laser fractionné non ablatif. 
  • L'énergie Plasma : le système Plexr® par exemple permet de diminuer les cicatrices grâce à l'envoi de petits flashs lumineux 
  • Retrait définitif : dans des cas de chéloïdes, une excision intra-lésionnelle peut être pratiquée pour éviter le risque de récidive. Pour des cicatrices hypertrophiques, on pourra réaliser une ablation complète de la plaie.
éliminer les cicatrices

👉🏼 A lire également : Comment améliorer l'apparence de ses cicatrices ?

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.