Chéloïde

Vaut la peine
59%
Vaut la peine
Basé sur 17 expériences
Prix moyen
310 €
Prix moyen
Selon 7 spécialistes
  • Non requise
  • Pas d'hospitalisation requise
  • Moins d'une heure d'intervention
  • Pas de repos nécessaire
  • Effets visibles après une semaine
  • Résultats temporaires

Que sont les chéloïdes ?

Qu'est ce que la chéloïde ?

Les chéloïdes

Vous avez peut-être déjà entendu parler du mot « chéloïde » dans le jargon médical, sans forcément savoir ce que c’est précisément. Il s’agit d’une sorte d’excroissance de la peau, une boursouflure qui se développe peu à peu pendant la cicatrisation de la peau. Il a été remarqué que ce type de cicatrice touche plus souvent les personnes à la peau pigmentée que les autres. Il est parfois possible de l’enlever de manière chirurgicale ou en utilisant la pressothérapie, la corticothérapie, des injections de bléomycine ou encore la radiothérapie.

Comme on l’a abordé un peu plus haut, c’est une cicatrice qui est souvent dure et épaisse et parfois douloureuse qui se développe au niveau du derme sur une blessure ou une plaie guérie, ou sur des piercings, elle peut avoir l'aspect d'une petite boule. Sa forme dépend des individus et du cas, mais souvent, on remarque un aspect de lésions fermes avec des nodules fibreux ou brillants, un peu caoutchouteux. La chéloïde peut être de couleur rose chair ou brun foncé selon la couleur de peau du patient.

Il est intéressant de préciser qu’elle est bénigne et n’est pas contagieuse. Par contre, selon le Docteur Picovski, comme il s’agit d’une cicatrice inflammatoire, elle peut être douloureuse ou provoquer de fortes irritations ou démangeaisons. Le phénomène est dû à une surproduction de tissus de cicatrices à l’intérieur du derme lors des étapes de réparation du tissu conjonctif.

Beaucoup se demandent s’il n’y a pas de risque que cela évolue vers un cancer, notamment après plusieurs années. Toujours selon le Docteur Picovski, cette hypothèse n’est pas à écarter, même si ce genre de cas est assez rare dans le milieu. Si vous ne faites rien pour l’enlever, elle pourrait évoluer au fil des années, et dans des situations plus graves, elle pourra avoir un impact négatif sur les mouvements de votre peau.

Objectifs des traitements

Quels sont les objectifs des traitements de la chéloïde ?

Une cicatrice chéloïdaire

Après des années de recherches et d’améliorations en tout genre sur les traitements pour lutter contre les chéloïdes, les médecins peuvent donc aujourd’hui proposer diverses solutions. Pour traiter la cicatrice de façon médicale, le Docteur Jean-Luc Varlet préconise un massage en utilisant des crèmes à la cortisone, une compression de la zone concernée avec une utilisation de pansements siliconés, des injections de corticoïdes dans la cicatrice et un traitement au laser à colorant pulsé.

Vous pourrez aussi opter pour un traitement chirurgical qui a pour objectif d’enlever la plus grosse partie de la cicatrice pour réduire au maximum son volume à partir du centre tout en faisant attention à ne pas créer une cicatrice encore plus grande. Dans des cas isolés, on peut partir sur une exérèse totale.

Le Docteur Rida Zouhri, quant à lui, préfère l’excision cutanée avec les séances d’injection de PRF ou de PRP (plasma riche en plaquettes). L’objectif reste le même pour tous les traitements, c’est de réduire de façon plus ou moins significative la taille de la cicatrice ou de l’extirper de façon chirurgicale pour atténuer au maximum son apparence. Mais cette dernière option n’est considérée qu’en dernier recours par les spécialistes, elle doit être accompagnée d’injections de corticoïdes.  

Est-ce qu’il y a des personnes qui sont plus sujettes aux chéloïdes que d’autres ?

Cicatrice chéloïde : prédispositions

Exemple d'une cicatrice chéloïdaire

Les Asiatiques et les personnes à peau noire souffrent plus fréquemment des cicatrices chéloïdes, même s’il y a toujours quelques exceptions au passage pour les personnes à peau blanche selon le Docteur Picovski. La plupart du temps, ces « traces » un peu inesthétiques sont retrouvées chez les jeunes ou les enfants, mais il n’est pas exclu que les adultes se retrouvent avec une chéloïde.

Selon la personne et selon la zone de la plaie ou de la brûlure, la localisation de la cicatrice peut varier. Cependant, les zones les plus fréquemment marquées sont le bas du visage, le sternum, la région pubienne et les épaules. Il est également possible de contracter une chéloïdes avec des piercings (nombril, oreilles, nez, tragus, téton...).

Il est à rappeler que l’on ne peut pas vraiment dire qu’il s’agit d’une chéloïde si l’on commence à voir des améliorations dans le temps (entre 6 et 18 mois) sans avoir eu recours à un traitement. Dans ce type de cas, on pourrait avoir affaire à une cicatrice hypertrophique. Mais au-delà d’un an et demi, si les boursouflures ne s’aplanissent pas, on pourra qualifier la cicatrice de chéloïde.              

Bibliographie

Groupe laser de la SFD (2017). Lasers et dispositifs à base d’énergie et cicatrices : traitement, prévention, atténuation ? [online] Available at https://www.sfldlaser.com/... [Accessed 04 Feb. 2019].

Picovski, D. (2013) Le traitement des cicatrices chéloïdes [online] Docteur David Picovski. Available at : https://docteur-picovski.com/blog/cicatrices-cheloides/ [Accessed 04 Feb. 2019].

Leclerc, J-C. Traitement médical des cicatrices hypertrophiques et chéloïdiennes (corticothérapie, compression). [online] Docteur Jean Claude Leclerc. Available at :  http://www.cicatrisation.info/traitement-medical-des-cicatrices-hypertrophiques-et-cheloides.html [Accessed 04 Feb. 2019].

Varlet, J-L. (n.d.). Cicatrices chéloïdes, traiter une chéloïde [online] Docteur Jean-Luc Varlet. Available at : http://www.drvarlet.net/DERMATOLOGUE/cheloides-traitement.html [Accessed 04 Feb. 2019].

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."
Voir médecins