Tout savoir sur la réduction mammaire et ses cicatrices

Tout savoir sur la réduction mammaire et ses cicatrices
Aurore Martinez
Aurore Martinez
Journaliste passionnée de médecine esthétique. Sa curiosité pour le monde de la chirurgie plastique, l'a conduit à écrire depuis six ans des articles sur la santé et la beauté.
Création : 30 août 2018 · Actualisation : 16 juil. 2019

Douleurs au dos, aux épaules, au cou, creux au niveau des épaules à cause du soutien-gorge, seins affaissés mais aussi fort complexe, une poitrine trop importante peut générer des désagréments multiples. Peu douloureuse, la réduction mammaire laisse des cicatrices discrètes, à condition de respecter quelques précautions.

La réduction mammaire en 5 chiffres :

  • 1h30 à 3h00 : durée d'une opération de diminution de la poitrine.
  • 1 à 2 jours : temps d'hospitalisation après une plastie mammaire. délai pendant lesquels les drains sont posés.
  • 2 incisions (3 maximum) sont nécessaires pour une opération des seins.
  • 1 an : temps nécessaire à la poitrine pour avoir son aspect définitif après une mastoplastie.
  • 4 000 euros : coût moyen d'une opération de diminution des seins.

Comment se déroule une opération de réduction des seins ?

Une fois l'anesthésie en place, le chirurgien va venir pratiquer deux incisions : l'une autour de l'aréole et l'autre verticalement, de l'aréole jusqu'au pli sous le sein. Il va ensuite retirer l'excès de peau et de tissu glandulaire. Enfin, le chirurgien repositionne la peau, le mamelon et l'aréole. Au moment de la suture des incisions, des drains sont posés.

↪️ Pour en savoir plus sur la procédure, consultez cette vidéo.

shutterstock-421650436-1.jpg

Les différents types de cicatrices de réduction mammaire

Le nombre d'incisions pratiquées lors d'une réduction mammaire varie selon la morphologie de la patiente et du volume à retirer. Trois types d'incisions sont possibles :

  • L'incision circulaire ou « round block » : constante, cette incision est pratiquée autour de l'aréole. Cette incision laisse une cicatrice invisible puisque celle-ci suit le contour exact de l'aréole.
  • L'incision verticale : quasi-constante, cette incision est faite entre le dessous de l'aréole et le sillon sous le sein. Elle laisse aussi une cicatrice discrète, quasi-invisible.
  • L'incision horizontale : en forme de T inversé, cette incision est effectuée dans le sillon sous-mammaire. Cette incision est évitée lorsque la morphologie du sein et l'élasticité de la peau le permettent.

Les cicatrices sont rouges et fortement visibles lors des premiers mois suivant l'intervention de réduction mammaire. Elles s'atténueront avec le temps jusqu'à blanchir complètement au fil des mois. Leur aspect définitif sera visible au bout d'une année.

↪️ Article lié : Cicatrices suite à une réduction mammaire

2019-06-26-3.jpg

Réduction mammaire : les complications les plus fréquentes

Comme pour toute intervention chirurgicale, la réduction mammaire comporte des risques post-opératoires tels que :

  • Accident thromboembolique,
  • Nécrose des aréoles (partielle ou complète) ou de la glande et de la graisse des seins,
  • Modification de la sensibilité des seins,
  • Cicatrices larges, hypertrophiques ou « oreilles » cicatricielles.

D'autres complications plus rares également possibles (épanchement lymphatique, infection, paralysie des membres supérieurs, etc.), votre chirurgien vous informera de tous les risques liés à l'intervention.

Après une réduction mammaire

Les résultats sont variables selon les cas et les besoins de la patiente :

  • Réduction du volume des seins,
  • Correction de l'affaissement des seins (ptôse mammaire) : la poitrine est visiblement remontée.
  • Correction d'une éventuelle asymétrie de la poitrine : lorsqu'un sein est visiblement plus gros que l'autre.

Les résultats définitifs d'une mastoplastie seront visibles un an après l'intervention.

↪️ Article lié : Réduction mammaire, tout savoir sur cette opération

2019-06-26.jpg

Coût et prise en charge d'une réduction mammaire

Si une opération de réduction mammaire coûte en moyenne 4 000 euros, une prise en charge par la CPAM est possible. En effet, dans le cas où le chirurgien retire plus de 300 g sur chaque sein opéré, l'intervention est alors intégralement prise en charge par la Sécurité Sociale.

En revanche, les éventuels dépassements d'honoraires ne sont pas inclus dans cette prise en charge. Mais vous pouvez vous renseigner auprès de votre organisme complémentaire ou mutuelle pour connaître les taux de remboursement de ces dépassements.

La FAQ de la réduction mammaire

A quoi servent les consultations préopératoires ?

La consultation préopératoire avec le chirurgien consiste en un examen clinique pour évaluer le volume mammaire, le degré de ptôse, la qualité de la peau et des mamelons. Un soutien-gorge adapté vous sera aussi prescrit. La consultation anesthésiste va permettre de rechercher d'éventuelles contre-indications à l'intervention de réduction mammaire. Enfin, des photos médicales de la poitrine seront réalisées avant l'opération puis à chaque visite post-opératoire. Pour les femmes de plus de 35 ans ou présentant un risque de cancer du sein, une mammographie sera systématiquement réalisée.

Y a-t-il des précautions préopératoires avant une réduction mammaire ?

Une réduction mammaire impose en effet de prendre certaines précautions avant même l'intervention :

  • Arrêt strict du tabac deux mois avant l'opération pour réduire les risques de nécrose cutané.
  • Arrêt de l'aspirine, des anti-inflammatoires ou de tout traitement anticoagulant 15 jours avant l'opération pour réduire le risque d'hémorragie (en accord avec votre médecin traitant).

Quelles sont les suites opératoires d'une réduction de la poitrine ?

Après une opération de réduction mammaire, vous serez hospitalisée pour une période d'un à deux jours, selon les cas. Délai durant lequel des drains seront posés pour réduire le risque d'hématome post-opératoire. Le lendemain de l'opération, le pansement sera retiré pour être remplacé par un pansement plus léger. Aucun fil de suture n'est à retirer puisque les sutures sont réalisées à l'aide de fil résorbable. Dans le mois suivant l'intervention, vous devrez porter nuit et jour un soutien-gorge adapté (prescrit par le chirurgien). Vous aurez également plusieurs visites post-opératoires : à un mois, à trois mois, à six mois puis à un an de l'opération.

Est-il possible d'allaiter après une réduction mammaire ?

Grossesse et allaitement sont fortement déconseillés dans les deux ans suivant une réduction mammaire. En effet, cela risquerait de détériorer les résultats esthétiques de l'intervention. En outre, dans certains cas, l'allaitement devient impossible après une opération de ce type puisqu'elle nécessite parfois de couper les canaux galactophores qui permettent l'allaitement.

L'arrêt du tabac est-il obligatoire ?

L'arrêt du tabac est indispensable pour plusieurs raisons : meilleure cicatrisation, diminution du risque de nécrose, etc. L'arrêt total du tabac devra impérativement intervenir dans les deux mois avant l'opération pour garantir des résultats optimaux.

La réduction mammaire est-elle une opération douloureuse ?

Généralement, cette opération est considérée comme peu douloureuse. Cependant, dans certains cas, un œdème peut apparaître au niveau de la glande mammaire, créant des douleurs proches des douleurs menstruelles. Un traitement antalgique vous sera prescrit pour vous soulager.

Y a-t-il des précautions à prendre après l'intervention ?

Après une réduction mammaire, un arrêt de travail est délivré pour une période de 8 à 15 jours selon les patientes. Aucune activité sportive ne devra être pratiquée pendant un mois, avant une reprise progressive du sport. L'année suivant l'intervention, la poitrine devra être impérativement protégée de toute exposition au soleil.

Une réduction mammaire laisse-t-elle des cicatrices visibles ?

Non, puisque les incisions sont faites de sorte que les cicatrices soient entièrement cachées par un soutien-gorge ou un maillot de bain. Si toutes les conditions sont respectées (exposition au soleil, soins, etc.), les cicatrices ne seront qu'une fine ligne blanche très discrète autour de l'aréole et sous le sein. Mais ce résultat peut varier d'une patiente à l'autre, essentiellement en fonction du type de peau (élasticité, etc.) et du respect des consignes post-opératoires données par le chirurgien.

↪️ Si vous avez d'autres questions sur la réduction mammaire, venez échanger sur notre forum !

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.