Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 5 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu'est-ce qu'une reconstruction mammaire ?
  • Comment savoir si je suis candidate à une chirurgie de reconstruction mammaire ?
  • Comment choisir mon chirurgien plasticien ?
  • Que se passe-t-il lors de la première consultation ?
  • Comment se déroule la reconstruction mammaire ?
  • La préparation à l’intervention
  • Les résultats
  • Risques et complications
  • Questions fréquentes sur la reconstruction mammaire
  • Témoignages
  • Bibliographie

Introduction

Chaque année, le nombre de cas de cancer du sein dans le monde augmente. Selon les données de la Ligue contre le Cancer, plus de 54000 femmes sont touchées par le cancer du sein chaque année en France. On compte environ qu’1 femme sur 9 sera touchée par ce type de cancer au cours de sa vie.

C'est pourquoi de nombreuses femmes doivent subir des traitements tels que la mastectomie, qui entraînent des changements d'apparence physique tels que la perte ou la prise de poids, des cicatrices et même la perte du sein. Ces derniers étant à la source de divers problèmes physiques et psychologiques, les spécialistes recommandent donc de subir une reconstruction mammaire afin de permettre aux patientes de retrouver une bonne qualité de  vie et de se sentir à l'aise dans leur corps et avec leur apparence.

reconstruction mammaire avant / après

Photo du Docteur Seroussi

Qu'est-ce qu'une reconstruction mammaire ?

Le Docteur Derhy explique que la reconstruction mammaire a pour objectif principal de restaurer la forme, la symétrie, la taille du sein et de reconstruire l’aréole et le mamelon après une mastectomie, une quadrantectomie ou une tumorectomie.

Après ces interventions chirurgicales qui peuvent même consister à enlever des tumeurs bénignes ou d'origine infectieuse, la poitrine peut être laissée avec des séquelles telles que l'ablation complète du sein,  des cicatrices et des formes non-symétriques ou non-naturelles.

Pour y remédier, il existe plusieurs techniques chirurgicales de chirurgie plastique parmi lesquelles :

  • Greffes de graisse (lipofilling)
  • Utilisation d’expanseurs puis mise en place d’implants mammaires
  • Utilisation de lambeaux de tissu prélevé sur la patiente même

En outre, le Docteur Derhy mentionne qu'une chirurgie de reconstruction mammaire peut être effectuée au même moment que la chirurgie oncologique, on parle alors de reconstruction immédiate, (uniquement possible dans des cas précis de cancer), ou peut être effectuée après avoir terminé le traitement et la radiothérapie, c’est à dire environ 3 mois après. Dans ce cas là, on parle de reconstruction différée.

De même, le spécialiste mentionne que les techniques à utiliser dans chaque cas dépendront d'innombrables facteurs tels que le type d'incision pratiquée, le poids, la taille du sein et les attentes de la patiente.

Comment savoir si je suis candidate à une chirurgie de reconstruction mammaire ?

La chirurgie de reconstruction mammaire est indiquée chez les patientes qui ont subi l'ablation d'un sein après une mastectomie, une quadrantectomie ou une tumorectomie et, avec cela, la présence de séquelles physiques telles que: absence de sein, enfoncement de la poitrine ou cicatrices au niveau du sein, entre autres.

Elle est également indiquée pour les patientes qui n'ont pas développé l'un des seins ou qui ont un type de malformation génétique.

D'autre part, les spécialistes recommandent que les patientes se soumettant à ce type de chirurgie disposent d’un bon étát de santé général. La reconstruction mammaire n’est pas recommandée chez les patientes diabétiques, souffrant d’hypertension, fumeuses ou obèses ; afin d’éviter tous les risques liés à l’anesthésie lors de l’intervention.

reconstruction mammaire avant / après

Photo du Docteur Derhy

Comment choisir mon chirurgien plasticien ?

Les spécialistes de la plus grande organisation de chirurgiens plasticiens certifiés au monde, ISAPS, expliquent que l’étape la plus importante est de faire appel à un chirurgien qualifié, agréé, reconnu et expérimenté en reconstruction mammaire. Vous pouvez pour cela vérifier que votre chirurgien soit bien inscrit au sein du Conseil National des Médecins dans la catégorie “chirurgie plastique, esthétique et réparatrice”.

Nous vous conseillons également de faire des recherches sur les forums, afin de lire les expériences d’anciennes patientes et les opinions concernant les chirurgiens qui vous intéressent. N’hésitez pas à rechercher des photos avant / après pour connaître les résultats d’interventions similaires.

Enfin, prenez votre temps : consultez plusieurs chirurgiens, écoutez leurs conseils et choisissez un professionnel qui vous inspire confiance et vous mette à l’aise.

reconstruction mammaire avant / après

Photo du Docteur Martinet

Que se passe-t-il lors de la première consultation ?

Lors de votre première consultation, votre médecin va tout d’abord vous poser des questions afin d’établir votre historique médical complet. Il va ensuite vous examiner afin de vous parler des différentes techniques qui s’offrent à vous pour réaliser une reconstruction mammaire. Il vous parlera en détails de chacune d’entre elles : le déroulement de l'intervention, avantages, inconvénients, résultats à attendre… Profitez-en pour lui poser toutes vos questions. Nous vous recommandons d’ailleurs de préparer une liste de questions pour votre chirurgien afin de vous assurer de ne plus avoir aucun doute à votre sortie du cabinet.

Si vous décidez de réaliser l’intervention, votre médecin vous donnera rendez-vous pour une deuxième consultation afin de mieux préparer la chirurgie.

reconstruction mammaire avant / après

Photo du Docteur Derhy

Comment se déroule la reconstruction mammaire ?

Il existe 4 types de techniques ou de procédures pour effectuer une reconstruction mammaire. Les techniques diffèrent en fonction de chaque cas. Les interventions sont réalisées sous anesthésie générale et demandent quelques jours d’hospitalisation comme nous le précise la SOFCPRE :

  • Reconstruction mammaire par chirurgie des lambeaux : Les spécialistes de la Clinique Mayo expliquent qu'il s'agit de l’une des procédures les plus complètes, car les tissus de l'organisme sont utilisés. Cette intervention peut être réalisée en même temps qu'une mastectomie dans une chirurgie de reconstruction immédiate ou, plus tard, dans une reconstruction différée. D'autre part, il est possible qu'avec cette intervention davantage de chirurgies soient nécessaires pour effectuer une reconstruction du mamelon ou pour laisser le sein aussi naturel et symétrique que possible. Avec cette technique, le chirurgien effectue un transfert des muscles, de la peau, des vaisseaux sanguins et de la graisse d'une partie du corps vers la poitrine pour reconstruire le sein. En général, 2 méthodes sont utilisées pour cette technique; une opération avec des lambeaux pédiculés, dans laquelle seuls certains des vaisseaux sanguins de la peau à transférer sont coupés, laissant les autres intacts, et une chirurgie avec des lambeaux libres, où le chirurgien déconnecte complètement la peau et les tissus des vaisseaux sanguins.

De même, il existe différents types de chirurgie avec des lambeaux. Parmi eux se trouvent :

  1. Le lambeau TRAM (abdomen) : le chirurgien extrait ici les tissus, la peau et les muscles de la région abdominale. Il peut s'agir de lambeaux pédiculés ou libres. Dans le premier cas, le chirurgien enlève le muscle le plus important de l'abdomen, appelé rectum. Dans le second cas, le chirurgien n’enlève qu’une partie du muscle, ce qui permet à la patiente de conserver sa force dans cette zone.
  2. Le lambeau DIEP (abdomen) : cette procédure consiste à enlever uniquement la peau et la graisse de l'abdomen, de sorte que la patiente conserve la plus grande capacité de résistance dans cette zone, ce qui représente un avantage considérable.
  3. Le lambeau SIEA (abdomen) : Cette technique utilise la peau de l'artère épigastrique inférieure superficielle. Le même tissu abdominal est utilisé, mais avec l'avantage que cette peau ne dépend pas de vaisseaux sanguins aussi profonds.
  4. Le lambeau de grand dorsal (dos) : Dans cette technique, le chirurgien prend la peau et les muscles du haut du dos. Elle est recommandée pour les patientes ayant une poitrine petite ou moyenne.
  5. Le lambeau glutéal (fesses) : une partie du tissu fessier est utilisée pour reconstruire le sein. Elle est recommandée pour les femmes qui ne disposent pas de suffisamment de tissu dans la région du dos ou de l'abdomen.
  6. Le lambeau TUG (cuisse intérieure) : La graisse et le muscle sont transférés de la partie inférieure des fesses à l'intérieur de la cuisse. Cette technique relativement récente est recommandée chez les patientes ayant des seins de taille moyenne à petite.

Le reste des techniques n'impliquant pas de lambeaux :

  • Implants mammaires : Le chirurgien utilise des implants mammaires en silicone pour modeler les seins et les rendre aussi asymétriques et naturels que possible. Cette procédure peut également être réalisée au moment de la mastectomie, mais le chirurgien décidera du moment où la reconstruction pourra avoir lieu. Il est important de souligner que plusieurs opérations sont nécessaires pour pouvoir faire appel à cette technique. Par contre, si la patiente doit réaliser des séances de radiothérapie après la mastectomie, cette intervention ne sera pas recommandée.
  • Reconstruction avec implants mammaires et extenseurs : Après la mastectomie, le chirurgien introduit une prothèse temporaire, appelée extenseur. Cette prothèse se remplit petit à petit de solution saline sous la peau et le muscle pectoral pour créer un espace suffisamment grand pour accueillir une future prothèse.
  • Greffe de graisse (lipofilling) : Cette technique est la moins courante, mais elle est très simple. Elle consiste à améliorer la forme de la poitrine et à donner du volume grâce aux greffes graisseuses, ce qui améliore visiblement l'élasticité et l'apparence de la poitrine. La patiente devrait subir environ 4 interventions pendant 3 mois pour obtenir des résultats optimaux.

    Lorsqu’une patiente subit une intervention mammaire, elle nécessite généralement également d'une reconstruction du mamelon, de manière à ce que le résultat soit naturel et harmonieux, comme nous l’indique le Docteur Derhy. Le chirurgien peut se charger de la reconstruction du mamelon qui peut également se réaliser à l’aide d’un tatouage en 3D pour un résultat absolument incroyable.

    reconstruction mammaire avant / après

    Photo des Hospices Civils de Lyon - Docteurs Braye - Mojallal

    La préparation à l’intervention

    Le Docteur Picovski nous informe qu’il est important que vous suiviez les recommandations de votre chirurgien pour vous préparer à l’intervention :

    • arrêtez le tabac au moins 1 avant la chirurgie et 1 mois après pour faciliter la cicatrisation. Il en est de même pour l’alcool
    • arrêtez la prise de médicament type aspirine (contenant de l’acide acétylsalicylique) au moins 15 jours avant l’intervention
    • arrêtez la prise de contraceptif oral 1 mois avant la chirurgie
    • la veille et le matin de l’intervention, vous prendrez une douche bétadinée
    • prévoyez des vêtements confortables pour votre séjour à la clinique et votre sortie

    Les résultats

    Pour les spécialistes de la Clinique Mayo, les principaux résultats attendus sont :

    • Amélioration visible de l'image corporelle
    • Amélioration de l'estime de soi
    • Fournit une meilleure symétrie des seins pour une apparence naturelle
    • Aide psychologique pour surmonter le cancer du sein
    • La plupart des résultats sont à long terme
    reconstruction mammaire avant / après

    Photo des Hospices Civils de Lyon - Docteurs Braye - Mojallal

    Risques et complications

    Comme toute opération chirurgicale, la reconstruction mammaire peut présenter des complications et des risques d’une part liés à l’anesthésie, et d’autre part liés au geste chirurgical comme nous l’indique la SOFCPRE. Les experts de cette société nous commentent également que les risques liés au geste chirurgical pourront être évités en faisant appel à un chirurgien agréé et compétent.

    • Infection
    • Perte de sang excessive
    • Problèmes liés à l'implant: comme par exemple une coque
    • Problème liés aux lambeaux: La principale complication qui peut survenir dans ces cas est la perte de résistance de la zone d’extraction du lambeau. Il existe également un risque de coagulation par les différents vaisseaux sanguins impliqués et transférés.
    • Nécrose
    • Hernie ou faiblesse dans la paroi abdominale, d'où le lambeau a été extrait.

    Questions fréquentes sur la reconstruction mammaire

    • Existe-t-il un risque si je subis une deuxième reconstruction du sein après deux ans en raison de la non-conformité des résultats ? Cela dépendra du cas particulier de chaque patient. Il est donc essentiel de consulter un spécialiste qui évaluera le motif de la déformation. Si la prothèse a été déplacée dans le cas d'un implant ou si la technique à utiliser doit être modifiée.
    • Si j'ai subi une mastectomie, une reconstruction mammaire est-elle nécessaire ? Il est fortement recommandé aux patientes ayant subi une mastectomie de subir une reconstruction mammaire, car cela aura un effet très positif sur le plan physique et psychologique
    • Combien de temps dois-je attendre après la chimiothérapie et / ou la radiothérapie pour reconstruire mes seins ? Les experts de la Clinique Mayo recommandent d'attendre 3 mois à compter de la fin de la chimiothérapie et 6 mois de la radiothérapie.
    • Tous les patients sont-ils candidats à une chirurgie ? Non, il y a des patients qui, à cause de problèmes de santé, ne peuvent pas être opérés ou d'autres qui n'obtiendront pas les résultats souhaités, selon les experts de la Clinique Mayo.
    • Puis-je m'attendre à ce que mes seins soient 100% symétriques ? Le Docteur Derhy nous explique qu’ils ne seront jamais vraiment identiques et qu’ils ne conserveront pas l’ancienne apparence. Cependant, vous pouvez vous attendre à un résultat naturel sous un maillot de bain ou des vêtements.
    • Combien d’interventions sont nécessaires pour reconstruire le sein ? Le Docteur Derhy poursuit et nous explique que la reconstruction se réalise généralement en 2 ou 3 étapes. Le chirurgien va tout d’abord reconstruire le sein manquant. 3 mois plus tard, il va symétriser la poitrine et reconstruire l'aréole. Parfois, une retouche devra être réalisée entre ces deux étapes pour s’assurer que les deux seins seront symétriques.

    Témoignages

    “Le résultat me plaît, il est encore plus beau que l’autre, et la cicatrice est à peine visible. Comme j’avais une bouée au niveau du bas-ventre due à mes deux grossesses, ils ont prélevé de la graisse à cet endroit. Mais il faut savoir que l’on n’a pas le ventre plat tout de suite, il faut attendre un an environ que la peau se remette, et 6 mois pour voir le sein final, le temps qu’il prenne sa forme.” Lire l’expérience

    Pet_9145 - Paris (Ville), Paris

    “Mon meilleur souvenir : lorsque j'ai pu voir mes seins refaits et que je ne voyais plus les cicatrices mais le beau galbe , le super maintient ,un poitrine toute neuve et magnifique. Je dois dire que cette intervention esthétique m'a permis de surmonter les thérapies douloureuses du cancer du sein, chaque fois que je souffre des effets secondaires de mes traitement je sais que j'ai des seins magnifiques et cela me redonne le sourire.” Lire l’expérience

    Mis_9236 - Erstein, Bas-Rhin

    Bibliographie

    "Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."