Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.

Sommaire

  • Les formes d’alopécie
  • Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?
  • Quels traitements capillaires existent contre la perte de cheveux ?
  • Les traitements esthétiques
  • Les traitements médicamenteux
  • Bibliographie

Nous possédons entre 100 000 et 150 000 cheveux, ils naissent sur nos têtes dans les follicules pileux. Nous perdons tous nos cheveux, il est normal de perdre en moyenne entre 50 et 100 cheveux par jour, il est aussi normal de constater qu’à certaines périodes de l’année la chute est plus importante, comme durant les changements de saisons.

 Les formes d’alopécie

Les formes d’alopécie

Les formes d’alopécie

Lorsque la chute de cheveux devient trop importante des solutions existent pour y remédier.

La perte de cheveux peut être progressive ou soudaine, lorsque nous parlons d’alopécie ce terme désigne le phénomène de perte de cheveux qui débouche à des parties du crânes dégarnies.

Nous distinguons 3 grandes formes d’alopécie :

  • L’alopécie androgénétique : ce phénomène touchant plus les hommes et autrement appelé calvitie, indique la perte de cheveux progressive et partielle.
  • L’alopécie en plaque : ce terme désigne la chute complète des cheveux, c’est une maladie auto-immune.
  • L’alopécie cicatricielle : ce phénomène de chute de cheveux résulte souvent de maladies ou d’infections de la peau, la perte de cheveux est causée par des lésions cicatricielles du cuir chevelu.
Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

Les différentes causes 

Quelles sont les causes de la chute de cheveux ?

L’alopécie survient chez les hommes et les femmes pour diverses raisons, ci-dessous les différentes causes de la perte de cheveux :

  • Le facteur génétique : les hommes comme les femmes peuvent subir une perte de cheveux héréditaire, c’est le cas surtout pour les hommes dont la génétique est la principale raison de perte de cheveux. La transmission peut sauter une ou deux générations.
  • Changement hormonaux : pour les femmes cette perte de cheveux peut se développer suite à des changements hormonaux comme une grossesse (pendant la grossesse ou après l’accouchement) ou la ménopause. Les changements hormonaux dus à la pilule contraceptive ou aux antidépresseurs peuvent aussi provoquer la chute capillaire.
  • Troubles émotionnels : un choc psychologique, le stress et les chocs émotionnels peuvent favoriser la perte des cheveux.
  • L’alimentation : des mauvaises habitudes alimentaires et des carences en fer favorisent la chute de cheveux.
  • Alopécie de traction : ce phénomène caractérise la chute de cheveux provoqués par des habitudes de coiffages (due à des queues de cheval, des tresses et des turbans trop serrés).
  • Maladies et médicaments : plusieurs maladies ou traitements médicamenteux provoquent la perte de cheveux (maladies infectieuses, auto-immune, des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie…)

Quels traitements capillaires existent contre la perte de cheveux ?

La chirurgie et la médecine capillaire offrent des résultats parfaitement naturels, plusieurs options sont possibles :

traitements capillaires

Mésothérapie 

Les traitements esthétiques

Les implants FUE / FUT : La technique la plus connue pour lutter contre l’alopécie est la greffe de cheveux. Le principe est d’implanter des cheveux d’une zone donneuse à une zone receveuse. Pour cela il existe deux grandes techniques de prélèvement :

  • la technique FUE (Follicular Unit Extraction) : cette méthode consiste à prélever les greffons de manière unitaire. C’est donc une par une que les unités sont prélevées pour ensuite les greffer sur la zone receveuse.
  • la technique FUT ( Follicular Unit Transplantation ) : la FUT est une technique de micro-transplantation folliculaire avec bandelettes (les greffons sont prélevées avec une bandelette du cuir chevelu) pour être greffés sur les zones dégarnies du crâne.

La séance d’implantation de cheveux se fait en ambulatoire et sous anesthésie locale. Premièrement le spécialiste vient réaliser des petites injections dans le cuir chevelu du patient. En deuxième temps vient la méthode de prélèvement (FUE ou FUT) Pour finir vient l’étape de la réimplantation.

Suite à l’opération les cheveux recommenceront à pousser au bout du troisième mois et vous retrouverez une chevelure complètement renouvelée au bout de 18 mois. Il sera important de suivre les instructions du spécialistes, vous devrez appliquer des soins durant les trois jours suivants l’opération. Les patients sont très satisfaits de cette opération.

Temps de l’intervention : 3 ou 4 heures (le temps de l’intervention dépend de la calvitie du patient)

Le PRP : PRP est une méthode thérapeutique non invasive, c’est le diminutif de Plasma Riche en Plaquette. Le PRP est obtenue à partir du sang du patient, suite à une centrifugation qui permet d’isoler les plaquettes et facteurs de croissances. L’injection de PRP dans le cuir chevelu a pour objectif de stimuler la croissance du cheveu et de le renforcer, il permet également de prévenir et retarder la perte des cheveux. Les injections se font sous anesthésie locale et il faudra réaliser 4 séances avec deux semaines d’intervalles entre chaque.

Temps de l’intervention : environ 30 minutes

La mésothérapie : La chute de cheveux peut être traitée grâce à la mésothérapie. La mésothérapie a pour but de booster l’organisme grâce à des injections d’éléments nutritifs, cette technique est utilisée pour traiter différents problèmes comme la cellulite, les vergetures, la graisse localisée…La mésothérapie capillaire consiste à injecter dans le crâne à l’aide de mini-aiguilles des petites doses de médicaments ciblés dans le but de relancer la vascularisation atrophiée du follicule pileux et d’apporter les éléments nutritifs nécessaires. Le traitement se fait sur 4 à 5 semaines minimum avec des injections hebdomadaires puis tous les 2 ou 3 mois (en fonction du problème) pour l’entretien C’est un traitement indolore qui permet de stimuler le développement des cheveux actuels et les fortifier.

Temps de l’intervention : environ 30 minutes

Le traitement par LED  : La photothérapie par LED est une solution simple, indolore et non invasive pour lutter contre la perte de cheveux. Elle est souvent utilisée en complément de la mésothérapie. Le traitement LED est une lumière émise par des diodes avec une forte puissance qui en alternant, les lumières froides et les lumières chaudes va produire une réaction biochimique. La lumière LED a une action photomodulatrice permettant d'activer le métabolisme cellulaire, d’augmenter l’oxygénation des tissus et dont la stimulation des cellules fibroblastes. Plusieurs séances sont nécessaires pour voir des résultats et d’ajouter des séances d’entretien.

Temps de l’intervention : environ 30 minutes

En outre les méthodes sont combinables pour des résultats optimaux :

  • Implants + PRP
  • Mésothérapie + LED


Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux

Les traitements médicamenteux

Deux traitements sous forme de médicaments et lotions existent pour lutter contre la perte de cheveux. Un dermatologue pourra vous conseiller et/ou vous prescrire un de ses traitements :

  • Le minoxidil : le minoxidil se présente sous forme de lotion à appliquer par un massage sur votre cuir chevelu deux fois par jour. Ce traitement permet d’améliorer la micro-circulation sanguine des follicules capillaires. Le minoxidil peut aider à la repousse si la chute de cheveux est temporaire, mais si l’origine de la chute est hormonale ou génétique il ne sera pas efficace. Grâce à ce traitement les cheveux sont plus volumineux, plus fort et la chute sera réduite. Le minoxidil n’est pas remboursé par la sécurité sociale.
  • Le finastéride : le finastéride est le traitement dit comme le plus efficace contre l’alopécie hormonale et génétique. Ce traitement se présente sous forme de comprimé à prendre tous les jours. Son action agit sur la testostérone dite “inactive” en la transformant en DHT “active” qui est responsable de la chute des cheveux.

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."