Julie Fourneau
Julie Fourneau
Après ses études en journalisme, Julie a commencé à travailler en tant que rédactrice, concentrant ses intérêts sur des questions liées au monde de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 16 mai 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu'est-ce que le xanthélasma ?
  • Qui peut-être affecté par le xanthélasma ?
  • Comment choisir son médecin ?
  • Comment se passe la première consultation?
  • Quels sont les principaux traitements contre le xanthélasma ?
  • Résultats
  • Complications ou effets secondaires
  • Questions fréquentes sur le xanthélasma
  • Témoignages
  • Bibliographie

Introduction

Pathologie fréquente, le xanthélasma dont les manifestations sont des taches jaunâtres ou un dépôt de graisse de couleur beige au coin de l’œil peut provoquer une gêne esthétique au patient qui la souffre, d'autant plus que le taux de récidives de la maladie après traitement reste très élevé. Par ailleurs, il est important de consulter un spécialiste puisque le xanthélasma peut être révélateur d'autres maladies de type cardio-vasculaire. En général, les femmes sont plus sujettes à cette pathologie que les hommes.

Xanthélasma

Le xanthélasma se caractérise par l'apparition de plaques de couleur chamois, ici, au coin de l'oeil du patient.

Qu'est-ce que le xanthélasma ?

Le xanthélasma, ou xanthome des paupières est une maladie bénigne fréquente qui se caractérise par l'apparition de plaques de couleur chamois au coin de l’œil ou au niveau des paupières supérieures ou inférieures. Il s'agit d'une accumulation de graisse composée de lipides pouvant révéler un surplus de cholestérol et des maladies cardio-vasculaires. Pour autant, le xanthélasma en tant que tel ne représente pas de danger pour la santé, il s'agit surtout d'une gêne disgracieuse qui s'étend avec les années et qui réapparaît après traitement dans la plupart des cas.

Le xanthélasma fait partie des xanthomes dont les marques se manifestent sur différentes parties du corps comme les mains, les articulations et le tronc.

Xanthélasma

Le xanthélasma touche en majorité les personnes à partir de 50 ans, tout particulièrement les femmes.

Qui peut-être affecté par le xanthélasma ?

Le xanthélasma touche en majorité les personnes à partir de 50 ans, tout particulièrement les femmes. Les personnes privilégiant une alimentation riche en céréales telle que les pâtes, le riz ou le pain ou à base de graisses saturées comme le beurre sont plus sujettes à la maladie et parmi elles peuvent se trouver les femmes enceintes suite à des changements alimentaires ou troubles hormonaux. Enfin, il existe une prédisposition au xanthélasma chez les personnes souffrant d’obésité ou de diabète.

Dépôt de graisse au coin de l'oeil

Il s'agit d'une accumulation de graisse composée de lipides.

Comment choisir son médecin ?

Le choix du médecin est d'importance capitale, tout comme ses compétences ou sa réputation. Les traitements contre le xanthélasma sont réalisés par un docteur spécialisé en médecine esthétique ou un chirurgien esthétique agréé ainsi qu'un dermatologue.

Assurez vous que le médecin soit un professionnel certifié et fasse partie du Conseil National des Médecins. Vous pouvez également consulter l'Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge ainsi que la Société Française de Dermatologie.

Comment se passe la première consultation?

Lors de votre première consultation, un diagnostic vous sera effectué par le médecin, sachant qu'il est généralement très facile de reconnaître cette pathologie au vu de ses symptômes caractéristiques. Il vous sera réalisé une prise de sang afin d'évaluer votre taux de cholestérol et ainsi prévenir d'éventuels risques cardio-vasculaires. Dans certains cas, une biopsie cutanée peut être requise dans le cadre d'une analyse plus approfondie des prélèvements.

Le médecin établit alors un traitement efficace en conséquence.

traitements xanthélasma

Technique du peeling par le Docteur Laurence Richier

Quels sont les principaux traitements contre le xanthélasma ?

  •  Chirurgie traditionnelle

Lorsque le surplus lipidique jaunâtre se trouve sur la paupière supérieure, on procède à une opération chirurgicale nommée ablation ou exérèse esthétique qui consiste à retirer le xanthélasma en soulevant les couches de peau concernées à l’aide de micro-ciseaux supervisés au microscope. On finalise ensuite l’intervention par une suture. L’opération pouvant générer des complications comme un retournement de la paupière ou des cicatrices, il est préférable d’évaluer les risques en compagnie de son médecin.

  • Peeling à l'acide trichloracétique ou peeling moyen

Ce traitement consiste à desquamer la peau en lui appliquant l'acide trichloracétique dilué jusqu'à 50% afin d'obtenir un effet peau neuve. La peau préalablement préparée par une crème exfoliante pendant une minute sera recouverte d'acide au biais d'un pinceau qui commencera à chauffer la peau. Peuvent en suivre des sensations de brûlures désagréables qui peuvent être apaisées à l'aide d'un ventilateur ou d'une crème hydratante qui viendra rincer le peeling. L'éviction des lambeaux de peau sera totale au bout d'une semaine. En général, une seule séance suffit afin d'obtenir des résultats probants. Contre-indiqué aux personnes photosensibles, sous roaccutane ou souffrant d'herpès, ce traitement peut également s'avérer douloureux. Par ailleurs, dans le cadre d'une réhydratation optimale de la peau, le Docteur Valérie Poinsteau recommande d'effectuer un peeling après l'été afin d'éviter la période d'ensoleillement.

  • Vaporisation au CO2 pulsé

Ce traitement au laser est particulièrement indiqué lorsque les lésions occupent des petites surfaces cantonnées autour des yeux et ne débordent pas sur les joues. Ce traitement se fait sous anesthésie locale et avec le port de protections oculaires. Une fois l’anesthésie effectuée, le médecin va réaliser plusieurs passages sur la zone à traiter afin d’obtenir une abrasion progressive des couches d'épiderme. L'effet thermique de la vaporisation sur la peau étant important, il peut vous être recommandé la pose de pansements hydrocolloïdes de cicatrisation pendant deux semaines après le traitement. Cette thérapie est efficace et se réalise en une seule séance. En revanche, selon la AFME, le traitement au laser peut provoquer une légère décoloration de la peau sur la zone concernée ou des cicatrices.

  • Destruction au laser Q-Swiched

Ce traitement se fait sous crème anesthésiante, avec coques métalliques pour protéger les globes oculaires, et nécessite entre 3 et 4 séances espacées d'un mois pour être efficace. Ce laser dit photomécanique délivre une énergie lumineuse qui limite les cicatrices postérieures à l’intervention. Après la séance, la récupération est rapide bien que des suites opératoires telles qu'un œdème, un purpura ou des croûtelles, peuvent requérir l’application d’une crème émolliente prescrite par le médecin. Très rarement, le traitement ne laisse des hypochromies (dépigmentations cutanées).

  • Chauffage au laser Erbium-Glass

Cette technique est particulièrement indiquée pour traiter les zones de xanthélasma étendues. Très efficace, bien que plus longue que les autres techniques, ce traitement nécessite 10 sessions espacées de deux semaines. Ce traitement, peu douloureux, se déroule sans anesthésie. Il s’agit de chauffer en profondeur la zone de lésion concernée tout en protégeant l’épiderme du patient grâce à un système de refroidissement. Comme suites opératoires, un œdème peut apparaître pendant deux ou trois jours, et il y a un risque que la peau traitée garde une coloration légèrement jaune.

  • Radiofréquence fractionnée

Cette technique de thermocoagulation globalement utilisée pour le rajeunissement et le remodelage facial doit être appliquée sur une peau désinfectée lors de chaque séance. Jusqu’à 5 séances espacées de 1 ou plusieurs mois peuvent être requises, mais comme l’indique le Docteur Christine Letournel, le traitement est très efficace. Il s’agit d’une sonde à micro-aiguilles lesquelles s’enfoncent dans l’épiderme pouvant provoquer des sensations douloureuses, c’est pourquoi le traitement se déroule sous anesthésie locale. L’objectif de cette pratique étant la stimulation des cellules de la peau afin de synthétiser du collagène. Après le traitement, la peau rougit et gonfle, puis au bout de 3 jours, les croûtelles comment à tomber. En revanche, les résultats sont visibles plusieurs mois après. Ce traitement est contre-indiqué aux personnes portant un pacemaker

  • Plexr spécialement conçu pour traiter le xanthélasma

Le Plexr est une méthode très efficace. Selon le Docteur Florence Carré, la technique consiste à brûler les plaques de cholestérol qui forment des croûtes sans détériorer la peau sous-jacente. Pour cela, on applique une énergie plasma sur des points spécifiques de la peau, en vue de sublimer la strate superficielle des cellules mortes, c’est-à-dire par méthode d’évaporation. Ce traitement présente de nombreux avantages car exercé sans chirurgie, anesthésie, ni hématome et avec une éviction sociale minime (2 jours). En général, une seule séance de 20 à 60 minutes suffit. Le Plexr est contre-indiqué aux femmes enceintes et l’exposition solaire sera à éviter

  • Traitement naturel

Accompagné d’un changement d’alimentation et régi par des règles hygièno-diététiques, le traitement naturel contre le xanthélasma a d’abord pour objectif de faire baisser le taux de cholestérol du patient. Ainsi, il faudra privilégier une alimentation saine riche en oméga 3 et à base de fruits et de légumineuses. La deuxième étape du traitement naturel repose sur l’application répétée d’un massage d’Aloe vera ou d’huiles essentielles entre autres de pépin d'Argousier et de Chaulmoogra ainsi que des gouttes de vitamines E sur la lésion cutanée. Il faudra prendre soin d’éviter les yeux et se renseigner sur de possibles allergies. Ce traitement est contre indiqué aux femmes enceintes, allaitantes ou les personnes souffrant de cancer en raison de certaines huiles essentielles non recommandées.

                      Résultats

                      Si les traitements contre le xanthélasma sont tous plus ou moins efficaces selon les différents cas de figure, il n’en demeure pas moins vrai qu’il y aura récidive quelle que soit la technique utilisée, comme l’atteste le Docteur Pierre-Alain Mayeux

                      En effet, on estime que les plaques de xanthélasma réapparaissent chez 50% des patients. Néanmoins, les résultats sont probants quelque temps après le traitement et le patient retrouve confiance en soi et un regard lumineux.

                      Xanthélasma

                      Le xanthélasma, une gêne disgracieuse qui s'étend avec les années et qui réapparaît après traitement dans la plupart des cas.

                      Complications ou effets secondaires

                      L'évaluation des risques est un facteur à prendre en compte lors de l'élection d'un traitement et celle-ci doit se faire en compagnie de son médecin. Les effets secondaires diffèrent en fonction du traitement et vont de simples rougeurs et inflammations à des risques d’infection et de cicatrisation en passant par des œdèmes ou des purpuras

                      Par ailleurs, il peut également y avoir des risques de dépigmentation de la peau. Dans des cas extrêmes notamment lors d’une exérèse, une greffe de peau peut être requise des suites opératoires.

                      Questions fréquentes sur le xanthélasma

                      • Que faire en cas de taches jaunâtres sous les yeux ? Il s'agit de xanthélasma ou xanthome des paupières, une maladie fréquente. Si ce dépôt de résidu lipidique est bénin et suppose surtout une gêne esthétique au patient, il est important de consulter un spécialiste puisque le xanthélasma peut être révélateur d'autres maladies de type cardio-vasculaire. En second lieu, un traitement esthétique vous sera recommandé pour éliminer ces taches.
                      • Quel est le meilleur soin pour traiter le xanthélasma ? Il existe différents traitements contre le xanthélasma. Tout dépend de la superficie des taches ou de son emplacement ainsi que de vos attentes, disponibilités et des prédilections du médecin. Le laser Co2 pulsé, par exemple, pourra être privilégié en cas de xanthélasma situé sur une petite surface au coin des yeux. Quant à une lésion plus étendue, le laser Erbium pourrait être une alternative étudiée. En raison des risques de chaque intervention ou du nombre de séances requises, certains traitements peuvent être considérés plus opportuns.
                      • Les résultats sont-ils définitifs ? L'efficacité des traitements est incontestable, néanmoins il existe un risque élevé de récidives indépendamment du soin préconisé. En revanche, si récidive il y a, le xanthélasma peut réapparaître plusieurs mois voire des années plus tard.
                      • Quels sont les risques d'un traitement contre le xanthélasma? L'évaluation des risques est un facteur à prendre en compte lors de l'élection d'un traitement et celle-ci doit se faire en compagnie de son médecin. En général, le patient peut souffrir un ectropion, des picotements voire de légères brûlures des suites du traitement en fonction des différentes techniques. Il peut y avoir des risques de dépigmentation de la peau, cicatrices ou d'infection dans des cas plus graves.

                      Témoignages

                      ''J’ai fait du plexer pour poches et rides sous les yeux. Je ne voulais pas d’opération invasive. Il faut attendre 3 à 4 semaines pour résultat mais Déjà après 10 jours moins de poches". Lire l'expérience

                      carrey - Dinan, Côtes-d'Armor

                      ''Le problème devient presque une obsession. Je n'ai jamais fait de soins ou opération esthétique. Lire l'expérience

                      Ouvrard7 - Paris (Ville), Paris

                      ''Je me suis fait opérer voilà maintenant deux ans à l’hopital H.Mindor, tout c’est t’es bien passé mais depuis environ un an c’est revenu et ça me gêne point de vu esthétique". Lire l'expérience

                      PoulainRoger - Choisy-le-Roi, Val-de-Marne

                      Bibliographie

                      "Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."