Rédactrice spécialisée dans l’univers de la chirurgie et de la médecine esthétique, Miora a su se forger une solide expérience dans le domaine.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 19 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu’est-ce que la cryothérapie ?
  • Objectifs
  • Qui est candidat pour ce genre de traitement ?
  • Comment trouver mon médecin ?
  • Que se passe-t-il lors de la première consultation ?
  • Comment se déroule la procédure ?
  • Comment se passe le postopératoire ?
  • Quels sont les résultats à attendre ?
  • Risques possibles et effets secondaires
  • Questions fréquentes sur la cryothérapie
  • Bibliografía

Introduction

La cryothérapie est une technique efficace pour traiter différents cas. Il s’agit d’un procédé qui vise à calmer divers types de douleurs de notre corps, comme les tendomyopathies, les cas de rhumatismes et les contusions, par exemple. Les sportifs l’utilisent également pour récupérer plus vite et améliorer leurs performances. La base du soin est simple, il va falloir passer environ 2 minutes à -110°C dans une chambre froide.

Qu'est-ce que la cryothérapie

Séance de cryothérapie

Qu’est-ce que la cryothérapie ?

C’est un traitement par le froid comme l’explique le Docteur Casacci. Le principe consiste à appliquer de l’azote liquide sur la partie à problème, par le biais d’un vaporisateur, d’un contact avec un coton-tige imbibé ou d’une chambre froide spécialement préparée pour ce que l’on appelle la cryothérapie corps entier.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore les propriétés de l’azote liquide, il s’agit d’un agent cryogène qui permet d’avoir très rapidement la congélation tissulaire souhaitée (à -25 ou à -50 °C), sa température initiale est de -192 °C. Pendant le traitement, la peau ou la lésion traitée deviendra blanche. Il est intéressant de souligner le fait que la majorité des lésions qualifiées de « bénignes » peuvent être détruites à partir de -30 ° C. Pour arriver à cette étape, il faudra maintenir la zone blanche entre 10 et 30 secondes.

L’explication un peu plus technique de la cryothérapie se résume comme suit : l’eau contenue dans les cellules sera cristallisée grâce au choc thermique avec l’azote. Lorsque le contact entre la peau et l’azote sera interrompu, la zone traitée se réchauffera progressivement et cela ne fera que renforcer le processus. Ces différentes phases sont appelées « gel-dégel ». Souvent, les patients n’auront besoin que d’un seul cycle, mais dans les situations un peu plus graves, comme c’est le cas avec des verrues épaisses, il faudra deux cycles.

La cryothérapie est surtout adaptée pour ceux qui souffrent de douleurs chroniques persistantes et les sportifs de haut niveau. Ces derniers l’utilisent pour récupérer à une vitesse impressionnante, l’oxygénation des muscles étant favorisée par la diminution de température du corps. Il y aura donc moins de risques de courbatures et de microlésions musculaires.

Objectifs de la cryothérapie

La cryothérapie au niveau de la main

Objectifs

L’avantage avec cette technique, c’est qu’elle peut servir pour traiter divers types de problèmes. Parmi les plus connus, le Docteur Casacci citera, par exemple : le traitement des verrues cutanées, les condolymes (espèce de verrues génitales), les taches brunes, la chimiothérapie et la chute des cheveux, les kératoses solaires ainsi que les excroissances de chair que l’on retrouve généralement sous les aisselles, autour du cou ou sous les plis de l’aine.

Le Docteur Guy Haddad parle également de la cryothérapie comme un moyen de plus pour amincir le corps, on l’appelle cryolipolyse. D’après lui, il s'agit de la meilleure méthode de liposuccion médicale depuis la fin des années 90. Les amas de graisses seront éliminés sans que le patient ait à subir une liposuccion ou une autre opération de chirurgie esthétique plus ou moins lourde. Le but est de réduire les zones graisseuses en utilisant le froid pour viser les cellules graisseuses. En procédant ainsi, la silhouette sera bien sculptée et les résultats sont assez probants. Vous pouvez choisir cette technique pour toutes les parties du corps que vous souhaitez réduire, la technique est réalisée en cabinet d’après le Docteur Marie Klifa-Choisy.

Les objectifs principaux de la cryothérapie touchent aussi deux effets non négligeables : l’effet anti-inflammatoire et l’effet antalgique. Le Docteur Mawazini Hazem explique que le froid provoque une diminution de la taille des vaisseaux sanguins, ce qui diminuera efficacement tout gonflement de vos articulations lors d’une vasodilatation en cas d’inflammation.

Qui est candidat pour la cryothérapie ?

Déroulé d'une séance de cryothérapie

Qui est candidat pour ce genre de traitement ?

Il est possible pour tout le monde d’être candidat à la cryothérapie, mais il faudra suivre scrupuleusement diverses précautions corporelles et techniques que le médecin vous expliquera lors de votre première consultation. Les points à aborder pourront avoir un rapport avec la consommation d’alcool ou autres substances ou encore à des activités sportives d’après le Docteur Etienne Barbiche.

Bien évidemment, ce traitement est réservé aux adultes, les enfants ne pourront pas le suivre, c’est la même chose pour les femmes enceintes. Parmi les contre-indications à prendre en compte, il faut savoir que les personnes qui portent un pacemaker, qui sont sous dialyse, qui souffrent d’allergie au froid, de troubles circulatoires ou d’hypertension ne pourront pas non plus y avoir accès. Si vous avez des soucis de santé, il faudra les énumérer à votre médecin pour ne prendre aucun risque.

Comment trouver son médecin pour la cryothérapie

Il est important de trouver un médecin spécialisé avant d'effectuer le traitement

Comment trouver mon médecin ?

Pour une cryothérapie, vous devrez vous tourner vers un spécialiste agréée et compétent. Le mieux est de choisir un médecin ou un kinésithérapeute habilité à pratiquer ce genre d’intervention. Par ailleurs, même si un centre spécialisé propose le traitement, sachez qu’il doit toujours être réalisé sous surveillance médicale. Les risques de brûlures sont savamment calculés et éloignés, notamment en faisant en sorte que l’air dans la chambre froide ou le caissons, par exemple, soit le plus sec possible. Les risques que vous pourrez courir pour une séance de cryothérapie sont bien réels, c’est la raison pour laquelle nous vous conseillons fortement de ne pas vous laisser tenter par la précipitation dans le choix de votre médecin.   

Faire appel à un médecin qualifié doit donc faire partie de vos priorités. N’hésitez pas à faire quelques recherches sur le site du Conseil National de l’Ordre des Médecins pour vérifier que le médecin que vous allez choisir y est bien inscrit.

Que se passe-t-il lors de la première consultation ?

Afin d’être sûr que vous êtes bien apte à suivre une cryothérapie, vous devrez passer par l’étape primordiale qu’est la consultation préopératoire. Durant cette phase, il prendra votre tension et vous fera passer une batterie de tests afin de vérifier avec minutie que vous ne présentez pas de risques de contre-indications par rapport au traitement comme l’indique le Docteur Jean-Robert Filliard.

Il faudra que vous parliez ouvertement de toute votre historique médicale à votre médecin, afin qu’il puisse dresser votre profil et déterminer la démarche à suivre. Par la suite, il vous donnera toutes les informations dont vous aurez besoin sur l’opération ainsi que des indices sur les résultats attendus. Ce sera également le moment pour vous de poser toutes les questions qui pourront vous « rassurer » sur les appareils ou sur les procédures à suivre.

Comment se déroule une cryothérapie ?

Séance de cryothérapie

Comment se déroule la procédure ?

Pour la cryothérapie partielle, le dermatologue aura besoin de démaquiller la peau si cela s’avère nécessaire, puis devra décaper la lésion avec un bistouri s’il s’agit d’une verrue, car c’est une lésion épaisse.

L’azote sera ensuite appliqué sans anesthésie, soit à l’aide d’un cryospray, soit avec un coton-tige. La différence réside dans la profondeur du gèle, le container du cryospray étant sous pression, il pourra atteindre une zone plus profonde. Dans la plupart des cas, pour les petites lésions, on utilise surtout un coton-tige. L’autre option servira surtout pour les lésions épaisses et multiples.

Il n’y aura pas de pansement nécessaire pour ces lésions, mais une crème cicatrisante peut être de rigueur dans certains cas. Si l’on a affaire à des lésions superficielles, une seule séance suffira. Pour d’autres cas, il faudra plusieurs séances à quelques semaines d’intervalle.

Pour la cryothérapie corps entier, le patient devra entrer dans une chambre froide ressemblant à un sauna et doit se couvrir avec un bonnet, des gants, des protège-oreilles, des chaussettes, un maillot de bain et un masque de chirurgien pour éviter de se brûler. Les objets métalliques doivent être retirés (piercing, montres…). Par la suite, il devra entrer dans deux sacs d’acclimatation, d’abord à -10 °C, puis à -60 °C, avant d’entrer dans la chambre réglée à -110 °C. La séance peut durer entre 2 et 4 minutes. Pour que le médecin puisse voir si tout va bien, des caméras sont installées dans la chambre avec un système de contrôle précis de la température selon le Docteur Étienne Barbiche.

Il y a aussi ce que l’on appelle la cryothérapie corps partiel, qui consiste à faire entrer le patient dans un cylindre (cabine individuelle) avec uniquement la tête à l’extérieur, mais toujours avec les mains et les pieds protégés. La température à l’intérieur de ces « cryosaunas » est comprise entre -120 °C et -150 °C.

Soins postopératoires cryothérapie

Se soigner à l'aide de la cryothérapie

Comment se passe le postopératoire ?

Dans la phase postopératoire, on peut remarquer un œdème sur la zone traitée, surtout si c’est sur une partie du corps où l’épaisseur de la peau est assez fine (comme sur les paupières, par exemple).

Certaines personnes pourront voir une cloque remplie de sang ou de liquide dans les heures qui suivent la séance, mais qu’elles ne s’en inquiètent pas, c’est tout à fait normal d’après le Docteur Myriam Asacci. Dans ce genre de cas, le médecin devra la percer, la vider et la désinfecter sans enlever la partie superficielle de la peau pour éviter l’érosion qui, elle, sera douloureuse et ralentira la phase de cicatrisation. Les suintements sont aussi fréquents, mais ils laisseront place à une croûte qui disparaîtra au bout de quelques jours.

Le temps de cicatrisation est assez court, mais cela peut dépendre de chaque patient. En général, cela prendra une dizaine de jours, tout au plus, contre une semaine pour certains patients.

Résultats cryothérapie

L'azote liquide

Quels sont les résultats à attendre ?

Cela dépend des objectifs que vous vous êtes fixés avec votre dermatologue ou votre médecin. Si vous avez opté pour la cryothérapie partielle, vous allez pouvoir éliminer entièrement ou réduire de façon significative la douleur si vous avez recherché l’effet antalgique. Il est à noter que ce sont les sportifs de haut niveau qui ont surtout recours à ce traitement pour une rééducation rapide et des effets anti-inflammatoires.

Pour ceux qui veulent utiliser la cryothérapie pour mincir, le Docteur Guy Haddad affirme qu’il est tout à fait possible d’éliminer entre 30 % et 45 % de graisse. Il faudra juste attendre que l’organisme évacue les cellules graisseuses détruites, cela peut durer environ 12 semaines. Certains médecins proposent de doubler la cryothérapie avec le lipolissage pour un meilleur résultat.

Les personnes qui ont opté pour la cryothérapie corps entier pourront calmer leurs problèmes de rhumatismes ou de contusions.

Effets secondaires possibles cryothérapie

Cryothérapie au niveau du visage

Risques possibles et effets secondaires

C’est un traitement sûr, mais les complications sont possibles, même si elles sont rares. Parmi les risques à ne pas écarter, le Docteur Myriam Asacci parle des cas de surinfection sur des zones à frottements et à plis, mais il suffira d’un traitement à l’antibiotique et aux antiseptiques pour en venir à bout. Une hypopigmentation peut également être remarquée sur les personnes à la peau mate, mais elle ne restera que quelques semaines environ.

S’il s’agit d’un traitement sur une verrue, il peut y avoir une déformation de l’ongle si la zone traitée est à la base de celle-ci. Les cicatrices sont très rares, mais il est quand même important de souligner le fait que c’est possible.

Pour éviter toute forme de complication, il est déconseillé de toucher aux croûtes, de se baigner si l’on en a une et de s’exposer au soleil. Si vous avez prévu de partir en vacances, le mieux est de reporter votre traitement. Par ailleurs, après les séances prévues, il faudra utiliser une crème cicatrisante pour une action plus rapide.

Questions fréquentes sur la cryothérapie

  • Est-ce que c’est douloureux ? Le Docteur Myriam Asacci affirme que la douleur ressentie est parfaitement supportable sans anesthésie, mais selon la sensibilité de la personne, elle peut être plus ou moins importante.
  • Que faire en cas de douleur ? La crème anesthésiante est toujours proposée une heure avant le traitement selon le patient et son type de peau. Cependant, comme elle ne peut agir que sur la surface, son efficacité n’est pas vraiment optimale.
  • Quelles lésions ne peuvent pas être traitées par la cryothérapie ? Le dermatologue jugera des lésions à ne pas toucher, mais celles qui sont susceptibles de dissimuler un cancer et les grains de beauté ne doivent pas être traitées à l’azote liquide.
  • Quelles précautions prendre avant d’entrer dans la chambre froide ? Il est important d’être entièrement sec, aucune goutte de sueur ne doit apparaître sur votre corps si vous devez entrer dans le cylindre ou dans la chambre froide. La raison est simple, si les gouttelettes de sueur gèlent, cela pourrait provoquer des brûlures au premier degré. Par ailleurs, vous devrez aussi enlever vos lentilles de contact et bien protéger vos oreilles, vos mains, vos pieds et votre visage.
  • Combien de temps est-ce qu’il faut attendre pour voir les résultats d’une séance de cryolipolyse ? Il faudra attendre que les cellules graisseuses s’autodétruisent, cela peut durer entre 3 et 6 mois d’après le Docteur Bertrand Durantet.

Bibliografía

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."