Depuis petite j'ai des oreilles décollées, en primaire on m'appelais "Dumbo" "simba" et bien d'autre nom blessant pour mon âge mais tout sa ne me rendais pas complexer jusqu'à mon entrer au collège et j'ai connu cette sensation d'être pas comme les autre d'être inférieur et j'ai compris que mes oreilles déranger et que je voulais résoudre ce problème a partir de la 5e les critique s'enchaînèrent et c'était trop blessant j'ai dit stop et puis en recherchant sur Internet j'ai trouver LA solution : l'otoplastie. Je me renseignait mais les déménagement empêchait d'aller au RDV. Maintenant je suis installer définitivement et j'ai pu aller au 2 Rendez-vous avant l'opération et maintenant plus que 11jours avant mon opération j'ai hâte d'y être et de pouvoir me contempler dans le miroir sans me dire que je suis inférieur aux autre et enfin pouvoir m'attacher les cheveux car la honte disparaîtra. Océana Lathuille

13 commentaires

J'étais très jeune et j'avais vraiment des oreilles de d'éléphant. Une fois à l'école une petite m'a appelé Dumbo. J'en ai parlé à mes parents, nous avons vu un chirurgien et à l'époque il fallait avoir au moins 9 ans pour que l'opération soit pratiqué. Je me suis donc faite recoller les oreilles l'été de mes 9 ans. J'étais très jeune es't c'était en plein été du coup j'ai souffert de la chaleur après l'anesthésie générale. Ensuite on m'a fait porté un bandeau comme les tennismans pendant 1 mois et le résultat est genial! Je vais avoir 27 ans et je suis très heureuse de l'avoir fait jeune. On a appelé ça une chirurgie réparatrice vu mon cas.

6 commentaires

Je souffre depuis l'enfance d'un complexe vis à vis de mes oreilles décollées. Maintenant adulte, le décollement se voit un peu moins et j'hésite à le faire car mon entourage est tout à fait contre sous prétexte que cette opération ne se pratique qu'enfant... Je ne sais pas trop quoi faire, je pense que c'est pourtant quelque chose qui améliorerait ma qualité de vie.

4 commentaires