Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 5 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Objectifs de la vaginoplastie
  • Qui sont les candidates à une vaginoplastie ?
  • Quelles sont les causes de relâchement du vagin ?
  • Qu’est-ce-que la béance vaginale ?
  • Comment choisir mon chirurgien ?
  • Comment se passe la première consultation ?
  • Comment se préparer à l’intervention ?
  • Anesthésie et hospitalisation
  • Déroulement de l’intervention
  • Post-opératoire
  • Les résultats
  • Les autres techniques de vaginoplastie
  • Complications ou risques possibles
  • Questions fréquentes sur la vaginoplastie
  • Témoignages
  • Bibliographie

Introduction

Depuis une dizaine d’années environ, nous avons constaté une hausse des interventions de chirurgie intime à niveau mondial, dont la vaginoplastie. Selon les données d’ISAPS, en 2016, plus de 55.000 vaginoplasties ont été réalisées dans le monde entier. En France on compte 1188 interventions réalisées pour cette même année. Cependant, il s’agit encore d’un thème largement tabou dont il est difficile de trouver des témoignages.

Objectifs de la vaginoplastie

La vaginoplastie est une intervention de chirurgie intime féminine qui vise à rétrécir ou bien à élargir la taille du vagin, afin d’améliorer la vie sexuelle et l’estime de soi des femmes qui souffrent d’un vagin distendu ou trop étroit. L’intervention la plus courante étant celle de rétrécissement.

vaginoplastie

La vaginoplastie permet notamment d'améliorer les relations sexuelles

Qui sont les candidates à une vaginoplastie ?

Les candidates ne seront pas les même selon le type d’intervention (resserrement ou élargissement). On peut donc distinguer ces différentes candidates selon les explications du Docteur Derhy :

  • les femmes ayant une sensation de vagin relâché, donnant lieu à une sexualité troublée avec un “flottement” lors de rapports sexuels ainsi que des gazs vaginaux
  • celles ayant une ouverture anormale du vagin, avec une béance, troublant les activités quotidiennes simples (vagin qui se remplit d’eau lors d’un bain…)
  • les femmes souffrant d’un vagin anormalement relâché avec une vulve allongée ou trop ouverte
  • les femmes ayant subi une épisiotomie qui aurait par la suite mal cicatrisé
  • les femmes désirant vivre une sexualité plus épanouie
  • les femmes ayant peur d’une évolution vers un prolapsus (descente d’organes génitaux)
  • les femmes souffrant d’incontinence
  • les femmes possédant un vagin réellement étroit
  • les femmes souffrant de vaginisme, les empêchant de mener une vie sexuelle normale à cause de fortes douleurs
vaginoplastie

Les facteurs externes et internes peuvent avoir une influence

Quelles sont les causes de relâchement du vagin ?

Il existe de nombreuses causes de relâchement du vagin, qu’elles soient dues à des facteurs naturels ou des facteurs externes. On compte parmi elles  :

Facteurs externes :

  • les accouchements par voie basse : le Docteur Jacques Derhy spécialiste de la chirurgie intime nous explique qu’à partir du 3ème accouchement, 40% des femmes souffrent d’une certaine béance vaginale et d’une fragilité mictionnelle.
  • une épisiotomie mal refermée.

Facteurs naturels :

  • Le vieillissement naturel, pouvant entraîner un relâchement des muscles du périnée
  • des femmes peuvent naturellement avoir un vagin trop large, de part leur constitution
vaginoplastie

La béance vaginale est une véritable source de souffrance

Qu’est-ce-que la béance vaginale ?

Pas toutes les candidates à la vaginoplastie, ni les femmes ayant accouché, souffrent d’une béance vaginale. Cependant toutes les femmes souffrant de béance vaginale sont candidates à une vaginoplastie.

La béance vaginale est le cas le plus extrême d’ouverture anormale du vagin, se produisant le plus souvent après un ou plusieurs accouchements.

Selon les explication du cabinet gynécologique Gyneco Marseille, il s’agit d’un déficit de tonicité des muscles périnéaux. Cette anomalie pousse les femmes à se plaindre de bruits d’air vaginaux lors des rapports sexuels, d’une diminution des sensations vulvo-vaginales, ou encore d’une émission vaginale de liquide après le bain.

Les femmes souffrant de béance vaginale peuvent également être incriminées par leur partenaire, leur reprochant une perte de sensation lors des rapports sexuels. Tout ceci fait naître des complexes les menant le plus souvent à éviter les rapports intimes.

vaginoplastie

Faites toujours appel à un chirurgien expérimenté et qualifié

Comment choisir mon chirurgien ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, il est important que vous fassiez appel à un chirurgien agréé et qualifié afin de vous assurer du bon déroulement de l’opération.

En France, vous devrez vérifier que votre chirurgien soit inscrit auprès du Conseil National de l’Ordre des Médecins dans la catégorie “Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique”. Vous pourrez également faire appel à un chirurgien urogénital. Enfin, il est important que vous vérifiez qu’il possède une spécialisation en chirurgie intime.

Nous vous invitons ensuite à rechercher des opinions d’anciennes patientes afin de réunir le maximum d’information possible.

Nous vous recommandons enfin de consulter plusieurs chirurgiens avant de choisir le vôtre, il est important que vous choisissiez quelqu’un qui vous mette à l’aise et en qui vous faites confiance.

vaginoplastie

Il se peut que vous soyez plus à l'aise en présence d'une chirurgienne que d'un chirurgien

Comment se passe la première consultation ?

Lors de la première consultation, votre chirurgien vous posera des questions sur vos motivations, il établira un historique médical vous concernant, vous examinera et abordera avec vous différentes solutions. Il vous expliquera les détails de l’intervention, vous parlera des risques, des résultats et en profitera pour répondre à toutes vos questions et vos doutes.

Enfin, il vous donnera un devis complet concernant les frais à payer.

Le Docteur Derhy nous informe qu’un toucher vaginal sera systématiquement réalisé lors de ce premier rendez-vous. Il s’agit d’une information importante pour les femmes qui pourraient donc préférer avoir recours à une femme chirurgienne.

Si vous choisissez d’avancer dans le processus et de vous soumettre à une vaginoplastie, vous devrez revoir le chirurgien une seconde fois avant la chirurgie afin d’éclaircir tous vos doutes et de parler une nouvelle fois de l’intervention, et ce au minimum 15 jours après la première consultation.

Vous devrez également consulter l’anesthésiste au minimum 48 heures avant la chirurgie.

vaginoplastie

L'arrêt de tabac est obligatoire avant une intervention chirurgicale

Comment se préparer à l’intervention ?

Le Docteur Abécassis nous rappelle qu’il faudra que la patiente arrête de fumer au moins 1 mois avant l’intervention et 2 mois après afin de s’assurer d’une bonne cicatrisation.

Vous devrez arrêter la prise de contraception orale 1 mois avant la chirurgie, dans le but de réduire le risque thrombo-embolique.

Il est également important d'interrompre la prise de médicament contenant de l’aspirine au moins 15 jours avant la chirurgie.

La veille et le jour de l’intervention vous devrez prendre une douche bétadinée.

Anesthésie et hospitalisation

L’anesthésie dépend du cas de chaque patiente, elle peut être locale avec sédation, générale pour un plus grand confort de la patiente, ou il peut s’agir d’une épidurale, comme nous l’indique le Docteur Jacques Derhy.

L’hospitalisation habituelle est de 24 heures, mais selon les cas là encore, votre chirurgien pourra décider d’une intervention en ambulatoire.

vaginoplastie

Il existe deux types de vaginoplastie

Déroulement de l’intervention

  • La vaginoplastie de resserrement

Le Docteur Abécassis nous explique comment se réalise une vaginoplastie complète (colpo-périnéorraphie).

Il s’agit d’une intervention rapide qui dure environ 1 heure. Dans un premier temps, le chirurgien va procéder à resserrer les muscles afin de rendre la structure plus solide. Ensuite, il va réunir les berges de la peau afin de rétrécir la partie inférieure du vagin. Cette deuxième étape permet également de corriger une cicatrice d’épisiotomie inesthétique.

  • La vaginoplastie d’élargissement

Le Docteur Jacques Derhy nous explique qu’il s’agit là encore d’une intervention simple, où le chirurgien va affaiblir les muscles du périnée et pratiquer une plastie cutanée dont le but est d’élargir la vulve.

vaginoplastie

Le post-opératoire est très facilement supportable

Post-opératoire

Le Docteur Abécassis nous informe que les douleurs suivant une vaginoplastie sont très supportables et facilement gérables à l’aide d’antalgiques. Des bleus (ecchymoses) peuvent apparaître pendant 2 à 3 jours.

Il est important que vous ayez une toilette intime irréprochable : un bain de siège avec antiseptique puis un séchage délicat de la zone 2 fois par jour durant 3 jours. Il est également conseillé de porter des vêtements amples ainsi qu’un protège slip durant les premiers jours pour éviter les frottements.

Les fils posés se résorberont seuls au bout de 10 jours.

Vous pourrez reprendre une activité professionnelle au bout de 5 à 6 jours à condition de ne pas avoir un travail physique, ainsi qu’une activité sexuelle progressive au bout de 6 semaines.

Le Docteur Abécassis recommande également d’attendre 1 à 2 mois avant de réaliser des activités comme l'équitation ou le cyclisme. N’hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien lors des consultations post-opératoires concernant l’évolution de la cicatrisation.

vaginoplastie

La majorité des femmes sont satisfaites après leur vaginoplastie

Les résultats

Il s’agit d’une opération pour laquelle la grande majorité des femmes est satisfaite. On recense notamment deux types de résultats d’après le Docteur Derhy :

  • sur le plan fonctionnel : les relations sexuelles sont beaucoup plus épanouies, le couple retrouve plus de sensations et de plaisir.
  • sur le plan esthétique : la béance est corrigée et la vulve devient plus esthétique, mieux dessinée.
vaginoplastie

Il est possible de réaliser une vaginoplastie grâce aux injections d'acide hyaluronique

Les autres techniques de vaginoplastie

Il existe d’autres techniques moins invasives et complètes pour réaliser une vaginoplastie ou traiter la zone du vagin. Elles pourront se réaliser chez les personnes souffrant d’un très faible relâchement vaginal ou dans certains cas de vaginisme plus légers.

  • Le vaginoplastie par lipofilling

Si le relâchement musculaire est modéré (pas efficace si les muscles du périné sont relâchés), le chirurgien peut réaliser un lipofilling en prélevant de la graisse au niveau du pubis, des fesses (ou dans n’importe quelle zone donneuse). La graisse va ensuite être traitée et purifiée (méthode de Coleman) avant d’être injectée sur les parois latérales de la muqueuse vaginale. Cette méthode, comme nous l’indique le Docteur Derhy, permet de rétrécir le diamètre du vagin, d’augmenter le point G ainsi que d’améliorer la qualité de la muqueuse vaginale. Cette technique se réalise en ambulatoire, sous anesthésie locale, générale ou péridurale, selon les préférences de la patiente.

  • La vaginoplastie par acide hyaluronique

Ce type de vaginoplastie porte également le nom de “soft vaginoplastie”, étant beaucoup plus douce que les autres techniques. Le Docteur Jacques Derhy quant à lui, nous explique que les injections d’acide hyaluronique ou de macrolane se font très rapidement, en consultation et sous anesthésie locale. Tout comme lors d’un simple examen gynécologique. Cependant l’acide hyaluronique est réabsorbé par le corps et sa durée de vie varie entre 15 et 20 mois, temps après lequel il faudra renouveler les injections. Après l’injection, il se peut que vous voyez apparaître un hématome.

  • Les injections de toxine Botulique (Botox)

Il est également possible de traiter certains cas de vaginisme grâce à des injections de Botox. Tout comme pour l’acide hyaluronique, les injections se font au cabinet du médecin sous anesthésie locale.

vaginoplastie

Les risques restent rares mais doivent être pris en compte avant une intervention

Complications ou risques possibles

On compte plusieurs risques possibles. Tout d’abord, comme pour chaque intervention, il y aura les risques liés à l’anesthésie. Dans un second temps, on regroupe les risques associés au geste chirurgical (c’est pour cela qu’il est recommandé de choisir un chirurgien qualifié et compétent), comme nous l’explique le Docteur Derhy :

  • hématomes
  • infections
  • cicatrices inesthétiques
  • nécrose
  • trouble de la sensibilité
  • récidive
  • fistule entre l’anus et le vagin (complication très rare)

Questions fréquentes sur la vaginoplastie

  • S’agit-il d’une intervention douloureuse ? Il ne s’agit pas d’une intervention douloureuse. Votre médecin vous prescrira tout de même des antalgiques pour calmer les douleurs post-opératoire. Cependant, n’hésitez pas à le consulter si vous ressentez des douleurs intenses.
  • Comment peut-on prévenir le besoin d’une vaginoplastie ? Le Docteur Jacques Derhy nous explique que dans certains pays les femmes choisissent d’emblée de réaliser une césarienne au moment de l’accouchement afin de préserver le vagin.
  • Quelles sont les autres opérations complémentaires ? Afin de réaliser une réjuvénation de la zone intime, il est également possible de réaliser une nymphoplastie (réduction des petites lèvres), de traiter la sécheresse vaginale, ainsi que d’augmenter le point G grâce à des techniques comme le laser, ou encore les injections.
  • Quelles sont les autres interventions de chirurgie intime pour la femme ? Il est aussi possible de réaliser des interventions comme l’hyménoplastie, la nymphoplastie, la chirurgie du cliotris, le lifting de la vulve ou encore la liposuccion du mont de vénus, pour ne citer que les principales.
  • Est-il possible d’avoir une prise en charge par la sécurité sociale ? Il est rare mais possible que la sécurité sociale prenne en charge une vaginoplastie. N’hésitez pas à en parler à votre chirurgien pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Témoignages

“J'ai eu une vaginoplastie qui c'est très bien passé à la clinique de l'Essonne. L'opération coûte 2000 euros et des poussières qui a été pris en charge en totalité par la sécurité sociale et ma mutuelle, je n’ai rien déboursé de ma poche.” Lire l'expérience

mp11 - Brie-Comte-Robert, Seine-et-Marne

“Je me suis faite opérée mercredi 13 septembre, je suis en attente de résultat. En espérant que ce soit positif, je n'ai que 25 ans est souffre atrocement de tous mes symptômes.. affaire à suivre ! Lire l'expérience

Mellemylene - Valenciennes, Nord

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."