Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.

Sommaire

  • Les brûlures
  • Les différentes brûlures
  • Les bons gestes à adopter
  • Les traitements
  • Bibliographie
Les brûlures

Les brûlures

Se brûler peut arriver très facilement, une brûlure peut survenir d’un accident domestique à cause d’un objet chaud (un fer à lisser, une plaque électrique…), à cause d’un liquide trop chaud (huile, eau, café…), à cause d’un gaz ou encore directement d’une flamme (briquet, feu de cheminée…). Une brûlure peut survenir aussi d’un accident professionnel suite à la manipulation de produits chimiques.

Il est aussi possible de se brûler à cause du soleil et également par le froid (le froid peut brûler, cette brûlure peut être aussi dangereuse qu’une brûlure thermique.

Les différentes brulures

Les différentes brûlures

Il existe plusieurs stades de brûlures, :

  • La brûlure premier degré : c’est le stade le moins avancé d’une brûlure, la cause peut être par exemple un coup de soleil, uniquement l’épiderme est touché et la guérison se fait facilement grâce à un gel apaisant.
  • La brûlure deuxième degré superficiel : ce degré de brûlure touche le derme profond. Des cloques se forment, elles sont généralement remplies d’un liquide, une visite médicale est recommandée, la brûlure de deuxième degré superficiel ne laisse pas de cicatrices, il faudra appliquer des crèmes hydratantes et apaisantes.
  • La brûlure deuxième degré profond : pour ce type de brûlure, une consultation est nécessaire, des cloques se forment et les terminaisons nerveuses ainsi que les vaisseaux sanguins sont touchés (contrairement à la brûlure de deuxième degré superficiel). Cette brûlure entraîne une cicatrice plus ou moins discrète.
  • La brûlure troisième degré : c’est le degré de brûlure le plus grave, une prise en charge médicale est nécessaire. La brûlure est profonde, les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins touchés sont détruits.
  • L’association de plusieurs degrés : lors d’une brûlure importante les degrés peuvent s’associer, le centre de la brûlure peut être du troisième degré et les alentours du deuxième degré.

Les séquelles et les cicatrices interviennent à partir du deuxième et troisième degré.

Les bons gestes à adopter

Les bons gestes à adopter

Si vous venez de vous brûler au premier degré :

  • Passez la zone brûlée sous l’eau froide durant une quinzaine de minutes
  • Nettoyez la brûlure à l’aide d’un savon antiseptique ou de sérum physiologique
  • Si vous ressentez des douleurs, vous pouvez prendre des antalgiques
  • Contactez votre médecin pour qu’il vous prescrive une crème spéciale.

Si vous êtes brûlés au second ou troisième degré, il faudra contacter un professionnel immédiatement.

Vos cicatrices de brûlures

  • Toujours protéger sa cicatrice lors des expositions au soleil par de l’écran total
  • Hydrater vos cicatrices avec des pommades et des crèmes hydratantes
https://www.multiesthetique.fr/traitement-laser

Les traitements

Le laser CO2

Le laser fractionné CO2 est un traitement de médecine esthétique qui permet d’améliorer les cicatrices notamment de brûlures superficielles. Le laser viendra chauffer et détruire les couches superficielles de la peau pour laisser place à la reconstruction nouvelle peau. Le laser fractionné CO2 est un traitement non invasif et non douloureux mais inconfortable, le patient peut demander à appliquer une crème anesthésiante avant la séance pour un confort optimal. Une séance dure environ 15 minutes en fonction de la cicatrice. Il faudra réaliser plusieurs séances espacées d’un mois pour apprécier le résultat. Les jours suivants le traitement, des petites croutes apparaîtront pour laisser place au nouvel épiderme.

La greffe de peau

La greffe de peau

La greffe de peau est une autogreffe de peau (un greffon cutané) d’une zone donneuse à la zone receveuse (la brûlure), il n’y a donc aucun risque de rejet. C’est une méthode permettant de remplacer la peau détruite par une peau saine. Cette opération est réalisée pour les brûlures graves, il existe trois grandes techniques :

  • Auto-greffe traditionnelle : Parfois plusieurs greffes sont nécessaires en fonction de l’étendue de la brûlure Il existe différentes méthodes en fonction de l’épaisseur de peau du greffon prélevé (peau mince, peau semi-épaisse, peau totale). La peau est prélevée puis greffée sur le même patient.
  • La greffe de culture : lorsque la peau saine n’est pas suffisante pour la zone brûlée. Pour cela, le chirurgien vient prélever un échantillon de la peau qui est mis en culture (dans un centre de production cellulaire) pendant plusieurs semaines dans le but de créer un nombre suffisant de cellules de peau pour pouvoir réaliser la greffe de peau.
  • L’expansion cutanée : lorsque la peau n’est pas suffisante il est aussi possible d’insérer un ballon de silicone sous la peau qui sera gonflé régulièrement afin d’obtenir de la peau saine pour la future greffe. Ce traitement se réalise généralement sur une durée de 1 à 2 mois.

Ces opérations complexes sont réalisées par des chirurgiens spécialisés et sous anesthésie générale.

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."