Tout le contenu de cette page est généré par les utilisateurs réels du portail et non par des médecins ou des spécialistes.

Seins tubéreux - Augmentation mammaire 220/240 cc

Traitement réalisé Vaut la peine
MarjoNDC
Paris (Ville) · Création : 3 mai 2021 · Actualisation : 9 juin 2021

À propos du médecin

Centre Chirurgical Des Princes
Centre Chirurgical Des Princes Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine
Contacter le spécialiste
Expérience

Ce site m'a tellement aidé dans ma prise de décision que je ne peux que livrer mon témoignage !

Voilà plusieurs années que je songeais à faire une AM à cause d'un complexe sur la forme de ma poitrine. Suite à un RDV il y a 3 ans avec un chirurgien, j'ai appris que je souffrais d'une malformation appelée seins tubéreux avec asymétrie, et que l'intervention pouvait être prise en charge. Deux informations qui ont transformé mon projet d'AM en véritable obsession. La PEC a été acceptée après visite chez le médecin conseil, mais au moment de fixer une date d'opération, j'ai eu l'impression que tout était allé trop vite, que je n'avais pas pris assez de temps avec le chirurgien, que la confiance n'y était pas... : j'ai tout annulé. Mais l'idée était toujours là, omniprésente, et c'est donc plus décidé que jamais que j'ai commencé en décembre dernier à faire des recherches approfondies sur LE médecin que j'allais rencontrer. A la lecture de plusieurs témoignages, j'ai choisi le Dr Vincent Hunsinger dont la réputation m'a paru 100% fiable.

Première rencontre le 04 février : le contact passe bien, plus informée que la première fois, je pose les questions qui me semblent importantes et explique ce que je veux au Dr Hunsinger - un rendu naturel adapté à mon gabarit (1m55, 46 kgs) pour avant tout rendre une forme "normale" à ma poitrine. Il me propose une AM simple ou une AM avec lipofilling en m'expliquant que vu mon gabarit il faudra alors prendre de la graisse un peu partout. Cette seconde option ne me rassure pas trop et je trouve l'intervention trop lourde pour la différence que ça aura sur le résultat définitif. Nous partons donc sur une AM classique avec deux tailles différentes pour corriger, il me montre des visuels 3D. La demande de PEC est envoyée, pour une mise à jour de celle d'y a 3 ans. Tout est allé très vite, en deux semaines c'était accepté sans visite supplémentaire chez le médecin-conseil.

Deuxième rencontre le 18 mars en visio cette fois pour gagner du temps : on redéfinit les conditions, il me parle de 240cc/275cc, je lui dis que si on peut faire un peu moins ça m'ira aussi. Il prendra donc à partir 220/240 et les tailles au dessus, et ajustera lors de l'opération ce qui convient le mieux. La date d'intervention est fixée au 9 avril.

Je redoute une déprogrammation à cause du COVID et ce qui devait arriva, 10 jours avant l'intervention, celle ci est déprogrammée. Une autre date m'est proposée pour le 28 avril. Je prépare l'intervention en faisant les différents examens (mammo, rdv avec l'anesthésiste, prise de sang, PCR) + j'achète tout ce qui m'a été prescrit pour le pré et le post opératoire (homéopathie, de quoi faire les pansements etc) afin d'être libérée de tout ça en sortant de l'hopital.

J-3 : je commence les homéopathies d'Arnica pour limiter les bleus.

J-J : pas trop stressée, je pars toute seule à la clinique des Princes à Boulogne (contexte sanitaire interdisant les accompagnants). Je suis convoquée à 8h30, j'arrive un peu en avance pour régler les formalités d'admission. Je suis fin prête en chambre avec la belle tenue bleue à 8h40. 20 minutes après le brancardier vient me chercher. Ma hantise arrive : le cathéter ... L'infirmier vient confirmer mes craintes en me loupant une première fois. On respire, on se déteeeeend... Il réessaie dans la main et finit par y arriver en me disant que j'ai le cuir dur...Mouais.... Tout s'enchaine vite, j'arrive au bloc, on m'administre l'anesthésiant, je murmure un "je suis toujours là" affolée, mais 1s après trou noir. Je me réveille difficilement en salle de réveil, moment pas très agréable où on meurt d'envie de se rendormir. Pas de douleur à ce stade. Je lutte un peu, l'infirmier me met ma musique préférée pour me réveiller. On me remonte en chambre et arrivent quelques heures bien désagréables, je suis assommée, avec une douleur qui se réveille doucement. Je réclame un anti douleur qu'on m'administre sous perfusion, ça calme bien, j'avale ma collation et me demande par quel miracle je vais réussir à rentrer chez moi 3h plus tard ... Je ne sens pas ma poitrine, comme si elle n'était pas sur moi, et je sens des petites bulles d'eau sous la peau quand je touche. Finalement, le brouillard se dissipe un peu, j'émerge définitivement et la douleur s'éloigne. Mon conjoint vient me récupérer à 18h et je fanfaronne un peu en disant que finalement, ce n'était pas si terrible que ça. Mais pas si vite !! Je prends deux dafalgan en prévision de la nuit + les homéopathies (contre bleus et oedemes), m'installe mes coussins pour dormir en position semi assise et .. que le cauchemar commence ! Ca tire, ça bloque, ça appuie, toute la nuit, ça fait affreusement mal. Je passe à la Lamaline, une fois, deux fois, trois fois au petit matin mais rien n'y fait, la douleur ne s'atténue guère. Je suis groggie, fatiguée et je ne peux rien faire toute seule. Je prends rdv chez mon généraliste qui en fin de journée me prescrit du Tramadol. Un comprimé et ça va déjà un peu mieux, sur le canapé, sans bouger.

J+2 : la nuit a été un peu simple avec le Tramadol que j'ai repris en milieu de nuit et au réveil. Mais l'étau est toujours là, je suis épuisée, j'ai besoin d'aide pour me doucher. Je continue assidûment les homéopathies. Je change toute seule mon pansement par dessus le strip. Rien de très compliqué. Le bandeau de contention m'oppresse énormément. J'en viens presque à regretter l'opération.

J+3 : nuit comme la précédente, avec plusieurs réveils pour reprendre du tramadol. La journée se passe mieux, toujours fatiguée mais je peux me doucher toute seule. Une petite balade de 10 mn m'a bien fatiguée. Le dessus de ma poitrine s'assouplit un tout petit peu mais elle est gonflée, tendue, j'ai l'impression qu'elle va exploser. Les petites bulles d'eau ont disparu.

J+4 : idem que les deux nuits précédentes, tramadol, réveil, tramadol. J'ai un peu plus d'énergie la journée, les courbatures se dissipent, je peux lever un peu les bras.

J+ 5 : j'ai essayé de ne pas prendre de Tramadol avant de dormir mais mauvaise idée, une douleur fulgurante m'a réveillée. J'ai pu aller faire quelques courses le matin (sans porter bien sur), ca reste très fatiguant, j'avais quelques vertiges dans le magasin. J'ai acheté de l'huile de CBD sur le retour, je viens d'essayer, ça a l'air de fonctionner un peu ! J'ai pris des photos pour vous montrer ce matin.

Je suis contente de l'avoir fait mais pas convaincue du résultat à ce stade, mes seins me paraissent trop faux, trop gonflés, encore asymétriques, j'espère que ça va s'arranger avec le temps... Pour le moment, à J+5 pas encore en mesure de reprendre une activité quelle qu'elle soit, un rien me fatigue et les douleurs se réveillent vite. Je pense avoir limité les bleus et autres marques grace à la prise d'homéopathie. J'ai un rdv avec le chir le 17 avril, je vous tiendrai au courant ! Si d'autres ont eu les mêmes doutes que moi, n'hésitez pas :)

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

jeannie

· Arcey (Doubs)

· 9 juin 2021

Bonjour je trouve le résultat très réussi pour dire que cela était récent après l'opération et j'aimerais prendre de tes nouvelles comment vas-tu et avoir des photos si c'est possible merci

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

Actualiser mon expérience
Actualiser mon expérience
Cette expérience vous a plu ?
Expliquez votre expérience de chirurgie esthétique
Commencer maintenant
Voir toutes

Plus d'expériences

Les informations publiées sur Multiesthetique.fr ne substituent en aucun cas la relation entre le patient et son médecin. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.