Dr Alain Féblot

Aucune recommandation
Brive-la-Gaillarde
Le Docteur Alain Féblot, vous reçoit au sein de son centre médical de médecine esthétique situé à Brive. Le Centre se dédie à la médecine morphologique et anti-âge. Le parcours du Docteur Alain Féblot : Etudes médicale (médecine générale) à la faculté de médecine de Limoges Médecine d'urgence à la faculté de médecine de Limoges Médecine de catastrophe à la faculté de médecine de Toulouse Médecine et secours en Montagne à la... (cicatrice peau noire Corrèze)

Clinique des Cèdres

(2) 100% le recommandent
Brive-la-Gaillarde
La Clinique Les Cèdres dispose d'une capacité d'accueil de 150 lits et places, ainsi que des équipements médicaux performants et modernes. Les équipes médicales, soignantes, administratives et hôtelières sont à votre entière disposition pour faire de votre séjour un agréable moment. La Chirurgie Esthétique ne peut se concevoir sans la garantie d'une sécurité maximale pour vous prodiguer des soins de qualité. Le corps médical Une permanence... (cicatrice peau noire Corrèze)

Dernières photos

Expériences phares

Bonjour, J’ai une chéloïde depuis quelques années qui me complexe énormément. J’ai tout tenté, à savoir des injections kenacort, la pose de pansements en silicone et j’ai également été opéré à Paris, malheureusement la cicatrice est réapparu un mois après. J’ai programmé une curiethérapie à l’hôpital Lyon Sud. Quelqu’un a-t-il déjà testé une curiethérapie ? Les résultats sont-ils positifs ?J’ai très peur de me faire opérer en vain. Merci d’avance à tous,

En juillet 2012 je me fait opérer de nouveau de ma cicatrice chéloïdes, deux ans après la première intervention. Cette fois ce sera ablation, puis curiethérapie avec des injections de bléomycine chaque mois (la première fois c'était ablation + kénacort chaque mois, sans réussite). Après l'opération je suis emmené dans une clinique où je suis resté 3 jours, le temps de la curiethérapie. Les deux premiers jours furent assez douloureux à cause de l'ablation, j'ai du prendre des anti-douleurs pour calmer cela. Les premiers mois, ou au bout de 2 ans, je vois clairement la différence avec ma première opération : la cicatrice est moins grosse, semble stable. Malheureusement tout fini par repousser : la partie inférieure a arrêté de grossir, pas la partie supérieure qui va former une grosse boule sur la partie droite de mon visage, sous l'oreille. Nous sommes en avril 2017, je compte retourner enlever cette partie de ma cicatrice. En espérant que cette fois ça se stabilise comme la partie inférieure. J'ai d'autres cicatrices sur le corps, mais je ne peux pas cacher mon visage. J'ai été opéré les deux fois à l’Hôpital Privé des Peupliers à Paris, j'ai oublié le nom de la clinique parisienne pour la curiethérapie par contre. On m'a conseillé St Louis pour la prochaine opération, à voir.