Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : Hier

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Définitions
  • Causes de la transexualité
  • Les premiers débuts de la transexualité
  • Les manifestations de la transexualité dès le plus jeune âge
  • A quel médecin faire appel ?
  • Les débuts de la transformation
  • La préparation à l’intervention
  • Les hormones
  • MtF (Male to Female) / Transformation d'homme à femme
  • Vaginoplastie
  • Augmentation mammaire
  • Féminisation du visage
  • FtM (Female to Male) - Transformation de femme à homme
  • Ablation de la poitrine
  • Métaoïdioplastie
  • Phalloplastie
  • Implants testiculaires
  • Prothèse érectile
  • La sexualité après un changement de sexe
  • Questions fréquentes sur le changement de sexe
  • Bibliographie
Lili Elbe

Lili Elbe, la première femme transexuelle

Introduction

(Attention, cet article contient des photos qui peuvent heurter la sensibilité d’un public non-averti)

Selon une étude de l’association ORTrans de 2016, on  estime que le nombre de transgenres en France s’élève à 15000. Bien sûr il s’agit d’une estimation, car il est très difficile d’obtenir des chiffres réels, de nombreuses personnes n’ayant pas déclaré ouvertement se sentir transgenres. La transexualité est passée par de nombreux hauts et bas au cours de l’Histoire ; acceptée et normalisée, puis considérée comme maladie, elle est aujourd’hui reconnue comme une véritable souffrance à laquelle on doit apporter une solution. Justement, les solutions sont nombreuses pour aider les transgenres à franchir un cap si important : se convertir en la personne du genre qu’ils ont toujours souhaité. Nous vous donnerons ici un maximum d’information sur la chirurgie de réassignation sexuelle ou de changement de sexe.

Les définitions courantes dans le monde transgenre

Les définitions courantes par le site It'spronouncedMetrosexual

Définitions

Avant de parler de la chirurgie de réassignation sexuelle, il est important de donner quelques définitions pour fonder des bases solides. Cependant, en fonction des sources, il est difficile de trouver une même et unique définition pour chaque concept. Nous listons ici les plus importants, résumés avec des mots simples :

  • Changement de sexe ou réassignation sexuelle :  intervention sexuelle visant à changer le sexe de naissance pour le transformer en celui du genre désiré.
  • Dysphorie de genre : il s’agit d’un terme médical utilisé par l’Association Américaine de Psychiatrie pour exprimer le mal être et la souffrance associée à la non-conformité de genre.
  • Transgenre : il s’agit d’une personne qui ne se sent pas conforme avec son assignation de genre. On parle aussi de transidentité. Bien souvent, les mots “transgenre” et “transexuels” sont utilisés comme synonyme pour parler de personnes qui souhaitent réaliser un changement de sexe.
  • Transexuel : la différence entre une personne transgenre et transexuelle réside dans le fait qu’un transexuel a subi une intervention de réassignation sexuelle pour changer de sexe et donc de genre.
  • Cisgenre : une personne cisgenre est en accord avec le genre qui lui a été assigné et son sexe biologique.
  • Intersexualité : il s’agit de personnes nées avec une malformation des organes sexuels, rendant difficile ou impossible de leur attribuer un sexe. Les parents doivent donc faire un choix de prénom et de genre pas toujours évident, tout en ne sachant pas comment se développera l’enfant.
  • Homme transexuel : un homme transexuel est une personne née dans un corps de femme qui a entrepris une transformation pour devenir un homme.
  • Femme transexuelle : un femme transexuelle est une personne née dans un corps d’homme qui a entrepris une transformation pour devenir une femme.
  • MtF (Male to Female) : terme utilisé pour se référer aux personnes transgenres nées en tant qu’homme et se soumettant à une intervention pour devenir femme.
  • FtM  (Female to Male) : terme utilisé pour se référer aux personnes transgenres nées en tant que femme et se soumettant à une intervention pour devenir homme.
  • Personnes non-binaire : il s’agit d’un type de personne qui ne se conforme pas avec les codes de la société disant qu’il existe deux genres ; le masculin et le féminin.

Il est important de préciser qu’en aucun cas l’orientation sexuelle a un rapport entre le genre et le sexe.

Jazz Jenings

Corey Maison, l'une des transexuelles les plus jeunes au monde

Causes de la transexualité

Comme nous l’indiquent les professionnels belges d’Infotransgenre, à l’heure actuelle les causes de la transexualité ne sont pas définies. Les scientifiques ne sont pas arrivés à une conclusion. Certains parlent d’une cause génétique ou liée à la structure / au fonctionnement du cerveau. Ce qu’il est important de savoir pour les personnes transgenres qui souhaitent se soumettre à une intervention de réassignation sexuelle, c’est qu’elles ne sont pas malades. Il s’agit d’un élément clé à retenir car, c’est celui qui vous donnera la force d'affronter les nombreuses étapes qui constituent les interventions de réassignation sexuelle.

Christine Jorgense

Christine Jorgensen, la première femme transexuelle opérée avec succès

Les premiers débuts de la transexualité

Bien que récemment la transexualité soit dans toutes les bouches et que certains s’amusent à dire qu’il s’agit d’un phénomène récent, la transexualité existe en fait depuis la nuit des temps. On parlait déjà de transexualité à l’Antiquité et même dans les tribus natives d’Amérique, les femmes transexuelles disposaient de la possibilité de s’habiller en femme et d’avoir un mari. Il y a également eu des personnages historiques transgenres connus, comme Jeanne d’Arc en France.

Dans l’histoire moderne, on se souvient de Lili Elbe, la première personne connue ayant réalisé une chirurgie de réassignation sexuelle en 1930, mais décédée lors d’une intervention de transplantation d’ovaires. Christine Jorgensen, quant à elle, est la première femme transexuelle connue à avoir réalisé avec succès toutes les interventions de réassignation sexuelle. Ses  chirurgies ont été réalisées entre 1952 et 1954.

C’est à cette même époque que le Docteur Harry Benjamin est devenu le premier médecin et endocrinologue déclarant que les personnes transgenres n’étaient pas malades, mais qu’elles pâtissaient d’une véritable souffrance dont personne ne connaissait l’origine. Il a aidé à de nombreuses personnes trans dans son parcours et est même considéré comme le “fondateur” de la transexualité occidentale, selon les données reccueillies dans le mémoire de Lynn Conway, du laboratoire d’intelligence artificielle de Michigan.

A la fin des années 50, le chirurgien plastique français Georges Burou a inventé la technique moderne d’inversion du pénis lors d’une transformation MtF, qui est actuellement utilisée.

Jazz Jennings

Jazz Jennings, la transexuelle la plus jeune au monde

Les manifestations de la transexualité dès le plus jeune âge

La transexualité peur se manifester dès le plus jeune âge, c’est-à-dire à partir de l’âge de 3 ans, lorsque les enfants sont en âge de se définir eux-mêmes en tant que garçon ou fille. Il est conseillé aux parents de porter attention à leurs enfants s’ils voient qu’ils développent une dysphorie de genre. Accompagnez-les et soutenez-les. Une dysphorie de genre prise en charge dès le plus jeune âge pourra soulager la personne et lui éviter de plus grandes souffrances à l'avenir. En outre, votre médecin pourra donner un traitement hormonal à l’enfant au moment de la puberté pour qu’il ne continue pas à se développer dans un genre qui ne lui correspond pas.

changement de sexe MtF

Réassignation sexuelle MtF - Lire l’expérience

A quel médecin faire appel ?

Plusieurs chirurgiens et médecins entrent en jeu dans un protocole de réassignation sexuelle comme nous allons le voir à continuation.

En ce qui concerne les différentes interventions chirurgicales, nous vous recommandons toujours de faire appel à un chirurgien agréé, reconnu et expérimenté. Les interventions de réassignation sexuelle sont très spécifiques, il existe très peu de chirurgiens capables de les réaliser.

Dans un premier temps, nous vous invitons à vérifier que votre chirurgien soit bien agréé. Pour cela rien de plus simple, vous pouvez faire vos recherches sur le site du Conseil National des Médecins.  Ensuite, nous vous suggérons de vous informer sur les réseaux et les forums afin de trouver des commentaires et des opinions concernant le chirurgien de votre choix. Il est important que vous trouviez des photos avant / après pour vous donner une idée du type de travail réalisé par votre chirurgien. Si vous ne les trouvez pas en ligne, demandez-lui des photos lors de votre consultation.

Enfin, nous vous suggérons de faire appel à différents chirurgiens pour réaliser votre transformation complète. Prenez un chirurgien spécialisé en implants mammaires si vous souhaitez réaliser une transformation MtF, ou un chirurgien spécialisé en rhinoplastie / chirurgie de la face pour les interventions de féminisation du visage. De même pour les personnes qui réalisent une transformation FtM, assurez-vous de faire appel à un chirurgien habitué et expérimenté en ablation de la poitrine, car il s’agit d’une intervention bien spécifique.

compression de la poitrine

Compression de la poitrine pour une apparence plus masculine lors d’une transformation FtM - photo tirée d’amazon.

Les débuts de la transformation

Nous souhaitons vous donner des informations sur les débuts de la transformation pour que cette page soit la plus complète possible au cas où vous seriez en train de vous renseigner sur une future intervention de réassignation sexuelle.

Les débuts peuvent différer d’un individu à l’autre, mais ce qui est clair, c’est que la personne qui entreprend une transformation aussi importante pour changer de vie aura besoin d’un accompagnement et de soutien. Ce soutien, vous pourrez le trouver dans le meilleur des cas auprès de votre famille, il est également essentiel d’en parler à vos amis proches. Parlez-leur de vos sentiments, de votre plan. Il est normal qu’eux aussi aient besoin de temps pour s’habituer à la situation et la comprendre afin de vous soutenir. Le plus important reste toujours la communication et la sincérité. Pour certains, un psychologue ou un coach peuvent être utiles, ils vous aideront à aborder la transformation le plus sereinement possible et vous guideront pour que celle-ci soit plus facile à vivre.

En ce qui concerne  l'adoption de vêtement du genre dont vous vous sentez, ou encore de la chevelure, il n’y a pas de règles. Chacun est libre de choisir s’il décide d’anticiper ou d’attendre pour s’habiller, se coiffer et laisser cours à sa pilosité.

Caitlyn Jenner

Caitlyn Jenner, l’une des femmes transexuelles les plus connues de nos jours

La préparation à l’intervention

Les interventions de réassignation sexuelle ne sont pas à prendre à la légère, c’est pourquoi un long parcours médical vous attend si vous n’avez pas encore entrepris de réaliser une transformation. Le parcours peut être long, mais il en vaut la peine.À continuation, vous trouverez une liste simplifiée du parcours courant de réassignation sexuelle en France, comme nous l’indique la page Info TFMtrans. Certaines étapes peuvent différer en fonction de chaque cas et de chaque médecin :

  1. Médecin traitant : la première étape consiste à consulter votre médecin traitant pour lui expliquer votre situation, afin que celui-ci vous dirige vers un psychiatre. C’est ce que l’on appelle en France le parcours de soin coordonné, c’est-à-dire que tout acte doit d’abord passer par votre médecin traitant, à moins que vous soyez disposé à payer une consultation chez un psychiatre vous-même.
  2. Psychiatre : le psychiatre est là pour analyser la situation et pour écarter toute contre-indication. On parle de contre-indication par exemple dans le cas où un trouble psychiatrique comme la schizophrénie pourrait être à la source de la démarche. Basiquement, le psychiatre est là pour s’assurer que vous n’allez pas regretter l’intervention et que vous êtes prêt. Au tout début du processus il vous délivrera une attestation que vous devrez remettre à votre médecin traitant pour que celui-ci fasse une demande d’ALD (affection longue durée) pour une prise en charge à 100 % par la sécurité sociale des transformations. L’ALD a une durée de 3 ans. Vous devrez ensuite continuer à consulter votre psychiatre pour une durée de 2 ans. Le Docteur Bauquis, chirurgien spécialisé en réassignation sexuelle en Suisse, nous explique que votre psychiatre est là pour vous accompagner vers une transition en douceur. Il vous demandera notamment d’expérimenter la vie du sexe désiré au quotidien : avec votre famille, au travail, avec vos amis ; et ce pendant au moins 1 an.
  3. Endocrinologue : Une fois le processus psychiatrique terminé et l’accord du psychiatre donné vous aurez rendez-vous chez un endocrinologue pour commencer à vous hormoner. Celui-ci vous prescrira un test sanguin afin d’écarter toute possible contre-indication médicale à la prise d’hormone. Vous pourrez ensuite avoir recours à la prise d’hormones.  Planète Santé nous indique que les hommes transexuels peuvent demander à subir une mastectomie au début du traitement hormonal, les femmes transexuelles quant à elles, devront attendre que la taille de leur poitrine se stabilise avec les hormones avant de se soumettre à une augmentation mammaire. Nous discuterons dans le point suivant de la prise d’hormones.
  4. Chirurgien plastique : Ce n’est qu’une fois passé par les 3 étapes précédentes que vous pourrez avoir recours à la chirurgie de changement de sexe si vous le désirez. Le Docteur Bauquis nous indique que dans certains cas, après leur traitement hormonal les patients se sentent satisfaits et ne désirent pas aller plus loin. D’autres vont jusqu’à l’étape finale de réassignation sexuelle.
hormones masculines et féminines

Les hormones masculines et féminines

Les hormones

Le traitement hormonal est souvent vécu comme une libération pour les patients transgenres, qui vont enfin pouvoir noter des changements dans leur corps.  Il existe différents types d’hormones, administrées sous différentes formes (voie orale, voie cutanée ou injections).

On donnera aux hommes transexuels des hormones masculines, c’est-à-dire de la testostérone et aux femmes transexuelles des hormones féminines, c’est-à-dire des oestrogènes et des antiandrogènes.  La prise d’oestrogènes devra normalement se faire à vie, alors que celle d’anti-androgènes ne sera plus nécessaire après une réassignation sexuelle. La prise de testostérone devra également se faire à vie.

Votre endocrinologue effectuera des contrôles réguliers, tous les 6 mois, puis 1 fois par an une fois la réassignation sexuelle achevée.

Les changements sont plus ou moins rapides en fonction du patient et le Docteur Bauquis nous indique qu’ils ressemblent à ceux qui expérimentent durant l’étape de la puberté :

  • FtM : la voix change, la pilosité du corps et du visage augmente, le clitoris change de taille et s’agrandit, la masse musculaire et la silhouette changent, l’ossature devient plus forte et la peau s'épaissit. Il y a aussi des modifications physiologiques, telles que l’augmentation du rythme cardiaque et de la pression sanguine, la modification des odeurs corporelles, l’augmentation de la libido et la disparition des règles.
  • MtF : les mamelons et la poitrine se développent, les testicules s'atrophient, la fonction érectile diminue, la masse musculaire diminue, la graisse du corps est redistribuée, le visage et la peau s’adoucissent et s’amincissent et la calvitie s’arrête. On note aussi les changements suivants : baisse de libido, baisse du rythme cardiaque, incapacité à avoir une érection, incapacité à créer du sperme ou éjaculer.

En outre, il est important de savoir que lors d’une transformation MtF, les hormones n’influencent pas, ou très peu sur la voix. Il faudra donc que les femmes transexuelles prennent des cours de diction chez un orthophoniste pour changer féminiser leur voix. Il en est de même pour la pilosité. Celle-ci ne sera pas influencée par les hormones, vous aurez donc besoin de réaliser des séances d’épilation laser chez un dermatologue pour éliminer définitivement les poils.

Il est important de savoir que certains effets des hormones sont réversibles alors que les interventions de réassignation sexuelle ne le sont pas. Il est également important de savoir que les traitements hormonaux peuvent rendre stérile, il est donc important que vous en parliez à votre médecin dans le cas où vous souhaiteriez avoir des enfants plus tard pour prendre des mesures.

MtF (Male to Female) / Transformation d'homme à femme

A continuation, nous vous décrivons les principales interventions qui peuvent être réalisées lors d’une transformation MtF (Male to Female), c’est-à-dire d’homme à femme. Ces interventions sont réalisées pour la plupart sous anesthésie générale et peuvent demander plusieurs jours d’hospitalisation. Votre chirurgien pourra vous en dire plus sur chaque procédure.

Vaginoplastie MtF

Résultats de vaginoplastie - Photos tirées du mémoire Lynn Conway

Vaginoplastie

  • Préparation à l’intervention

Le site Infotransgenre nous indique qu’afin de pouvoir réaliser une vaginoplastie, vous devrez avoir pris des oestrogènes pendant au moins 1 an. Il est également conseillé d’avoir réalisé un traitement d’épilation laser au niveau de la zone génitale avant la procédure. Comme pour toute intervention chirurgicale, votre médecin vous demandera d’arrêter de fumer au moins 1 mois avant l’intervention et 1 mois après afin de faciliter la cicatrisation. Vous devrez également arrêter la prise de médicaments de type aspirine 15 jours avant. Vous serez hospitalisée la veille de l’intervention pour réaliser une purge intestinale. Enfin, vous devrez prendre une douche bétadinée la veille au soir et le matin précédant la chirurgie.

  • L’intervention

L’intervention dure 4 à 5 heures, selon les informations de l’équipe du Docteur Bauquis.

La vaginoplastie, ou l’orchidectomie, consiste à éliminer presque intégralement le corps caverneux du pénis et à utiliser la peau externe pour créer les parois internes du vagin. Cela veut dire que l’intérieur du vagin va être formé par la peau du pénis ; parfois il faudra approfondir le vagin avec une greffe de peau comme nous l’indiquent les professionnels d’Infotransgenre. Les testicules sont également éliminées. Le sommet du gland, qui est une partie très sensible, est utilisée pour construire le clitoris. Le prépuce lui, permet de fabriquer les petites lèvres. Quant aux parties extérieures du scrotum, elles permettent de créer les grandes lèvres. Lors de l’intervention, la sortie de l'urètre est raccourcie afin de permettre d’uriner vers le bas.

  • Les suites

Le Docteur Bauquis nous informe que dès la fin de l’intervention, une prothèse en silicone conçue pour l’occasion se place à l’intérieur du vagin. Elle permet d’obtenir la profondeur et la largeur désirées et sera gardée pendant 8 à 10 jours. Vous serez alitée pendant 24 heures et vous porterez une sonde vésicale pendant 8 à 10 jours également. Vous porterez des drains qui seront retirés quelques jours après l’intervention et votre 1er pansement sera effectué au bout de 4 jours par votre chirurgien. Vous serez hospitalisée pour une durée de 12 jours. Le Docteur Bauquis poursuit et nous commente, qu’il est important que vous suiviez les conseils suivants après votre intervention :

  1. maintenez une bonne hygiène intime au savon neutre, rincez bien et séchez bien la zone, avec délicatesse
  2. les rapports sexuels avec pénétration sont à proscrire durant les 2 premiers mois
  3. portez des sous-vêtements amples et préférez les pantalons souples de sport ou les jupes
  4. soyez attentive à tout changement significatif dans la zone : odeur ou écoulement, afin d’en avertir votre chirurgien au plus vite.
  • Dilatateur vaginal

Vous devrez utiliser un dilatateur régulièrement pour maintenir les résultats. Il s’agit d’une partie importante à connaître du post-opératoire :  les dilatateurs devront être utilisés pendant 30 à 40 minutes de manière quotidienne pendant plusieurs mois et seront de plus en plus grands et larges, afin d’obtenir une taille de vagin satisfaisante et se rapprochant de celui d’une femme biologique. Dans le futur, dans le cas où vous n’auriez pas de relations sexuelles pendant une longue période, vous devrez également continuer à utiliser un dilatateur 1 à 2 fois par semaine pour maintenir la largeur et la profondeur du vagin intacte, selon ce que nous indique Lynn Conway.

  • Résultats

Les résultats sont absolument extraordinaires. Le vagin est en apparence semblable à celui d’une femme biologique et permet également de donner du plaisir lors de rapports sexuels. Les patientes sont généralement très satisfaites du résultat, qui leur permet de vivre pleinement leur sexualité et leur vie de femme, sans aucun complexe. 

  • Les complications possibles

Toutes les interventions chirurgicales comportent des risques et des complications possibles que vous devez impérativement connaître avant de commencer votre procédure. En ce qui concerne la vaginoplastie, on compte :

  1. infections
  2. saignements
  3. fistule vagino-rectale
  4. troubles de la fonction urinaire
  5. anomalies de la direction du jet urinaire
augmentation mammaire MtF

Résultats d’augmentations mammaires chez une femme transexuelle - Photos tirées du mémoire Lynn Conway

Augmentation mammaire


Pour compléter la transformation homme à femme, il est également possible de se soumettre à une augmentation mammaire. Généralement, il s’agit de la première intervention réalisée par les femmes transexuelles. Vous pourrez vous y soumettre dès que la taille de votre poitrine se sera stabilisée après la prise d’hormones. Pour en savoir plus sur ces interventions, nous vous invitons à lire ces récapitulatifs complets : Augmentation mammaire, Implants mammaire.

féminisation du visage

Les premières femmes transexuelles

Féminisation du visage

Enfin, il se peut que vous ayez besoin de chirurgies au niveau du visage pour compléter votre transformation et féminiser votre apparence. On compte parmi elles, la rhinoplastie, la correction de l’ovale du visage (qui peut se réaliser lors d’une chirurgie maxillo-faciale ou bien avec des injections d’acide hyaluronique), la correction des volumes des pommettes (acide hyaluronique ou implants), l’augmentation des lèvres, la correction du front, ou encore l’ablation de la pomme d’adam.

FtM (Female to Male) - Transformation de femme à homme

Il existe de nombreuses interventions possibles lors d’une transformation FtM, c’est-à-dire de femme à homme. Ces interventions se réalisent sous anesthésie générale et demandent 1 à plusieurs jours d'hospitalisation. Avant une chirurgie, votre médecin vous conseillera toujours d’arrêter la prise de tabac 1 mois avant et 1 mois après l’intervention et de ne pas prendre d’aspirine 15 jours avant, entre autres. Nous vous résumons ici ces différentes chirurgies.

mastectomie FtM

Mastectomie - photo tirée de FtM-transexuel

Ablation de la poitrine

Il est possible de réaliser une ablation de la poitrine (ou mastectomie), tout au début de la prise d’hormone lors de votre transition vers un corps masculin. Il s’agit d’une intervention délicate, votre poitrine sera exposée dans votre vie quotidienne et se doit donc d’avoir un aspect le plus naturel possible. Nous vous conseillons donc de faire appel, comme pour chaque intervention, à un chirurgien spécialisé.

Lors de l’intervention, les experts d’Infotransgenre nous expliquent que le médecin va éliminer les tissus des glandes mammaires et si besoin réduire la taille des mamelons, en même temps qu’il va réaliser une correction de l’excédent cutané.

métaoïdioplastie FtM

Résultat d’une métaoïdioplastie - photo tirée de FtM-transexuel

Métaoïdioplastie

Cette technique de réattribution sexuelle consiste à transformer le clitoris en une sorte de petit pénis. Avec la prise d’hormones masculines, le clitoris a tendance à grandir, jusqu’à l’obtention d’une taille moyenne de 4 à 5 cm. Certains patients décident d’avoir recours à une métaoïdoplastie au lieu d’une phalloplastie, si la taille de leur clitoris le leur permet, car il s’agit d’une opération plus simple. Le résultat de cette intervention ne permet pas de réaliser une pénétration lors d’un rapport sexuel, mais il permet au patient de garder la capacité orgasmique de son clitoris.

Cette procédure est généralement réalisée en même temps qu’une scrotoplastie (création du scrotum), une vaginectomie (ablation plus ou moins partielle du vagin), une hystérectomie (ablation plus ou moins partielle de l’utérus) et une ovariectomie (ablation des ovaires), si ces dernières n’ont pas encore été réalisées.

Phalloplastie FtM

Résultat d’une phalloplastie - Photo tirée de ScienceDirect

Phalloplastie

La phalloplastie est la chirurgie de réattribution sexuelle permettant aux hommes transexuels d'obtenir un pénis.

  • Préparation à l’intervention

Comme pour toute intervention chirurgicale, votre médecin vous demandera d’arrêter le tabac 1 mois avant et 1 mois après la chirurgie, mais aussi les médicaments contenant de l’aspirine 15 jours avant. Il est important que vous suiviez ces indications à la lettre. Vous rencontrerez également votre anesthésiste pour vous préparer et vous serez hospitalisé la veille pour réaliser une purge intestinale. La veille au soir et le matin, vous prendrez une douche bétadinée.

  • L’intervention

Il s’agit d’une opération compliquée qui dure entre 8 et 9 heures.

Les experts d’Infotransgenre nous expliquent que dans un premier temps, l’urologue va utiliser les petites lèvres de la vulve pour reconstruire l’urètre. Il va ensuite déplacer les grandes lèvres pour construire un scrotum, comme celui d’un homme biologique.

Pour reconstruire le pénis, le chirurgien va utiliser le tissu de l’avant-bras qui devra au préalable avoir été traité par épilation définitive au laser. Il s’agit d’un lambeau de peau qui va recouvrir  et donner du volume au canal intérieur du pénis, permettant d’évacuer l’urine. L’avant bras sera couvert d’une cicatrice et sera plus mince après cette intervention.

  • Suites

Une opération de ce type nécessite 2 semaines et demie d’hospitalisation et vous aurez besoin d’un arrêt de travail de 2 mois. Vous porterez  un pansement compressif au niveau du bras où le lambeau de peau aura été prélevé. Quelques jours après l’intervention, les drains posés seront retirés. Pendant votre période post-opératoire, l’équipe du Docteur Bauquis conseille de suivre les instructions suivantes :

  1. protégez la zone opérée du froid
  2. dormez sur le dos
  3. maintenez une excellente hygiène intime
  4. portez des vêtements et des slips amples
  5. attendez plusieurs semaines avant de reprendre une activité sportive douce et  progressive, sur les conseils de votre chirurgien
  6. soyez attentif à tout changement significatif lors de votre cicatrisation : odeur, écoulement et avertissez votre chirurgien au plus vite.
  • Résultats

Les patients sont généralement très satisfaits de leur phalloplastie et peuvent notamment uriner debout et avoir un orgasme, dans la majorité des cas. En ce qui concerne la pénétration lors d’un rapport sexuel, vous aurez besoin d’une prothèse érectile, comme nous allons le voir à continuation. Pour un résultat encore plus naturel, il sera possible de tatouer des veines sur le pénis. Ce n’est qu’une fois la cicatrisation achevée que vous pourrez réaliser une nouvelle intervention pour achever votre transformation.

  • Risques et complications

Toutes les interventions chirurgicales possèdent des risques et des complications possibles qu’il est important que vous connaissiez avant de réaliser une intervention. On compte notamment :

  1. formation d’un caillot
  2. infection
  3. nécrose
  4. hémorragie
  5. cicatrisation difficile.
implants testiculaires FtM

Les implants testiculaires de la marque ColoplastMD

Implants testiculaires

Pour donner une apparence naturelle au scrotum qui aura été créé lors d’une intervention antérieure, il est possible de le remplir à l’aide de prothèses testiculaires. Ces prothèses sont remplies de gel de silicone et existent en différentes tailles. Il faudra cependant attendre un minimum de 6 mois pour les placer, après une scrotoplastie.

Prothèse hydraulique

Prothèse hydraulique

Prothèse érectile

La prothèse érectile pourra être placée environ 12 à 18 mois après une phalloplastie, comme l’indique le site Infotransgenre, une fois que la sensibilité au sommet du pénis sera retrouvée. Cette prothèse permettra au pénis d’avoir une érection et donc de réaliser une pénétration, même s’il sera possible de stimuler le pénis et même d’avoir un orgasme sans prothèse.

Il existe différents types de prothèses, votre médecin pourra vous conseiller sur celle qui vous conviendra le mieux :

  • prothèse semi-rigide ou flexible : elle permet une utilisation simple et facile tout comme l’est l’intervention. Elle est totalement dissimulée dans le corps et facilement pliée. Cependant elle reste tout le temps rigides ce qui peut rendre mal à l’aise en donnant une impression d’érection permanente. A la base, elle a été créée pour les hommes âgés n’arrivant plus à avoir d’érection.
  • prothèse érectiles flexibles pour hommes trans : spécialement conçue pour hommes transexuels, elle permet de s’activer d’un simple mouvement.
  • prothèse pénienne hydraulique : une petite pompe est placée dans le scrotum, en la pressant plusieurs fois puis en relâchant, elle permet d’obtenir une érection. Elle imite très bien l’érection naturelle, mais a une durée de vie de 5 à 10 ans.
  • prothèse érectile gonflable : à différence de la précédente, elle contient un réservoir placé dans le bas-ventre contenant le liquide qui va créer l’érection.
dilatateurs vaginaux

Les dilatateurs vaginaux à être utilisés après une réassignation MtF - Pinterest

La sexualité après un changement de sexe

Les personnes trans doivent réapprendre à découvrir leur sexualité après une opération de changement de sexe. Les hormones en phase précoce du traitement altèrent déjà le désir sexuel des patients, (une augmentation chez les hommes transexuels et une diminution chez les femmes transexuelles). Après une chirurgie de réassignation sexuelle les relations intimes sont souvent mieux vécues et donc plus satisfaisantes ; c’est normal, car la personne se sent mieux dans son corps et libérée, ce qui lui permet de s’épanouir à tous les niveaux et notamment sexuellement. Ce qu’il est important de savoir pour toutes les personnes qui souhaitent réaliser une intervention de changement de sexe, c’est qu’il est toujours possible d’atteindre un orgasme après la procédure. Les organes génitaux sont transformés, mais gardent leur capacité à produire des sensations et à induire l’orgasme.

Questions fréquentes sur le changement de sexe

  • A partir de quel âge peut-on commencer une transformation MtF ou FtM ? En France l’âge légal pour se faire opérer est de 18 ans, cependant, en sachant que les personnes transgenres découvrent leur différence et expriment leur mal-être dès 3 ans environ, il est difficile d’imaginer comment attendre durant toutes ces années. Si vous n’avez pas encore atteint la majorité, ou si vos enfants sont encore jeunes, il est préférable de commencer la procédure le plus tôt possible, ne serait-ce que pour freiner le développement corporel lors de la puberté et consulter au plus vite un psychiatre afin d'entamer la prise d’hormones au plus vite. On pourrait donc notamment consulter un endocrinologue dès l’âge de 8 ou 9 ans.
  • Quand est-il de la fertilité ? Les procédures liées au changement de sexe aboutissent souvent à une infertilité. Pour y remédier, si vous souhaitez avoir des enfants, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Celui-ci pourra notamment vous proposer des solutions comme la congélation des spermatozoïdes ou encore des ovules au tout début de votre transformation médicale.
  • Ma voix va-t-elle changer ? Oui, la prise d’hormones affecte la voix. Dans le cas d’une transformation FtM, il faut que vous gardiez en tête que votre voix va se masculiniser petit à petit, mais il faut tout de même que vos attentes soient réalistes. Pour aider le changement, vous pouvez faire appel à un orthophoniste qui vous aidera à placer votre voix. Pour un changement MtF, les hormones ne jouent qu’un très petit rôle dans le changement de voix, il faudra donc que vous fassiez également appel à un orthophoniste ou bien que vous réalisiez une chirurgie des cordes vocales.
  • La sécurité sociale prend-elle en charge les interventions ? Si vous êtes suivi par un psychiatre et que celui-ci donne son feu vert pour commencer les procédures, la majorité des interventions sont prises en charge par la sécurité sociale.
  • Peut-on revenir en arrière en cas de regret ? Attention, il est important de savoir qu’une intervention de réassignation sexuelle n’est pas réversible. Cependant, le Docteur Bauquis nous explique qu’il n’a jamais vu au cours de sa carrière une personne transexuelle regretter son intervention.
  • Les femmes transexuelles ont-elles leurs règles ? Non, les interventions de réassignation sexuelle visent uniquement à changer l’apparence extérieure des organes génitaux.
  • Est-il possible de savoir que j’ai subi une intervention de réassignement sexuel lors d’un rapport sexuel ? Les résultats d’une phalloplastie et d’une vaginoplastie sont réellement extraordinaires, cependant vos génitaux ne seront jamais totalement semblables à celui d’un homme ou d’une femme biologique. Il est donc conseillé d’en parler ouvertement et sans tabou à vos partenaires affectifs.
  • Peut-on uriner debout après une phalloplastie ? La réponse est oui dans la grande majorité des cas, selon ce que nous expliquent les professionnels d’Infotransgenre
  • Puis-je tomber enceinte après une transformation MtF ? Non, il n’est pas possible de tomber enceinte. C’est pour cela que si vous désirez concevoir un enfant, il est conseillé d’en parler à votre médecin avant la transformation, afin qu’il vous propose des alternatives.

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."