Frédérique_Poirier
Frédérique_Poirier
Frédérique, blogueuse et rédactrice web passionnée par la médecine et les nouvelles technologies.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 19 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu’est-ce qu’un régime alimentaire ?
  • Objectifs du traitement
  • Qui est candidat ?
  • Comment trouver mon chirurgien / docteur ?
  • Que se passe t-il lors de la première consultation ?
  • Comment se déroule un régime ?
  • Les différents types de régimes
  • Après un régime
  • Risques / Effets secondaires
  • Questions fréquentes sur le régime
  • Bibliographie

Introduction

Selon un sondage Solta Medical réalisé en mai 2012, 52 % des femmes sont complexées par leur ventre, 21 % par leurs fesses, 19 % par leurs jambes. Et, d’après un sondage Birchbox de janvier 2014, 24 % d’entre elles déclarent être au régime toute l’année ! Mais tous les régimes ne sont pas bons pour la santé. Effet yo-yo, cholestérol, carences, … nombreux sont les effets néfastes engendrés par certains d’entre eux.

Régime

Régime alimentaire - Définition

Qu’est-ce qu’un régime alimentaire ?

Le Larousse Médical définit un régime comme une prescription précisant les aliments interdits ou limités et des aliments autorisés ainsi que les quantités pour chaque patient. Cette prescription est assortie d’une liste de conseils sur la préparation, la cuisson et la répartition des aliments pour obtenir une perte de poids. Il précise également que ce régime sera réussi uniquement s’il est parfaitement expliqué au patient, adapté à son mode de vie et à ses préférences alimentaires.

Régime

Objectifs d'un régime

Objectifs du traitement

Le plus souvent, un régime alimentaire est prescrit dans le but de perdre du poids. Cependant, dans certains cas, il peut s’agir d’une reprise de poids ou d’un régime alimentaire adapté à une pathologie, comme pour le diabète par exemple.

Par ailleurs, le Dr Alexandra Dalu précise qu’il ne s’agit pas seulement d’une perte de poids mais d’une amélioration globale de l’hygiène de vie, avec une activité physique suffisante, ainsi qu’une bonne qualité de sommeil. En outre, un régime alimentaire va prévenir l’apparition de certaines maladies chroniques liées au surpoids (diabète, troubles cardiovasculaires, hypertension, etc.).

Régime IMC

Régime - Courbe IMC adulte

Qui est candidat ?

L’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé définit le surpoids et l’obésité comme une “ accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé “. Chez l’adulte, la mesure de référence du surpoids est l’IMC : l’Indice de Masse Corporelle. Cet indice est calculé en divisant son poids par sa taille au carré (kg / m²).

Les résultats de l’IMC sont classés en 7 catégories :

  • IMC inférieur à 16.5 : famine / malnutrition,
  • de 16.5 à 18.5 : maigreur,
  • entre 18.5 et 25 : corpulence normale,
  • de 25 à 30 : surpoids,
  • IMC compris entre 30 et 35 : obésité modérée,
  • de 35 à 40 : obésité sévère,
  • Au-delà de 40 : obésité morbide ou massive.

Concernant les enfants, on utilise les courbes de corpulence pour filles et pour garçons (visible dans le carnet de santé de l’enfant). Un enfant est considéré obèse lorsque son IMC est au-dessus de la limite du 97ème percentile. Deux niveaux d’obésité sont distingués chez les enfants : degré 1 et degré 2.

Trouver un spécialiste du régime

Trouver un spécialiste du régime

Comment trouver mon chirurgien / docteur ?

Dans le cadre d’un régime, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, il est indispensable de consulter un professionnel de la santé : un nutritionniste ou un diététicien. Le site “ Calculer son imc “ rappelle qu’il y a plusieurs différences entre nutritionniste et diététicien. Pour commencer, un nutritionniste est médecin, un diététicien est un professionnel de la santé. De ce fait, un diététicien est notamment libre de fixer ses honoraires, qui ne seront pas pris en charge par la CPAM. Au contraire, même s’il reste libre de ses honoraires, une consultation chez un médecin nutritionniste est prise en charge par la CPAM à hauteur de 25 euros (base d’une consultation chez un médecin).

Que vous choisissiez un médecin nutritionniste ou un diététicien, il est essentiel de vérifier auparavant qu’il dispose de toutes les qualifications pour vous apporter un suivi médical sérieux et de qualité. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers des organismes tels que l’AFDN (Association Française des Diététiciens Nutritionnistes) par exemple.

Régime - Première consultation

Pesée lors de la première consultation

Que se passe t-il lors de la première consultation ?

Lors de votre première consultation chez un diététicien ou un nutritionniste, celui-ci va réaliser un bilan complet. Le Dr Le Borgne explique que, durant environ une heure, un interrogatoire approfondi sera fait pour connaître votre mode de vie, vos antécédents médicaux ainsi que vos besoins ou attentes. Il sera suivi d’une enquête alimentaire précise pour définir avec vous ce qui est correct et ce qui doit être amélioré. Le médecin pourra alors vous donner un programme alimentaire adapté à votre situation. Si besoin, il peut également vous prescrire des examens médicaux supplémentaires, notamment pour écarter certaines pathologies.

Déroulement d'un régime

Déroulement d'un régime

Comment se déroule un régime ?

Le Larousse Médical précise que tout régime doit faire partie d’un traitement médical global et qu’il doit être fait sous la surveillance d’un professionnel de la santé. Le Dr Le Borgne ajoute que, après la première consultation, une consultation de suivi est indispensable. Durant 30 minutes, cette consultation servira à identifier vos difficultés et à réadapter votre régime en conséquence. Cette consultation servira également à suivre l’évolution de votre poids et de vos mensurations. D’autres consultations seront ensuite programmées avec votre médecin en fonction de vos besoins et du programme choisi.

Le déroulement du régime lui-même dépendra du programme défini par votre nutritionniste / diététicien. Globalement, il s’agira d’adapter votre alimentation à vos besoins (et à vos pathologies si nécessaire) et à définir une activité physique adaptée.

La micronutrition  par le Docteur Lamquin

Les différents types de régimes

Il existe une multitude de régimes. Si certains ont prouvé leur efficacité, d’autres sont montrés du doigt pour leur effet néfaste sur le long terme. Voici les 10 régimes les plus connus et les plus pratiqués.

  • Le régime amaigrissant

Synonyme d’échec programmé pour le Larousse Médical, les régimes amaigrissants promettent souvent des miracles. S’ils sont efficaces à court terme, toutes les études démontrent que 95 % des personnes ayant suivi un régime amaigrissant ont repris leur poids initial, voire un poids supérieur à leur poids de départ, dans l’année qui suit.

  • Le régime méditerranéen

En 2003, la Commission Européenne a désigné le régime méditerranéen (ou crétois) comme le modèle d’alimentation européen. Il consiste à avoir une alimentation riche en glucides, en fibres végétales, en vitamines, en antioxydants et en acides gras insaturés, comme les oméga-3. C’est un régime également pauvre en acides gras saturés et en sel.

  • Le régime cétogène

Le Dr Dalu explique que l’alimentation cétogène consiste à avoir une alimentation très pauvre en glucides (sucre, sous toutes ses formes) et très riche en protéines et en lipides (matières grasses). Il est souvent recommandé pour les personnes ayant un fort surpoids. En effet, l’alimentation cétogène permet une perte de poids rapide. Néanmoins, il est déconseillé de le suivre sur une longue période. Il faudra donc progressivement passer à un régime pour que la perte de poids perdure.

  • Le rééquilibrage alimentaire

Le rééquilibrage alimentaire va à l’inverse d’un régime amaigrissant, trop privatif dans la plupart des cas. Comme l’explique le site Feeling Food, un rééquilibrage alimentaire consiste à revoir son alimentation pour qu’elle soit variée et adaptée à ses besoins. Accompagné d’une reprise d’activité physique progressive, le rééquilibrage permet de perdre du poids lentement mais sans risque d’effet yo-yo sur le long terme.

  • La micronutrition

Selon l’IEDM (Institut Européen de Diététique et Micronutrition), la micronutrition est basée sur les besoins en micronutriments d’une personne. Grâce à une alimentation diversifiée, éventuellement accompagnée d’une complémentation, la micronutrition est entièrement personnalisée puisque chacun a un métabolisme et des besoins spécifiques. La micronutrition va permettre de perdre du poids mais aussi de prévenir certaines pathologies, telles que les troubles cardiovasculaires.

  • Le régime Dukan

Portant le nom de son créateur (Pierre Dukan), ce régime est l’un des plus contestés. Il consiste à avoir une alimentation très riche en protéines et pauvre en glucides et en lipides. C’est un régime très restrictif qui demande de respecter de nombreuses règles, il est donc souvent associé à un isolement social important. De plus, il a été prouvé que ce régime avait un effet yo-yo chez près de 80 % des patients. En effet, la phase de stabilisation après-régime est à suivre à vie. Enfin, il a des incidences très néfastes sur l’organisme, tels que des troubles rénaux.

  • Le régime Atkins

L’objectif du régime Atkins est de pousser l’organisme à puiser dans ses réserves pour produire de l’énergie. Pour cela, l’alimentation est pauvre en glucides et majoritairement constituée de protéines et de lipides. Offrant peu de diversité alimentaire, il est assez difficile et déconseillé de le suivre sur le long terme. Et, tout comme le régime Dukan, il engendre un effet de rebond pondéral très important.

  • Le régime Zone

L’objectif du régime Zone est global puisqu’il vise à maintenir l’équilibre hormonal et à améliorer la santé du patient plus généralement. Chaque repas correspond à un apport en glucides et en protéines très précis. S’il est assez efficace, il peut néanmoins engendrer des carences importantes.

  • Le régime végétarien / végétalien

Outre les convictions personnelles, un régime végétarien ou végétalien peut aider à perdre du poids. Un régime végétarien va exclure la viande et le poisson (voire les oeufs) tout en autorisant les produits issus de la production animale, comme les produits laitiers. Un régime végétalien va exclure tout produit issu de l’exploitation animale. Une étude faite sur plusieurs personnes suivant différents régimes alimentaires a conclu que les végétaliens avaient perdu en moyenne 7.5 kg en 6 mois. Alors que les personnes avec un autre régime alimentaire (omnivores, semi-végétarien ou pesco-végétarien) avaient perdu 3.2 kg sur la même période.

  • Le régime Paléo

Abréviation du mot Paléolithique, le régime Paléo est basée sur l’alimentation qu’avaient les chasseurs-cueilleurs de la Préhistoire. Ce régime présente plusieurs avantages : il a été prouvé qu’il réduisait le cholestérol, les triglycérides et la pression artérielle. En revanche, il est assez cher et, du fait d’une importante consommation de protéines, a une empreinte carbone très peu écologique.

  • Le régime dissocié

Comme son nom l’indique, ce régime consiste à dissocier les aliments selon leur catégorie, sur la journée ou sur la semaine. Très simple et rassasiant, ce régime est néanmoins très déséquilibré. En outre, il peut amener au développement de troubles alimentaires puisque la perte de poids est liée à la diminution de la prise alimentaire.

  • Le régime Scarsdale

Ce régime consiste à faire des diètes hypocaloriques. Sont interdits : le sucre (remplacé par des édulcorants), les féculents et tous produits à base de farine, les laitages gras, les confitures ou les desserts (remplacés par des fruits ou des gélatines sans sucre). Déconseillé sur le long terme, ce régime est restrictif et responsable de nombreuses carences ou de fatigue.

  • Le régime Hollywood

Particulièrement apprécié par les stars (d’où son nom), le régime Hollywood consiste à ne consommer que des fruits pendant une période d’une semaine à 10 jours, en respectant un délai de 2h entre chaque prise de fruit. Les fruits exotiques sont tout particulièrement conseillés à cause de leur effet “ brûle-graisse “, sauf la banane qui est trop sucrée. Certaines variantes autorisent certains légumes. Très simple à suivre, ce régime est très efficace de par sa fonction dépurative. Mais il entraîne de nombreuses carences, une dénutrition, des irritations intestinales, le développement de troubles du comportement alimentaire, etc.

  • Le régime hypercalorique

Un régime n’est pas nécessairement destiné à faire perdre du poids. Dans certains cas, un régime peut être prescrit pour prendre du poids. Ce type de régime concerne tout particulièrement les personnes qui sont considérées maigres à cause d’un métabolisme rapide. Le régime hypercalorique va consister à stimuler l’appétit en consommant des aliments énergétiquement élevés, tout en gardant une alimentation variée et équilibrée.

  • Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes d’alimentation “ normale “ avec des périodes de jeûne. Ce jeûne existe sous plusieurs formes. Il peut consister à ne manger qu’un jour sur 2, à sauter un repas tous les jours, à ne pas manger pendant 24h une fois par semaine, à réduire sa consommation à 25% de la normale 2 jours par semaine, etc. Ce type de régime est intéressant car il permet une perte de masse grasse. Cependant, il demande d’être suivi très régulièrement par un spécialiste et n’est pas adapté à tout le monde.

Régime avant / après

La perte de poids attendue après un régime

Après un régime

Après un régime, il est normal d’observer des zones où la peau est restée en excès suite à une importante perte de poids (bras, dos, ventre, fesses, cuisses, etc.). Le Dr Buis nous explique que, selon la localisation, plusieurs solutions chirurgicales existent pour retirer les excès cutanés. Le lifting est une solution qui donne de très bons résultats, quelle que soit la zone traitée. Néanmoins, il est important de rappeler qu’il s’agit d’opérations de chirurgie esthétique lourdes. Elles comportent donc des risques (liés à l’anesthésie ou à l’opération) et des effets secondaires.

Régime - Risques

Risques et effets secondaires d'un régime

Risques / Effets secondaires

Le Larousse Médical rappelle également que certains régimes peuvent être dangereux. De ce fait, il est indispensable de faire un bilan avec un professionnel avant d’entamer un régime. Dans le cas contraire, les patients s’exposent à des risques de carences, notamment en certains nutriments, voire même à une dénutrition.

Questions fréquentes sur le régime

  • Comment faire un régime détox pour l’été ? Le mieux est de garder une alimentation saine. Privilégiez les fruits et les légumes de saison (poivrons, tomates, etc.). Le thé vert et le curcuma sont de très bons détoxifiants. Pour autant, il est fortement déconseillé d’avoir une alimentation trop privative. Veillez donc à respecter vos besoins journaliers et à pratiquer une activité physique régulière.
  • Qu’est-ce qu’un régime hyperprotéiné ? Comme son nom l’indique, un régime hyperprotéiné consiste à avoir une alimentation très riche en protéines sur une courte période. Un régime hyperprotéiné va du simple surplus de consommation de protéines à une alimentation quasi-exclusivement composée de protéines. Ce régime est fortement déconseillé par la majorité des nutritionnistes / diététiciens car il entraîne de nombreuses conséquences négatives pour l’organisme : fragilisation du système rénal, effet yo-yo, risques de cholestérol ou de troubles cardio-vasculaires, carences, etc.
  • Comment se débarrasser de son surpoids sans passer par la chirurgie ? Là encore, un suivi par un médecin spécialisé est indispensable. Le régime cétogène donne de très bons résultats. Il consiste à augmenter les lipides tout en réduisant les glucides dans l’alimentation. Ce régime est intéressant car il permet une perte de poids rapide. Il doit impérativement être accompagné d’une reprise de l’activité sportive.
  • Comment éliminer les graisses localisées ? Avant tout, il est indispensable d’avoir une bonne hygiène alimentaire et une activité sportive régulière. En cas de graisses localisées, certaines méthodes telles que la cryolipolyse, la mésothérapie ou la liposuccion donnent de bons résultats.
  • Comment gérer le régime chez un enfant ? Encore plus que pour un adulte, un bilan alimentaire avec un professionnel de santé est indispensable. Dans certains cas, l’hypnose peut s’avérer être une aide efficace, notamment en cas de troubles du comportement alimentaire.

Bibliographie

Larousse, É. (2019). Encyclopédie Larousse en ligne - régime alimentaire. [online] Larousse.fr.
Available at: https://www.larousse.fr/encycl...
[Accessed 25 Feb. 2019].

Dalu, A. (2019). Nutrition, poids, surpoids, obésité | Dr Alexandra Dalu - Nutritionniste, mésothérapie. [online] Dr Alexandra Dalu - Nutritionniste, mésothérapie.
Available at: https://www.alexandradalu.com/...
[Accessed 25 Feb. 2019].

www.imc.fr. (2019). Le calcul de l'IMC et interprétation. [online]
Available at: https://www.imc.fr/calcul
[Accessed 25 Feb. 2019].

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."