Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.

Sommaire

  • Anatomie des fesses
  • Les différentes formes
  • Les traitements esthétiques
  • Les exercices
  • Bibliographie

Pas assez galbée, trop petites, trop plates… beaucoup de personnes sont insatisfaites de l’apparence de leurs fesses. Les canons de beautés prônent une silhouette fine mais parée de formes généreuses. Les fesses, symboles de sensualité, peuvent être une source de complexe, même en suivant un programme sportif complet, il est possible que cela ne suffise pas à modifier suffisamment l’apparence de cette zone.

Anatomie des fesses

Anatomie des fesses

Anatomie des fesses

Les fesses désignent la partie de notre corps située en arrière de la hanche, elles se trouvent entre le tronc et les membres inférieurs. Les fesses sont séparées par un pli fessier et sont constituées de plusieurs muscles permettant de relier le bassin au fémur. Les fesses sont constituées de fibres musculaires et de tissus graisseux. Les muscles fessiers se composent du :

  • Grand fessier : c’est le muscle le plus puissant du corps
  • Moyen fessier : sous le grand fessier
  • Petit fessier : la partie plus profonde

La génétique est le principal facteur de la forme et de la taille de nos fesses, la génétique détermine la taille des muscles et la prédisposition à avoir de la graisse dans la zone fessière. Le galbe de nos fesses peut cependant être causé par l’alimentation et le sport ainsi que par une mauvaise posture. Un manque général d'exercice contribue également à l'amnésie fessière et une bonne alimentation peut renforcer la masse musculaire et diminuer la cellulite.

Les différentes formes

Les différentes formes

Les différentes formes

Les fesses peuvent être classées en plusieurs catégories :

  • La fesses rondes, en forme de C : c’est une forme très recherchée par les femmes, un fessier rebondi et galbé.
  • Les fesses en forme de A ou en forme de coeur : c’est une forme également très appréciée, la taille est accentuée par cette forme de fesses.
  • Les fesses en forme de H : de forme plutôt masculine, les hanches sont peu marquées et les fesses droites.
  • Les fesses en forme de V : souvent source de complexe, les fesses en V ne sont pas très développées et les hanches sont plus larges que les fesses.
Chirurgie des fesses

Chirurgie des fesses

Les traitements esthétiques

Augmentation des fesses par prothèses : la glutéoplastie est l’opération chirurgicale d’augmentation des fesses. Cette opération permet d’augmenter le volume fessier grâce à des implants en silicone. C’est une bonne option si vous n’avez pas assez de graisse pour réaliser un BBL, bien qu’il soit possible de combiner l’augmentation par implant et le lipofilling pour un résultat naturel. Cette opération permet de galber la fesse et de lui apporter du volume (il existe différentes tailles de prothèses). L’incision, d’une taille d’environ 6 ou 7 centimètres, se fait au niveau du pli interfessier, et n’est donc que très peu visible. Les résultats sont permanents et appréciables à partir du 6ème mois post-opératoire. Bien que les résultats soient source de satisfaction pour les patients c’est une opération lourde qui comporte des risques.

  • Durée de l’intervention : 2 heures
  • Anesthésie : générale

Lipofilling : aussi appelée BBL (brazilian butt lift) cette technique consiste à récupérer des cellules graisseuses d’une zone donneuse (excès de graisse) et de les transférer dans les fesses à l’aide de petites incisions et de micro canules. Les zones donneuses peuvent être diverses : les cuisses, le ventre, ou encore les hanches. Le volume se fera en fonction de la quantité de graisse de la patiente. Cette technique présente de nombreux avantages, premièrement il n’y aura pas de cicatrice, deuxièmement aucun corps étranger n’est utilisé et pour finir le lipofilling permet d’intervenir sur les fesses et sur d’autres zones du corps. Il faut savoir que le BBL reste une opération comportant des risques, il est important de faire appel à un chirurgien expérimenté.

  • Durée de l’intervention : 1 à 2 heures
  • Anesthésie : générale

Acide hyaluronique : voici une technique non invasive qui redonnera du galbe à vos fessiers. Le traitement consiste en l’injection d’acide hyaluronique dans les fesses, il faudra compter plusieurs seringues par fesses pour voir un résultat satisfaisant. Cette technique est indolore et les résultats sont immédiats, en revanche l’acide hyaluronique se résorbe avec le temps, et il faudra recommencer l’opération environ tous les ans.

  • Durée de l’intervention : 30 minutes à 1h30
  • Anesthésie : x

Lifting : le lifting des fesses a pour but de remodeler les fesses et d’apporter un joli galbe, il est aussi utilisé en cas de ptôse afin de redonner un aspect lisse et plus ferme.

Fils tenseurs : Le lifting peut se réaliser grâce à des fils tenseurs, qui apporteront une nouvelle tension aux tissus en embelliront vos fesses. Le lifting fessier par fils tenseurs est indolore et les résultats sont immédiats

  • Durée de l’intervention : environ 1 heure
  • Anesthésie : locale

Lifting classique : Le lifting classique (lifting supérieur) est conseillé en cas de forte perte de poids et d’un relâchement important de la peau. Il est possible d’associer cette opération à une liposuccion ou un lipofilling. Il existe plusieurs types de lifting en fonction de l’incision et donc de la cicatrice. Il existe également le lifting sous-fessier, cette technique intervient sur la partie basse des fesses et permet de redessiner le sillon sous-fessier en retirant l’excès de peau et pour supprimer la “banane sous-fessières” qui donne un aspect plat à la fesse.

  • Durée de l’intervention : 2 heures
  • Anesthésie : générale
Travailler les muscles fessiers

Travailler les muscles fessiers

Les exercices

Pour galber ses fesses il faut travailler ses muscles fessiers, le plus important est la régularité et de bien cibler les exercices de musculations.

La première astuce est de monter les escaliers, en évitant de prendre les ascenseurs ou les escalateurs, vos muscles fessiers seront sollicités quotidiennement sans vous en rendre compte. Il existe un grand nombre d’exercice pour les 3 muscles des fesses, nous en évoquerons 3, qui permettront d’éveiller et de développer ces muscles :

Les flexions : en position allongée, les pieds à plat et les genoux pliés, remontez votre bassin jusqu’à ce que vos épaules, votre bassin et vos genoux soient alignés, puis recommencez. Vous pouvez réaliser l’exercice avec ou sans poids (30 répétitions), n’hésitez pas à contracter vos fesses à chaque montée.

Le donkey kick : En appui sur vos mains et vos genoux, levez la jambe droite (tendue jusqu'à qu’elle soit alignée avec vos hanches et vos épaules, puis ramenez la au sol, alternez vos jambes toutes les 30 secondes. Cet exercice permet de travailler le grand fessier.

Les squats : Debout, vous avez les pieds positionnés à largeur du bassin, fléchissez vos jambes jusqu’á ce que vos cuisses soient parallèles au sol. Vos genoux ne doivent pas dépasser la pointe de vos pieds. Réalisez plusieurs séries de 20 ou 30 avec ou sans poids.

Réalisez ces exercices avec un temps de repos entre chaque série, n’oubliez pas de vous échauffer et de bien vous étirer, les résultats se verront avec la régularité.

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."