SAFER, la nouvelle technique d’implants capillaires

SAFER, la nouvelle technique d’implants capillaires
Caroline Richier
Caroline Richier
Rédactrice spécialiste en santé et rajeunissement. Grâce à sa formation en biologie, elle écrit des articles populaires sur le bien-être et la médecine.
Création : 5 févr. 2016 · Actualisation : 16 juil. 2019

Les cheveux sont l'une des caractéristiques physiques qui définissent le plus chaque être humain. Il s'agit là d'un facteur déterminant en termes d'image. La plupart des hommes et des femmes parlent de leurs cheveux comme d'un aspect fondamental pour leur confiance en soi.

On se rend bien compte que les cheveux ont un rôle important pour l'estime de soi et qu'il est donc nécessaire à chacun de pouvoir présenter une chevelure saine en toute circonstance. La chute de cheveux est pour autant une grande préoccupation qui peut même dériver vers des complexes et empêcher certaines personnes d'avoir des relations sociales épanouies ou de profiter de certaines activités.

Face à ce problème, la demande en matière d'implants capillaires est en constante augmentation, tant dans le nombre d'interventions réalisées que dans le profil des patients. Des données statistiques montrent que les greffes de cheveux se sont multipliées par 3 ces dernières années, particulièrement chez les hommes entre 35 et 50 ans, bien que les chiffres augmentent également chez les femmes.

Quelles sont les techniques permettant la greffe de cheveux ?

shutterstock-561783427.jpg

Jusqu'à présent deux techniques étaient à l'honneur en matière de micro-injections capillaires : le FUT et le FUE.

La technique FUT (Follicular Unit Transplant) consiste à obtenir des unités folliculaires d'une large bande de peau de la zone donneuse, généralement la zone occipitale ou temporale, extraite par chirurgie. Une fois la bande de peau retirée, on ferme la blessure au moyen de sutures chirurgicales entraînant une cicatrice plus ou moins visible en fonction de la longueur des cheveux.

La technique FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever une à une toutes les unités folliculaires de la zone donneuse pour ensuite procéder à une greffe au niveau de la zone receveuse. Ce procédé permet de ne laisser aucune cicatrice sur la zone d'extraction, une technique plus esthétique, moins agressive et avec un temps de récupération beaucoup plus court.

Qu'est-ce que le SAFER ?

Il existe aujourd'hui une nouvelle procédure : le SAFER. Grâce à cette technique, il est possible de réaliser un FUE automatisée et donc une greffe beaucoup plus rapide, sûre et toujours moins agressive pour le patient. Le SAFER permet de greffer une quantité beaucoup plus grande de cheveux par heure que le FUE traditionnel.

Quels sont les avantages du SAFER pour le patient ?

shutterstock-522521734.jpg

Voici quelques-uns des avantages de cette nouvelle technique d'implants capillaires :

  • Une réduction important du temps d'intervention, le procédé étant automatisé et donc plus agile
  • Une gêne minime voire inexistante pendant l'intervention (sous anesthésie locale)
  • Pas de risque de marques ou de cicatrices
  • Une récupération rapide : le patient peut reprendre ses activités quotidiennes très rapidement, les marques de l'intervention disparaissant presque totalement après 48 heures
  • Un maximum d'efficacité et un résultat parfaitement naturel : efficace pour tout type de cheveux, lisses, bouclés, grisonnant, etc. Le patient est libre de choisir son style de coiffure (court ou long) puisqu'il n'existera aucune cicatrice
  • Efficacité folliculaire renforcée : ce système réduit au minimum la manipulation des follicules, garantissant une qualité folliculaire optimale. De la même manière, le pourcentage de follicules extraits pouvant être réimplantés est supérieur à celui des techniques classiques
  • Tout type de patients concernés, hommes et femmes, et toute partie du corps, tête, sourcils, barbe, parties intimes, etc.
  • Petites et grandes zones d'intervention : le SAFER permet des séances très localisées tout comme des méga-sessions de 2000 FUE. Cette technique prend donc en charge la redensification de petites zones concrètes comme des problèmes d'alopécie généralisée.

Cette nouvelle méthode de micro-injections est une grande avancée pour les médecins comme pour les patients dans le domaine de la greffe de cheveux.

👉🏼 A lire également : Greffe de cheveux : limites, effets secondaires et solutions

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.

3 commentaires

Nina37

· Tours

· 16 mars 2016

Et l'implant capillaire maxi 3D vous ne dites rien là dessus ?
DrAMAT

· Saint-Dizier

· 2 juin 2016

Bonjour Concernant la "maxi greffe 3 D" il s agit de faire des trous avec des punchs de 2 mm de diamètre donc visible à l arrière du crâne.... Et aspect de "champs de poireaux " sur la zone implantée, séance beaucoup plus rapide que la micro greffe FUE. Je vous conseille plutôt la micro greffe FUE automatisée qui utilise des punchs de 0,8 mm qui ne laisse pas de cicatrice et donne un aspect naturel des cheveux implantés. Plus d infos sur implants-cheveux.fr Cordialement
May_Multiesthetique

· Toulouse

· 21 oct. 2016

Bonjour, si vous le souhaitez je vous invite à participer à notre forum notamment le sujet de la Greffe de cheveux https://www.multiesthetique.fr/forum/greffe-de-cheveux-jai-teste-pur-vous-4809 ou encore https://www.multiesthetique.fr/forum/micropigmentation-capillaire-pour-tromper-la-calvitie-5610 merci pour votre participation!
Trouvez votre médecin