Le problème de l’alopécie ne connaît pas de sexe

Le problème de l’alopécie ne connaît pas de sexe
Julie Fourneau
Julie Fourneau
Après ses études en journalisme, Julie a commencé à travailler en tant que rédactrice, concentrant ses intérêts sur des questions liées au monde de la chirurgie plastique et de la médecine esthétique.
Création : 29 mars 2018 · Actualisation : 16 juil. 2019

Pour beaucoup avoir des cheveux soyeux et en grande quantité est synonyme de jeunesse. Avec le temps, il est cependant possible de constater un phénomène de chute de cheveux. L'alopécie est très commune chez les hommes mais elle peut également affecter les femmes. On le remarque moins car les femmes cherchent généralement à masquer cette perte de cheveux tandis que les hommes ont plus tendance à accepter naturellement cette nouvelle apparence.

Il convient de commencer par souligner que toutes les chutes de cheveux ne sont pas synonymes d'alopécie. Nous perdons chaque jour jusqu'à une centaine de cheveux, un phénomène parfaitement normal. On peut parler de trouble lorsque la chute de cheveux est plus abondante et que l'on constate que l'on ne récupère pas les cheveux que l'on perd.

Que se cache-t-il derrière le terme médical d'alopécie ?

L'alopécie désigne une maladie qui affecte les folliculespileux et entraîne une chute des cheveux. Dans certains cas cette chute se manifeste par différentes zones de calvitie sur le crâne tandis que dans d'autres cas le patient peut perdre l'ensemble de ses poils, pas seulement au niveau du cuir chevelu mais aussi du visage et du corps.

Ce problème touche à la fois les hommes et les femmes. Il peut se manifester à tout âge.

↪️ En relation : Alopécie féminine, causes et traitements

Quelles sont les causes d'une chute de cheveux importante ou alopécie ?

Les facteurs pouvant donner cause à cette maladie sont nombreux. Les plus fréquents sont d'ordre génétique mais il ne faut pas non plus en écarter d'autres comme une mauvaise alimentation, le stress, les maladies endocriniennes, certains processus infectieux, les interactions pharmaceutiques et même le manque de fer et l'anémie.

Chez les femmes, l'alopécie peut également être due à des changements hormonaux après la ménopause ou encore un accouchement ou un avortement. Le fait de s'attacher les cheveux quotidiennement peut aussi entraîner une fragilisation des racines et provoquer une chute des cheveux.

shutterstock-266590019.jpg

Le rapport entre alimentation et chute des cheveux

Avoir une alimentation saine et équilibrée a une influence positive sur l'ensemble de notre organisme et donc sur les cheveux. De nombreuses études montrent qu'une alimentation pauvre en protéines et minéraux peut affecter la structure du cheveu, l'affaiblir et en provoquer la chute.

La malnutrition, l'anorexie nerveuse et la boulimie peuvent entraîner une chute de cheveux. Un patient ayant eu recours à un bypass gastrique peut également rencontrer ce phénomène.

L'avantage de ce type d'alopécie est qu'elle peut être corrigé grâce à une alimentation équilibrée. Les régimes drastiques ne sont pas conseillés ; mieux vaut manger de tout en quantité raisonnable et mener un mode de vie sain.

Médicaments et traitements esthétiques pour lutter contre l'alopécie

Certaines personnes assument leur chute de cheveux sans problème. D'autres en revanche ne se conforment pas avec cette situation et souhaitent conserver leurs cheveux. Ils sont alors en quête d'un traitement efficace et approprié.

Face à un phénomène de chute de cheveux important, il est recommandé de se rendrez chez un dermatologue spécialisé.

Il existe aujourd'hui différents traitements permettant de freiner la chute des cheveux comme le minoxidile ou encore les corticoïdes. Ce type de médicament peut freiner la chute des cheveux mais n'aide pas à récupérer les cheveux déjà perdus.

↪️ En relation : L'importance du diagnostic pour guérir la calvitie précoce

Les implants capillaires, une solution face au phénomène d'alopécie

Avoir recours à des implants capillaires est la seule solution efficace pour les personnes ayant connu une perte de cheveux importante et souhaitant les récupérer. Il s'agit ici d'une technique chirurgicale consistant à extraire des cheveux sains du crâne du patient et à les implanter sur les parties du cuir chevelu affectées par la calvitie.

Cette intervention est simple et se pratique sous anesthésie locale en ambulatoire. Le pré-opératoire consiste en une simple prise de sang pour savoir si le patient souffre d'une quelconque maladie pouvant s'avérer être un inconvénient à l'heure de pratiquer une transplantation capillaire. Le patient devra laver ses cheveux avec un produit particulier la veille de son intervention et jeûner 6 heures avant l'intervention.

L'opération peut durer jusqu'à cinq ou six heures et consiste à extraire des follicules sains et à les implanter sur les zones affectées par l'alopécie. L'intervention est longue car il s'agit d'un travail très laborieux.

shutterstock-125091143.jpg

Le post-opératoire d'une opération de transplantation capillaire

Au cours du processus de récupération, le patient devra s'abstenir de toucher ou de frotter la zone transplantée. Cette interdiction s'applique pendant une semaine environ et particulièrement les trois premiers jours pour éviter que les cheveux ne se détachent.

Une fois l'opération terminée, le patient ne devra prendre que les médicaments prescrits par son médecin et hydrater la zone de traitement avec du sérum physiologique ou de l'eau de mer. Il est recommandé de dormir sur le dos pendant quelques jours et idéalement un peu redressé.

Le patient ne ressent généralement pas trop de gênes mais des petites croûtes apparaîtront cependant les jours suivant l'intervention. Des gonflements peuvent être observés au niveau du front, des yeux et des joues à cause de l'anesthésie mais ils disparaîtront en quelques jours.

On peut commencer à nettoyer la zone donneuse dès le deuxième jour, celle-ci cicatrisant normalement rapidement et sans nécessiter de soins particuliers. Au bout du quatrième jour, il sera possible de mouiller l'ensemble de ses cheveux en suivant cependant les instructions de son médecin. Les croûtes tomberont d'elles mêmes peu à peu. Il ne doit normalement plus en rester au bout de dix jours après l'intervention.

Les follicules seront totalement implantés au bout de dix jours et le patient pourra alors laver ses cheveux normalement. Il devra cependant éviter de se rendre à la piscine ou d'utiliser un casque pendant encore quelques jours.

Au bout de la troisième ou de la quatrième semaine, les cheveux implantés tomberont mais les follicules pileux étant sains les cheveux pousseront de nouveau au bout de quelques jours. Les nouveaux cheveux sont généralement fins et manquent de densité mais ils gagneront en force et en densité au fil des mois. On pourra apprécier le résultat final de l'intervention au bout de 10 à 12 mois après le traitement en lui-même.

↪️ Envisagez-vous une greffe de cheveux ? Vos cheveux ont-ils commencé à tomber et vous ne savez pas quoi faire ? Parcourez notre forum et trouvez toutes les réponses à vos questions

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.

0 commentaires

Trouvez votre médecin