Manon_Lucci
Manon_Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : Hier

Sommaire

  • Introduction
  • Qu’est-ce-que l’augmentation mammaire ?
  • Qui sont les candidates à une plastie mammaire ?
  • Comment choisir mon chirurgien ?
  • Comment se passe la première consultation avec le chirurgien ?
  • Type d’implants ou de prothèses mammaires
  • Techniques d’augmentation mammaire
  • Comment choisir la taille correcte pour mon augmentation mammaire ?
  • Qu’est-ce-que le profil et la projection de l’implant, et pourquoi c’est important ?
  • Quel type de prothèses choisir : rondes ou anatomiques ?
  • Textures des implants mammaires
  • Marques d’implants les plus utilisées en France
  • Ergomix, les implants avec une puce
  • Types de cicatrices pour l’augmentation mammaire
  • Comment se passent le jour précédant la chirurgie et le jour j ?
  • Combien de temps dure la récupération d’une plastie mammaire ?
  • Combien de temps durent les résultats ?
  • Quels sont les possibles effets secondaires ?
  • Résultats
  • Soins post-opératoires des cicatrices
  • Y a-t-il un risque de lymphome?
  • Questions fréquentes
  • Témoignages
  • Bibliographie
Avant / Après augmentation mammaire par le Docteur Luini

Photo du Docteur Luini

Introduction


L’augmentation mammaire est la chirurgie la plus sollicitée et la plus réalisée dans notre pays et dans le monde. En 2016, selon l’ISAPS,  42.437 femmes ont décidé de franchir le cap et de se faire opérer.

L'augmentation mammaire par le Dr Zerbib

Qu’est-ce-que l’augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire, également connue sous le nom de mammoplastie d’augmentation, est un procédé chirurgical et invasif dont le but est d’améliorer la taille et la forme de la poitrine de la femme dans les situations suivantes : pour améliorer la silhouette de la femme qui pense avoir une poitrine trop petite, pour corriger la perte de poitrine qui se produit après une grossesse, pour corriger une différence de taille ou de forme entre les deux seins ou pour reconstruire le sein après un cancer.

Il existe différentes techniques pour réaliser une augmentation mammaire, avec des implants mammaires de silicone ou de solution saline, à travers un transfert de graisse (lipofilling), ou bien en combinant ces deux techniques (augmentation mammaire composite). 

Avant après d'une augmentation mammaire par le Docteur Sylvain David

Photo du Docteur David

Qui sont les candidates à une plastie mammaire ?

Les candidates idéales pour une augmentation mammaire se trouvent proche de leur poids idéal, préférablement avec un IMC inférieur à 30, se sont des personnes saines physiquement et mentalement et en bonne santé. Si vous souffrez d’une affection cardiaque, pulmonaire ou d’un trouble neurologique, il est possible que vous ne soyez pas une bonne candidate.

Il est préférable de réaliser cette opération une fois toutes les grossesses souhaitées terminées, car même si l’augmentation de la poitrine ne présente pas de risque pour la grossesse, la poitrine a plus de probabilité de tomber ou de se vider après avoir accouché et allaité.

Pour les fumeuses, il est recommandé d’arrêter de fumer au moins six semaines avant et après la chirurgie, car la nicotine est nocive pour la cicatrisation. En fonction du corps, de la santé et des résultats souhaités, vous pourrez être une meilleure candidate pour un type ou un autre d’augmentation des seins.

Rappelez-vous que votre chirurgien esthétique certifié est la personne la plus apte à vous aider et à choisir l’option qui vous correspond le plus.

Equipe médicale du Docteur Julien Luini

Photo du Docteur Luini

Comment choisir mon chirurgien ?

Pour toute opération de chirurgie esthétique, il est important de choisir un chirurgien expérimenté. En France, seul un chirurgien inscrit au Conseil National de l’Ordre des Médecins en tant que chirurgien esthétique et plastique est formé et certifié pour réaliser une opération de chirurgie esthétique. Nous recommandons aussi prendre plusieurs rendez-vous avec plusieurs médecins avant de choisir votre chirurgien.

Nous vous recommandons de vérifier :

  1. Vérifiez que le chirurgien ait réalisé ses études et qu’il soit certifié. Faites vos recherches sur le site du Conseil National de l’Ordre des Médecins
  2. Vérifiez que les installations du chirurgien soient correctes, la chirurgie devra se faire en bloc opératoire.
  3. Vérifiez les photos avant / après de votre chirurgien
Première consultation avec le chirurgien

Première consultation avec le chirurgien

Comment se passe la première consultation avec le chirurgien ?

Durant la première consultation, le chirurgien évaluera la taille et la forme de votre poitrine, la fermeté de votre peau et votre état général de santé. Il réalisera également un examen des seins et pourra demander dans certains cas de faire une mammographie. Il vous expliquera les différentes techniques de chirurgie, vous lui parlerez de la taille et de la forme que vous aimeriez obtenir pour qu’il vous conseille sur la meilleure façon de procéder. Il est important que vous lui parliez sincèrement de vos envies et de vos attentes pour que lui aussi puisse être franc et vous dire si vos attentes sont réalisables ou non, quelles sont les alternatives, les risques et les limitations de cette future intervention. Il vous parlera également de l’anesthésie qui sera employée, du besoin ou non d’être hospitalisée et vous fera un devis complet.

N’oubliez pas de lui dire si vous êtes fumeuse, si vous prenez un traitement, de lui parler de vos grossesses passées et futures et de lui poser toutes vos questions pour ne plus avoir aucun doute.

Types de prothèses mammaires

Types de prothèses mammaires

Type d’implants ou de prothèses mammaires

L’augmentation mammaire peut se réaliser à partir d’implants ou d’un transfert de graisse (lipofilling).

Les implants mammaires peuvent être remplis de solution saline ou de silicone et peuvent avoir plusieurs tailles, formes et textures.

  • Les prothèses de solution saline sont des coques externes qui sont implantées dans la poitrine puis remplies d'eau salée stérile. En cas de fuite de l’implant, le corps absorbera la solution saline et l’éliminera naturellement.
  • Les implants de silicone contiennent un gel élastique qui peut ressembler davantage à un tissu mammaire naturel. Ils peuvent avoir besoin d'une incision plus longue pour la mise en place et de contrôles réguliers pour s'assurer de leur bon fonctionnement, car le silicone n'est pas absorbé naturellement en cas de fuite.
  • Les prothèses en gel cohésif sont fabriqués avec un gel de silicone plus épais que le silicone traditionnel. Ils conservent généralement mieux leur forme mais nécessitent une incision plus longue.
  • Les implants B-Lite sont les prothèses les plus légères au monde. Il s’agit d’une prothèse en gel de silicone cohésif qui est jusqu'à 30% plus légère que la traditionnelle. C’est un produit novateur.

Techniques d'augmentation mammaire

Prothèse mammaire devant et derrière le muscle

Techniques d’augmentation mammaire

Les implants peuvent être placés au-dessus, au-dessous ou à une position moyenne du muscle pectoral (dual plan) avec différentes incisions.

  • Devant le muscle : la prothèse mammaire est située immédiatement derrière la glande mammaire. Cette technique est la moins utilisée, car elle offre le résultat le moins naturel. Elle est offerte aux femmes ayant une glande mammaire d’une épaisseur minimum de 2 cm, pouvant ainsi recouvrir la prothèse, l'implant se sentant ainsi moins au toucher. Cette technique offre le temps de récupération le plus court.
  • Derrière le muscle : la prothèse mammaire est située directement derrière le muscle, donnant ainsi l’impression d’un sein et d’un toucher plus naturel.
  • Dual Plan : cette technique, également appelée Bi-Plan, situe la moitié inférieure de la prothèse entre le muscle et la glande mammaire;, ce qui donne la possibilité à l’implant de descendre naturellement dans l’enveloppe du sein, pour un résultat encore plus naturel.

Le transfert de graisse, ou lipofilling, quant à lui, consiste à réinjecter des cellules graisseuses provenant d’autres parties du corps de la patiente, habituellement du ventre, ou des cuisses, dans la poitrine. La graisse est éliminée du corps par une liposuccion, pour ensuite être processée et purifiée dans une centirfugeuse et être à nouveau injectée dans la poitrine. Lors de ce procédé, la patiente pourra espérer augmenter sa poitrine d’une taille au maximum, et la graisse sera réabsorbée jusqu’à 30% selon chaque patiente.

Enfin, la méthode composite, combine les deux méthodes précédemment citée. Une prothèse mammaire est insérée dans la poitrine et le lipofilling injecte de la graisse autour de l'implant pour en dissimuler les contours. Cette technique donne deux avantages principaux ; un résultat très naturel et la possibilité de placer l'implant devant le muscle, offrant un temps de récupération des plus courts, comme nous l'explique le Docteur Derhy.

Augmentation mammaire : interventions et prise en charge par le Docteur Hunsinger

Comment choisir la taille correcte pour mon augmentation mammaire ?

Les implants mammaires et la graisse utilisée pour transférer la graisse sont mesurés en centimètres cubes. La même taille d'implant ou la même quantité de graisse sera différente d’une personne à l’autre. Il est important d’analyser les attentes et les résultats souhaités avec votre chirurgien afin qu’il puisse vous aider à choisir ce qui vous convient le mieux. De nombreux médecins utilisent un logiciel de visualisation en 3D pour que vous puissiez imaginer votre future poitrine plus facilement en fonction du nombre de ccs.. Une autre option pour vérifier votre taille est d'essayer un soutien-gorge avec une prothèse à l’intérieur.

Conseil :
Si vous hésitez entre deux tailles, les chirurgiens ont tendance à recommander de choisir la plus grande taille. La poitrine se dégonfle toujours, et la vue s’habitue à la nouvelle taille.

Projection et profil de la prothèse mammaire

Projection et profil de la prothèse mammaire

Qu’est-ce-que le profil et la projection de l’implant, et pourquoi c’est important ?

Le caractère naturel et la sensation d'une prothèse, plus grande ou plus petite, sont déterminés dans une large mesure par la projection de l'implant. La projection de l’implant est la mesure de ce qui dépasse l’implant, c’est-à-dire le degré de sortie de vos futurs seins de votre poitrine. Les profils ou les projections sont mesurés en fonction de leur degré et il existe généralement 3 ou 4 types pour chaque prothèse. Lors de l’agrandissement de la poitrine, on utilise habituellement le profil haut (3/4) ou le profil très haut (4/4), laissant le profil moyen (2/4) pour les femmes qui souhaitent des augmentations très subtiles qui dépassent à peine de la poitrine.

Un profil plus élevé, donne plus de sensation de grosse poitrine, car elle sort plus et se voit donc plus. Gardez à l'esprit que la projection de l'implant est ajoutée à celle que vous avez déjà avant l'opération. Chez les femmes qui n’ont pas de poitrine, le chirurgien devra obligatoirement utiliser une projection haute ou très haute. Un implant de projection moyenne de 350 grammes sera également plus large, plus haut et moins projeté qu’un autre d’une projection élevée de 350 grammes. 

Entre les deux, la projection haute aura toujours l'air plus grande, car elle sortira davantage de la poitrine.

Prothèse ronde vs anatomique

Prothèse ronde vs anatomique

Quel type de prothèses choisir : rondes ou anatomiques ?

C'est sans aucun doute l'une des principales questions de toutes les personnes qui souhaitent avoir recours à une augmentation de la poitrine. Nous vous expliquons les différences et comment faire ce choix :

  • Forme de la poitrine : Si votre poitrine a une forme harmonique et 50% ou plus du contenu de la glande dans le pôle inférieur, le mieux sera la prothèse ronde. Si votre poitrine semble plutôt aplatie ou vide et que moins de 50% du contenu de la glande est contenu dans le pôle inférieur, le mieux sera la prothèse anatomique.
  • Désirs de la patiente : lorsque nous avons un cas clair d’indication anatomique, le chirurgien ne devrait même pas envisager la pose d’une prothèse ronde car il pourrait en résulter le tristement célèbre «effet de boule», que beaucoup de patients craignent. Le but étant toujours d’offrir à la patiente un résultat le plus naturel possible.
Implant texturé vs lisse

Implant texturé vs lisse

Textures des implants mammaires

La surface d'un implant mammaire peut être lisse ou texturée. L'implant lisse a une surface lisse, semblable à un ballon. L'implant texturé a une surface similaire à celle du papier de verre.

  • Implants lisses : Les implants lisses sont utilisés dans environ 90% des chirurgies d'augmentation mammaire. Un implant mammaire lisse peut se déplacer librement dans la poche formée par la poitrine où il est placé. Les implants lisses ont généralement des capsules plus minces que les implants texturés, ce qui les rend plus doux. Certains des avantages supplémentaires des implants lisses sont la durée de l’implant, le coût réduit pour le patient et le risque moins élevé d’ondulation.
  • Implants texturés : Les implants texturés ont une surface externe plus rugueuse afin de créer une cohésion entre l'implant et le tissu environnant. Cela aide l’implant à maintenir le bon alignement vertical, un problème particulier des implants mammaires anatomiques. D’ailleurs, tous les implants dits anatomiques sont texturés. Les implants texturés ont été conçus à l'origine pour réduire le risque de contracture capsulaire. *

Les implants mammaires texturés ont été associés à une fréquence de filtration et d’ondulation plus élevée que les implants lisses; Cependant, il a également été démontré que la texturation réduisait le risque de déplacement, c’est pour cette raison que dans le cas des prothèses anatomiques, seuls les prothèses texturées sont utilisées, pour réduire les risques de rotation de la prothèse.

Pour les femmes pour lesquelles le coût de l'augmentation mammaire est un problème, les implants texturés sont, en général, plus chers que les implants ordinaires. Les femmes qui envisagent une augmentation mammaire doivent choisir un chirurgien esthétique possédant une formation et une expérience approfondies de tous les aspects des implants mammaires et des procédures d'implants, ce qui les aidera à déterminer le type d'implant qui leur convient le mieux.

* Une contracture capsulaire ou une encapsulation se produit lorsque le tissu cicatriciel autour de l'implant se développe et appuie sur l'implant, ce qui durcit le sein. Cependant, l’affirmation selon laquelle les implants texturés réduisent réellement le risque de contracture capsulaire n’a pas été prouvée de manière concluante par des études médicales. De nombreux médecins préfèrent utiliser des implants lisses et ronds. Les implants ordinaires sont souvent placés sous le tissu musculaire pour prévenir la contracture capsulaire.

Avant après d'une augmentation mammaire par le Dr Félix

Photo du Docteur Félix

Marques d’implants les plus utilisées en France

Les marques de prothèses mammaires les plus populaires et les plus disponibles en France, conformes à la directive européenne sur la qualité CE, considérée comme la meilleure et la plus haute qualité disponible, sont principalement les suivantes :

Pour qu'une prothèse soit choisie parmi les meilleures sur le marché, elle doit répondre à au moins plusieurs de ces exigences:

  • Qu'elle ait une large trajectoire sur le marché et une qualité contrastée dans le temps, avalisée par les meilleurs chirurgiens plasticiens.
  • Qu’elle n’ait pas présenté de complications sérieuses tout au long de son utilisation, après avoir passé des études et des tests de qualité par des laboratoires neutres et agréés.
  • Qu'elle respecte les consignes de qualité et de sécurité de son lieu d'origine ou de son lieu de fabrication et de commercialisation.
  • La qualité et la variété offertes par le fabricant et que le même laboratoire dispose d'un service de garantie et d'après-vente.
  • La possibilité d’obtenir des informations sur le produit et sa gamme sur Internet ou des catalogues d'informations contenant des informations sur toute la gamme, ainsi que des informations détaillées sur chaque produit.
avant après augmentation mammaire Dr Letertre

Photo du Docteur Letertre

Ergomix, les implants avec une puce

L'implant contient une puce d'identification par radiofréquence qui, une fois placée, permet d'accéder aux informations via un simple scanner externe. Ainsi, fabricants, médecins et patients peuvent voir via Internet les données spécifiques du produit: numéro de série, nom du fabricant, date de fabrication, lot, taille, entre autres.

Cette nouvelle prothèse de la marque Motiva, Implant Matrix, s’adapte à la forme naturelle des seins et aux mouvements de la femme. Il conserve une forme ronde lorsque la femme est allongée sur le dos et prend une pose naturelle en position debout.

Cicatrices d'une augmentation mammaire

Cicatrices d'une augmentation mammaire

Types de cicatrices pour l’augmentation mammaire

Il existe plusieurs types de cicatrices possibles lors d'une plastie mammaire :

  • Aisselle : L'incision axillaire sert principalement à insérer des prothèses rondes. Cette position rend très difficile l'obtention de la symétrie des deux implants, mais elle a pour avantage de laisser le sein vierge de cicatrices.
  • Sillon sous-mammaire : il présente l'inconvénient de laisser une cicatrice plus visible que dans le cas des aisselles. C'est l'incision qui est faite pour insérer une prothèse anatomique plus grande qui n'est pas implantable par l'incision aréolaire.
  • Aréole :  Les cicatrices parviennent à passer inaperçues. L'incision dans l'aréole peut être sous-aréolaire ou transaréole-sous-maxillaire, avec l'intention de camoufler davantage l'incision.
  • Transumbilical : Cette chirurgie est la moins pratiquée et l’incision est située au niveau du nombril. Une fois mis en place, l’implant est rempli de solution saline.

Comment se passent le jour précédant la chirurgie et le jour j ?

Le chirurgien vous donnera des instructions sur la façon de vous préparer à la chirurgie, y compris les règles relatives aux aliments et aux liquides à consommer, au tabac ou à la prise / suppression de médicaments, de vitamines et de suppléments de fer. Nous recommandons de vous faire accompagner à votre sortie et si possible durant les premiers jours suivant l’opération.

L'augmentation mammaire prend généralement entre une et trois heures. Après votre arrivée à l'hôpital, vous serez anesthésiée. L'anesthésie générale est la plus courante, mais il est également possible d'utiliser une anesthésie locale avec sédation.

Une fois opérée, vous serez conduite dans une zone de récupération pour une brève période d'observation. Sauf avis contraire de votre médecin, vous pourrez vous rendre chez vous le jour même, avec vos pansements et votre soutien-gorge de contention.

Avant après d'une augmentation mammaire par le Dr Lange

Photo du Docteur Lange

Combien de temps dure la récupération d’une plastie mammaire ?

Le rétablissement de l’augmentation mammaire passe par plusieurs étapes. Au départ les seins sont tendus, gonflés et peuvent être douloureux. Durant les 6 semaines suivantes, la poitrine se stabilise. En 3 mois, 90% du gonflement diminue et les seins deviennent souples et fermes. Bien sûr, tout cela dépend du corps de chacune, mais il s’agit d’une guide approximatif. En général les patientes auront besoin d’une semaine de congé et de 6 semaines sans sport.

Le Dr Otto Joseph Placik, chirurgien plasticien à Chicago, explique à quoi s'attendre lors d'une séance de questions-réponses :

Jours 1 à 4 : "Il s’agit de la période inflammatoire où vous sentirez des gonflements, douleurs, et un certain inconfort. C'est la période qui nécessite la grande majorité des médicaments. Des ecchymoses peuvent survenir, la rétention d'eau est courante, de même que la prise de poids."

Jours 5 à 10 : "En général, vous pouvez vous doucher sans peine. La constipation est possible due aux anti-douleur. La douleur a tendance à se manifester la nuit de 3 à 6 heures du matin et s'aggrave avec le placement sous-musculaire ( avec des implants placés sous le muscle pectoral.) Commencez les massages des seins si votre chirurgien le permet. Dans 7 à 10 jours, tenez compte des signes de saignement ou d’infection. C’est également le moment où les sutures externes seront retirées. Si votre chirurgien a utilisé de la colle ou du ruban adhésif, ils se décollent après une semaine ou deux.”

Jours 11 à 21 : "Risque moindre d’infection et d’hémorragie Une activité physique à faible impact peut être reprise. La grande majorité de l’inflammation commence à diminuer. La douleur durant la nuit est occasionnelle. Les nerfs commencent à se réveiller et peuvent provoquer des sensations de "fourmillements" dans la région du mamelon. Il est normal d’avoir des zones d’engourdissement de la peau.”

Jours 22 à 42 : "Une période stable en matière de cicatrisation. Il est rarement nécessaire de prendre des analgésiques. En général, il est acceptable de passer à l'Ibuprofène ou au Tylenol, mais consultez votre médecin au préalable. La patiente peut commencer des activités aérobiques ayant un impact plus important ".

Jour 43 à 9 mois : "Relaxation progressive du tissu cicatriciel et adoucissement du résultat initialement ferme. Résolution des 5 à 10% restants du gonflement.”

Il est essentiel de suivre toutes les instructions postopératoires de votre chirurgien. Celles-ci comprendront des informations sur la manière de prendre soin de vos drains si vous en avez, de porter des vêtements de compression, de prendre des analgésiques et d’éviter certaines activités. Votre chirurgien vous expliquera les symptômes auxquels vous pouvez vous attendre. Si vous pensez ressentir quelque chose d'anormal, appelez immédiatement votre chirurgien.

Avant après d'une augmentation mammaire

Photo des Docteurs Berdah et Benjoar

Combien de temps durent les résultats ?

Dans la plupart des cas, les résultats de l'augmentation mammaire durent longtemps. Cependant, il est important de vérifier régulièrement l'état de vos implants. Celles qui portent des implants salins peuvent vérifier leur statut simplement en regardant dans le miroir. La fuite sera évidente car un implant cassé se dégonflera et la solution saline sera absorbée par le corps. La FDA recommande aux personnes ayant des implants en silicone de passer une IRM trois ans après la pose initiale, puis tous les deux ans.

Si vous choisissez de subir une augmentation de la poitrine en transférant de la graisse, vous risquez de perdre un peu de volume au fil du temps. Vos seins peuvent également changer en raison d'une grossesse, de fluctuations de poids, de facteurs hormonaux ou du vieillissement.

avant après d'une augmentation mammaire par le docteur Lange

Photo du Docteur Lange

Quels sont les possibles effets secondaires ?

Lorsqu'elle est réalisée par un chirurgien plasticien expérimenté, l'augmentation mammaire a un taux de réussite élevé. Cependant, comme pour toute intervention chirurgicale, elle n'est pas sans risque. Les effets indésirables possibles incluent infection, hémorragie, ecchymose, cicatrices, contracture capsulaire, rupture de l’implant, réaction indésirable à l’anesthésie et résultats insatisfaisants pouvant nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire.

Dans l’augmentation de la poitrine, la complication la plus fréquente est la contracture capsulaire, qui survient lorsque la cicatrice interne qui se forme autour de l’implant se contracte excessivement, ce qui rend le sein plus dur. Elle peut être traitée de différentes manières, nécessitant parfois le retrait de la cicatrice interne et même la substitution de la prothèse.

Une autre complication typique de toute intervention chirurgicale est l'hématome qui, dans des cas spécifiques, nécessite une nouvelle intervention pour éliminer le sang accumulé. Un petit pourcentage de femmes peut avoir une infection autour de la prothèse, généralement dans les premières semaines après la chirurgie. Certaines femmes remarquent une perte moyenne voire totale de la sensibilité des mamelons. Ces changements sont généralement temporaires, bien que dans quelques cas ils soient permanents. Il n'y a aucune preuve que les prothèses mammaires affectent la fertilité, la grossesse ou l'allaitement.

Il est extrêmement rare que la prothèse puisse se rompre et faire sortir le contenu de sa capsule. Lorsque la prothèse est remplie de sérum, le liquide est rapidement réabsorbé sans causer de dommages, ce qui diminue le volume du sein en quelques heures. Si elle est remplie de silicone, deux choses peuvent se produire: si la capsule formée par l’organisme ne se casse pas, vous ne remarquerez aucun changement. Si elle s'est cassé, en particulier si elle a été soumise à une forte pression, le silicone ressort et diminue le volume du sein. Avec les deux types de prothèses, une nouvelle intervention sera nécessaire pour la remplacer.

Il n’existe aucune preuve scientifique prouvant que les prothèses sont à l’origine du cancer du sein ou des maladies du tissu conjonctif. La mise en place d'une prothèse n'empêche pas la réalisation de mammographies.

avant après d'une augmentation mammaire

Photo des Docteurs Berdah et Benjoar

Résultats

Les résultats après une augmentation mammaire sont généralement une réussite pour la patiente. Des examens périodiques effectués par votre chirurgien plasticien et une mammographie régulière garantissent une détection rapide des possibles complications. La décision de subir une augmentation mammaire est quelque chose de très personnel que vous n’avez pas besoin d’expliquer. Si vous êtes satisfaite, l'intervention aura donc été un succès.

avant après d'une augmentation mammaire

Photo du Docteur Luini

Soins post-opératoires des cicatrices

Nous vous conseillons de suivre les recommandations de votre chirurgien durant la période post-opératoire, afin de favoriser une cicatrisation correcte :

  • Prenez les médicaments prescrits par le chirurgien
  • Ne prenez pas d'anticoagulants dans les 15 jours qui suivent l'intervention
  • Ne faites pas d'effort physique, surtout avec les bras
  • Conservez les bandages et les attaches spéciales aussi longtemps que le chirurgien l’a établi.
  • Ne buvez pas d'alcool et ne fumez pas
  • N’enlevez pas les pansements
  • Dormez sur le dos
  • Lorsque le chirurgien l’autorisera, soignez les cicatrices avec une substance qui favorise la guérison, telle que l’huile de rose musquée.
avant après d'une augmentation mammaire par le Docteur Sylvain David

Photo du Docteur David

Y a-t-il un risque de lymphome?

Certaines informations publiées dans la littérature scientifique au cours des dernières années suggèrent une association possible entre les implants mammaires et l'apparition très rare d'un trouble lymphoprolifératif, appelé lymphome anaplasique à grandes cellules (BIA-ALCL les sigles en anglais). Aujourd'hui, une relation de cause à effet forte peut être établie.

Questions fréquentes

  • La prothèse a-t-elle une garantie à vie ? Le Docteur Derhy nous explique que les marques de prothèses les plus fiables offrent une garantie à vie anti-casse, même s'il n'est pas possible de dire aux patientes qu'elles pourront garder leurs prothèses à vie. Cependant, il n'est pas non plus nécessaire de la changer tous les 10 ans. Il faudra faire des contrôles annuels et tant que la prothèse reste en bon état, elle peut être maintenue pendant une durée illimitée. 
  • Devrais-je attendre d’avoir eu des enfants avant de me faire opérer ? Il n'y a pas de bonne réponse. Si vous décidez de vous faire opérer avant d'avoir des enfants sachez que vous aurez toujours l'option d'allaiter. Cependant, si vous choisissez d'attendre la fin de vos grossesses pour vous faire opérer, le résultat offrira une meilleure garanti.
  • Comment va se passer la guérison ? Les incisions typiques utilisées pour l'augmentation mammaire se situent dans le pli sous le sein, au bord de l'aréole et dans le pli de l'aisselle. Le placement de l'incision dépendra beaucoup de votre préférence, du niveau de confort du chirurgien avec cette approche et du type d'implant. Ces incisions guérissent très bien et sont souvent discrètes. Il est fréquent que les cicatrices évoluent et se stabilisent au bout d'un an. En attendant, il a été démontré qu'appliquer une crème et masser la cicatrice améliore son aspect. Évitez les rayons directs du soleil dans l’incision, car ils ont tendance à se décolorer avec les rayons UV pendant le processus de guérison. Si les cicatrices désagréables sont toujours présentes après environ un an, votre chirurgien pourra également envisager des injections de stéroïdes, une correction au laser ou une correction chirurgicale de la cicatrice elle-même. 
  • Quand puis-je m'exposer au soleil ? Le soleil est l’ennemi naturel des cicatrices récentes, car il peut être à l’origine de la pigmentation et donc être plus visible. Il est important de ne pas exposer les cicatrices du soleil pendant la première année et de ne pas les exposer par la suite sans protection solaire adéquate.
  • Quand puis-je avoir des relations sexuelles après une augmentation mammaire ? La plupart des chirurgiens vous diront d'attendre deux semaines. Lors de rapports sexuels, la tension artérielle augmente et cela pourrait entraîner une accumulation de sang autour de l'implant, appelée hématome. Deux semaines semble être un temps raisonnable.
  • Quel type de soutien gorge dois-je porter après l'opération? Est-il recommandé d'effectuer des massages ? Pour la période postopératoire la plus immédiate, il est recommandé d'utiliser un soutien-gorge spécial de contention. Ce soutien-gorge doit être porté de 2 à 4 semaines, en fonction de l'évolution de chaque patient. Après cette période initiale, conformément à l'évolution de chaque patient, les chirurgiens recommandent les modèles et la taille de soutien-gorge les mieux adaptés pour mouler et soutenir correctement la poitrine.
  • Les prothèses mammaires rendent difficile l’exploration mammaire et la détection / traitement d’un cancer du sein dans le futur ? Les prothèses mammaires sont parfaitement sûres chez toutes les femmes et ne sont pas considérées comme pouvant nuire au diagnostic ou au traitement de tout processus mammaire comme nous l'explique le Docteur Picovski. La femme doit simplement continuer à suivre les recommandations générales d'auto-exploration et de prévention primaire et lors de sa prochaine mammographie, elle devra avertir la personne qui va effectuer ces tests qu'elle est porteuse de prothèses mammaires. Il est important que les patientes sachent que même la plupart des reconstructions mammaires après un cancer sont effectuées exactement avec le même type de prothèse et que, s’il existait un problème avec la maladie, cela ne serait pas possible.
  • Augmentation mammaire pour la pratique de fitness : Il est pour cela recommandé que l'implant soit posé sous le muscle, car les prothèses présentent de légères ondulations dues à la consistance du gel. Si le gel est très dur et extrêmement visqueux, le toucher de l'implant sera très dur lui aussi et le résultat sera artificiel au toucher et à la vue. Cela veut dire que pour que ces ondulations ne soient pas remarquées, la prothèse doit être placée en profondeur et mieux recouverte. De plus, on sait que le poids qu'une prothèse exercé sur la glande suppose une atrophie progressive des tissus. Cette atrophie, ou ce manque de graisse et de glandes est encore plus important  chez les patientes sportives qui exercent beaucoup les muscles pectoraux, de sorte que la possibilité d’ondulation est encore plus grande. Plus faible taux de contraction capsulaire : l'un des problèmes associés à l'augmentation mammaire est la possibilité d'une contracture capsulaire, situation dans laquelle la prothèse acquiert une consistance dure, du fait de la génération d'une gélule épaisse qui la recouvre. Cette situation est plus fréquente en raison de la contamination de la glande par des bactéries vivant dans les canaux lactifères (provenant de la glande mammaire), de sorte que les implants proches de ceux-ci présentent un risque accru de contraction.
  • Quel type d'implants pour les sportives, ronds ou anatomiques ? Comme on le sait déjà, les prothèses anatomiques ont un risque de rotation supplémentaire. Pour éviter la rotation, il est nécessaire de réaliser une poche chirurgicale adaptée à la largeur de l'implant, et inversement, de sélectionner un implant d'une largeur adaptée à la poche que nous allons créer. Malgré un bon choix d'implant et une technique chirurgicale adéquate, les femmes qui entraînent le muscle pectoral soumettent intensément la prothèse à une pression constante qui peut élargir la poche (élargir la capsule péri-prothétique). Pour cette raison, nous disons que le risque de rotation de l'implant anatomique est plus grand et que les prothèses arrondies sont généralement recommandées. Toutefois, dans certains cas précis, les prothèses anatomiques de hauteur COMPLETE représentent également une excellente option, car, en raison de leur forme ovale-allongée, elles sont davantage encadrées et tournent moins.

Témoignages

“Après de longues années de complexe avec une poitrine d'adolescente, j'ai moi aussi franchi le pas. Tout a été très rapide. 1 mois entre le 1er rendez-vous et l'opération ! Voulant une poitrine le plus "naturelle" possible, nous avons choisi de partir sur des implants silicones texturés de 240cc, posés en Dual Plan. L'opération s'est déroulée à merveille. Je redoutais les douleurs au réveil. Je n'en ai eu quasiment aucune ! Quelques courbatures, 2 jours d'antalgiques et 1 semaine de repos. J'ai longuement hésité avant de me lancer car cela reste une opération chirurgicale avec tous ses risques et complications possibles... mais je ne regrette absolument pas. Je me sens déjà tellement femme ! Ils prennent formes de jour en jour, un vrai bonheur !!!” Lire l'expérience

Sany - Paris (Ville), Paris

“Avant mes prothèses j'étais très mal dans ma peau , je faisais une obsession sur cette partie du corps et psychologiquement j’étais très mal dans la peau , pour moi une femme sans poitrine ce n'est pas féminin ,depuis l'opération Je n’ai plus de complexe je m’habille comme je veux sans devoir tricher , je revis.” Lire l'expérience

Minilea44 - Nantes, Loire-Atlantique

“Je suis très heureuse d'avoir eu le courage de franchir cette étape. Je ne regrette rien malgré la douleur des premiers jours je suis maintenant à J+ 12 et j'ai hâte de voir par la suite je recommande les yeux fermés le Docteur Casey chirurgien à Cannes dans le 06.

Je me sent plus féminine plus femme grâce à cette augmentation mammaire” Lire l'expérience

Naitsidous - Le Cannet, Alpes-Maritimes

Bibliographie

"Les informations contenues dans cette page ne peuvent en aucun cas, ni ne prétendent, remplacer les informations fournies individuellement par votre chirurgien plasticien, votre médecin esthétique ou votre spécialiste. En cas de doute, votre chirurgien plasticien vous fournira les réponses nécessaires. Si vous envisagez de subir une intervention de chirurgie plastique ou esthétique, faites appel à un spécialiste en chirurgie plastique, reconstructive et esthétique."

Collaborateurs du traitement :