Après mon by pass mes cuisses étaient flasques, j'ai donc décidé de réaliser une crurioplastie, un lifting des cuisses. Et malgré les cicatrices jusqu'aux genoux, le resultat est merveilleux, d'autant que j'ai fait dan sle même temps une abdominoplastie, un lifting des bras et un lifting des seins avec implants.
5 commentaires

Je ne peux plus vivre avec ces genoux qui me complexent.ils gâchent ma féminité. je ne porte pas de robe, je me montre très rarement en maillot de bain, je souhaite pouvoir retrouver une silhouette agréable.

1 commentaire

J'ai fait un lifting des cuisses il ya un an environ, qui m'a permis de tourner la page sur une très difficile période de ma vie. En effet, j'étais légèrement en surpoids, puis, à la suite d'un burn out, j'ai fait une très forte dépression. En 3 mois, j'ai perdu 24 kg... Mon corps a pris un coup, et ne pas me reconnaître m'a encore plus enfoncée dans la dépression. Petit à petit, j'ai réussi à refaire du clair dans ma tête et à demander de l'aide. Après un an et demi de psychothérapie, je me suis sentie assez bien pour décider de tourner la page de cet épisode. J'ai donc décidé de faire un lifting des cuisses, qui s'est très bien passé. Lorsque j'ai vu mes cuisses, c'était bon : un nouveau départ pour moi. Je m'en suis sortie, et elles sont la preuve que j'ai moi aussi droit au bonheur. Je suis toujours fragile, mais je suis bien suivie. Je conseille à toutes les personnes dans ma situation, dont le corps porte les stigmates d'une mauvaise période, de passer par la chirurgie pour les enlever !

29 commentaires

L'opération c'est bien passée,très douloureuse les 2 premiers jours. J'ai fait une nécrose quelques jours après l'opération,(a cause de la cigarette) donc mes cicatrices ne sont pas aussi belles que sa... Avec le temps je commence a m'y faire. Mais j'ai des cuisses beaucoup plus jolies et avec une belle forme.

7 commentaires

Formidable ! tant dans l'accompagnement des professionnels à mon égard, le chirurgien est avant tout une personne, d'une empathie incroyable, une écoute et un calme qui vous met tout de suite à l'aise et en confiance. A cela s'ajoute une anesthésiste humaine, qui vient même me voir le lendemain de l'opération ! A mon réveil on me demande l'échelle de la douleur... et zéro, voilà ce que je réponds ! on m'avait dit les deux premiers jours sont douloureux ! en ce qui me concerne, le mot douleur ne fait pas partie de mon souvenir. Je me permets d'ajouter que j'ai fait cette intervention à Cholet.

4 commentaires