Dr Agnès Gadroy

Aucun avis
Toulouse
Le Dr Agnès Gadroy est médecin dermatologue, elle traite les pathologies de la peau, des muqueuses et des phanères (ongles, cheveux, poils). Elle est également spécialisée en vénérologie (étude des maladies vénériennes ou infections sexuellement transmissibles) et en dermatologie esthétique (injections, laser...). Docteur en médecine du Centre hospitalier universitaire de Toulouse, elle est titulaire d’un DEA de Biologie en immunologie... (cicatrice chéloïdienne Toulouse)

Centre Laser 3 Jules Guesde

Aucun avis
Toulouse
Présentation Le Centre Laser 3 Jules Guesde est spécialisé dans les soins et traitements en médecine dermatologique et esthétique. Il dispose d’une équipe composée de professionnels (dermatologues et chirurgiens plasticiens) expérimentés et formés dans la pratique des lasers à visée dermatologique et esthétique. Le plateau technique Dans le souci de s’adapter à la nouvelle technologie, le Centre se dote d’un plateau technique complet... (cicatrice peau noire Toulouse)

Cabinets de : Chéloïde près de Toulouse

Dernières photos

Expériences phares

Suite à une acné modéré, quelque cicatrice ont mal tourné et se sont développés sur le mode cheloidien. Dans un premier temps, je suis allé voir mon dermato. J'ai fait plusieurs injections kenacord retard. Ça a fonctionné provisoirement, les cicatrices se sont applanis ( a l'époque j'en comptais que deux ) mais ce n'étais pas permanent puisque qu'elle revenait sans cesse. Un peu desesperé mon dermato me disait qu'il n'y avait pas grand chose à faire alors j'ai décidé d'essayer de les traiter avec du gel silicone en même temps que les injections. Échec elle revenait aussi.. j'ai donc abandonné tout traitement avec le dermato, le monsieur ne me proposait guère de solution alternative. J'ai essayé de m'en occuper tout seul avec quelque recette de grand-mère mais sans succès :/. Aujourd'hui j'en compte beaucoup plus sur mon torse. C'est très moche mais je ne perds pas espoir. J'utilise en se moment des pansements silicone compressif mais je sais que ça ne suffira pas car il me faut un réel traitement. Mes cicatrices sont assez vieilles ( 4-5 ans), certaines ( 2-3ans)

En juillet 2012 je me fait opérer de nouveau de ma cicatrice chéloïdes, deux ans après la première intervention. Cette fois ce sera ablation, puis curiethérapie avec des injections de bléomycine chaque mois (la première fois c'était ablation + kénacort chaque mois, sans réussite). Après l'opération je suis emmené dans une clinique où je suis resté 3 jours, le temps de la curiethérapie. Les deux premiers jours furent assez douloureux à cause de l'ablation, j'ai du prendre des anti-douleurs pour calmer cela. Les premiers mois, ou au bout de 2 ans, je vois clairement la différence avec ma première opération : la cicatrice est moins grosse, semble stable. Malheureusement tout fini par repousser : la partie inférieure a arrêté de grossir, pas la partie supérieure qui va former une grosse boule sur la partie droite de mon visage, sous l'oreille. Nous sommes en avril 2017, je compte retourner enlever cette partie de ma cicatrice. En espérant que cette fois ça se stabilise comme la partie inférieure. J'ai d'autres cicatrices sur le corps, mais je ne peux pas cacher mon visage. J'ai été opéré les deux fois à l’Hôpital Privé des Peupliers à Paris, j'ai oublié le nom de la clinique parisienne pour la curiethérapie par contre. On m'a conseillé St Louis pour la prochaine opération, à voir.