Remportez jusqu'à 1.000€ sur votre traitement

Chaque mois, participez au tirage au sort.
Conservez votre facture facture et participez gratuitement !

Participer

Quoi de neuf ? Informez la communauté de vos avancées

3 juil. 2022 · Actualisation : 10 oct. 2023

Journal intime : complet et détaillé au jour le jour

Vaut la peine
Tarif approx. : 4 200 €
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

Bonjour,

Voici le journal de bord de mon anatomie : mon journal intime. Je raconte au jour le jour mon expérience de nymphoplastie. Ce récit est donc très long, il a pour but de guider celles qui auront besoin de témoignage plus précis sur cette expérience.

__

Journal de bord de mon anatomie

Introduction Tout d’abord bonjour, Je ne suis pas du genre à écrire des témoignages, mais j’ai voulu sauter le pas sur ce site et de façon anonyme afin de vous partager le plus de détails possible sur ma chirurgie intime, un peu plus ''complexe’’ que la moyenne. Effectivement, les témoignages déjà existants m’ont beaucoup aidé à anticiper le post-opératoire, que ce soit au niveau de la douleur, des enflures, que de la marche à suivre. Je souhaiterais donc aider à mon tour celles qui connaîtront mon opération : Nymphoplastie en longitudinale + réduction du capuchon clitoridien + retirer le hamac (explication plus bas). N’ayant trouvé aucun témoignage similaire au mien. J’ai souhaité garder un discours très technique et ne pas m’attarder sur la raison de l’opération, que je vais rapidement énumérer pour que vous puissiez comprendre la raison de toutes ces pratiques chirurgicales : Je souffre de ce complexe depuis l’adolescence. J’ai appris à vivre avec mon corps et l’apprécier malgré tout jusqu'à mes 27 ans où j’ai commencé à avoir des douleurs chroniques assez insupportables car de plus en plus fortes et fréquentes. Ma lèvre inférieure droite est fragilisée par la vie, elle a subi beaucoup de sport et de vêtements serrés (qui ne m’ont jamais gêné jusque-là). Un petit tour chez le médecin et la nouvelle tombe : j’ai une malformation génitale. Un « hamac » de peau (en plus d’une hypertrophie évidente) empêche l’entrée de mon vagin. C’est cette peau qui me fait mal à la jonction de ma lèvre. La chirurgienne me prévient tout de suite que c’est ‘’très rare’’ et remboursé par la sécu, mais qu’en vue de mon anatomie, une réduction du capuchon clitoridien peut être possible pour harmoniser le tout. J’accepte la proposition qui sort de ce fait du cadre de la prise en charge de la sécu. Une seconde technique qui est uniquement esthétique, et que je devrais prendre en charge seule. Le tout en frais d’honoraires me revient à 3800€. C’est cher, mais ma chirurgienne elle-même pratique des tarifs élevés en vue de ces compétences reconnues dans la chirurgie esthétique et reconstructrice.

  Préparation avant l’opération : - Ouvrir mon canapé en lit pour éviter la mezzanine. - Protéger le canapé avec un drap housse plastique pour éviter les tâches de Bétadine. - Prévoir du linge de lit et serviettes propres en quantité. - Prévoir des robes propres et mettre de côté toutes les culottes en coton. - Prévoir des poches de glace en quantité.

Anticiper la cicatrisation : - Ne pas laver la plaie avec de l’eau du robinet > calcaire. On parle de deux douches complètes maximums par semaine... - Consommer du CBD (anti-inflammatoire et antioxydant). - Utiliser des pansements cicatrisants dès que ça sera possible (en journée). - Boire beaucoup d’eau. - Consommer des protéines riches en vitamine A, C, zinc, et fer. - Consommer des lipides riches en vitamine E et oméga 3 et 6. - Masser les cicatrices dès que ça sera possible, 2 à 3 fois par jour avec une crème grasse afin de les hydrater et les assouplir. Les massages sont lents, doux et légers au début puis plus appuyés (après 4 semaines environ).

18/11/21 : Veille de l’opération - consultation préopératoire À la suite de la première consultation '’choc’’ où je suis un peu tombée sur le cul vis-à-vis de la malformation (ayant vu beaucoup de gynéco, ne m’ayant jamais rien dit auparavant). Je décide d’envoyer ce message à la chirurgienne, qui a pris le temps de me lire, de me répondre et de me rassurer à la consultation suivante, veille de l’opération. « Ayant avant tout consulté pour des douleurs chroniques : je pars finalement sur “la totale” afin de garantir un résultat harmonieux (hamac, réduction des petites lèvres, et du capuchon du clitoris). En revanche, je réalise que l’aspect esthétique est plus que capital et indispensable à mon bien-être. Etant d’un naturel très anxieux, j’ai besoin d’exprimer le plus clairement possible mes souhaits au médecin afin de ne rien laisser au hasard (je suis designée = déformation professionnelle). Il faut retenir que : . Je ne souhaite pas éradiquer totalement mes petites lèvres (garder ≈ 1cm). . Je souhaite en revanche que ces dernières ne dépassent plus en position debout (sans disparaître : qu’elles soient alignées avec le reste de ma vulve) . Pour mon clitoris, je ne souhaite pas que le gland soit apparent, je suis déjà très sensible. . Mais plutôt que son diamètre et sa circonférence soient plus fins et petits : en harmonie avec la nouvelle taille des lèvres. Je vous remercie par avance de votre attention, je me doute que si tout le monde faisait cela, ce serait compliqué, mais cela apaise mes angoisses considérablement...

19/11/21 : 1e jour - Opération en ambulatoire / anesthésie générale Très stressée, je suis arrivée à 7h à la clinique avec ma mère, qui n’a pas pu m’accompagner en chambre, et où je ne suis finalement restée que 20min. À 8h00, direction au bloc, avec le brancardier. L’anesthésie est générale, mon opération dure environ 1h. Je me réveille en salle de réveil à 11h00. Aucune douleur, très détendue, et en forme. Je suis remontée à 11h15, et la douleur a commencé à se réveiller. Puis, j’ai dû attendre 16h30 pour être autorisée à sortir. J’ai beaucoup dormi pour faire passer le temps plus vite, et pour faire passer la douleur. J’étais rentrée à la maison à 18h00. La douleur était supportable dans la voiture, mais il y avait quelques gênes tout de même. La douleur s’était stabilisée vers 14h, puis elle a explosé sur les coups de 22h00. À ce moment-là, j’ai comme des sensations de brûlures en plus de la gêne générale et des tiraillements. Bien heureusement, cela s’apaise assez rapidement, ce sont de petites crises de 15min qui surviennent au moment de la toilette et dès que je me lève plus de 30s. Je me lève donc le moins possible et m’impose de n’aller aux toilettes que toute les 4h (étant une grande pisseuse), dans un but d’hygiène, mais aussi pour éviter de me mettre debout. Je prends un comprimé de Lamaline toutes les 8h. La nuit se passe bien, mais j’ai du mal à m’endormir à cause des douleurs. Je finis par réussir à me coucher sur le côté en mettant un oreiller plié en deux entre mes cuisses. Je me réveille vers 3h pour aller aux toilettes uriner, et de ce fait, tout nettoyer comme à chaque fois. Le rituel : jets de Bétadine génitale, tamponner la Bétadine comme on peut sur les zones environnantes, mais pas directement sur la zone qui est très gonflée et douloureuse. Je mets mon sèche-cheveux sur le mode froid et doux à 40cm de la zone et je sèche 30s, pas plus, cela fait mal à force.

20/11/21 - 2nd jour de convalescence Je me réveille sans aucune douleur à 8h00, mais j’ai envie d’uriner. Je décide de tenir pour profiter du fait de ne pas avoir mal. Ce que j’ai pu déduire en deux jours de ces douleurs, c’est qu’elles se calmaient énormément par le sommeil, mais aussi la somnolence. Je prends évidemment mes comprimés pour apaiser les douleurs, mais honnêtement, rien de tel que de somnoler devant un film pour faire réellement passer la douleur. Je remarque aussi que j’ai mal dès que j’y pense, voire très mal. Certainement parce que je dois contracter ou je ne sais pas… De toute façon, aujourd’hui, je sens que j’ai moins mal de façon générale, et que je peux rester un peu plus longtemps debout, mais rien de fou. Je m’en tiens au strict minimum. J’ai dû changer les alaises que j’avais placé sous mon drap housse car elles étaient légèrement imbibées de sang. J’ai aussi mes règles cette semaine. Cela ne gêne en rien l’opération ni la convalescence. Juste plus de sang dans la partie. En revanche, ce que je trouve assez désagréable ce sont les bas de contention qui me compressent continuellement depuis 2 jours, et pour 6 jours encore. Pour l’alimentation, je mange des plats à base de poisson, de riz, de légumes, de fruits que je me fais livrer. Je bois beaucoup d’eau. J’optimise au maximum la guérison. Je suis toujours très enflée, mais je n’ai aucun hématome pour le moment. J’ai regardé avec un miroir pour la première fois : la zone est '’propre’’ et ‘’saine'', mais ce n’est effectivement pas très beau à voir. Les fils démarrent de mon clitoris (qui est énorme) et descendent jusqu’au scrotum. C’est effectivement plus lourd qu’une nymphoplastie classique. On souffle, on respire. On relativise, il va falloir être patiente.

21/11/21 – 3e jour de convalescence Je me réveille à 9h : envie d’uriner, logique. En revanche, la nuit s’est excellemment bien passée, aucune douleur à signaler. Un léger hématome est apparu sur le bas de ma grande lèvre gauche, mais rien de très prononcé. Je peux enfin retrouver une position debout correcte, mais je ne peux toujours pas tenir très longtemps sans que la douleur ne se réveille. Je fantasme littéralement sur le fait de mettre des coups de ciseaux sur mes bas de contention qui me dégoûtent vraiment. J’ai coupé mes ongles de pied à ras, tant la pression est désagréable. Un peu de mal à m’endormir, parfois, il me faut une bonne quinzaine de minutes pour réussir à trouver une position où ça ne tire pas.

22/11/21 – 4e jour de convalescence Aujourd’hui, j’ai décidé de me laver pour la première fois depuis l’opération, oui oui, avec une vraie douche. J’ai prévu un savon doux pour le corps (Xemose de Uriage) qui m’avait été prescrit lors d’une autre opération. Et de la Bétadine moussante pour les parties génitales, que j’ai fait mousser tout doucement en faisant des petits ronds avec un seul doigt. Cela s’est bien passé, je n’ai pas mis l’eau trop chaude, ni le jet directement sur la zone. Et j’ai tâché de faire vite (5min max) pour ne pas laisser trop d’humidité envahir les plaies. Ce ne fut pas douloureux du tout. J’ai tamponné tout doucement avec une serviette propre en coton et me suis habillée avec une nouvelle robe longue en coton, sans culotte évidemment. Je suis contente car cette douche m'a permise de nettoyer un petit peu les croûtes de sang qui étaient devenues noires, et que je n’appréciais pas trop, de peur que ça ne soit finalement pas des croûtes… Imaginez mon bonheur quand j’ai vu qu’elles partaient. Cela améliore nettement l’aspect général de la zone, qui reste évidemment gonflée. J’ai pu me lever bien plus longtemps que ces derniers jours, je suis restée 10 min debout sans aucune douleur : mais pas plus, on ne tente pas le diable. Cela m’a permis d’aérer un peu la pièce, de l’ordonner un peu, et de nettoyer les sanitaires qui doivent toujours rester parfaitement propres. Puis, je me suis recouchée sans discuter, malgré mon confort retrouvé : je ne veux pas qu’un fil lâche.
En revanche, en fin d’après-midi, j’ai ressenti une douleur vive sur le bas de la lèvre droite, quand j’ai voulu me lever uriner. Comme si on me piquait très fort avec une aiguille. J’ai regardé avec mon miroir, j’ai effectivement un petit saignement. Il va falloir que je prenne soin de cette zone en particulier. J’avoue que niveau moral, aujourd’hui, je ne vais pas très fort, je pleure dès que je vois mon clitoris, qui ressemble à un énorme pouce bleu. Des larmes dues à l’appréhension du résultat : ce n’est pas évident de se voir dans cet état. J’espère vraiment que le résultat me plaira. La nuit se passe très bien, je retrouve beaucoup de mobilité et peux adopter des positions plus variées pour m’endormir.

23/11/21 – 5e jour de convalescence J’ai enfin fait une grasse mat ! J’ai dilué la Bétadine génitale dans une bouteille d’eau (j’en suis au second bidon), histoire d’économiser. Depuis hier, je laisse poser des poches de glace, aujourd’hui également, pour aider à faire dégonfler la zone. Mais pour le moment, rien de très flagrant. Un petit fil est tombé en début d’après-midi. Je constate à ce moment-là que la zone est plus propre : les couches de sang se retirent petit à petit. Mon clitoris est devenu vraiment bleu, comme si un hématome était à l’intérieur, mais je n’ai aucune douleur. De petits saignements continuent à l’entrée du vagin, mais la douleur a disparu, je me demande si ce n’était pas un poil qui tirait dans les croûtes… Je ne sais pas.

24/11/21 – 6e jour de convalescence Pas de grasse mat… je n’ai pas de douleur au niveau génital, mais à mon dos, qui commence à ne plus supporter de rester continuellement allongé. Je peux rester debout maximum 10 min, puis la gêne reprend. Je me lève donc uniquement pour faire de l’ordre et comme toujours : nettoyer les sanitaires. En nettoyant la zone, de nouveaux fils sont tombés, et les croûtes se décollent. On perçoit de mieux en mieux le résultat, qui m’angoisse énormément. J’avoue pleurer plusieurs fois par jour, notamment à la vue de mon clitoris qui est vraiment déformé, bleu et énorme. De plu, j’ai l’impression qu’il part vers la gauche. Ce n’est pas tout, mes lèvres également m’inquiètent, elles semblent vraiment réduites, notamment à l’entrée de mon vagin où je crains une asymétrie. Je vois la chirurgienne pour la première fois demain depuis la consultation préopératoire (je ne l’ai pas du tout vu le jour de l’opération, c’est son assistante qui m’a contrôlé avant de sortir). J’espère qu’elle me rassurera. Comme il s’agit d’une zone intime, évidemment, personne ne veut voir la plaie dans mon entourage. Pour autant, cela provoque chez moi un réel sentiment d’abandon. J’ai l’impression d’être seule dans ce combat. D’autant plus que très peu de personnes sont au courant : uniquement la famille proche et deux amis masculins proches. Tous ne cessent de répéter que tout va bien, mais ces phrases sont très génériques pour moi, et n'ont aucun sens sans avoir vu l’état des dégâts. J’ai peur qu'en cas de problème, je sois la seule à pouvoir le constater. Ou même dans le cas où je souhaiterais avoir des avis sur une asymétrie potentielle, je ne pourrais pas le faire, et devrais me contenter de mon unique avis. Cela me chagrine beaucoup.
Ce chagrin fut de courte durée car ce soir, mon meilleur ami a accepté de regarder des photos de la zone. Il fut très rassurant, pour lui, la cicatrisation se passe bien, ça ne le choque pas. Il m’a confié qu’il s’attendait à bien pire.

25/11/21 – 7e jour de convalescence – 1e consultation post-op Aujourd’hui, c’est mon premier rendez-vous post-opératoire chez la chirurgienne. Je réalise donc une seconde douche complète du corps, histoire de ne pas sentir le fauve en arrivant. Sauf que cette douche ne se passe pas très bien… À sa sortie, j’ai de nouveau un saignement sur le bas de la lèvre droite qui avait pas mal gonflé. Cela m’angoisse beaucoup sur le coup. Le rendez vous est à Paris, et j’ai 15min à pied entre la gare et le cabinet, que je réalise en 25min, car je marche lentement comme un canard avec une canne : inutile mais préventive, je ne tiens pas à ce qu’on me bouscule dans les couloirs du RER où les gens sont bien souvent incorrects. Et cela a bien fonctionné. Le rendez vous s'est très bien passé, la chirurgienne et son assistante m’ont rassuré sur les gonflements : « on n’a jamais vu personne ne pas dégonfler ». J’aurais cru qu’elle m’aurait prescrit une crème cicatrisante, comme j’ai pu le lire sur de nombreux forums, mais non. Il faut respecter la flore vaginale, qui subit déjà beaucoup avec tous ces produits, qui pourraient me provoquer une mycose. Je suis un peu déçue, j’aurais bien voulu accélérer le processus de cicatrisation. En rentrant, je prends la décision d’appliquer malgré tout du beurre de karité pure sur la zone, je m’explique : je pratique l’épilation définitive à l’électrolyse sur cette partie depuis des années et pour cicatriser, j’utilise du beurre de karité pur qui ne m’a jamais causé aucune mycose ni aucun trouble vulvaire. Au contraire, le beurre de karité est connu pour ses vertus cicatrisantes, réparatrices, anti-inflammatoires et désinfectantes. Il est également antioxydant et stimule le tissu cellulaire. Donc, je décide de prendre ce risque, qui pour moi n’en est pas vraiment un. Je passe une super nuit.

26/11/21 – 8e jour de convalescence Vive la grâce mat !! J’ai vraiment retrouvé tout mon confort pour m’allonger dans toutes les positions souhaitées, c’est le pied. Je trouve que ça a dégonflé un peu. Je continue à poser des poches de glace deux à trois fois par jour et j’applique un petit peu de beurre de karité de nouveau. Le petit saignement sur ma lèvres basse droite s’est calmé.
Ce soir, j’ai enfin retiré les bas de contention. La délivrance. Quelques dizaines de minutes après : c’est le bas de ma lèvres gauche qui s’est mis à saigner plus abondamment que jamais. J’ai dû éponger la plaie pendant un moment avant que cela se calme. Cela a provoqué une grosse colère en moi. Ras le bol, je fais tout comme il faut, voire plus encore, mais le bas de mes deux lèvres ont du mal à se remettre. C’est très agaçant. D’autant plus que je reprends le travail dans deux jours.


La suite en commentaire

26

Commentaires (26)

27/11/21 – 9e jour de convalescence
Le saignement s’est calmé. Une croûte s’est de nouveau formée.
J’ai pu aller au magasin faire les courses, sans marcher trop comme un canard. Je peux désormais rester debout une bonne heure sans douleur. C’est rassurant.

28/11/21 – 10e jour de convalescence
Aujourd’hui, j’ai pu mettre un peu de musique pour danser (gesticuler) à peu près comme avant, même si je marche toujours en canard. Ça fait plaisir ! Quelle délivrance.
Mais l'aspect de la zone m’inquiète toujours autant. J’ai décidé de moins regarder, car cela est inutile. De toute façon, je ne vois pas d’évolution et surtout cela m’angoisse énormément.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
29/11/21 – 11e jour de convalescence
Premier jour de reprise du travail. Je suis formatrice dans une école de design prestigieuse, et de ce fait, j’appréhendais de marcher en canard devant les élèves ou d’être habillée comme un sac (très large). Du coup, j’ai préféré expliquer en début de cours mon opération du dos (hehe), ce pourquoi je marchais bizarrement, et pourquoi je garderai le même pantalon durant 4 jours (le seul assez large sans être un jogging). Un groupe très compréhensif. J’ai pas mal utilisé mon fauteuil de bureau à roulette pour me mouvoir dans la classe : un genou posé sur le fauteuil avec l'autre jambe qui tracte. Une bonne alternative pour ne pas perdre le dynamisme que j’ai habituellement, sans trop faire de mouvement de bassin.
En fin de soirée, j’ai trouvé que cela avait dégonflé un tout petit peu au niveau du clitoris. J’évite au maximum de regarder pour éviter les interrogations et les angoisses.

30/11/21 – 12e jour de convalescence
Seconde journée de travail. Tout va bien, je marche de mieux en mieux chaque jour.
Mon impression de dégonflement ne fut que temporaire malheureusement.
Voici les quelques points esthétiques qui m’angoissent (par ordre d’inquiétude) et que j’espère voir s’améliorer d’ici trois mois :
- La taille de mon clitoris : pas du tout proportionnelle aux lèvres (alors que c’était l’objectif de la réduction du capuchon clitoridien… et des 3800€…). J’ai actuellement la minibite qui m’inquiétait tant. D’autant plus que les lèvres ont été coupées très courtes...
- L’orientation de mon clitoris : il regarde vers la gauche.
- L’asymétrie de mes lèvres : la droite est bien plus épaisse que la gauche. J’espère qu’elle va dégonfler et que cela va remettre mon clitoris droit (j’espère que les deux problèmes sont liés à l’œdème).
- L’entrée du vagin : où se situait ma malformation en hamac. Pour le moment, il y a un reste de peau à droite, très disgracieux, on dirait un scrotum je trouve.
Je vais tâcher de surveiller chacun de ces points, sans trop regarder.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour à toi, merci pour ton témoignage, c'est très intéressant de voir toutes les étapes par lesquelles tu es passée :). Qu'en est-il aujourd'hui concernant la réduction de ton capuchon ? Est-tu contente du résultat ? Quel est le nom de ton chirurgien stp ?
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
01/12/21 – 13e jour de convalescence
Pas spécialement d’évolution aujourd’hui. Ni esthétique ni de confort. Mes angoisses continuent et prennent une grande part de mon esprit. On sert les doigts et on respire (dans ma tête je suis déjà en train de faire un procès à ma chirurgienne…).
J’attends avec impatience de pouvoir remettre des culottes, c’est qu’il fait pas chaud dehors…
Dans la soirée, j’ai remarqué que le bas de mes fesses était complètement irrité, mon anus aussi. Cela est certainement dû à la Bétadine vaginale. Je n’en mettrais donc plus, je passe au sérum physiologique. Moins facile à sécher mais beaucoup plus doux. D’autant plus qu'au bout de 13 jours, tout est bien refermé, donc les risques d’infection sont moindres.

02/12/21 – 14e jour de convalescence
Pas d’évolution particulières aujourd’hui. Tout est stable : l’œdème, l’asymétrie, et surtout les angoisses.

03/12/21 – 15e jour de convalescence
L’asymétrie entre mes deux lèvres ne s’arrange vraiment pas. Je commence à douter qu’elles aient une taille similaire un jour.
Je suis allée à la pharmacie faire le plein de compresses et de sérum physiologique. J’en ai profité pour demander s'ils avaient un médicament pour résorber les œdèmes. Le pharmacien m’a proposé ‘’extranase'' (le nom du médicament n’est pas très engageant, comme l’a dit ma mère) mais cela pourra peut-être avoir effet. Je m’impatiente vraiment de voir un résultat correct un jour.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
04/12/21 – 16e jour de convalescence
Ce matin, je suis super contente parce qu’en me levant, j’ai regardé et j’ai trouvé que ma lèvre droite avait bien dégonflé. Qu’il y avait une forme de symétrie qui était revenue. Ça m’a vraiment donné la pêche. Je ne sais pas si c’est dû au médicament, mais cela m’a fait du bien au moral.
Malheureusement, je ne sais pas pourquoi, ça a regonflé dans la journée. Ai-je rêvé ce matin ? Est-ce dû aux efforts de la journée… Retour déprime.
- La taille de mon clitoris : J’attends toujours que les fils tombent. Le matin, il est plus fin, mais après la douche, il regonfle. Toujours pas satisfaite de son aspect en général. Mais je garde espoir.
- L’orientation de mon clitoris : Cela va mieux. Mais ce n’est pas encore totalement réglé.
- L’asymétrie de mes lèvres : Toujours présente mais légèrement améliorée ce matin. Puis, plus du tout ce soir.
- L’entrée du vagin : Cela fait quelques jours que le problème a disparu. Je suis rassurée sur ce point. Fiou…

05/12/21 – 17e jour de convalescence
Je me réveille avec une douleur aux fils droits du clitoris, qui a regonflé. Cela tire beaucoup, c’est très sensible. J’en ai un peu *** le bol de cette cicatrisation à deux vitesses, et de cette asymétrie qui me hante jour et nuit.

06/12/21 – 18e jour de convalescence – Retour au bureau
Le reste de ma vie professionnelle se passe dans un bureau... Rempli de mecs, dont de bons amis. Ça rigole, ça charrie. Mais justement, je ne voulais surtout pas que mon opération devienne un sujet de rigolade. Ils ne sont pas très fins parfois. J’ai donc décidé de garder cela secret et de dire que mon arrêt maladie était dû à un blocage du dos au sport. L’excuse commune c’est l’opération des kystes ovariens, mais ça aurait été beaucoup de questions auxquelles j’avais peur de ne pas savoir répondre.
Aujourd’hui, j’étais donc de retour. Et personne n’a remarqué que j’étais un peu incommodée (je l’aurais vite su…).
Ce soir, je procède aux premiers massages, que je fais avec du beurre de karité. J'ai le petit fil de suture du bas de ma lèvre droite (qui m’obsédait) qui est parti à force de masser la petite boule qu’il avait causé. Oui, j’ai une petite boule dure en bas de ma lèvre droite, une seule. C’est assez commun à priori. Elle devrait se résorber, je ne m’inquiète pas trop pour le coup. Il faut noter qu’au retrait du fil, ce soir, j’ai trouvé que ma lèvre avait dégonflé en fin de massage. Améliorant un peu l’asymétrie je trouve. J’espère ne pas rêver. Je me réjouis, j’espère que cela va durer.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
07/12/21 – 19e jour de convalescence
Je n’ai aucune photo pour ce jour, je n’avais pas le cœur. J’ai pleuré si fort, l’espoir s’est éteint. La symétrie, je pense pouvoir l’oublier.
Ma mère est venue, inquiète de mon état, elle a regardé. Elle admet qu’il y a un problème de taille. À l’heure actuelle, ma lèvre gauche fait 2mm maximum (voire 0 vers le bas), pour 4mm de l’autre côté, on passe du simple au double.
- La taille de mon clitoris : Rien de nouveau
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau
- L’asymétrie de mes lèvres : Rien de nouveau
- L’entrée du vagin : Réglée.

08/12/21 – 20e jour de convalescence
Aujourd’hui, je ne suis plus que l’ombre de moi-même. Une tristesse infinie m’a envahie. Nous sommes à J+20, plus que 10 jours avant “le résultat”, j’ai toujours des fils au niveau du clitoris, mais le reste a été libéré. Je fais taire tout espoir d’un miracle, l’asymétrie ne me parait plus venir de l’œdème qui est bien parti, mais plutôt d’une erreur de découpe. Il va falloir me faire une raison.
À partir d’aujourd’hui, je n’écrirais plus tous les jours, mais uniquement quand il y aura un changement.

13/12/21 – 25e jour de convalescence
J’ai pu remettre une culotte, pas toujours agréable dans la journée, mais c’est quand même plus confortable.
Aujourd’hui j’avais un rendez-vous avec la chirurgienne, suite à un mail un petit peu froid de ma part, sur ma non satisfaction du résultat. Et notamment sur le rapport qualité prix.
Nos rapports étaient un peu musclés. J’avais peur qu’elle n’admette pas qu’il y avait un problème. Mais elle fut rassurante, cela va encore dégonfler, selon elle, il faut encore attendre pour pourvoir juger du résultat.
Je lui ai fait promettre de me corriger à 6 mois dans le cas où l’asymétrie n’aurait pas bougé, sans frais supplémentaire, que ce soit des frais d’honoraire ou d’hospitalisation. Ça m’a rassuré, avec le prix que j’ai déjà déboursé, je n’ai plus de sous à mettre dans une vulve.
- La taille de mon clitoris : Rien de nouveau
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau
- L’asymétrie de mes lèvres : Rien de nouveau
- L’entrée du vagin : Réglée.

19/12/21 – 31e jour de convalescence – Premier mois terminé
Ça y est, nous sommes au premier mois postop. Il y a trois jours, en me lavant, la plupart des fils du clitoris sont tombés d’un coup, juste en passant le savon. C’était étonnant.
- La taille de mon clitoris : Il est plus fin, mais encore “dur” et sensible, donc je pense qu’il va encore dégonfler.
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau. Tristement.
- L’asymétrie de mes lèvres : Devenue le point qui m’inquiète le plus, depuis déjà plusieurs semaines. L’asymétrie s’est partiellement améliorée. Je souffle enfin un peu, ça n’est pas parfait mais c'est rassurant.
- L’entrée du vagin : Réglée.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
03/01/2022 - 47e jour de convalescence
- La taille de mon clitoris : Encore “dur” et sensible. Hier soir, il était très sensible, voire douloureux (irrité même, je pense que j’ai porté un pantalon trop moulant, le premier depuis des mois > GAME OVER), il gratte beaucoup également, il doit continuer à cicatriser.
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau. Tristement.
- L’asymétrie de mes lèvres : L’asymétrie s’est bien améliorée. Les massages au beurre de karité aident beaucoup à résorber, surtout juste après ledit massage.
- L’entrée du vagin : Réglée.

20/01/2022 – 62e jour de convalescence
Aujourd’hui, j’ai eu un rendez vous de contrôle chez ma chirurgienne. Elle m’a confirmé que j’avais bien dégonflé comparé à la dernière fois. Elle me propose de me réopérer en juillet prochain, pour corriger les défauts présents. Elle confirme que mon clitoris est encore bien gonflé. En revanche elle nie complètement le fait que le clitoris n’est plus droit : « elle ne voit rien ». C’est rageant.
Je connais de nouvelles inquiétudes esthétiques au regard des dernières évolutions que je vais intégrer à la liste des points importants à commenter :
- Le trou en bas de la lèvre droite : Là où s’était formée ma boule en bas à droite, il y a maintenant une petite ouverture entre mes lèvres. Difficile à décrire mais cela fait comme un trou là où il devait y avoir la suture. La chirurgienne confirme qu’il y a un problème, qui pourra être retouché.
- La dent de scie en haut de la lèvre gauche : Là où il y avait la petite boule en haut de la lèvre gauche, juste avant se trouve une petite coupure due à une suture trop serrée, le reste de la lèvre est très lisse. C’est dommage. Je ne sais pas si c’est corrigeable. Elle dit que cela va s’améliorer.

05/02/2022 - 78e jour de convalescence
- La taille de mon clitoris : A bien diminué. Doucement mais sûrement.
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau. Cela perdure.
- L’asymétrie de mes lèvres : Bien améliorée, la lèvre qui a toujours été la plus mince est bien lissée et s’est vraiment affinée. Celle d’à côté suit le mouvement mais toujours avec du retard.
- Le trou en bas de la lèvre droite : Toujours présent.
- La dent de scie en haut de la lèvre gauche : Toujours présente.
- L’entrée du vagin : Réglé.
En ce moment et depuis quelques jours, je me sens réellement bien. J’apprécie sincèrement l’aspect de ma vulve. Il y a des défauts, certes, mais ils sont discrets. Je sens une nouvelle féminité. Je m’assume plus nue, j’aime me regarder. J’aime me dire que je me suis enfin débarrassée de ce complexe, qui finalement m’envahissait physiquement et psychologiquement.
J’ai un nouveau partenaire, au courant de mon opération et de mes inquiétudes liées au résultat. Il m’a dit « tu as une jolie vulve ». Ça m’a fait très plaisir. C’est pas grand-chose mais ça redore mon moral quand même.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
03/04/2022 - 135e jour de convalescence
- La taille de mon clitoris : J’ai l’impression qu’il a diminué de nouveau.
- L’orientation de mon clitoris : Rien de nouveau.
- L’asymétrie de mes lèvres : Rien de nouveau mais le tout me semble plus fin.
- Le trou en bas de la lèvre droite : Toujours présent.
- La dent de scie en haut de la lèvre gauche : Toujours présente.
- L’entrée du vagin : Réglé.
Depuis plusieurs semaines, je me sens beaucoup mieux. Et chaque jour plus encore. Les résultats de cette opération me donnent beaucoup de confiance en moi. Je crois que je peux enfin dire que j’aime ma vulve. Une pensée toute nouvelle pour moi.
Elle n’est pas parfaite et je suis quasiment certaine de passer par une seconde opération pour corriger quelques défauts (notamment le trou en bas de la lèvre droite, qui devrait améliorer l’asymétrie). Mais je suis sincèrement ravie de la nouvelle forme générale de mon anatomie. J’attends avec impatience mon rendez-vous chez ma gynécologue du 07 juillet prochain, pour voir ce qu’elle serait prête à accepter comme corrections, notamment du point de vue du capuchon clitoridien dont j’aimerais réduire les volets, que je juge trop volumineux en position debout. Pas sûr qu’elle accepte mais je préfère essayer. Affaire à suivre.
Il m’aura donc fallu environ 130 jours pour commencer à sortir de ce mal-être psychologique. Qui recommencera certainement dès juillet avec la seconde opération. Ce qui laisse présager que d’ici novembre prochain, j’aurai un résultat définitif. Près d’un an après la première opération. Ce n’est pas rien. Et ça aura été un vrai parcours psychologique obsessionnel.


__

Voilà, c'est la fin de l'épisode 01, je me fais opérer de nouveau le 22 juillet prochain pour corriger les quelques défauts.

Je ne sais pas si certaines auront lu ce témoignage en entier, si c'est le cas, j'espère avoir pu vous aider. Si vous souhaitez que je publie le récit de l'épisode 02, n'hésitez pas, je le rédigerai dans tous les cas pour moi.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour,
J'ai eu une nymphoplastie le 22juin.
J'ai également une boule sur la lèvre gauche à cause des points sûrement, qui ne sont toujours pas tombés.
Le massage au beurre de karité, je vais commencer quand les points seront tombés.
Est-ce efficace pour la faire diminuer ? Est-ce normal que j'ai toujours les points ? Ma lèvre gauche est aussi plus grande que la droite, j'espère que c'est dû à la fameuse boule.
Merci de partager ton expérience !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Hello :)
J'espère que ça va pour toi.
Les boules, je pense que c'est le top 1 des angoisses après cette opération. Mais ne t'inquiète pas, elles vont toutes se résorber, même si c'est flippant. N'y touche pas, et surtout, ne pas aracher les croûtes s'il y en a.

Justement, les massages jouent beaucoup, une fois par jour pour assouplir. Dès que tout est bien refermé.
Pour l'asymétrie, les médecins disent souvent que le corps ne gonfle pas de façon symétrique et cela peut aussi se résorber selon les cas. J'avoue que j'ai longtemps attendu, mais pour moi, c'etait bien ça 😔
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour, je viens à toi car j’ai eu une nymphoplastie le 28 novembre et je suis un peu inquiète. J’ai repris le boulot hier et en rentrant, j’étais couverte de sang. J’ai décidé de prendre une douche pour nettoyer et surprise, un trou interne au niveau de la cicatrice. J’ai également comme une petite dent de scie en haut de ma lèvre droite. Peux-tu me dire si ton trou s’est bien rebouché et si ta dent de scie a disparu ? Je perds vraiment le moral car je ne peux pas reprendre une vie normale, c’est vraiment fatiguant…. Merci beaucoup !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Non, malheureusement j'ai dû me faire opérer une seconde fois pour corriger les défauts de cicatrisation. Mais pas pour la dent de scie, ça n'a pas marché, mais bon une fois que tout a dégonflé, ça se voit presque plus.

Désolée, je vois ton message que maintenant, est-ce que ça va mieux ?
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour, déjà, je te remercie pour ta réponse. Je suis à mon 24eme jour et les choses allaient beaucoup mieux jusqu’à hier. Je saignotte toujours au même endroit et j’ai des douleurs depuis hier, je ne sais d’où cela peut venir ! Mes petites ouvertures sont en train de se reboucher tout doucement, j’ai l’impression, j’espère seulement que le petit saignement va arrêter….
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Tu verras avec le temps que c'est loin d'être fini, ça va encore beaucoup évoluer. A 24 jour, tu as vraiment pas du tout le résultat final.

Pour les saignements, tu sais d'où ça coule ? Attention, si tu es trop ouverte, essaie de voir ton chirurgien le plus rapidement possible, même juste pour te rassurer.

Si c'est juste un petit saignement, presque un 'suintement', j'en ai eu jusque assez tard également. Il faut que tu minimises toujours plus tes déplacements pour bien laisser le tout se refermer, c'est un peu fragile au début malheureusement... Et mêmes si ça fou un coup au moral, dis-toi que tu as fait le plus dur à ce stade. Hésite pas, je reste à ta disposition si tu as la moindre question.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
C’est vraiment un petit saignement au niveau du haut d’une lèvre, à cet endroit, j’ai comme une boule à cause d’un fil. Le petit saignement arrive quand je bouge un peu trop dans la journée, si je reste immobile, rien ne coule. J’ai réussi à m’arranger avec le travail pour être en télétravail jusqu’au 6 janvier. Date à laquelle je revois ma chirurgienne. J’ai tellement hâte que le temps passe vite pour être débarrassé de tout ça… Merci à toi, tes mots me font du bien !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Déjà, à ce stade, c'est très joli ! Ta cicatrisation a l'air de bien se passer tout de même. Vu d'ici on ne voit pas les 'petits trous' et effectivement, la petite ouverture qui saigne en haut n'a pas l'air d'être une désunion ou un lâchement de fil grave.

D'ailleurs, tu as l'air d'avoir encore des fils à l'extérieur.

Important à savoir et souvent mal expliqué par les chirurgiens : il y a deux types de fils utilisés. Ceux à l'extérieur et ceux à l'intérieur. Ceux à l'extérieur sont plus gros et se résorbent plus vite. Ceux à l'intérieur sont aussi fins qu'un cheveux et peuvent durer jusqu'à 4 mois.

Donc, ce que je peux te conseiller déjà, c'est de te dire que tant que tu n'es pas à 4 mois, tu as forcément encore des fils et ton corps qui enfle pour se battre contre.

Parfait pour le travail, là il te faut plusieurs jours de suite immobile pour bien refermer le tout.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Merci beaucoup pour toutes tes informations !! Je reviendrais vers toi d’ici quelques semaines pour te dire où j’en suis. Encore un énorme merci à toi ! 🙂
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
N'hésite pas :) bon courage !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonsoir, je reviens vers toi car je suis très triste ce soir. En voulant prendre une photo, je viens de m’apercevoir de ce trou en écartant les jambes. C’est un petit bout de lèvre qui s’écarte et se colle à l’autre dès que j’écarte un peu pour une photo. Penses-tu que cela va se reboucher ? J’ai vraiment envie de pleurer, demain ça fera 6 semaines et j’ai l’impression que je ne pourrais pas reprendre une vie normale..
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour Pau,

Désolée pour le délai de réponse, je n'avais pas eu la notif.


Alors le mieux serait de faire en sorte que les deux bouts restent collés l'un à l'autre. Pour éventuellement espérer qu'ils se ressoudent entre eux. De ce que je vois, c'est un petit peu en sang/ouvert, donc il y a peut-être moyen que ça cicatrise, collé. Je te conseille de ne vraiment plus bouger/écarter les cuisses.

Dans tout les cas : pas de panique ! Dans le pire des cas, ça sera une petite retouche, toute simple en local, qui cicatrisera très vite.
En dehors de ce détail, ta cicatrisation est très belle encore une fois, je trouve que tu te remets très bien et très vite pour 6 semaines. Ça a l'air régulier et symétrique.

Si tu n'as que ce petit détail à retoucher, c'est déjà top :)
Mais rien n'est perdu, cela peut encore se refermer. Aurais-tu d'autres photos plus près ?

Belle journée !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour Bidoum,

Ne pas bouger, ça va être compliqué, j’ai repris le boulot aujourd’hui, mais j’essaie d’écarter les jambes le moins possible sauf quand je me nettoie après les toilettes et la douche, j’écarte légèrement.

Oui voici des photos, avec le bout de peau en place.

Qu’en penses-tu ? Cela me rassure de te lire.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Rien de bien grave. Encore une fois, c'est très propre, je trouve à ce stade, tu as déjà bien dégonflé.
Mais effectivement, je pense qu'il faudrait que tu ailles voir ton chirurgien. C'est peut-être une désunion, peut-être que de la colle chirurgicale peut résoudre l'affaire.

Surtout si tu as repris le travail, ça peut être une raison de s'arrêter de nouveau pour ne pas risquer quoi que se soit.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour Bidoum,

D’abord merci pour ton temps, je suis allée voir ma chirurgienne et elle m’a dit que tout devrait se refermer et elle m’a aussi dit qu’il n’y avait pas besoin de m’arrêter à nouveau…. J’espère vraiment que ça va aller !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour Bidoum,
J’espère que tu vas bien.
Je reviens vers toi pour te donner des petites nouvelles. Je suis aujourd'hui à j+ 66 et j’ai pour la première fois fait une petite marche de 2 kilomètres avec mon chien dimanche et mercredi, j’ai fait une après-midi magasin.
Sur le moment, ça allait mais depuis hier, je suis super gonflée et j’ai de légères douleurs en haut des mes lèvres. Je pense avoir fait trop d’efforts en peu de temps. Je voulais reprendre les rapports avec mon conjoint ce week end mais avec les gonflements, je ne me sens vraiment pas prête, lol !
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour Bidoum,
Merci beaucoup pour ton témoignage.
J'ai vécu la même chose que toi.
Cela fait 4 jours de ma chirurgie et je suis très inquiète pour mon clitoris. Il est très gonflé et ressorti, ce qui cause vraiment de l'inconfort et irritabilité avec les serviettes hygiéniques... C'est à vif !!
Combien de temps ça t'a pris pour qu'il n'y ait plus d'enflure ? Avais-tu la même sensation/situation pour le clitoris ? Est-ce que ça s'est placé ? Je suis vraiment inquiète pour ma future sexualité... Merci d'avance.
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Bonjour, je rebondis sur votre témoignage, qu'en est-il de la cicatrisation de votre clitoris ? Avez-vous des soucis de sensibilité ? Quel est le nom de votre chirurgien svp ?
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?
Répondre
Êtes-vous sûr de vouloir éliminer cette photo ?

Cette histoire vous a plu ? Racontez-nous la vôtre ici !

Nymphoplastie et lipofilling

Bonjour ! Je viens de lire tous vos commentaires et expériences. Pour ma part, nymphoplastie plus lipo il y a 8 jours. À j+3, j’ai eu énormément de douleurs à ne plus pouvoir marcher, dormir, ne plus savoir comment m'habiller. J’avais cette...

En savoir plus
J+2 après mon opération de nymphoplastie

Coucou, et bien ça y est , coupe coupe plus de petites lèvres qui dépassent ! 2 jours après l’opération je vais bien 🙂 douleurs supportables, résultat nickel, lèvres bleues et gonflées. Doliprane toute les 4h mais dans l’ensemble ça va je m’attendais...

En savoir plus

Tout le contenu de cette page est généré par les utilisateurs réels du portail et non par des médecins ou des spécialistes.

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.