Suite à une acné modéré, quelque cicatrice ont mal tourné et se sont développés sur le mode cheloidien. Dans un premier temps, je suis allé voir mon dermato. J'ai fait plusieurs injections kenacord retard. Ça a fonctionné provisoirement, les cicatrices se sont applanis ( a l'époque j'en comptais que deux ) mais ce n'étais pas permanent puisque qu'elle revenait sans cesse. Un peu desesperé mon dermato me disait qu'il n'y avait pas grand chose à faire alors j'ai décidé d'essayer de les traiter avec du gel silicone en même temps que les injections. Échec elle revenait aussi.. j'ai donc abandonné tout traitement avec le dermato, le monsieur ne me proposait guère de solution alternative. J'ai essayé de m'en occuper tout seul avec quelque recette de grand-mère mais sans succès :/. Aujourd'hui j'en compte beaucoup plus sur mon torse. C'est très moche mais je ne perds pas espoir. J'utilise en se moment des pansements silicone compressif mais je sais que ça ne suffira pas car il me faut un réel traitement. Mes cicatrices sont assez vieilles ( 4-5 ans), certaines ( 2-3ans)

je recherche un médecin qui pourrai m'atténuer une peau trés épaisse irrégulière au milieu du menton ou cicatrice chéloide. Du faîte du relief, de la peau qui est trop épaisse en forme de bosse cutanée irrégulière style cicatrice chéloide, cela m'oblige à tordre le menton sans arrêt a faire des grimaces du faîte de l'épaisseur car avant j'avais une focette au milieu du menton mais maintenant j'ai une bosse cutanée qui est trop épaisse ce qui oblige à tordre le menton, il faudrait un laser pour atténuer l'épaisseur ou dermabrasion ou autre traitement. J'applique des crémes tous les jours mais cela ne régle pas le problème. J'ai besoin de trouver un médecin qui pourrais m'atténuer l'épaisseur de cette bosse cutanée ce qui me permettrai de ne plus faire de mouvement du menton et de grimace

Je suis à la recherche d'un médecin , car j'ai deux grosses chéloïde derrière les oreilles , et c'est pas esthétique du tout .

Bonjour, Je suis sujette depuis plus de 15 ans aux cicatrices cheloïdes. Elles ne sont pas basé aux mêmes endroits et ont chacunes des histoires bien différentes. Certaines se sont bien estompé après une simple chirurgie et les plus tenaces persistent. Après plusieurs tentatives d'ablations, d'injections de corticoïdes et de cryochirurgies elles sont revenu plus épaisses et de plus en plus douloureuses... Basé au niveau de l'épaule, le côté esthétique est gâché et de plus elle se propage dans le dos. On essai de gardé la tête haute mais le psychologique prend un coup...

J'ai 25 ans cela fait 8 ans que je me traîne des cicatrices cheloïdes en plein torse. Au dessus de la poitrine... On décrit la cicatrice chéloïde telle quelle: de couleur rosé en reliefs, démangent. Pas très glamour quand on est une femme qui aime beaucoup la mode. Enfin, ces cicatrices sont apparues du jour en lendemain, jusqu'à maintenant, je doute sur les plusieurs causes: acnés, blessures..... Au départ, elles étaient très minimes toutefois elles me gênaient et me complexaient grandement. J'ai consulté une première dermatologue. La seule solution qu'elle avait à me proposer: l'injection de corticoïde. Je ne voyais aucun résultats après un nombre incalculable d'injections. Sans compter que je payais 40 euros chaque mois, pour une séance de 5 minutes. Enfin j'ai fini par perdre espoir et voulant chercher d'autres solutions, je me suis adressée à un premier chirurgien-plasticien. Il m'a proposé une ablation de ces cicatrices. En effet il m'a dit que je risquais une récidive, toutefois, il ne m'a jamais parlé du pourcentage de cette récidive, un an après j'apprends que les chance de pseudo-guérison sont de 10% voire nul. L'ayant faite, je me retrouve deux mois plus tard avec quatre chéloïdes sur le torse. Et là je m'effondre clairement. A noté que l'opération a dû être payée par moi-même et n'étant pas prise en charge. ... Quelques temps plus tard, une personne de mon entourage me recommande un chirurgien renommé localement. Au téléphone, il m'annonce que la consultation est à 70 euros, mon premier rendez-vous se passe bien, il me propose par le suite le laser CO2, en complément de patch siliconé aplatissant et une crème à la cortisone. Il me facture de nombreuses séances à 120 euros en me faisant croire que les cicatrices s'affaisseront. Je persistais à y croire car j'en avais assez de les voir chaque jour sur mon torse. Dix séances plus tard, le résultat est toujours le même, je souffre à travers ses séances. Entre brûlures et seringues injectées. Plusieurs facteurs m'ont prouvés que ce chirurgien jouait avec ses clients (en non pas patients): -Il indique la somme de 1500 euros oralement pour un lifting à ma mère, en consultation, il lui dit 7000 euros. Sympa, non ? - Il n'accepte pas la carte bleue, ce qui me fait penser, dans ses déclarations, il n'est pas honnête. De plus j'ai pris d'autres prestations et j'ai été très mécontente. L'argent est tout ce qu'il voit. Je l'ai pris sur le fait en train de mentir... Pour en revenir à mon sujet principal, je me suis rabattue sur des injections de corticoïdes, dont plusieurs médecins seraient d'avis que ceci pourrait me provoquer une inflammation acnéïque. Une lutte à laquelle je me livre depuis 5 ans et qui me complexe énormément. De plus, ces injections augmentent le risque de diabète (mon père à la diabète de type 2, facteur héréditaire), et une maladie des os. 2000 euros plus tard, je me retrouve au point de départ. Ce qui est le plus marrant, je me suis un jour prise en photo, et je me suis posée la question: " En quoi elle me servirait cette photo ?" Mon souhait serait de réunir un budget pour que je puisse rencontrer des dermatologues aux Etats-Unis. Là où ils ont plus l'habitude traiter des cas comme le mien.

En juillet 2012 je me fait opérer de nouveau de ma cicatrice chéloïdes, deux ans après la première intervention. Cette fois ce sera ablation, puis curiethérapie avec des injections de bléomycine chaque mois (la première fois c'était ablation + kénacort chaque mois, sans réussite). Après l'opération je suis emmené dans une clinique où je suis resté 3 jours, le temps de la curiethérapie. Les deux premiers jours furent assez douloureux à cause de l'ablation, j'ai du prendre des anti-douleurs pour calmer cela. Les premiers mois, ou au bout de 2 ans, je vois clairement la différence avec ma première opération : la cicatrice est moins grosse, semble stable. Malheureusement tout fini par repousser : la partie inférieure a arrêté de grossir, pas la partie supérieure qui va former une grosse boule sur la partie droite de mon visage, sous l'oreille. Nous sommes en avril 2017, je compte retourner enlever cette partie de ma cicatrice. En espérant que cette fois ça se stabilise comme la partie inférieure. J'ai d'autres cicatrices sur le corps, mais je ne peux pas cacher mon visage. J'ai été opéré les deux fois à l’Hôpital Privé des Peupliers à Paris, j'ai oublié le nom de la clinique parisienne pour la curiethérapie par contre. On m'a conseillé St Louis pour la prochaine opération, à voir.

J'ai longtemps hésité avant de me faire opérer des deux cheloides que j'avais à l'oreille pour divers raison: la peur, la rechute, la honte...Mais en naviguant sur ce site et en lisant divers témoignages, j'ai décidée de me lancer! Après avoir consulté divers cabinet d'esthétique, mon choix choix s'est arrêté au cabinet de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Chirurgie des varices 174, Bd. Haussmann 75008 Paris (Je vous laisse les coordonnées ça peut servir). J'ai obtenu un rendez-vous très rapidement avec le Docteur Negro le 7 septembre 2017. C'est la première fois que je mettais les pieds dans un centre d'esthétique mais j'ai été très bien accueilli que ce soit par le docteur que les secrétaires. L'entretien avec le Docteur Negro à duré 20 minutes, elle m'a expliqué tout ce que je devais savoir sur l'ablation des cheloides. Rendez-vous pris le 19 octobre à la clinique du Montlouis à Paris. L'opération à durée 30 minutes et s'est très bien passé. J'ai subi une légère anesthésie pour m'endormir du coup je n'ai rien vu (ça m'a bien aidé vu mon niveau de stress dailleurs)! J'avoue avoir bien souffert en rentrant chez moi le soir(plus d'effet d'anesthésie), j'ai du prendre des dolipranes pour me soulager. Le lendemain j'ai enlevé le pansement moi-même! Pas très agréable à faire mais j'ai préféré le faire toute seule! Le vendredi retour à la clinique pour savoir comment je me porte (merci Docteur). Rendez-vous pris la semaine d'après pour une 1 ère injection de Kenacort. Très douleur eux du fait que ce n'est pas cicatrisé! Depuis l'opération j'ai déjà fait 3 injections de Kenacort. La cicatrisation se fait très bien. Je continue à nettoyer mes oreilles tous les jours! Le prochain rendez-vous avec le Docteur Negro est prévu pour mi-novembre. Je continue à croiser les doigts pour que ça ne revienne pas. Parce que je pense qu'on est tous d'accord pour dire que les cheloides c'est très moche. Jespere que mon témoignage servira à ceux et celles qui comme moi ont peur de sauter le pas!

J'avais une cicatrice chéloïde d'environ 5 cm sur le thorax, très très voyante et, évidemment, très complexante... J'ai la peau très sombre, et la chéloïde était très rose et surtout très gonflée, c'était affreux. Je n'allais jamais à la piscine parce que je ne voulais pas que les gens me prennent pour un monstre. Je l'ai fait enlever par chirurgie : le chirurgien a découpé la peau et a rapproché les bords de ce qu'il venait d'enlever, et voilà ! Je n'en reviens pas que ce soit si simple ! J'ai un risque qu'elle revienne, mais ça fait 3 ans et demi que j'ai fait l'intervention et tout est ok pour le moment, la cicatrice est très belle, beaucoup moins visible, juste un train un peu marqué, mais rien de comparable avec la cicatrice hypertrophique d'avant.

À la suite d'une coupure, j'ai une cicatrice chéloïde qui s'est formée sur mon torse, d'environ 4 cm de long et 1 de large. Pas très grosse, mais suffisamment pour me complexer à chaque fois que je me mettais en débardeur ou en maillot de bain... Puis entendre les enfants dire "ah regarde ce qu'elle a la dame c'est dégueu", ça n'arrange pas le complexe... C'est pour ça que je me suis tournée vers les injections de corticoïdes dans la cicatrice. J'ai fait 8 séances toutes les deux semaines, jusqu'à ce qu'elle soit bien réduite et plus lisse, puis j'ai arrêté. Je pense qu'il existe d'autres solutions, mais moi j'ai trouvé ça très bien.

J'ai un énorme chéloïde qui ne cesse de gonfler en bas du ventre, au début c'était un chéloïde tous rond très gros mais j'ai fini par me faire opérer, sauf qu'après ça ma cicatrice et maintenant très grosse et grande elle part de ma cuisse jusqu'au dessus de mon vagin et je pense sincèrement que si je ne trouve pas de traitement elle pourrait presque toucher mes lèvres... c'est très éprouvant car je ne peux pratiquement plus mettre de pantalon, ni me raser correctement trop prêt de la cicatrice, je n'ose plus du tous me regarder dans une glace, et j'en souffre quotidiennement, sans parler de la douleur...

J'ai des cicatrices chéloïdes et j'ai pris mon 1er rendez vous le 01 aout prochain à l’hôpital Lyon Sud pour une curiethérapie. J'ai connu la curiethérapie en lisant l'expérience de Abb dans votre site. J'ai des chéloïdes depuis fin janvier 2018 suite à un peeling de TCA de 25%. J'ai été voir un dermato au mois de mars 2018 qui m'avait prescrit des pansements et gel siliconés sans résultat. Elles me démangent et me font légèrement mal. Je vous raconterai toute mon expérience.

Bonsoir, je suis allé consulté une cicatrice chez un dermatologue et il m'a dit c'est une cicatrice cheloide, je dois avoir recours au traitement avec des injections des corticoïdes et je suis rentre à la maison je fais des recherches sur internet pour à savoir plus sur les corticoïdes et je vois que ce produit à beaucoup des effet indésirable comme le diabète, l'hypertension et c'est néfaste pour les yeux, je me demande est ce c'est possible d'avoir ces effet pour ce genre du traitement. Svp s'il ya un spécialiste peut m’éclaircir