Chirurgie maxillaire et mandibulaire

Josien
21 oct. 2021 · Dernière réponse: 23 oct. 2021

Bonjour, je suis désespérée en attendre des rendez vous avec les chirurgiens maxillo facial. J'ai été opérer des machoires après 5 ans d'hortodontie. Car ma machoire du bas était en arrière et mes dents du bas également. Je me rend compte que le chirurgien m'a reculer le maxillaire. Et également la mandibule mon os de la mandibule est beaucoup plus petit qu'avant. Mais il me dis qu'il m'a fais une avancé du haut et tu bas. J'ai également ma lèvre du bas qui tiens avec les fils qui ont été recousu et mon arcade dentaire du bas et séparé d'1 cm avec ma lèvre du bas. Je n'arrive pas à fermer les lèvres je suis obligé de forcer car ma levre du bas est encore plus reculé qu'avant. Lors de mon sourire on ne voyait pas mes gencives. Maintenant on les voit beaucoup (1cm) Je voudrais savoir s'il était possible d'avoir une 2ème intervention sur le maxillaire pour le ravancer? Et également sur la mandibule pour revenir à à état original. Cela me provoque beaucoup de mal et de fatigue pour parler, manger etc. Merci beaucoup j'attends votre réponse.. La 2eme photo en partant du haut à gauche est celle avant la chirurgie.

réponse (1)

Toutes les réponses à cette question sont fournies par de vrais médecins
16 recommandations
Bordeaux · 23 oct. 2021
Meilleure réponse
Bonjour,

Initialement il y a toujours de l’œdème et des difficultés musculaires, au moins pendant le 1er mois mais la résolution est progressive et peut s’étendre jusqu’à 5-6 mois post opératoire selon le geste donc savoir attendre !

Si jamais une petite anomalie persiste il faut discuter le pour et le contre mais il est toujours possible de réaliser une reprise.

Cordiales salutations

Chercher plus de questions

Questions similaires

Les informations publiées sur Multiesthetique.fr ne substituent en aucun cas la relation entre le patient et son médecin. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.

Questions aux médecins