Bonjour ,j'ai 39 ans et trois enfants. Je tenais à partager mon expérience car c'est important que pour les futures opérées qu'elles puissent se renseigner avant et après. Donc voilà mon parcours:en 2015 je me suis découvert une boule dans le vagin,j'avais des douleurs pelviennes surtout le soir et une difficulté à marcher plus de 500 mètres (causes douleurs bas ventre). J'étais dévasté car après examen gynécologique,il s'est avéré qu'il s'agissait d'une cystocèle (vessie qui descends)..au fil des mois la boule se profilais juste à l'entrée de la vulve.Je souhaitais me faire opéré et c'est donc à Marseille à St Joseph,que j'ai subi ma première opération , la promontofixation par voie cœlioscopique afin de remonter l’organe à l'aide de filets prothétique. J'ai beaucoup souffert des suites opératoire, et en plus de ça,quelques semaines après,rebelote,boule dans le vagin!! Mais cette fois-ci il s'agissait de mon rectum ,une rectocèle. Et oui,un organe peut en cacher un autre!! Cette hernie était à l'entrée de la vulve au moment d'aller à la selle .Une fois évacué,la boule remonte. Autant vous dire que j'ai été dévasté sur le coup. Au fil des ans,la rectocèle s'est aggravée, beaucoup de mal à aller à la selle,je me servait de mes doigts(j’appuyais sur l'hernie )afin d'évacuer correctement.Et je vous parle même pas des fausses envies impérieuses. J'ai attendu d’être prête psychologiquement pour sauter le pas (car beaucoup souffert la première opération)pour subir une nouvelle intervention mais cette fois-ci à Toulouse car déménagé entre temps.Donc ,5 ans après ma première opération. Après premier examen gynécologique chez mon nouveau gynécologue,il me trouve une béance vulvaire en plus de la rectocèle. C'est vrai que les accouchements n'arrange pas le périnée. Il me propose de réaliser une vaginoplastie afin de resserrer les muscles de mon périnée ,et c'est mes propres muscles qui ferait barrière à la rectocèle. Du coup une restauration complète par voie vaginale. C'est donc un mois après que je rentre en ambulatoire à la clinique (avec la peur au ventre). Le matin j'enfile une tenue avec jolies chaussons blanc et charlotte ,(pas eu de douche au produit désinfectante le matin,juste douche normal chez moi),je descends au bloc à pied avec l'infirmier,puis j'attends dans une salle d'attente où il y avait des enfants en pyjama,des adultes aussi.Hallucinant! Ça m'a rassurer,détendu,on étaient tous là pour une opération,et à voir ces petits si courageux,ouaou! Donc on m'appelle pour aller dans un des blocs,l'anesthésiste me prends en charge et m'invite à m'allonger sur la table.Elle prends son temps pour me piquer,je n'ai rien senti! Elle me propose de me faire écouter de la musique afin de me détendre.Puis je me voilà part au pays des songes!! Je me réveille donc en salle,sans sonde,sans trop de douleurs,très supportable.(Autant vous dire que ça me change de ma première opé). Ils me propose même un verre de sirop!En immergeant petit à petit je voyais une enfant(5 ans à peu près assise en face toute sereine à regarder autour d'elle.Vraiment c'était loin d’être une ambiance d'hôpital.Après visite du gynécologue qui m'a dit que tout c'était très bien passé,et que c'était la finalité de la première intervention. Je suis rentrée le soir chez moi,en marchant.Niveau douleur ça me tirais au niveau de l'anus mais rien au vagin.Il à quand même fallu que je prenne du paracétamol régulièrement pendant deux semaines pour ne pas du tout avoir de douleurs. Par contre pour aller à la selle un peu douloureux les premières fois mais après quelques jours elle diminue.Astuce:je prenais régulièrement de l'huile de paraffine pour que ça glisse mieux). Aujourd'hui,cela fait 5 semaines que j'ai été opéré,je dois consulter mon gynéco vendredi pour la visite post-opératoire. Je me sens super bien,plus de problème à aller à la selle (et oui plus de manœuvre digitale),autant vous dire que ça fait même drôle d'aller au toilette normalement.Ma vulve est bien resserré et très jolie esthétiquement. Je tenais à en parler car si mon histoire vous aiderait à choisir de sauter le pas ou bien à vous rassurer,tant mieux. C'est une opération très peu douloureuseet avec de très bon résultats. Merci de m'avoir lu, Bonne journée à toute Sophie

Beance vaginale suite aux grossesses, j'ai effectivement eu recours aujourd'hui à la vaginoplastie ou colpoperinoraphie complète avec rapprochement des muscles releveur pélvien dans le but de diminuer le calibre vaginale et rétrécissement du fureau vaginale en retirant l'exedant. M en espérant que cela va améliorer ma vie. J'aurais plus de détails dans le jour avenir mais esthétiquement le fuseau vaginale est nettement plus jolie et la lumière vaginale amoindri. Je suis sortie de la clinique aujourd'hui niveau douleur surmonté mais quand douloureux

Vaginoplastie faire après 3 accouchements depuis 3 semaines. J ai vraiment l impression d être redevenue vierge car le sexe est plus joli et beaucoup plus étroit !sentiment de confiance en soi. Les premiers jours sont supportables avec du doliprane et après pas de douleur. Juste attendre la cicatrisation totale.

Je me suis faite opérer mercredi 13 septembre je suis en attente de résultat. En espèrent que se soit positive je n'est que 25ans est souffrer atrocement de tout mes symptômes.. affaire à suivre !

Bonjour à toutes, ravie de vous revoir ! Mon opération s'est déroulée il y a trois semaines, finalement nous avons décidé avec mon médecin de réaliser aussi un lipofilling pour injecter de la graisse dans les muqueuses et réassouplir le vagin. Les orifices vaginaux et urinaires ont aussi été réduits, même si je dois avouer que pendant une dizaine de jours je n'ai rien vu à cause des oedèmes. Aujourd'hui ça va mieux, j'ai quelques douleurs lorsque je marche ou lorsque je m'assois, mais je vois déjà les points positifs (plus de pertes urinaires, notamment). Normalement, ça devrait continuer à s'améliorer au fur et à mesure ! Pour le moment, je ne peux rien dire à propos de la souplesse vaginale car il y a un mois d'abstinence minimum :p à voir par la suite !

J'ai 66 ans, et ai eu 5 enfants, dont 3 par voie basse. Évidemment, cela a largement contribué au relâchement de mon périnée, mais à l'époque on en parlait peu. À la ménopause, cela s'est aggravé (car avec la perte d'oestrogènes on perd l'élasticité des tissus). Je suis allée voir mon gynéco pour des pertes urinaires, et il m'a expliqué qu'en réalité, j'avais une descente d'organes qui appuyaient sur le plancher pelvien, d'où l'incontinence. Je me suis donc fait opérer pour retendre les parois vaginales, les muscles releveurs, mais aussi pour enlever l'utérus, qui est un poids assez lourds sur le plancher pelvien. La décision n'a pas été facile à prendre, mais je m'en réjouis ; en plus, j'ai pris le problème à bras le corps avant que ça ne deviennent vraiment compliqué (si les organes avaient commencé à ressortir, par exemple). On parle peu de ça, mais c'est vraiment une bonne solution pour les femmes qui, comme moi, arrivent à la soixantaine, sont toujours dynamiques, et ne veulent pas être empêtrées par leur corps.

Maman de 3 enfants, j'ai bien senti, lorsque j'ai passé le cap des 45 ans, que mon vagin était beaucoup plus détendu... En même temps, après trois accouchements, c'est normal ! Je l'ai découvert parce que je ressentais beaucoup moins de plaisir pendant les rapports, mais aussi pendant mes règles. J'ai entendu parler de rajeunissement vaginal, et j'ai foncé ! Je suis allée voir un médecin, qui m'a proposé de faire un lipofilling et une plicature des tissus en trop. Tout s'est bien passé, malgré beaucoup d'appréhension avant d'y aller. Aujourd'hui, 2 ans après, je suis très contente, j'ai retrouvé du plaisir pendant les rapports et je me sens beaucoup mieux !

Bonjour à toutes, Je ne recommande vraiment pas cette intervention. J’ai la cinquantaine et j’ai Toujours eu une sexualité investie et épanouie avec mon chéri. Son sexe m’a toujours convenu mais ces derniers temps il m’arrivait d’en perdre un peu le contact pendant nos relations. Je ressentais en de rares instant comme un relâchement interne ce qui m,à fait paniquer deux ou trois fois. Cette situation était peu fréquente mais angoissante. J’ai donc entrepris une vaginoplastie Il y a dix-huit mois maintenant. L’opération s’est bien passée. Aucune complication post opératoire. Je suis catastrophée car cette opération a anéanti ma sexualité. Mon vagin est resserré mais je n’ai plus aucune sensation comme si j’étais anesthésiée. C’est une perte totale de plaisir et la sécheresse vaginale qui va avec. La réalité est bien autre que celle diffusée sur le net. L’opération est évidement IRREVERSIBLE !!! C’est un drame pour moi et je pense pour mon chéri qui ne me sollicite plus pour ne pas me gêner. Le risque est immense et je paie pour avoir recherché la facilité, un travail sérieux sur la rééducation du périnée , ma généraliste m’avait pourtant déconseillé cette opération.

J'ai pris RV, pour une consultation et demande de devis, ma demande subir une opération pour le périnée, une autre forme m'a été proposé. Mais pour une raison pécuniaire, je ne peut réaliser, cette méthode. Ce n'est pas de la plastie, que je souhaite, mais une reconstruction, suite au relâchement avec l'âge et les grossesses et ainsi pouvoir revivre dans la relation intime. Pour répondre à la question est ce ça en vaut la peine j'ai mis non, mais, je n'ai pas d'avis, et il ya pas d'intermédiaire.

J'ai eu une vaginoplastie qui c'était trop bien passé à la clinique de l'Essonne . L'opération coûté 2000euro et des poussières qui a été pris en charge en totalité par la sécu et ma mutuel je ne rien déboursé de ma poche. Je suis resté alité pendant 1semaine et la douleur à duré 1semaine aussi mais supportable . Je ne regrette rien je suis contente de la voir fait . Je ne pas encore essayer le résultat mai quand j'aurais chéri et baptiser le temple je pourrais vous donner mon avi avant et après bon courage à ceux qui veulent sauté le pat