Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 19 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qui peut réaliser un détatouage ?
  • A quel médecin m'adresser ?
  • Comment se passe la consultation avec le médecin ?
  • Les paramètres à prendre en compte
  • Comment se réalise un tatouage ?
  • Les différentes techniques de détatouage
  • Le détatouage laser
  • Le détatouage par extraction de pigments
  • Le détatouage par dermabrasion
  • Le retrait de tatouage par exérèse de peau
  • Tableau comparatif
  • Questions fréquentes sur le détatouage
  • Bibliographie
avant / après détatouage

Photo du Docteur Lamquin

Introduction

Selon une étude réalisée par Ifop en 2018, en France, 18% de la population possède un tatouage. Pourtant, 1 personne sur 3 regrette son tatouage et aimerait l’éliminer selon des données recueillies par le journal Le Parisien. Heureusement, de nombreuses techniques existent pour détatouer et ainsi aider les patients à tourner une page et à repartir de zéro. Quelques soient les raisons qui vous poussent à sauter le pas, sachez qu’il faudra vous armer de patiente et réfléchir aux conséquences, car comme nous l'indique le Docteur de Goursac, il faut en moyenne 2 heures pour tatouer et 2 ans pour détatouer.

Qui peut réaliser un détatouage ?

Toutes les personnes sentant le besoin d’effacer leur tatouage, quelque soit la raison qui les motive. Il faut savoir que ces personnes ressentent une réelle souffrance psychologique pouvant les pousser à s’isoler ou déprimer. Il est important qu’elles mènent à terme leur détatouage afin de se libérer de ce poids et tourner la page.

Vidéo du Docteur Noto

A quel médecin m'adresser ?

Selon la méthode que vous choisirez afin de vous faire détatouer, un type ou autre de médecin sera le plus approprié : chirurgien ou bien médecin esthétique. Dans tous les cas il est important que vous fassiez appel à un médecin agréé et qualifié. Pour cela, n’hésitez pas à faire vos recherches sur le site du Conseil National des Médecins pour vérifier que votre médecin soit bien reconnu. Vous pouvez également vérifier qu’il fasse bien partie d’associations comme l’AFME, dans le cadre d’un médecin esthétique.

avant / après détatouage

Photo du Docteur Sheykhan

Comment se passe la consultation avec le médecin ?

Lors de votre première consultation, votre médecin vous examinera et cherchera à comprendre quelles sont vos motivations. Il établira un bilan complet afin de déterminer la technique qui s’adapte le plus à votre cas pour retirer votre tatouage. Le Docteur de Goursac nous explique que la décision de se faire détatouer n’est pas à prendre à la légère, car il s’agit d’un processus long et coûteux qui nécessite de la patience.

avant / après détatouage

Photo du Docteur Lamquin

Les paramètres à prendre en compte

Votre médecin va prendre plusieurs paramètres en compte avant de choisir avec vous la technique de détatouage qui s’adapte le mieux à votre cas. Il a notamment besoin d’analyser le type d’encre utilisé et sa qualité, besoin de savoir s’il s’agit d’un tatouage professionnel ou amateur (pour connaître ainsi la profondeur de l’encre sous la peau), il analysera les couleurs de votre tatouage, votre type de peau, vos allergies, votre facilité à cicatriser etc… Autant de paramètres pour de nombreux traitements avec leurs avantages et inconvénients.

avant / après détatouage

Photo du Docteur Sheykhan

Comment se réalise un tatouage ?

Avant de continuer, il est important d’en savoir plus sur le tatouage pour comprendre comment se réalise un technique de détatouage. Le Docteur de Goursac nous explique que lors d’un tatouage, de l’encre va être injectée sous la peau. Les pigments d’encre vont être stockés au sein du derme dans les macrophages, ce qui les rend résistants et définitifs.

Le problème des tatouages artistiques, réalisés par un tatoueur professionnel ou amateur, c’est que contrairement à la dermopigmentation dont l’encre est très régulée et qui a une durée temporaire, nous avons moins de recul concernant les encres utilisées lors d’un tatouage et donc sur leur effet sur le corps une fois dissoutes et en “liberté” dans l’organisme.

Les différentes techniques de détatouage

A continuation nous vous expliquons quelles sont les différentes techniques pour réaliser un détatouage, quels sont leurs avantages et leurs inconvénients. Vous trouverez à la fin un tableau comparatif et récapitulatif.

Le détatouage laser

Le détatouage laser est la technique la plus courante pour retirer un tatouage. Il existe plusieurs types de laser. Le Docteur de Goursac nous recommande tout de même de faire un test sur une petite zone auparavant afin de pouvoir écarter toute allergie.

Gardez en tête qu’il ne s’agit pas d’une méthode indolore. Il est conseillé d’appliquer une crème anesthésiante de type EMLA 1 heure avant le traitement.

Il faut savoir que le laser est une méthode efficace pour effacer un tatouage, cependant on remarque que tous les tatouages ne peuvent être éliminés de la même manière et aussi facilement. Il faut compter environ 6 séances pour éliminer un tatouage, avec un intervalle de 5 à 7 semaines, en fonction de tous les paramètres cités auparavant. L’AFME nous dresse une liste des tatouages pouvant s’enlever facilement ou difficilement grâce aux lasers.

Les tatouages qui s’enlèvent facilement : les tatouages d’une seule couleur, les tatouages artistiques aux encres foncées, les tatouages amateurs, traditionnels, ceux possédant des pigments rouges, les tatouages réalisés sur des peaux claires, et enfin ceux à base d’encre de chine ou de charbon.

Les tatouages qui s’enlèvent plus difficilement : les tatouages de plusieurs couleurs, ceux possédant des couleurs claires, comme le jaune ou le blanc, les tatouages réalisés sur les peaux noires, mates ou foncées, ou encore ceux qui ont une implantation trop profonde.

  • Le laser d’abrasion

Il s’agit du type de laser le moins utilisé car il peut laisser apparaître une zone cicatricielle et dépigmentée une fois les séances réalisées. Il s’utilise notamment dans les cas rebelles et très particuliers où le patient porte des couleurs peu typiques.

  • Q-switched

Les lasers Q-switched font référence aux lasers de type Nd-Yag, alexandrite ou KTP. Ce type de laser permet de faire disparaître les pigments du tatouage sans brûler la peau. Les pigments vont ensuite disparaître progressivement. L’AFME nous commente que selon la longueur d’onde du laser, les tirs vont éliminer une couleur ou une autre.

Le Docteur Nolo nous explique quant à lui qu’il s’agit d’un laser avec un temps d’impact extrêmement court, ce qui lui permet d’avoir une action rapide et puissante sans altérer la peau en profondeur et donc sans risque de cicatrice à long terme. Le laser Q-switched agit en fragmentant les pigments d’encre en petites particules qui vont être éliminées par les macrophages (leur travail est de digérer ces particules et ont besoin de 8 semaines pour cela, d’où le temps d’attente entre les séances).. Au fur et à mesure des séances, la quantité d’encre va devenir de moins en moins importante. Il faut compter entre 4 et 10 séances pour faire disparaître complètement le tatouage selon sa taille et son type.

  • Picoseconde

Les Docteurs Gral et Perillat nous expliquent que les lasers picosecondes permettent de travailler encore plus rapidement puisqu’ils délivrent une énergie très importante en un espace de temps plus court. On parle de laser de type Picoway, qui vont agit en fragmentant les pigments en parties encore plus petites, ce qui va permettre à l’organisme de les éliminer encore plus rapidement. Comme l’effet thermique est également diminué, on note une cicatrisation encore plus rapide. Il faut savoir que les lasers picosecondes sont chers, donc même si le patient aura besoin de moins de séances pour éliminer son tatouage, il ne fera pas d'économie en comparaison avec le laser Q-Switched.

Le détatouage par extraction de pigments

Le Docteur de Goursac nous explique que l’avantage de cette technique par rapport au laser est que l’encre ne va pas partir dans l’organisme afin d’être éliminée, elle va ressortir en surface sous forme de croûtes. C’est important de le savoir car à l’heure actuelle nous n’avons pas trop de recul concernant la qualité des encres à niveau chimique, et nous ne connaissons par leur impact sur la santé, une fois dissoutes dans l’organisme.

  • Comment se déroule la séance ?

Tout d’abord le médecin va réaliser un test en amont afin de connaître la profondeur du pigment. Lors d’une autre séance il va appliquer l’appareil de type MagicPen sur la zone à traiter auparavant anesthésiée localement et réaliser la séance de détatouage.

En fin de séance, le médecin va appliquer une crème spéciale et un pansement pour réaliser la cicatrisation. La différence avec l’extraction de pigments est qu’il faudra avoir recours à une cicatrisation dirigée pendant quelques jours (hydratation et pansement gras avec pommade), jusqu’à ce qu’une croûte se forme.

  • Comment ca marche ?

L’AFME nous explique que le médecin va introduire une solution naturelle dans la peau, qui va agir comme une éponge et absorber tous les pigments. Les pigments vont refaire surface et vont être éliminés dans la croûte de cicatrisation, d’où l’importance de réaliser une cicatrisation dirigée.

L’avantage de cette méthode c’est que l’on peut traiter toutes les couleurs de pigment sur tous les types de peaux, on peut donc complémenter le laser qui n’efface que certains types de couleurs.

Le détatouage par dermabrasion

Il s’agit d’une méthode beaucoup plus invasive et qui n’est pratiquement pas utilisée. Le médecin va enlever le derme qui se situe au dessus du tatouage sous anesthésie locale à l’aide d’un appareil qui pratique une extrusion mécanique, comme nous l’explique le Docteur de Goursac. Cette technique marche sur les tatouages peu profonds. Cependant l’appareil utilisé touche également les parties situées autour du tatouage, et la cicatrisation est plus difficile.

Le retrait de tatouage par exérèse de peau

Il s’agit d’une méthode pratiquement pas utilisée qui consiste à retirer la peau où se trouve le tatouage. Si le tatouage est petit, le chirurgien pratiquera le retrait du tatouage sous anesthésie locale et posera des points de suture. Si le tatouage est plus imposant, il devra utiliser une greffe de peau. Cette méthode n’est pas conseillée car elle laisse de grandes cicatrices et dans le cas d’une greffe de peau elle donne un effet patchwork. Il s’agit d’une technique plus douloureuse que les précédentes, celle donnant le plus de cicatrices et aussi la plus onéreuse. Elle ne peut être effectuée que par un chirurgien spécialisé.

Tableau comparatif

Laser Exctraction de pigment Dermabrasion Excérèse de peau
Principe L’encre est fragmentée en pigments qui vont être éliminés par les macrophages de la peau Une solution naturelle est introduite dans la peau et absorbe tous les pigments. Ils sont éliminés lors de la cicatrisation sous forme de croûte Le derme situé sur le tatouage est retiré au moyen d’une extrusion mécanique. La peau va être poncée. Le chirurgien retire la peau où se trouve le tatouage et met des points. Dans certains cas il peut pratiquer une greffe de peau.
Popularité Très utilisée Très utilisée Peu utilisée Peu utilisée
Avantages Technique efficace, et rapide. De très bons résultats, sans cicatrice visible. Moins de séances sont nécessaires, peut traiter tous les types d’encre sur tous les types de peaux. L’encre n’est pas absorbée par le corps. Pas de cicatrices. Marche sur les tatouages peu profonds. Une seule intervention peut suffire.
Inconvénients Beaucoup de séances nécessaires. Pas assez de recul sur les effets de l’encre absorbée par le corps sur le long terme. Ne traite pas toutes les couleurs, ni tous les types de peaux. Le processus de cicatrisation est lent et demande beaucoup de coopération de la part du patient. Les séances coûtent plus chers que celles de laser. Laisse des cicatrices, la peau autour du tatouage est aussi atteinte. Douloureux. Résultat peu esthétique et récupération douloureuse. Méthode onéreuse.
Nombre de séances 4 à 10 3 / 4 Pas de données exactes 1/2
Prix de la séance* 60 à 500 EUR 250 à 300 EUR A partir de 200 EUR A partir de 500 EUR

Questions fréquentes sur le détatouage

  • Quelles sont les contre indications ? Le Docteur de Goursac nous précise que les infections de la peau sont contre-indiquées, tout comme un trouble de santé mental ou encore une instabilité psychologique.  Le traitement est également contre-indiqué chez un patient présentant un risque de mauvaise cicatrisation, une patiente enceinte ou bien en période d'allaitement.
  • Combien de temps après avoir réalisé un tatouage peut on se soumettre à une procédure pour détatouer ? Il faut compter au moins 6 mois comme nous l’indique le Centre Laser Lyon.
  • Est-ce douloureux ? Dans tous les cas il s’agit d’un processus douloureux, mais vous pouvez opter pour anesthésier la peau localement avant d’agir, grâce à une crème de type EMLA à appliquer 1 heure avant.
  • Combien de temps est nécessaire afin d’éliminer définitivement un tatouage ? Cela dépendra de la taille du tatouage et de plein d’autres critères mais il faudra compter en moyenne 1 an et demi. Il s’agit d’un processus long pour lequel vous devez faire preuve de patiente.
  • Pourquoi faut-il attendre entre plusieurs séances de détatouage ? Lors d’un traitement laser les pigments d’encre sont tout d’abord brisés et fragmentés et ce sont les macrophages de la peau qui vont les éliminer en digérant les particule (ils tardent environ 8 semaines à réaliser ce processus) ce qui explique le temps entre les séances. Dans le cas d’une extraction de pigment, il faut attendre que la peau cicatrise complètement avant de répéter l’opération.

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."