Manon Lucci
Manon Lucci
Rédactrice, community manager et copywritter avec une forte expérience dans le domaine de la chirurgie et de la médecine esthétique. Manon se spécialise dans les thèmes de chirurgie intime.
Création : 22 févr. 2016 · Actualisation : 19 mars 2019

Demander de l’information

Sommaire

  • Introduction
  • Qu'est-ce que la rhinoplastie ?
  • Qui est candidat à la rhinoplastie ?
  • Comment choisir le chirurgien pour réaliser ma rhinoplastie ?
  • Comment se déroulera la première visite de rhinoplastie ?
  • Comment se réalise la rhinoplastie ?
  • Les différents noms de la rhinoplastie
  • Esthétique ou fonctionnelle
  • Techniques de rhinoplastie
  • Existe-t-il une alternative moins invasive à la rhinoplastie ?
  • Comment se préparer pour le jour de l'opération ?
  • Postopératoire et récupération après une rhinoplastie
  • Les résultats
  • Rhinoplastie secondaire
  • Risques et complications de la rhinoplastie
  • Questions fréquentes sur la rhinoplastie
  • Témoignages
  • Bibliographie

Introduction

La rhinoplastie est l'intervention de chirurgie plastique qui permet de remodeler la forme du nez. C'est l'une des interventions esthétiques les plus demandées au monde. En effet, si nous examinons les données collectées par ISAPS en 2016, nous pouvons constater qu'en un an seulement, plus de 780 000 interventions ont été effectuées, dont plus de 17 0000 uniquement en France.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Weiss

Qu'est-ce que la rhinoplastie ?

La rhinoplastie sert à remodeler le nez en améliorant son aspect esthétique à la fois de face et de profil. Lorsque le but de l'intervention chirurgicale est d'améliorer la fonction respiratoire, on parle alors de septoplastie.

L’intervention de rhinoplastie permet d’harmoniser le profil et la morphologie du nez, et donc du visage en général, en particulier si elle est associée à une mentoplastie ou à une otoplastie (dans ce cas, elle sera appelée profiloplastie). Les motivations qui peuvent pousser une personne à subir cette intervention chirurgicale peuvent être différentes et inclure :

  • réduire la taille du nez
  • éliminer la bosse de l'arête nasale
  • changer la pointe du nez
  • redresser la cloison nasale
  • rétrécir les narines
  • changer les angles entre le nez et les lèvres
  • modifier les angles entre le front et le nez

L'opération consiste en un remodelage ou une réduction du cartilage ou du squelette osseux et le résultat peut varier d'un patient à l'autre en fonction des caractéristiques de l'os sous-jacent et de la peau externe.

Pour obtenir un résultat proportionné et harmonieux - comme l’avertit la SOFCPRE - il est important de considérer le visage dans son ensemble et de ne pas considérer le nez comme un élément unique. Nous déconseillons donc au patient de reproduire un modèle idéal de "nez parfait" car cela ne prend pas en compte le reste du visage.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Wycisk

Qui est candidat à la rhinoplastie ?

La rhinoplastie est indiquée pour les patients qui souhaitent corriger des malformations congénitales ou acquises en raison d'un traumatisme. Comme toute autre opération chirurgicale, la rhinoplastie doit également être pratiquée sur des patients en bonne santé physique. Ainsi, lors de la première visite, le chirurgien pourra vous demander de passer des examens complémentaires afin d’éliminer tout facteur de risque.

Il n'y a pas de limite d'âge spécifique à respecter, mais comme le souligne le Docteur Derhy, il est important d'attendre le développement complet des tissus et des os cartilagineux avant d'intervenir. Si ce développement est arrivé à son terme, il sera donc possible de faire fonctionner le nez même à partir de 16 ans (avec l'accord des parents), mais en règle générale, il est préférable d'attendre au moins 18 ans.

Le candidat idéal pour la rhinoplastie est une personne qui ne se contente pas de la forme de son nez, devenant même une cause de grand complexe. Cependant, il est important que le patient ait des attentes réalistes concernant les résultats d'une rhinoplastie, rappelle le Docteur Picovski.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Letertre

Comment choisir le chirurgien pour réaliser ma rhinoplastie ?

La première étape consiste à choisir le médecin le plus adapté à votre cas.

En France, les chirurgiens qui peuvent effectuer une rhinoplastie sont des chirurgiens plasticiens ou des ORL.

Tout d’abord, il est essentiel de vérifier la branche de spécialisation du chirurgien choisi, en vérifiant son parcours d’études par le biais d’une recherche facile à effectuer sur le portail de l’Ordre des Médecins

La deuxième étape consistera donc à effectuer une première visite avec plus d'un spécialiste, afin de trouver le professionnel qui vous inspire le plus de confiance. À ce stade, il est conseillé de demander au chirurgien de visionner quelques photos des résultats obtenus lors d'interventions précédentes.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Modiri

Comment se déroulera la première visite de rhinoplastie ?

La première visite chez le chirurgien est la plus importante, car elle donne au patient l’occasion d’exprimer tous ses doutes, ses peurs et ses attentes concernant la procédure de la rhinoplastie et les résultats pouvant être obtenus.

Au cours de la première visite, comme l'explique le Docteur Derhy , les objectifs du patient sont d’abord établis (esthétique et / ou fonctionnel) et son état de santé général sera évalué, y compris la fonction respiratoire, les pathologies éventuelles et les antécédents cliniques.

Par la suite, le médecin examinera la structure interne du nez, la forme et les dimensions, et établira un bilan  par rapport au reste du visage.

Un instrument qui peut être utilisé pour avoir une première idée de l’effet final de la rhinoplastie est celui de la simulation. La simulation se réalise au moyen d’une image élaborée par le spécialiste à l’aide d’un ordinateur, comme l’explique le Docteur Derhy, ce qui souligne l'importance du fait que cette simulation doit être effectuée par le médecin en tenant compte des limites de la chirurgie et des conditions de départ du patient.

Une fois les objectifs et les facteurs de risque établis, le médecin expliquera au candidat tous les détails de la procédure chirurgicale: techniques et méthodes d’intervention, anesthésie, préparation préalable à l’opération, postopératoire, complications éventuelles et enfin les coûts.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Lange

Comment se réalise la rhinoplastie ?

La rhinoplastie doit être réalisée dans une salle d’opération équipée, dans une clinique agréée. L'opération a lieu sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation afin que le patient ne ressente aucune douleur durant l’intervention. Le choix de l'anesthésie dépendra des caractéristiques du patient, en fonction des indications considérées comme plus sûres et plus appropriées par le chirurgien.

Selon la préférence du médecin et du patient et la technique utilisée, la rhinoplastie peut être réalisée soit en ambulatoire, soit avec une période d'hospitalisation et d'observation d'une nuit.

La durée de la rhinoplastie peut varier considérablement selon les cas et peut durer de 1 à 3 heures. Les techniques qui peuvent être adoptées par le chirurgien sont principalement deux :

  • la rhinoplastie ouverte
  • la rhinoplastie fermée

Les incisions, comme l’explique le Docteur Picovski, peuvent être réalisées complètement à l'intérieur du nez (technique fermée) ou à l'extérieur du nez (technique ouverte). Si l'intervention a pour seul objectif de réduire les narines, les incisions seront à l'extérieur.

Les différents noms de la rhinoplastie

Le Docteur Derhy nous explique que selon le patient, on peut parler de différents types de rhinoplastie :

  • rhinoplastie esthétique chez le patient occidental
  • rhinoplastie ethnique chez le patient africain, asiatique, hispanique ou antillais
  • rhinoplastie pour déviation du nez, avec ou sans septoplastie
  • rhinoplastie réparatrice après fracture des os du nez ou dans un cas de malformation
  • reconstruction du nez amputé, appelée rhinopoièse

Dans tous les cas la rhinoplastie doit s’adapter à la nature, à la morphologie et au groupe ethnique du patient afin d’offrir un résultat harmonieux et naturel.

La rhinoplastie par le Docteur Haddad

Esthétique ou fonctionnelle

Voyons en détail en quelles sont les opérations de rhinoplastie esthétique et fonctionnelle:

  • Septoplastie ou correction de la cloison nasale : la déviation du septum nasal (cloison nasale)  peut avoir des causes congénitales ou traumatiques  et ne cause pas seulement des difficultés pour respirer, mais aussi des problèmes esthétiques (nez tordu ou asymétrique) et des symptômes tels que des maux de tête, des troubles de l'audition, une sinusite et /ou une pharyngite, explique les spécialistes de la Clinique Mayo. La septoplastie vise à éliminer le cartilage et les parties osseuses déformées, qui doivent être repositionnées sur le bon axe médian, expliquent les spécialistes. Souvent, cette chirurgie est également accompagnée d'une rhinoplastie esthétique au cours d'une même opération (rhinoseptoplastie).
  • Rhinoplastie esthétique : cette opération sert à corriger les différents défauts esthétiques du nez, tels qu'une pointe légèrement projetée, ou à éliminer une ou plusieurs bosses sur le nez. S’il est possible d’accéder au nez par l’intérieur,  il n'y aura pas de cicatrices visibles. Une fois le défaut à corriger identifié, il appartiendra au chirurgien, à travers des simulations préopératoires, d’établir une nouvelle forme proportionnée et équilibrée par rapport au reste du visage, sans prendre pour modèle l’idéal nasal parfait. En effet, comme le rappelle également le Docteur Derhy, un certain type de nez peut être esthétiquement beau sur un visage, mais pas sur un autre.

Remarque : dans certains cas il est possible de réaliser une septoplastie prise en charge par la sécurité sociale, mais ce n’est pas le cas de la rhinoplastie esthétique.

avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Foissac

Techniques de rhinoplastie

Il existe principalement deux techniques pour réaliser une rhinoplastie (technique fermée ou technique ouverte), mais il existe également d'autres méthodes permettant d'intervenir sur la forme du nez qui peuvent se passer du scalpel, telles que les fils en POD ou la rhinoplastie esthétique avec de l'acide hyaluronique.

Voyons maintenant les principales techniques chirurgicales :

  • Rhinoplastie ouverte ou technique ouverte : elle se nomme ouverte car elle se réalise en décollant le cartilage de la pointe du nez et en soulevant la peau, afin que le chirurgien puisse voir directement les structures nasales sur lesquelles intervenir. L'incision est faite à la base de la columelle, puis dans l'angle entre le nez et la lèvre. La cicatrice deviendra imperceptible, rassure le Docteur Picovski ,qui ajoute que cette technique est utilisée en particulier dans les cas les plus complexes ou lorsque le bout du nez est tordu, asymétrique, trop étroit ou trop large et doit donc être remodelé avec des greffes cartilagineuses. Chez les patients qui ont déjà subi une intervention chirurgicale et doivent subir une rhinoplastie secondaire, la technique ouverte est toujours préférable. La postopératoire ne change pas entre technique ouverte et fermée, la seule différence est que, dans le second cas, le gonflement de la pointe pourrait être plus accentué.
  • Rhinoplastie fermée ou technique fermée : cette technique est appelée fermée car toutes les étapes de l'opération ont lieu à l'intérieur de chacune des deux narines, au sein desquelles les petites incisions sont réalisées par le chirurgien. Le chirurgien soulève la peau puis modèle à l'aide de petits ciseaux et de micro-râpes, l'os et le cartilage pour corriger la forme du nez du patient. À la fin de l'opération, les incisions sont fermées avec des points de suture résorbables, qui seront retirés d'eux-mêmes au bout de quelques jours.
  • Rhinoplastie ultrasonique : la nouveauté de cette technique vient du fait qu’elle permet une grande précision tout en laissant un traumatisme mineur au patient, puisque l'instrument utilisé par le chirurgien est un scalpel spécial piézoélectrique - explique le Docteur Lange, spécialiste de la technique - qui réduit les saignements, l’inflammation et même l’apparition de bleus, rendant le post opératoire moins douloureux. Cependant, il s'agit toujours d'une intervention chirurgicale, bien que moins invasive que la technique classique de rhinoplastie.
avant / après rhinoplastie

Photo du Centre Laser Murano - Rhinoplastie médicale

Existe-t-il une alternative moins invasive à la rhinoplastie ?

Pour les cas moins compliqués et pour ceux qui ne présentent que de légers défauts, comme une petite bosse par exemple, il est possible de recourir à des alternatives non chirurgicales à la rhinoplastie classique.

  • Rhinoplastie par fils tenseurs PDO : cette technique peut être utilisée pour intervenir sur le bout du nez, pour le lever ou le réduire, permettant ainsi de corriger un bout de nez trop large ou trop bas. La rhinoplastie avec fils de suspension ou de traction est une procédure ambulatoire rapide réalisée sous anesthésique local qui ne nécessite pas d'hospitalisation, permettant au patient de reprendre immédiatement ses activités quotidiennes normales. Les fils PDO peuvent être composés de différents matériaux, tels que l'acide polylactique, le polydioxanone ou la caprolactone. Les fils, sont introduits par un très petit trou pratiqué à la base du nez : si vous voulez soulever la pointe, les fils passeront à l'arrière du nez, tandis que si le nez doit être restreint, les fils seront passés d'une aile nasale à l'autre dans un sens horizontal. L'avantage est que, contrairement à la technique chirurgicale, la procédure est rapide et ne produira qu'un très léger gonflement ou ecchymose au niveau de l'injection, qui se résorbera en quelques jours. L'inconvénient est que le résultat ne sera que temporaire et durera environ 12 mois, maximum 17 mois.
  • Rhinoplastie médicale: les produits de remplissage pour le nez sont formulés avec de l'acide hyaluronique, une substance naturelle déjà présente dans notre corps et donc pratiquement exempte de contre-indications et utilisable pour tous les types de patients. L’infiltration d’acide hyaluronique peut être utilisée pour éliminer certains défauts esthétiques du nez, en particulier les petites bosses... Cependant - avertit le Docteur Derhy - en réponse aux doutes d'un patient - cette technique ne peut donner des résultats que sur de petits nez : si le nez ou le défaut sont volumineux, la seule possibilité est d'intervenir chirurgicalement. L'avantage de la rhinoplastie médicale est sa rapidité d'exécution (30 minutes en ambulatoire) et sa récupération immédiate. Les inconvénients, cependant, sont que le résultat est temporaire (maximum 12 mois) et ne peut pas être utilisé pour corriger les gros nez ni les défauts majeurs.
avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Wycisk

Comment se préparer pour le jour de l'opération ?

La rhinoplastie est une intervention qui suscite souvent des inquiétudes chez les patients. La  SOFCPRE  vous conseille de suivre certaines étapes afin de mieux vous préparer à cette opération de chirurgie esthétique délicate:

  • effectuer des analyses de sang et des examens préopératoires en suivant les instructions de votre chirurgien
  • éviter toute intervention chirurgicale pendant la période des règles
  • suspendre l'utilisation de substances et de médicaments vasoconstricteurs et anticoagulants pendant au moins 3 semaines avant l'opération,
  • suspendre le tabac et les boissons alcoolisées pendant au moins un mois avant l'opération,
  • réaliser une toilette pré-chirurgie spécifique la veille
  • enlever le vernis des ongles des mains et des pieds le jour précédant
  • ne pas porter de maquillage le jour de l’intervention
  • respecter une période de jeun durant au moins 8 heures
  • aller à la clinique accompagné(e) le jour de l’intervention.
avant / après rhinoplastie

Photo de la Clinique Villa Latour

Postopératoire et récupération après une rhinoplastie

Une fois la rhinoplastie terminée, le patient sera généralement hospitalisé durant une nuit.

Immédiatement après l'opération, une attelle thermoplastique (enlevée au bout de 5 jours) ainsi que des patchs externes et, dans certains cas, des écouvillons nasaux (retirés au bout de 1 ou 2 jours), seront appliqués au patient, comme l’explique le Docteur Derhy.

Au cours de la première semaine, les yeux vont gonfler et une ecchymose va se former dans la région péri-orbitale. Le patient peut ressentir une douleur et une gêne dans la région opérée. Le gonflement du nez va durer plusieurs mois, mais il sera déjà possible d’apprécier la nouvelle forme du nez lors du retrait du plâtre, précise le Docteur Derhy , qui conseille à ses patients de masser légèrement le nez le matin (lorsque le gonflement est plus évident ) et de le laver avec une solution saline.

En règle générale, il est possible de reprendre le travail 7 jours après l'opération. Les activités physiques et sportives doivent être interrompues pendant au moins 2 à 3 semaines, en évitant toute situation susceptible de causer des lésions ou un traumatisme au nez jusqu'à ce que le chirurgien le juge approprié (généralement au moins quelques mois). De plus, il est très important de protéger le nez des rayons solaires avec une crème SPF +50 pendant les 2 premiers mois.

La  Clinique Mayo  fournit des indications sur la conduite à suivre après une rhinoplastie afin ne pas compromettre le résultat et de favoriser la guérison:

  • Ne vous mouchez pas pendant les 4 premières semaines
  • Suivez les instructions de votre chirurgien concernant la toilette
  • Évitez de baisser la tête dans les premiers jours (pour vous incliner, pliez vos genoux et gardez le cou droit)
  • N'utilisez pas de lentilles cornéennes pendant les premières semaines
  • Ne consommez ni aliments ni boissons chaudes pendant au moins 2 semaines
  • Evitez les efforts physiques intenses
  • Evitez de porter des lunettes lourdes pendant au moins 1 mois
avant / après rhinoplastie

Photo du Docteur Berwald

Les résultats

Le résultat final d'une rhinoplastie esthétique permet d'améliorer à la fois la forme du nez et du visage, et comme le rassure également le Docteur Derhy, les traits du visage ne seront pas modifiés de manière radicale, mais seulement améliorés, à condition de compter sur un médecin agréé et compétent. Les résultats finaux seront appréciés après au moins 6 mois, lorsque l’œdème et le gonflement seront complètement résorbés.

Les résultats obtenus avec une rhinoplastie sont permanents et définitifs, même si, au fil des années, ils pourraient subir des modifications dues au processus de vieillissement, comme cela peut arriver à toute autre partie du corps, explique le Docteur Picovski, qui ajoute que lors d’un bon résultat les lignes du nez doivent être harmonieuses, les narines symétriques et l'angle entre les lèvres et le nez bien défini.

L'un des éléments à prendre en compte est le type de peau se trouvant sur le nez. En effet, la peau épaisse conserve plus facilement la mémoire de la forme du nez et ne s'adapte pas totalement à la nouvelle structure cartilagineuse obtenue par la chirurgie.

Quant aux cicatrices, elles sont situées à l'intérieur du nez, sauf en cas de réduction des narines. Si le patient est opéré avec la technique ouverte, vous remarquerez une petite cicatrice sur la partie la plus étroite de la columelle qui peut être droite, en escalier ou en forme de V.

avant / après rhinoplastie

Expérience de niounia

Rhinoplastie secondaire

Une réopération après une rhinoplastie primaire est souvent attendue dans le cas d'une chirurgie esthétique du nez. En fait, comme l'a déclaré le Docteur Papalia, 7 à 8% des rhinoplasties primaires nécessitent une retouche pour améliorer le résultat de la première opération grâce à certaines corrections. Cette seconde opération est particulièrement indiquée chez les patients ayant subi une rhinoplastie partielle ou incomplète.

Si la rhinoplastie secondaire sert à corriger la perforation du nez, une irrégularité de la pointe ou des narines ou une déviation de la pointe ou de la pyramide, on parle alors de chirurgie plastique réparatrice.

La rhinoplastie secondaire est programmée au moins 8 à 10 mois à compter de la première opération, elle est réalisée sous anesthésie locale ou générale et fournit des temps de récupération et une récupération postopératoire similaires à la première opération, si ce n’est plus court, selon les cas. Les risques, cependant, pourraient être plus importants dans le cas de greffes de cartilage qui pourraient subir une réabsorption minimale, ce qui entraînerait une modification de l’aspect du nez. Par conséquent, l'indication d'une rhinoplastie secondaire et sa planification doivent être prescrites et planifiées par un spécialiste.

Risques et complications de la rhinoplastie

Les experts d’ ISAPS er de la SOFCPRE  offrent un aperçu général des possibles effets secondaires raison d'une rhinoplastie, et incluent :

  • gonflement temporaire,
  • ecchymoses sur le nez
  • hématomes dans la zone autour des yeux
  • saignements du nez
  • nez rouge à cause de la dilatation des capillaires
  • douleurs chroniques

les risques et possibles complications dues à la chirurgie peuvent inclure :

  • complications anesthésiques
  • nécrose cutanées
  • réactions allergiques
  • infections
  • saignements
  • asymétries
  • résultent pas satisfaisants pour patients
  • l'amélioration partielle de la forme du nez
  • troubles en cas de respiration et / ou de modification du débit d'air dans le nez
  • lésion du septum nasal
  • sécheresse des muqueuses
  • altérations de l'odorat

Questions fréquentes sur la rhinoplastie

  • Quelle est la différence entre rhinoplastie et septoplastie ? La septoplastie est une chirurgie fonctionnelle dont le but est de faciliter la respiration, alors que la rhinoplastie est aussi bien correctrice qu’esthétique.
  • À partir de quel âge peut-on pratiquer une rhinoplastie ? Une rhinoplastie peut être envisagée dès la fin de l'adolescence c'est à dire à partir de 17 ans, lorsque la croissance du nez sera terminée. Si le patient présente une gène fonctionnelle, comme par exemple une gêne respiratoire importante, ou un traumatisme, il sera possible de réaliser une intervention réparatrice avant cet âge là. Cependant, l'accord des parents est toujours nécessaire si l'opération a lieu avant la majorité. Docteur Picovski.

  • Quel spécialiste doit-on contacter pour une rhinoplastie ? Vous pouvez contacter un chirurgien esthétique ou bien un ORL afin de réaliser cette intervention.
  • La chirurgie de rhinoplastie est-elle douloureuse ? Il ne s’agit pas d’une intervention douloureuse puisque vous serez anesthésié et que vous recevrez par la suite des antalgiques pour calmer la douleur.
  • Dans quelle position pouvez-vous dormir après une rhinoplastie ?  Vous pourrez dormir dans toutes les positions, sauf sur le ventre, avec le nez appuyé contre l’oreiller.
  • Le rhume et les éternuements après une rhinoplastie peuvent-ils compromettre le résultat ? Les experts de la Clinique Mayo nous recommandent d’éternuer avec la bouche ouverte durant les premiers jours.
  • Combien de temps devez-vous attendre pour reprendre une activité physique après une rhinoplastie ? Il faudra attendre au minimum une quinzaine de jours comme nous l’indique la SOFCPRE.
  • Puis-je aller à la plage après une rhinoplastie ? Il est conseillé d’attendre quelques semaines avant d’aller à la plage, comme dans le cas d’une activité physique. Cependant, gardez en tête que pour une meilleure cicatrisation il ne faudra pas exposer la cicatrice au soleil durant les premiers mois, et qu’il faudra ensuite vous protéger avec un indice 50.
  • La rhinoplastie peut-elle être pratiquée deux fois ? Il est en effet possible de pratiquer une deuxième voire troisième rhinoplastie, mais il faudra toujours attendre 1 an entre les interventions, comme nous l’explique le Docteur Papalia.

Témoignages

“J’ai 20 ans et je me suis faire opéré le 17 septembre 2018 d’une septorhinoplastie à Strasbourg. Depuis le collège, je suis complexée par mon nez qui est long avec une bosse alors à chaque fois je le cachais…” Lire l'expérience

Complexe - Strasbourg, Bas-Rhin

“Mon opération s'est très bien déroulée, sur une échelle de 1 à 10, la douleur était de 2. Aujourd'hui je me sens beaucoup mieux dans ma peau, le résultat est très naturel (voir photos) j'en suis très satisfait, Je n'ai pas eu de complications.” Lire l'expérience

Guillaume79 - Bordeaux, Gironde

“Je me suis fait opéré en août dernier, cela faisait des années que je détestais mon nez et mon profil en général. J'attendais d'avoir 18 ans pour sauter le pas. [...] Finalement, un an après, mon nez a complètement cicatrisé et je suis plus que satisfaite du résultat, c'est exactement ce que j'espérais. Le résultat est naturel et harmonieux, et pourtant c'est un gros changement pour moi. Si c'était à refaire je le referai sans hésitation.” Lire l'expérience

GREMAUXJoanna - Ingwiller, Bas-Rhin

Bibliographie

"Les informations qui apparaissent sur ce site web sont données à titre indicatif et ne sauraient en aucun cas remplacer les informations que votre médecin, votre chirurgien ou votre spécialiste pourraient vous fournir. Si vous évaluez la possibilité d'effectuer un traitement ou une intervention médicale (également en cas de doute ou de question), adressez-vous directement à votre médecin spécialiste qui vous fournira les informations correspondantes. Multiesthetique n'approuve ni ne recommande aucun contenu, procédure, produit, avis, professionnel de la santé ou tout autre matériel et information figurant dans ce guide ou ailleurs sur ce site web."

Collaborateurs du traitement :