Comment retirer les comblements à base de biopolymères ?

Comment retirer les comblements à base de biopolymères ?
Caroline Richier
Caroline Richier
Rédactrice spécialiste en santé et rajeunissement. Grâce à sa formation en biologie, elle écrit des articles populaires sur le bien-être et la médecine.
Création : 28 déc. 2017 · Actualisation : 14 oct. 2020

Certains professionnels de la médecine et chirurgie esthétique rencontrent des patients souffrant d'effets secondaires liés à des injections de biopolymères, un matériau de comblement esthétique dont on sait à présent qu'il cause de nombreux problèmes, certains particulièrement difficiles à corriger.

Que sont les biopolymères, ces substances utilisées comme produit de comblement ?

Les biopolymères sont des molécules naturelles présentes dans le corps humain. Il s'agit également de matériaux synthétiques qui ont été employés pendant plusieurs années comme produit de comblementde différentes parties du corps comme le visage et les fesses mais aussi les mains, les mollets ou encore les lèvres et même le nez. Ce matériau n'étant pas compatible avec le corps humain ce dernier réagit à la présence de ce composite allogène en générant une réponse inflammatoire ou granulomateuse au niveau de la zone de réception des biopolymères afin de les isoler du reste du corps. Ce phénomène d'encapsulation provoque des bosses connues sous le nom de granulomes que l'on peut noter à la vue comme au toucher mais aussi des zones dures évoluant vers des fibroses, c'est à dire un durcissement de la zone affectée et de son pourtour en conséquence d'un développement excessif de nouveau tissu conjonctif.

Le patient peut également développer d'autres effets secondaires tout aussi gênants comme des rougeurs, brûlures, picotements, douleurs. Certains de ces effets peuvent être très dangereux pour la santé comme par exemple les infections ou la nécrose des tissus pouvant aller jusqu'à des embolies. Dans certains cas le patient expérimente une migration de ces composants dans d'autres parties du corps qui peuvent elles aussi se trouver affectées par les biopolymères.

Ces différents troubles affectent bien entendu la santé du patient de façon importante mais aussi son estime de soi du fait des conséquences esthétiques de ces problèmes.

Biopolymères

Comment faut-il agir si l'on a eu recours à des injections de biopolymères ?

Si les composants injectés dans votre corps ont provoqué des gênes et autres effets secondaires vous devez vous rendre le plus rapidement possible chez un médecin esthétique afin qu'il puisse évaluer votre état ainsi que les incidences potentielles de ces substances et juger s'il est possible de les retirer. On ne peut pas toujours extraire les biopolymères du corps humain, un professionnel devra étudier cette possibilité au cas par cas. Un IRM sera alors pratiqué afin de vérifier l'état des biopolymères et les zones affectées par ces substances puisqu'il est en effet possible que ces matériaux se soient propagés dans d'autres parties du corps comme par exemple les cuisses dans le cadre d'un comblement au niveau des fesses.

Si vous ne présentez aucun symptôme lié à vos injections de biopolymères il est cependant recommandé de vous rendre chez un médecin pour vous assurer que ces substances n'ont pas entraîner de troubles au sein de votre organisme et qu'elles se trouvent là où elles doivent être. Dans ce cas de figure les chirurgiens esthétiques évitent le plus souvent de retirer ces composants, l'intervention en elle-même pouvant entraîner des dommages. Afin de vous prémunir de tout problème restez vigilants quant à l'apparition de symptômes et ayez recours à un suivi médical régulier.

Quelles sont les techniques permettant de retirer les biopolymères ?

Si le chirurgien estime qu'il est possible de retirer le composant, le biopolymère n'affectant pas de nerf, muscles, organes ou tissus difficiles d'accès, alors une intervention pourra être programmée. Il s'agit d'une chirurgie reconstructrice que l'on pourra envisager chez les patients présentant une bonne tonicité de peau ainsi qu'une bonne structure osseuse et musculaire. S'agissant d'une chirurgie plastique le poids aura également son importance. Les médecins recommandent aux patients envisageant cette intervention de se présenter dans leur poids de forme ou avec une variation n'excédant pas les 30% au-dessus de celui-ci. Une évaluation chirurgicale, l'historique médical du patient ainsi que les résultats des différentes analyses pré-opératoires réalisées seront également déterminant pour décider si le patient peu oui ou non avoir recours à cette procédure esthétique.

L'intervention varie en fonction de l'emplacement de la substance injectée. Chaque procédure est personnalisée et s'adapte toujours à la situation de chacun. Nous allons ici expliquer en quoi consiste la chirurgie d'extraction des biopolymères de façon générale lorsque ces substances sont localisées dans les zones les plus courantes du corps humain c'est à dire les fesses, le nez et le visage.

L'extraction du matériau allogène au niveau des fesses se pratique par le biais d'une intervention chirurgicale pouvant durer entre deux et trois heureset au cours de laquelle on réalisera une anesthésie épidurale. Le patient ne pourra ainsi rentrer chez lui que le lendemain de l'opération si tout se déroule correctement. Le chirurgien pratiquera une série d'incisions en privilégiant les plis naturels du corps et les zones les moins visibles afin de retirer les biopolymères. À l'aide d'un équipement médical il cherchera à séparer ces matériaux des tissus auxquels ils ont adhéré afin de les retirer du corps du patient. L'objectif est évidemment de retirer la plus grande quantité de biopolymères possible. Sans phénomène de migration le retrait peut être pratiqué en une fois. Si le chirurgien constate des mouvements il devra parfois programmer une seconde intervention.

Une fois cette étape réalisée le chirurgien s'attaquera à la reconstruction de la zone affectée par la déformation provoquée par les biopolymères. Le patient doit être bien conscient de la complexité de cette procédure et avoir des attentes réalistes à ce sujet, le résultat de l'intervention dépendant de la déformation causée par le produit de comblement et de la structure anatomique de l'individu.

Biopolymères

Au bout de trois jours le médecin retirera le bandage de compression placé au niveau de la zone d'opération mais le patient devra tout de même porter une gaine pendant un mois. Au bout d'une semaine les drainages seront retirés et une semaine après les points n'étant pas résorbables. Il faut compter trois semaines de récupération et éviter de trop faire de mouvements pendant cette période. À partir du dixième jour le patient pourra commencer à faire quelques pas et à marcher mais toujours avec précaution.

Si les biopolymères sont localisés au niveau du nez l'intervention sera relativement similaire. On cherchera à retirer la plus grande quantité possible de substance avant de reconstruire le nez. Le patient doit là aussi avoir des attentes réalistes face à cette reconstruction qui n'améliorera pas forcément son apparence. La durée de l'opération est similaire à la précédente et le même type d'anesthésie sera pratiqué. Une fois la chirurgie terminée on installera un plâtre que le patient devra conserver pendant une semaine. Une fois le plâtre retiré le chirurgien ôtera également les drainages. Le processus de récupération est ici plus court que pour la zone des fesses. Au bout d'une semaine le patient pourra reprendre son travail à moins que ce dernier ne représente trop d'efforts et il pourra conduire au bout de deux semaines.

Le retrait des biopolymères au niveau du visage représente une procédure plus complexe. Au-delà de l'épidurale le chirurgien utilisera également une sédation intraveineuse pour que le patient soit parfaitement détendu ; une anesthésie générale peut parfois être pratiquée. Le résultat final de la reconstruction dépendra ici aussi de l'état du visage du patient, de déplacements potentiels, etc. Les cicatrices se localisent généralement sur des zones peu visibles comme des espaces intérieurs ou des zones cachées par le cuir chevelu.

Le processus de récupération est d'environ trois semaines. Au bout des sept premiers jours on retirera les drainages. Au bout de deux semaines les points de suture seront enlevés. De la même manière que pour l'opération d'extraction de biopolymères au niveau du nez le patient pourra reprendre son travail au bout de dix jours à partir du moment où cet emploi n'est pas trop exigeant. Il faudra néanmoins se reposer et faire très attention à ses mouvements pendant tout le processus de récupération.

↪️ Avez-vous des biopolymères ? Devez-vous les retirer ? Vous n'êtes pas seule ! Sur le forum, vous trouverez d'autres personnes comme vous !

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.