L’acarien Demodex Folliculorum pourrait se cacher derrière le phénomène de la rosacée

L’acarien Demodex Folliculorum pourrait se cacher derrière le phénomène de la rosacée
Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.
Création : 15 mars 2018 · Actualisation : 20 oct. 2020

Certains professionnels parlent d'un acarien vivant sur notre peau, le Demodex Folliculorum, qui pourrait bien être à l'origine de la rosacée, une dermatose inflammatoire chronique qui se caractérise par un rougissement cutané et l'apparition de télangiectasies et de boutons au centre du visage.

Les acariens ont une taille minuscule et appartiennent à la catégorie des arachnides. Beaucoup vivent sur notre peau et certains peuvent provoquer des maladies comme le sarcopte scabiei responsable de la gale. Le Demodex Folliculorum aussi connu sous le nom d'acarien des follicules humains vit dans les pores et les follicules pileux de zones telles que le nez, le menton, la zone supérieure des lèvres, le front ou encore les joues. Bien qu'il ne cause pas de problème en lui-même, un excès d'acariens dans un seul follicule peut entraîner un phénomène d'infection ou d'inflammation comme par exemple la rosacée.

Une équipe de chercheurs du Département d'Ophtalmologie de l'Hôpital Universitaire Mater Misericordiae de Dublin a constaté que la plupart des personnes présentent 0,7 acariens par centimètre carré de peau tandis que les patients atteints de rosacée en présentent 10 par centimètre carré et même 12 dans des cas de rosacée avec boutons. Aussi les personnes souffrant de couperose possèdent-elles jusqu'à 14 fois plus d'acariens que les personnes ne souffrant pas de dermatose.

↪️ En relation : Rosacée : causes, évolution et traitements

Le Demodex Folliculorum est-il à l'origine du phénomène dermatologique de la rosacée ?

Les chercheurs ne se sont pas encore mis d'accord à ce sujet. On ne sait pas encore bien si l'augmentation de la proportion d'acariens au centimètre carré cause à elle seule ce type de maladie cutanée ou si l'augmentation de cet arachnide se produit chez les patients atteints de couperose, c'est à dire en conséquence de cette maladie.

Les spécialistes penchant vers la première hypothèse indiquent que cette augmentation du nombre d'acariens au niveau du derme pourrait être due à un problème immunologique. Du fait de cette augmentation, ces organismes parviendraient à pénétrer dans la peau et à causer un phénomène de boutons et pustules typiques de la rosacée. Leur présence pourrait affecter les follicules pileux en les bloquant et en rompant l'épithélium folliculaire provoquant ainsi une augmentation des bactéries pouvant provoquer une inflammation des tissus environnants et dans les cas les plus graves une maladie de type granulomatose. La peau présente alors un PH supérieur à la normale et elle est plus sèche l'acarien s'en prenant également à l'hydratation du derme.

D'autres professionnels de la médecine ne croient pas à l'idée que cet acarien puisse provoquer un phénomène de rosacée de façon directe. La responsable serait pour eux une bactérie résident dans le tractus digestif du Demodex Folliculorum, la Bacillus Oleronius, qui pénètre dans la peau une fois que l'acarien meure et provoque alors une réaction immunologique générant une infection et une inflammation des tissus par la suite. L'augmentation du nombre d'acariens par centimètre carré suppose une augmentation du nombre de bactéries et les personnes présentant un excès de ce type d'organismes au niveau du derme ont donc plus de probabilités de souffrir de rosacée.

D'autres spécialistes estiment quant à eux, que c'est la rosacée elle-même qui favorise l'augmentation des acariens sur la peau. Pour eux, il n'existe pas d'indices évidents permettant de démontrer qu'un grand nombre d'acariens entraîne un phénomène de couperose. Ce serait cette dermatose qui serait en elle-même responsable de l'augmentation du nombre d'acariens par centimètre carré.

Le lien établi entre le Demodex Folliculorum et la rosacée est un point de départ important dans le domaine de la recherche s'intéressant à cette affection dermique mais il est encore nécessaire aujourd'hui d'approfondir les connaissances médicales concernant la relation de cause à effet existant entre l'acarien et la rosacée pour pouvoir par la suite offrir les meilleures solutions de traitement aux patients.

↪️ En relation : 5 conseils pour contrôler sa rosacée

Quels sont les traitements existant pour réduire la présence de cet acarien sur la peau du visage ?

Avant toute chose il est primordial de rappeler que l'ingestion ou l'utilisation de toute sorte de médicament visant à traiter la présence de Demodex Folliculorum au niveau du visage doit être encadrée et contrôlée par un médecin spécialisé en dermatologie. Ce professionnel étudiera le phénomène de dermatose inflammatoire présenté par le patient, pratiquera les analyses nécessaires et déterminera par la suite le traitement le plus approprié. Si le médecin constate que la présence de cet acarien ou de sa bactérie est liée au phénomène de rosacée il indiquera alors le médicament le plus approprié pour en réduire le nombre.

Le Demodex Folliculorum

Parmi les produits pharmaceutiques existant et permettant de combattre la présence en trop grand nombre de ce type d'acariens on trouve les médicaments suivants :

  • Perméthrine. Cette substance insecticide est particulièrement connue dans le traitement des poux mais elle est également utile pour contrôler la présence d'acariens et de bactéries au niveau de la peau. Dans le cas d'une dermatose de type rosacée la perméthrine ne suffit pas à elle seule à régler le problème comme c'est le cas pour les poux mais associée à d'autres médicaments permettant de soigner la rosacée elle s'avère être efficace.
  • Ivermectine. Il s'agit d'un autre médicament utilisé de façon fréquente contre les poux mais aussi pour le traitement de la gale par exemple. Comme pour le produit précédent il s'agit ici d'un complément pour les patients souffrant de rosacée permettant d'éliminer la présence de Demodex Folliculorum sur les parties de la peau touchées par la couperose.

Existe-t-il un traitement naturel pour combattre l'acarien Demodex Folliculorum ?

Il existe un traitement naturel permettant de prévenir et d'éliminer la présence de cet acarien. Les personnes ayant des enfants en bas âge le connaissent certainement. Nous faisons ici référence à l'huile d'arbre à thé qui s'utilise de façon préventive pour éviter les poux lorsqu'un phénomène de ce type se déclare à l'école. Bien que s'agissant d'une substance tout à fait naturelle que l'on peut se procurer chez l'herboriste, il est recommandé de se mettre en lien avec son dermatologue afin de s'assurer que cette substance n'est pas incompatible avec d'autres traitements en cours dans le cadre de la rosacée.

Ce produit a l'avantage d'être naturel et tout autant efficace. Une demi-heure suffit à éradiquer les acariens et les bactéries présentes sur le visage ce qui contribuera à améliorer le phénomène de rosacée. Il faut toujours diluer le produit en question dans de l'eau avant de l'utiliser et l'appliquer à l'aide de compresses ou de gaze sur les zones souffrant de couperose.

Cette substance aide à réduire les boutons et autres pustules liées à la présence d'acariens et de bactéries grâce à la réduction et presque même l'élimination de ces arachnides. Avant de vous lancer dans ce ou tout autre type de traitement, rendez-vous chez votre médecin pour être sûr que le produit que vous employez ne risque pas de provoquer des effets secondaires au niveau de votre peau.

↪️ Êtes-vous vous aussi sujet à la rosacée ? Suivez-vous un traitement ? Dites-nous tous les détails sur notre forum

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.