Rosacée : causes, évolution et traitements

Rosacée : causes, évolution et traitements
Mathilde Haroche
Mathilde Haroche
Diplômée en communication d'une école de mode et d'art de vivre, Mathilde est passionnée par l'esthétique et se dédie aujourd'hui à la rédaction d'articles de chirurgie et de médecine esthétique.
Création : 30 oct. 2017 · Actualisation : 11 nov. 2020

La rosacée est une maladie chronique qui touche la peau du visage et provoque un rougissement cutané de plus ou moins grande intensité. Cette affection ne présente pas un développement ou une évolution linéaire ; elle passe par différentes étapes pouvant être plus ou moins handicapantes pour la personne qui en souffre.

Femme à la peau claire entre 30 et 60 ans, voilà le profil habituel des personnes souffrant de rosacée ou couperose, une maladie cutanée se manifestant au niveau du visage et entraînant une inflammation de la peau, un rougissement cutané, des boutons, des zones du visage enflées (nez, joues), etc. Les cas les plus graves ou les plus prolongés dans le temps peuvent voir apparaître des problèmes oculaires comme de la conjonctivite, les yeux secs et irrités, une inflammation des paupières, etc. Ce type d'affection est très caractéristique car il se manifeste principalement au niveau des joues et, chez certains patients, au niveau du menton, du nez ou du front.

Quelles sont les causes de la maladie de peau du nom de rosacée ?

La rosacée est une affection dermique dont on ne connaît pas très bien l'origine. Certains experts pensent que les causes pourraient être génétiques ou héréditaires. La rosacée peut également être une conséquence de facteurs environnementaux (exposition prolongée au soleil, au vent ou au froid, brusques changements de température) ou être due à de mauvaises habitudes. L'alcool ou la consommation régulière d'aliments épicés peuvent aussi provoquer un phénomène de couperose.

La rosacée peut également être provoquée par l'utilisation de certains cosmétiques. Certains médicaments favorisent également le développement de cette maladie.

La nervosité, le stress ou l'anxiété peuvent également provoquer des poussées de rosacée.

↪️ En relation : L'ABC de la rosacée

rosacée, affection de la peau

En quoi consiste l'évolution de cette affection de la peau qu'est la rosacée ?

L'évolution de la rosacée n'est pas toujours linéaire. Autrement dit elle ne passe pas toujours par les mêmes étapes ni dans le même ordre. Les spécialistes ont cependant mis en évidence le fait que cette maladie s'aggrave avec le temps, quelle que soit son évolution. Il est donc indispensable de traiter ce trouble le plus tôt possible.

La couperose passe généralement par quatre phases ou quatre étapes que nous allons détailler ci-dessous :

  • Phase pré-rosacée. Au cours de cette première étape la maladie ne se manifeste pas totalement. Le rougissement cutané qui apparaît au niveau du visage est temporaire et dans la plupart des cas il est accompagné d'épisodes de bouffées de chaleur et de suffocations liés à une température élevée, au soleil ou à un épisode émotionnel compliqué. Pendant cette phase le patient peut ressentir un mal-être, des brûlures et même des picotements à l'application de crèmes ou de maquillage ou encore en se séchant le visage ou en frôlant la peau de son visage. De jour en jour la rosacée évolue et le rougissement cutané se convertir en un symptôme permanent de la même manière que la sensation de brûlures ou de picotements.
  • Phase vasculaire. Au cours de cette étape l'inflammation des vaisseaux sanguins superficiels entraîne l'apparition de légères lignes rouges ou varices sur la peau dont l'apparence devient plus visible et même permanente. Les picotements et la sensation de brûlure s'aggravent. La peau a tendance à connaître des inflammations et des boutons d'acné peuvent apparaître du fait de l'excédent de graisse des parties de la peau atteintes de rosacée.
  • Phase inflammatoire. Les boutons d'acné peuvent ici évoluer en pustules ou papules. Il est alors particulièrement important de renforcer les soins et l'hygiène des parties du visage affectées par des boutons. La sensibilité de la peau risque d'augmenter. Au-delà de la sensation de brûlures le patient pourra ressentir de légères gênes allant jusqu'à des douleurs dans les cas les plus graves. Le rougissement de la peau est ici permanent et peut s'étendre à d'autres zones du visage comme par exemple le menton ou encore le front.
  • Phase sévère. C'est la plus handicapante de toutes. Les symptômes de la rosacée s'aggravent et portent préjudice à l'apparence esthétique et au quotidien du patient. Au-delà des symptômes au niveau de la peau l'individu peut également présenter des problèmes oculaires nécessitant l'aide d'un expert. L'inflammation des paupières, l'incapacité à tolérer la lumière ou encore la sécheresse oculaire peuvent entraîner une perte de vision partielle. Dans ce cas de figure le patient devra impérativement avoir affaire à un spécialiste pour se voir administrer un traitement pour soulager ses problèmes oculaires.

Existe-t-il des traitements permettant de venir à bout de la rosacée ?

comment traiter la rosacée

La médecine esthétique a réalisé des avancées dans le traitement de certaines affections cutanées comme le psoriasis ou encore la couperose ou rosacée. S'agissant d'une maladie chronique il n'existe malheureusement pas de traitement permettant de guérir complètement de la rosacée. Certaines méthodes permettent en revanche d'en améliorer les symptômes et d'en réduire l'agressivité.

Parmi les traitements les plus couramment employés dans le cadre du traitement de la rosacée il convient de mentionner les suivants :

  • Peeling chimique. L'utilisation du peeling permet de desquamer la peau et de stimuler la production de nouvelles cellules saines et donc de nouvelle peau.
  • Médicaments d'usage topique. Les crèmes et médicaments d'usage topique utilisés dans ce cadre sont principalement composés de métronidazole et d'acide azélaïque. Ces produits permettent d'améliorer l'apparence de la peau du patient et de réduire les taches rouges présentes sur le visage.
  • Médicaments par voie orale. Tout comme les médicaments d'usage topique ces produits ont pour but d'améliorer les symptômes de la couperose. La plupart d'entre eux sont des antibiotiques ou contiennent du métronidazole par voie orale.
  • Laser. La thérapie laser est sans doute celle qui offre les meilleurs résultats en la matière, améliorant l'apparence des varices et rougeurs associées à la rosacée.

Ces traitements offrent des résultats dont la durée est déterminée. Dans certains cas le dermatologue pourra conseiller d'associer plusieurs de ces traitements pour en prolonger les effets.

Dans tous les cas il est important d'avoir affaire à un professionnel de la santé qui sera le seul capable d'évaluer la situation de façon individuelle et de proposer à chaque patient le ou les traitements les plus appropriés en fonction de la gravité des lésions et des symptômes qu'il présente.

↪️ Vous êtes vous aussi sujet à la rosacée. Sachez que notre forum est un lieu de discussion qui vous aidera à trouver des solutions à ce type de maladie dermatologique.

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.