Mésothérapie : procédures et substances injectées

Mésothérapie : procédures et substances injectées
Eric Vidal
Eric Vidal
Journaliste spécialisé en médecine et santé. Au cours des 5 dernières années, il a découvert le monde de la divulgation scientifique et de la médecine esthétique.
Création : 21 juin 2018 · Actualisation : 30 sept. 2020

Il existe une variété de substances injectées lors d'un traitement par mésothérapie. Dans cet article, nous vous détaillons toutes les étapes de cette technique. Correctement effectuée, la mésothérapie apportera de nombreux bienfaits à votre organisme.

La mésothérapie pas à pas

Tout d'abord, la zone à traiter sera désinfectée puis la combinaison de substances choisies sera injectée avec des aiguilles. Ces aiguilles, d'une taille spécifique à l'intervention, devront bien sûres être à usage unique et être changées pour chaque patient.

La procédure peut ensuite se dérouler de deux façons :

  • Manuellement. Dans ce cas, il faudra utiliser une seringue.
  • Avec un dispositif d'injection assistée. C'est le procédé le plus généralement utilisé car il est plus précis que ce soit dans l'étalonnage de la zone d'injection ou dans la dose de produits à injecter.

Ce sera au mésothérapeute de définir quelle technique appliquer selon les conditions physiques du patient mais aussi selon une série d'autres paramètres tels que sa propre expérience, la pathologie traitée, les objectifs visés, etc.

A la fin de la séance, un massage drainant doux peut être effectué afin d'augmenter les effets de l'injection et de stimuler la mobilité de la graisse ainsi que sa dissolution.

👉🏼 Pour en savoir plus : Tout savoir sur la mésothérapie

mésothérapie

Les substances injectées lors d'une mésothérapie

Elles dépendent en grande partie de la technique appliquée au patient. En effet, la combinaison de substances utilisées peut varier à chaque séance car elle doit être en adéquation avec les besoins spécifiques du patient et selon l'objectif visé lors du traitement.

Le mésothérapeuthe apporte une attention particulière à chaque patient, en tenant compte de chacune de ses particularités afin de prendre les mesures nécessaires et de choisir les substances qui seront utilisées pour traiter la zone désirée.

Afin de vous assurer qu'aucun facteur ne soit nuisible à votre santé, il est fortement recommandé de vous assurer que les substances qui vous seront injectées sont reconnues par l' Agence Nationale de Santé Publique française et qu'elles possèdent une Autorisation de Mise sur le Marché.

De la même façon, chaque substance doit respecter des critères fondamentaux, garantissant leur parfaite combinaison :

  • Toutes les substances injectées doivent être hydrosolubles, c'est-à-dire qu'elles peuvent se dissoudre dans l'eau sans être solubles dans les solutions huileuses. Ceci afin d'éviter toute réaction de type systémique (infection, choc ou traumatisme de la zone traitée).
  • Elles doivent isotoniques afin de maintenir la même pression osmotique, c'est-à-dire avoir la même concentration pour ne pas provoquer de troubles cellulaires.
  • Chaque substance doit être parfaitement tolérée par le tissu sous-cutané : elle ne doit pas être irritante et aider à éviter les effets secondaires, tels que la nécrose locale ou la production de nodules par exemple.
  • Toutes les substances doivent avoir une compatibilité absolue entre elles : chacune doit avoir le même pH et aucun changement physique (opalescence, masse, etc.) ne doit être observé.
  • Elles ne doivent pas être susceptibles de générer des allergies ou une hypersensibilité chez le patient afin que celui-ci n'est pas à faire face à une allergie ou à un effet secondaire.
  • Les substances injectées doivent être synergiques : les effets de chacune doivent s'ajouter aux autres, elles doivent se potentialiser mutuellement. De cette façon, les effets d'une substance ne viendront pas annuler ceux générés par une autre.

👉🏼 Article lié : les risques de la mésothérapie

Les propriétés des substances utilisées en mésothérapie

Les substances les plus couramment utilisées dans les séances de mésothérapie sont également utilisées dans d'autres traitements médicaux. De ce fait, leurs propriétés sont bien connues, notamment :

  • les agents sympatholythiques qui diminuent ou suppriment les effets de la stimulation du système sympathique ;
  • les substances lymphotoniques, décongestionnantes lymphatiques, et veinotoniques, qui limitent la dilatation des veines et le phénomène inflammatoire ;
  • les substances décontractantes et anti-inflammatoires ;
  • les substances vasomotrices, telles que les bêta-bloquants ou les bêta-stimulants ;
  • les substances antibiotiques ;
  • les lipolytiques : particulièrement utilisés dans le traitement de la cellulite et de la graisse localisée, ils favorisent le mouvement des nodules graisseux pour faciliter leur élimination naturelle. Les lipolytiques les plus courants sont la L-Carnitine et le Triac.
  • les eutrophiques, comme le placenta, qui sont riches en nutriments ;
  • les régénérateurs cellulaires, comme le Gotu Kola, très utilisés pour améliorer la cicatrisation, prévenir l'apparition des vergetures, etc. ;
  • différents types d'hormones ;
  • les vitamines qui sont principalement utilisées pour leur action analgésique ;
  • les substances homéopathiques.
mésothérapie

Les différentes combinaisons possibles

La combinaison de ses substances varie selon les traitements et les quantités varieront selon les besoins du patient. Ainsi :

  • Dans un traitement pour le contrôle de la douleur, seront privilégiées les substances telles que les anti-inflammatoires, les vaso-protecteurs, les anesthésiques locaux, cicatrisantes ou anti-arthrose.
  • Les traitements vasculaires comprennent habituellement différents types de vasodilatateurs et d'anesthésiques locaux.
  • Pour les traitements esthétiques visant à réduire la cellulite et l'effet " peau d'orange ", différentes solutions peuvent être utilisées :
  1. Un traitement lipo-réducteur composé de substances telles que la L-carnitine, la caféine (particulièrement efficace pour métaboliser les acides gras) et de silicium organique, qui favorise la régénération du collagène et de l'élastine pour améliorer la fermeté de la peau.
  2. Un traitement anti-cellulite : la caféine, l'Herbe du Tigre (Centella Asiatica) ou l'extrait d'artichaut (très diurétique pour prévenir la rétention d'eau) sont les substances les plus souvent injectées. Ainsi, vous remarquerez les effets sur des zones où la cellulite est tenace (fesses, intérieur des cuisses, ...). Cela atténuera aussi l'effet " peau d'orange " et vous aurez une peau visiblement plus lisse et plus ferme.

👉🏼 Vous souhaitez en savoir plus ou partager votre expérience ? Venez échanger sur notre Forum !

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.