Opération du canal carpien : traitements et chirurgie

Opération du canal carpien : traitements et chirurgie
Eric Vidal
Eric Vidal
Journaliste spécialisé en médecine et santé. Au cours des 5 dernières années, il a découvert le monde de la divulgation scientifique et de la médecine esthétique.
Création : 2 août 2018 · Actualisation : 16 juil. 2019

Le syndrome du canal carpien est une compression du nerf médian, qui passe dans le poignet et la paume de chaque main. Heureusement, le syndrome du canal carpien peut être facilement soigné grâce à des infiltrations ou lors d'une intervention chirurgicale. Cette intervention, rapide et quasi indolore, présente de très bons résultats et peu d'effets indésirables.

Déroulement d'une opération du canal carpien

Réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale, et durant environ dix minutes, une opération du canal carpien est également indolore pour le patient. L'intervention, faite sous endoscopie, consiste à libérer le nerf médian de sa compression en sectionnant le retinaculum (structure fibreuse qui maintient tendons et os ensemble) des fléchisseurs. Le nerf médian n'est plus comprimé. Les premiers résultats de l'intervention sont ressentis très rapidement par le patient opéré : il n'a plus de sensations de fourmillements et d'engourdissement ou de douleurs au niveau de la main ou du poignet. Une fois le nerf médian libéré, un à deux points de suture sont nécessaires pour refermer l'incision. Ces points tomberont d'eux-mêmes dans les 15 à 20 jours suivant l'opération.

Toutefois, les bénéfices d'une opération du canal carpien peuvent être limités si le nerf médian est resté comprimé pendant une longue période ou que la compression était importante. Il est d'ailleurs vivement recommandé de consulter un spécialiste dès les premiers symptômes afin d'intervenir le plus rapidement possible et d'éviter tout risque de dégénérescence axonale (atrophie des muscles de la main) ou une atteinte musculaire sévère.

Opération du canal carpien : avantages et inconvénients

Si le syndrome du canal carpien peut également être traité grâce à des infiltrations et le port d'une attelle, l'intervention reste la solution la plus efficace dans les cas les plus graves mais aussi pour éviter tout risque de récidive. En outre, l'opération du canal carpien présente de nombreux avantages :

  • Du fait qu'elle soit réalisée sous endoscopie, une intervention pour un syndrome du canal carpien ne nécessite qu'une seule incision qui est réalisée dans le pli de flexion du poignet. De ce fait, la cicatrice post-opératoire sera petite et quasiment invisible.
  • L'intervention ne dure qu'une dizaine de minutes et est réalisée sous anesthésie locale et en ambulatoire.
  • Il y a très peu de douleurs post-opératoires et le patient récupère une mobilité de la main et du poignet très rapidement.
  • Hormis dans des cas très spécifiques (professions nécessitant une sollicitation intensive du poignet), le patient peut rapidement reprendre sa vie quotidienne normalement puis son activité professionnelle après trois semaines.

Au contraire, exception faite de quelques effets indésirables post-opératoires, cette intervention ne présente aucun inconvénient.

Opération du canal carpien : les complications les plus fréquentes

Il existe très peu de complications ou effets indésirables après une opération du canal carpien :

  • Le plus souvent, les patients peuvent ressentir une persistance des troubles de la sensation au niveau de la main et / ou du poignet. Dans ce cas, la récupération sera optimale après plusieurs mois.
  • Parfois, un hématome peut apparaître au niveau de la zone opérée. Si cet hématome se résorbe de lui-même dans la majorité des cas, une évacuation chirurgicale peut être nécessaire, notamment lorsqu'il vient à nouveau comprimer le nerf médian.
  • Les patients opérés peuvent également souffrir d'une infection, essentiellement au niveau de la cicatrice. Celle-ci sera soignée par des soins locaux (désinfection) méticuleux et réguliers.
  • Dans de très rares cas, un patient peut souffrir d'une lésion partielle ou totale du nerf médian lors de l'intervention. Dans ce cas, le chirurgien peut décider de procéder à une suture nerveuse, vasculaire ou tendineuse. Cependant, cela reste exceptionnel.
Opération du canal carpien : les complications les plus fréquentes

Opération du canal carpien : convalescence et bénéfices

La durée de la convalescence après une opération du canal carpien reste minime, sauf dans de très rares cas. En effet, le patient pourra reprendre une activité professionnelle dans le mois suivant son intervention. Seules les personnes ayant une activité professionnelle exigeant une sollicitation soutenue du poignet ou de la main (travail manuel) devront attendre cinq à six semaines avant de reprendre le travail. Au quotidien, les patients pourront reprendre une vie normale, en restant toutefois attentifs à ne pas trop solliciter leur poignet opéré.

Du point de vue des bénéfices post-opératoires, ceux-ci sont immédiats dans la majorité des cas. En effet, les patients constatent globalement une disparation quasi-instantanée des fourmillements, engourdissements et douleurs ressentis dans la main ou le poignet. En outre, 97 % des personnes opérées présentent de très bons résultats post-opératoires avec une récupération complète de leurs facultés et de leurs sensations.

↪️ Article lié : La chirurgie de la main : une spécialité pluridisciplinaire

Questions fréquentes sur l'opération du canal carpien

  • Qui est concerné par un syndrome du canal carpien ?

Si le syndrome du canal carpien est une atteinte fréquente, il touche tout particulièrement les femmes. Notamment lorsque celles-ci sont enceintes, allaitantes ainsi que les femmes de plus de 50 ans ou en péri-ménopause. Ce syndrome touche également les travailleurs manuels, dont le métier sollicite tout particulièrement les mains et/ou les poignets. Enfin, le syndrome du canal carpien peut toucher les personnes atteintes de certaines pathologies telles que l'hypothyroïdie, la polyarthrite, le diabète ou souffrant d'une insuffisance rénale.

  • Quelles sont les causes d'un syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien est dû à une compression du nerf médian. Ce nerf, qui passe dans le poignet et dans la paume de la main, est responsable de la sensitivité du pouce, de l'index et du majeur (côté paume) mais aussi d'une partie de l'annulaire. En outre, il assure également l'innervation motrice de certains muscles présents dans le pouce. Le canal carpien étant fermé et n'étant pas flexible ou extensible, il est plus sensible aux risques de compression.

  • Syndrome du canal carpien : quels sont les symptômes ?

Les principaux symptômes du syndrome du canal carpien sont des sensations de fourmillements ou d'engourdissements de la main (incluant ou non le poignet). Cette gêne survient essentiellement la nuit mais peut être ressentie la journée. Certains patients ressentent aussi des douleurs, principalement au niveau du pouce, de l'index et du majeur, mais celles-ci peuvent s'étendre à tout le bras, voire même à l'épaule. Les personnes souffrant d'un syndrome du canal carpien peuvent être atteint sur une seule main ou les deux.

  • Comment se pose le diagnostic de syndrome du canal carpien ?

Pour diagnostiquer un syndrome du canal carpien, le chirurgien demandera un EMG (électromyogramme). Cet examen est extrêmement précis puisqu'il permet de détecter une éventuelle compression mais aussi sa localisation et le degré d'atteinte. Dans certains cas, un IRM peut être effectué pour poser un diagnostic étiologique, qui permettra de rechercher les causes de la survenue du syndrome.

  • Canal carpien : peut-on éviter l'opération ?

Dans les cas d'atteinte modérée du canal carpien, l'opération n'est pas indispensable. Le médecin prescrira alors des infiltrations, éventuellement accompagnées du port d'une attelle amovible la nuit. Néanmoins, certains praticiens préfèrent opérer pour éviter les récidives, plus fréquentes avec les infiltrations. Dans 20 % des cas, le phénomène de compression du canal carpien disparaît spontanément au bout de quelques temps, sans qu'aucune intervention médicale ne soit prescrite.

  • Opération du canal carpien : comment se déroule-t-elle ?

L'opération du canal carpien est réalisée sous endoscopie. Le chirurgien réalise une petite incision dans le pli du poignet, qui lui permettra d'aller sectionner le retinaculum des muscles fléchisseurs à l'endroit où ceux-ci compriment le nerf médian. Le retinaculum est une structure fibreuse qui maintient ensemble tendons et os.

  • Est-on arrêté après une opération du canal carpien ?

La reprise d'une activité professionnelle est envisageable au bout de trois semaines à condition que le métier exercé n'entraîne qu'une sollicitation minime de la main opérée. Dans les cas où la sollicitation est plus importante (métiers manuels), la reprise du travail ne sera envisageable qu'au bout de cinq à six semaines.

  • Canal carpien : une récidive est-elle possible ?

En cas d'intervention chirurgicale, les risques de récidive sont quasiment inexistants. En revanche, les cas de récidive sont plus fréquents en cas de traitement du syndrome du canal carpien par des infiltrations et le port d'une attelle.

↪️ Pour poser vos questions ou en savoir plus sur le syndrome du canal carpien, rendez-vous sur notre forum !

Obtenez votre devis en un clic
Nous vous informons gratuitement !

Le contenu publié sur Multiesthetique.fr (site web et App) ne peut en aucun cas remplacer les informations fournies individuellement par un spécialiste en chirurgie esthétique et en médecine ou dans des domaines connexes. Ce contenu est purement indicatif et ne constitue pas un avis médical ni un service médical de référence. Nous faisons des efforts constants pour maintenir un haut niveau et une grande précision quant aux informations fournies. Toutefois, la précision et l'adéquation des informations contenues ou liées ne sont pas garanties. Multiesthetique.fr ne fait l'apologie d'aucun traitement médical spécifique, produit commercial ou service.